Articles

Recherche d’emploi = recherche de client dans le domaine du service

Inscrivez-vous gratuitement à la prochaine conférence en ligne sur le sujet en cliquant ICI

Un chercheur d’emploi selon moi possède les mêmes enjeux qu’un prestataire de services à la recherche de clients

Découvrez dans cet article des astuces quoi vous seront utiles si vous êtes dans l’une de ces deux situations !

Mon activité de coach m’amène régulièrement à accompagner des entrepreneurs indépendants dans leur développement commercial et des personnes en transition professionnelle à la recherche d’un nouveau poste. Et mon constat est le suivant : même si le statut adopté est différent (salarié pour l’un, indépendant pour l’autre), la démarche est la même : trouver des opportunités, susciter l’intérêt, créer une relation de confiance, transformer l’essai.

Trouver des opportunités d’emploi ou de prestations de service

Si j’ai bien appris quelque chose en lisant le livre « Travaillez comme Indépendant en Mode Mission » de Daniel Pardo, c’est que la démarche prestataire et chercheur d’emploi est la même, en tout cas pour la recherche d’opportunités. Voici les bonnes pratiques à mettre en place quelques soit votre statut :

  • Cultiver son réseau relationnel professionnel (en rencontrant régulièrement vos contacts).
  • Faire de la veille dans votre domaine d’expertise (et rebondissez sur l’actualité pour postuler par exemple).
  • Se faire référencer par des réseaux et agences pour se voir offrir des missions (comme par exemple des cabinets de management de transition pour les managers de transition).
  • Postuler à des offres d’emploi (même en tant que prestataire car cela peut déboucher sur des missions longues).

Pour ce dernier point, vous pouvez trouver des sites spécialisés pour trouver des offres plus pointues pour vous. Par exemple, si vous êtes un professionnel du monde informatique, vous pouvez suivre le site spécialisé dans le recrutement informatique. Si vous êtes commercial, alors trouvez des sites spécialisés dans ce domaine. Il est plus simple de trouver et de saisir des opportunités dans une dynamique de spécialisation.

Susciter l’intérêt

L’un des outils principaux de l’entrepreneur est son pitch. Et quelle différence avec un chercheur d’emploi ? Il doit se vendre lui aussi n’est-ce pas ? Il doit par conséquent travailler son pitch également. Mais avant de pouvoir se vendre en face à face, l’entrepreneur ou le futur salarié doit décrocher le rendez-vous (ou l’entretien). Il doit pouvoir susciter l’intérêt de son futur employeur ou client. Voici quelques idées pour capter l’attention en vue de décrocher un rendez-vous :

  • Transmettre sa candidature en main propre dans un beau paquet.
  • Personnaliser sa candidature (CV et lettre de motivation) aux couleurs de l’entreprise concernée.
  • Relancer de manières différentes (pour transmettre une nouvelle information du secteur, etc.).

Je suis sûr que vous trouverez d’autres idées en navigant sur la toile !

Créer une relation de confiance

La société humaine est construite sur la notion de confiance. Si la confiance n’est pas là, l’humain ne peut pas collaborer ou échanger. Par conséquent, la clef pour une carrière ou pour un business, c’est de savoir générer et entretenir la confiance (des autres, en soi, envers les autres).

Comment générer de la confiance ? En montrant des preuves de notre professionnalisme à travers des recommandations et des exemples concrets de réalisations.

Comment entretenir la confiance ? En étant intègre : en faisant ce que l’on dit et en disant ce que l’on fait. En incarnant et en étant aligné avec soi-même.

Entrainez-vous donc à montrer des preuves de votre professionnalisme et à cultiver de l’intégrité professionnelle.

Transformer l’essai

Il n’y a pas de recette miracle pour transformer l’essai à mon avis, si ce n’est de mettre toutes les chances de son côté avec quelques bonnes pratiques que j’ai pu apprendre sur le terrain de par mon parcours d’entrepreneur :

  • Faire une proposition de valeur claire et spécifique pour que le client ou l’employeur puisse s’y projeter avec clarté.
  • Relancer avec tact mais efficacité.
  • Se faire recommander (si l’essai n’est pas transformé, oser demander à se faire recommander vers quelqu’un d’autre).

Allez-vous mettre ces bonnes pratiques en place ?

 

 

 

Comment cette personne a trouvé l’emploi de ses rêves grâce à l’esprit d’entreprendre

Inscrivez-vous gratuitement à la prochaine conférence en ligne sur le sujet en cliquant ICI

L’esprit d’entreprendre n’est pas utile qu’aux créateurs et gestionnaires d’entreprise : il est indispensable à toutes et tous aujourd’hui.

Dans un monde où tout devient incertain et que tout bouge à une vitesse incroyable, savoir rester entreprenant permet de se frayer un chemin vers les opportunités désirées.

Aujourd’hui j’aimerais parler de l’impact que peut avoir l’esprit d’entreprendre pour celles et ceux qui aimeraient décrocher l’emploi de leur rêve. Vous verrez alors comment être entrepreneur de sa carrière permet de donner un vrai coup de boost à sa recherche d’emploi.

Le monde du travail d’aujourd’hui a besoin d’entrepreneurs

Ce n’est pas la première fois que je m’exprime sur cette thématique. Comme vous pouvez le lire dans mon article intitulé « interviewer pour créer votre réseau et trouver votre emploi », mon message est qu’entreprendre n’est pas réservé à la création d’entreprise. Vous pouvez être l’entrepreneur de votre recherche d’emploi.

En plus de rendre cette expérience plus stimulante et enthousiasmante, elle vous permet également de répondre à un vrai besoin sur le marché du travail : des personnes entreprenantes, motivées, responsables et autonomes.

L’esprit d’entreprendre répond à ce besoin à travers les 4 piliers de mon modèle :

  • vision
  • motivation
  • résilience
  • connexion

Même si ce besoin n’est pas toujours exprimé de manière explicite dans les offres comme sur des sites d’emplois par exemple, il reste néanmoins très présent dans l’esprit des recruteurs. Si ce besoin n’est pas exprimé dans la fiche d’offre, il le sera dans l’entretien de recrutement.

Pour illustrer mes propos, voici l’exemple d’une jeune femme qui a réussi à décrocher un emploi dans l’entreprise de ses rêves : Nina Mufleh pour AirBnB.

Comment Nina Mufleh a réussi à se faire recruter spontanément par AirBnB grâce à une belle opération entrepreneuriale ?

Plutôt que de demander si AirBnB recrute (comme c’est souvent le cas dans les candidatures spontanées), Nina a créé un site dédié à sa candidature en apportant de la valeur ajoutée.

Nina 1

Tout d’abord, elle s’inscrit dans leur vision en affirmant qu’elle est déjà AirBnB car elle utilise leurs services depuis pas mal de temps.

Ensuite, elle a réussi à identifier un défi auquel ils font face, à savoir leur positionnement sur le marché du Moyen Orient.

nina 2

Comme vous pouvez le voir sur son site, elle va encore plus loin en proposant une vraie stratégie.

Enfin, avec culot, elle envoie ce travail à dirigeant d’AirBnB à travers twitter, et ça a fait mouche :

Nina 3

C’est une histoire inspirante n’est ce pas ?

L’enseignement que je retiens de ce cas d’étude c’est d’oser entreprendre quelque chose d’original et d’y mettre de l’énergie plutôt que de faire des candidatures à la pelle, se démotiver par les faibles retombées et finalement perdre du temps et de l’enthousiasme.

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

Interviewer pour créer votre réseau et trouver un emploi

Inscrivez-vous gratuitement à la prochaine conférence en ligne sur le sujet en cliquant ICI

Le nerf de la guerre en recherche d’emploi (enfin trouvaille d’emploi je dirais), c’est le réseau. C’est pour cette raison que j’enseigne l’art du networking en école de commerce ou à mes clients en coaching. Et un des outils les plus puissants pour networker selon moi, par mon expérience personnelle, ce sont les interviews. Cette démarche d’interviews est intéressante aussi bien pour un créateur d’entreprise que pour une personne qui entreprend sa carrière (et qui est donc dans une démarche entrepreneuriale également).

Cet article vous montrera en quoi cette démarche de partage par les interviews est un levier puissant pour se construire son réseau et pour optimiser ainsi sa démarche d’insertion ou d’évolution professionnelle.

[youtube id= »oFG1uECM82E » width= »700″ height= »450″]

#empathie : mettez-vous dans la peau d’un manager, d’un dirigeant d’entreprise ou d’un recruteur

Imaginez que vous êtes un recruteur ou un manager et que quelqu’un vienne vous voir en disant : « Recrutez-vous en ce moment ? Car je recherche un emploi ».
Imaginez maintenant qu’une autre personne vienne vous voir en disant : « Bonjour, j’aimerais vous interviewer pour mon site internet, auriez-vous quelques minutes à m’accorder ? ».

A qui allez-vous accorder votre temps en priorité ?

Quand vous cherchez à candidater pour un poste que ce soit pour une offre ou pour une candidature spontanée, essayez toujours de faire preuve d’empathie en imaginant ce que la personne aimerais entendre, lire ou faire dans ce processus. Par exemple, sur twitter, j’ai pu discuter avec une recruteuse qui disait la chose suivante :

Pour aller plus loin sur cette thématique du CV, vous pouvez également consulter cet article : Entreprendre un CV Design

Pour en revenir aux interviews, voici les raisons pour lesquelles vous avez tout intérêt à vous placer dans cette dynamique :

  1. Vous sortez de la posture de « demandeur » pour devenir « offreur », ce qui change le rapport et les échanges que vous avez avec vos interlocuteurs
  2. Vous entrez dans une dynamique gagnante-gagnante : vous apportez quelque chose à votre contact qui vous accorde du temps
  3. Vous développez de nouvelles compétences qui apportent plus de cordes à votre arc (très apprécié des recruteurs et des dirigeants)
  4. Vous bâtissez votre e-reputation en vous associant à d’autres professionnels de votre secteur d’activité (interviewer des grands dirigeants ou des ministres m’a aidé par exemple)
  5. Vous rendez votre aventure de recherche d’emploi beaucoup plus stimulante et excitante, ce qui vous rend plus enthousiaste et rayonnant, et augmente alors vos chances de convaincre votre futur employeur

#créativité : quels types d’interviews allez-vous réaliser, pour vous rendre singulier ?

Grâce à internet aujourd’hui, il est devenu très simple d’adopter une démarche journalistique. Vous pouvez réaliser des interviews de n’importe qui depuis n’importe où. Vous pouvez le faire à l’écrit, en audio ou en vidéo. Ou tout cela à la fois. Les formats sont très variés et c’est ce qui est passionnant pour votre créativité !

Comment entrer dans une dynamique d’interviews de professionnels ?

Avant de vous lancer, il est important de bien définir votre style qui vous rendra unique (pensez à la stratégie de la vache pourpre de Seth Godin par exemple). C’est ce qui créera un fil conducteur qui donnera envie de vous suivre sur du long terme. Par exemple, je fais des interviews d’entrepreneur sur leur expérience de l’entrepreneuriat et sur le partage de conseils pratiques à d’autres entrepreneurs. Je le fais principalement par vidéo. Voilà mon style.

Quel est le style que vous avez envie de cultiver ?

  • Qui avez-vous envie d’interviewer ?
  • Sur quel sujet ?
  • De quelle manière (vidéos, écrits, …) ?
  • Qui lira ou regardera vos interviews ?
  • Qu’allez-vous leur apporter ?
  • Dans quelle régularité ?
  • Avec des partenaires ?

Les réseaux sociaux sont un bon moyen de partager de vos interviews, d’échanger avec votre communauté et de fédérer. Cependant je vous conseille tout de même de vous créer votre propre site afin d’avoir votre propre plateforme (pour ne pas « tout perdre » si un jour Facebook ou Youtube vous pose des soucis). Vous pouvez par exemple créer un blog  avec 1and1, sur lequel vous publiez vos interviews régulièrement, et les relayées aussi sur vos réseaux sociaux (comme je le fais avec Pourquoi-Entreprendre.fr par exemple).

#persévérance : misez sur la durée

Une fois que vous avez défini votre concept d’interviews, lancez-vous en osant contacter des professionnels. Ce qui est génial dans cette démarche c’est que, quand vous débutez, les personnes ont envie de vous aider. Profitez donc de cette période d’accueil qui ne durera pas éternellement.

Une fois lancé, persévérez car la récolte des fruits semés n’est pas instantanée. Comme tout ce qui pousse, cela nécessite du temps et de la patience. Donc tenez dans le temps, soyez régulier et vous verrez à long terme tout ce que cette démarche vous apportera.

#entreprendre : l’état d’esprit qui fait la différence en recherche d’emploi

 

4pilier

La majorité des étudiants qui ont cette démarche dans la durée ont décroché le poste auquel ils aspiraient à la fin de leurs études. D’autres ont créé leur entreprise avec plus de facilité car cette dynamique leur a permis de :

– construire un réseau professionnel

– construire une communauté aidante au démarrage de son activité

– de muscler ses compétences entrepreneuriales utiles dans leur nouvelle entreprise

Voici une vidéo dans laquelle je vous explique l’impact de cette état d’esprit dans sa recherche d’emploi :

[youtube id= »f4Uc3Fjerj4″ width= »700″ height= »450″]

C’est parce que je suis convaincu qu’impulser un esprit d’entrepreneur dans son aventure professionnelle (qui commence par la trouvaille d’emploi) est très efficace et rend l’aventure plus excitante et stimulante, qu’aujourd’hui je m’associe avec Cédric Debacq pour cette offre d’accompagnement de chercheurs d’emploi à travers du coaching et la construction d’un CV design et professionnel.

Si vous connaissez dans votre entourage des personnes qui recherchent un emploi, pourquoi ne pas leur faire une belle surprise en leur offrant ce cadeau pour Noël ?

Etre entreprenant, un atout indispensable pour trouver un emploi

Je suis convaincu que l’ère de l’emploi à vie est dépassée, que le CDI ne pourra pas perdurer et que l’hyper-spécialisation n’est plus gage de succès.

Je ne pense pas que toute personne active doit créer son emploi ou son entreprise. Une société où tout le monde serait chef d’entreprise n’aurait que peu d’intérêt, ne serait-ce par manque de diversité. En revanche, il est devenu nécessaire d’adopter un état d’esprit et des soft skills pour pouvoir s’adapter à une réalité économique difficile. Vous l’aurez compris, l’esprit d’entreprendre est plus qu’utile, même pour les personnes souhaitant un emploi salarié.

A l’hyper-spécialisation préférez la multi-spécialisation

Comme nous l’avons écrit dans le livre Le Réflexe Soft Skills (2014, Dunod), les nouvelles générations de travailleurs et de futurs travailleurs ne souhaitent pas exercer le même métier à vie : elles préfèrent avoir plusieurs vies en une. Pour cela, il est nécessaire de faire preuve de flexibilité et donc de toucher à plusieurs domaines différents. J’aime pour ma part cultiver la transversalité de compétences, en cultivant :

– le coaching (j’accompagne les personnes dans leurs projets à travers leurs objectifs et le développement de leurs soft skills)

– l’écriture (j’écris sur Internet et des ouvrages édités comme chez Dunod)

– la production audiovisuelle

– l’animation de conférences et de webconférences (et d’interviews)

Cette transversalité me permet de renforcer chaque domaine d’expertise. Faire des interviews stimule mes compétences de questionnement très utiles pour mes séances de coaching par exemple. Animer des webconférences entraine mes compétences oratoires pour mes conférences…

Chaque métier exercé nourri l’autre pour cultiver son propre style et sa singularité. Cette multi-spécialisation est très utile quand on travaille pour soi, mais est aussi très appréciée quand on exerce un emploi salarié : une polyvalence vous ouvre beaucoup plus de portes qu’une hyper-spécialisation.

Traquer les offres d’emplois comme des appels d’offres

Répondre à une offre d’emploi, c’est un peu comme répondre à un appel d’offre. Vous êtes à la recherche d’une opportunité qui collerait à :

– vos envies (mission, tâches, localisation, …)

– votre niveau de maîtrise (responsabilités, compétences, …)

– votre plan de carrière (ou plan de développement long terme)

De nombreux sites d’annonces, de vraies plateformes d’appels d’offres d’emplois existent. Elles vous permettent de dénicher ces offres en les triant selon ce que vous recherchez en termes d’envies et de niveau de maîtrise. Vous avez par exemple des offres d’emplois à Paris par Jobtonic.fr, qui vous permettent d’effectuer des recherches par villes ou département ou de créer des alertes.

Une fois l’offre trouvée, vous devez y répondre. Mais plutôt que de répondre à une offre, vous faites vous même une offre, celle de vos services et de vos compétences. Si vous êtes dans un état d’esprit entrepreneurial, comment allez-vous « marketer » votre offre pour ce poste ? Comment allez-vous adapter votre discours au besoin de votre client (l’entreprise qui recrute) ? Votre CV et lettre de motivation sont-ils les supports qu’ils désirent vraiment ? Voici un exemple illustrant la multi-spécialisation et l’esprit d’entreprendre en recherche d’emploi à travers le design d’un CV.

Cultiver ses soft skills jour après jour

Voici mon quotidien passionnant : accompagner au développement des compétences humaines, ces compétences intangibles que vous n’avez pas apprises à l’école mais que vous utilisez tous les jours comme la créativité, l’efficacité, la vision, la motivation, …

Ces compétences sont indispensables pour entreprendre un projet comme trouver un emploi. Comme vous vous en doutez, vous devez puiser dans votre résilience, motivation et créativité pour atteindre votre objectif dans cette aventure. Ces compétences se travaillent, s’entrainent à travers des exercices et des réflexes simples à appliquer au quotidien (si vous êtes intéressé par un accompagnement dans ce sens, vous pouvez me contacter).

Avez-vous cet état d’esprit d’entrepreneur quand vous êtes dans une démarche de recherche d’emploi ?

Etudiants, vous voulez trouver un emploi, alors créez le !

Oui ça c’était avant, du temps des Trente Glorieuses, époque durant laquelle on était sûr de décrocher l’emploi qu’on voulait à la sortie des études. Mais depuis, le monstre de la crise est apparu plusieurs fois jusqu’à s’installer confortablement dans notre quotidien. Du coup les choses ont changé : combien de CV et de lettres de motivation devez-vous envoyer pour obtenir l’emploi que vous voulez ? Le taux de transformation n’est pas très élevé n’est ce pas ?

Après avoir mis à l’honneur les femmes en octobre sur Pourquoi-Entreprendre.fr, c’est au tour des étudiants pour le mois de novembre à travers l’initiative « Quels sont les réflexes des étudiants entreprenants ?« .

C’est un sujet qui me tient particulièrement à coeur car je coach des étudiants d’école de commerce depuis 2 ans maintenant, et la même problématique revient constamment : comment trouver un emploi alors que c’est la crise ?

Envoyer des CV et lettres de motivation ne suffit plus : il faut oser créer.

Comment ?

Ce que j’enseigne aux étudiants c’est de passer de « demandeur d’emploi » à « entrepreneur de sa carrière« . En effet, lorsque vous demandez quelque chose, vous êtes dans l’attente : le recruteur est en position de force et vous avez peu de leviers pour influencer la situation. L’idée est de sortir de cette posture de demande, d’attente pour être dans une posture d’offre, de proposition.

Concrètement, je coach les étudiants à créer un projet, et notamment un blog, sur lequel ils pourront se reposer pour changer cette posture. Lors du dernier module proposé à fBS, je les ai conseillés de créer un site avec 1et1.fr pour gagner du temps. Ensuite, une installation de wordpress et le tours est joué. Pas besoin d’être développeur pour avoir un site professionnel, seulement de la volonté.

Ainsi, grâce au nouveau statut de blogueur, l’étudiant peut offrir de la visibilité à l’entreprise pour laquelle il aimerait travailler à travers un article ou une entrevue. De demandeur, l’étudiant devient offreur. Ce qui change tout dans la relation. L’entreprise se sentira alors valorisée et verra l’étudiant comme un partenaire. La façon dont vous les contacter a plus d’impact :

Quel objet vous donnera le plus envie de lire le mail : « recherche d’emploi » ou « proposition d’interview » ?

De demandeur à créateur

En s’inscrivant dans cette nouvelle démarche, l’étudiant devient créateur : créer un site et l’animer est une vraie aventure entrepreneuriale. Celui lui permettra non seulement de développer son réseau, mais aussi de développer des compétences et surtout de les montrer. Cette démarche est une preuve aux yeux des recruteurs que l’étudiant est :

  • entreprenant
  • créatif
  • a le sens relationnel
  • de la rigueur

Autant de qualités recherchées en entreprise.

J’ai eu la grande joie de lire plusieurs mails d’anciens me disant qu’ils ont réussi à décrocher l’emploi qu’ils voulaient grâce à cette démarche nouvelle (dont certains au Japon, en Chine, …). Ce qui démontre que ça marche (et ce qui est rassurant quelque part).

Alors, qui parmi vous passera de « demandeur d’emploi » à « entrepreneur de sa carrière » ?