Articles

Des solutions de paiement pour votre autoentreprise

Lorsqu’on me contacte à propos d’entrepreneuriat, les questions tournent généralement autour de ces sujets :

  • le marketing (comment créer mon produit, mon service, comment bien identifier ma cible, son besoin, etc.)
  • la communication (comment faire connaître ma solution, comment la rendre visible auprès de ma cible, etc.)
  • le management (comment être mieux organisé, plus efficace, plus productif, être meilleur communicant, etc.)
  • la vente (comment persuader, quels mots utiliser auprès de mes prospects, comment pitcher, etc.).

Après réflexion, je me dis que ces sujets sont vitaux pour entreprendre, c’est sûr. Mais une question technique ne doit pas être ignorée : les solutions de paiement.

Ce qui est génial avec internet aujourd’hui, c’est qu’il existe une multitude de possibilités en la matière :

Pour ma part, j’utilise tous ces leviers à la fois, ce qui permet d’offrir le choix à mes clients.

Savoir choisir les bonnes solutions de paiement

Le piège de la diversité des solutions de paiement est double :

  • Cela peut devenir chronophage pour vous à gérer plusieurs comptes à la fois, surtout si vous êtes seul dans votre entreprise et que vous devez tout faire vous-même (vente, communication, comptabilité, …).
  • Trop de choix tue le choix… Vos prospects peuvent être déconcertés si vous leur offrez trop d’options de paiement. D’après mon expérience il ne faut pas donner plus de trois options sur une page de paiement.

Par conséquent, ne cherchez pas l’exhaustivité mais plutôt la pertinence.

Comment choisir les bonnes solutions de paiement ?

Le point de départ de vos choix entrepreneuriaux devraient être votre client, car c’est lui qui fait vivre votre entreprise. Si par exemple vous êtes fan de crypto-monnaies mais que cela fait peur à vos clients, alors vous risquez de les faire fuir si c’est la seule option de paiement que vous leur proposez sur votre site. Soyez donc bien attentif aux moyens de paiement auxquels ils sont habitués et ceux qui les mettent en confiance. Cela vous permettra d’éviter des erreurs qui pourront vous coûter cher !

Pour conclure, ce qu’il faut retenir de cet article :

  1. Identifiez les solutions de paiement les plus pertinentes pour vos clients.
  2. Offrez trois solutions de paiement maximum.

Les différentes manières de se faire payer aujourd’hui

La digitalisation des transactions financières ouvre de nouvelles perspectives en matière de paiement. L’espèce est toujours d’actualité mais je pense sincèrement que ça le sera de moins en moins, notamment avec les crypto-monnaies et les solutions de paiement dématérialisé.

Se faire payer avec une crypto-monnaie

Si vous voulez vous faire payer en Bitcoin ou en Leocoin, c’est possible et très facile ! Comment faire ?

  • Vous créez un portefeuille en ligne un « wallet » dans lequel sera stocké vos monnaies virtuelles (il existe de nombreuses solutions que vous pouvez trouver sur Google).
  • Vous achetez des monnaies sur les places de marché ou vous demandez à vos clients qui ont de la crypto-monnaie de vous payer via un QR code ou un code unique que vous avez.
  • Vous pouvez ensuite échanger votre monnaie virtuelle en devise officielle comme des euros ou des livres par exemple.

Il suffit que votre client et vous-même ayez un portefeuille, de la monnaie virtuelle et un téléphone portable et la transaction peut se faire en toute simplicité avec un QR code.

Paypal

J’aurais presque pu commencer par cela à vrai dire : simple comme bonjour. Il vous suffit d’un compte bancaire, d’une adresse email et vous pouvez vous faire payer en ligne, quelque soit la devise. Et si vous ne vendez pas vos services en ligne, et que vos clients ont un téléphone portable, vous pouvez leur envoyer un lien de paiement dédié. Mais ça peut être long si vous avez pignon sur rue et que votre clientèle paye leur produit au comptoir.

Les caisses enregistreuses tactiles

Si vous avez besoin de réaliser des paiements physiques rapidement, il existe des solutions reposant sur des applications mobiles pour cela comme le propose par exemple la startup www.addictgroup.fr éditeur de logiciels de caisse enregistreuse tactile. Il vous suffit pour cela d’avoir une tablette tactile et d’un petit lecteur de cartes bleues et le tour est joué. Simple, efficace et cela prend vraiment peu de place.

Voici quelques liens pour en savoir plus sur eux :
la caisse enregistreuse pour boulangerie AddicTill

AddicTill sur le Playstore
 

Il existe encore plein d’autres solutions ! En avez-vous en tête ?

Comment faites-vous payer vos clients ?

Quelques idées pour organiser un événement professionnel

Avec creapreZent et La-Semaine.com, j’ai eu l’opportunité d’organiser et d’animer de nombreux évènements professionnels (Congrès, Conférences, Championnats, Ateliers, Séminaires, …).

Dans cet article, je partagerai avec vous quelques retours d’expérience notamment dans le cadre d’événements publics.

L’équipe organisatrice

N’organisez pas d’événement seul ! Sauf si vous faites cela à plein temps bien entendu. Mieux vaut à mon avis s’entourer d’une équipe et de bien établir les différents rôles (qui fait quoi). Si vous n’avez pas d’équipe, vous pouvez aussi passer par des prestataires de service à qui vous pourrez déléguer des tâches spécifiques comme avec Event Finder par exemple.

Les partenaires

Trouvez un moyen de rassembler des partenaires pour votre événement. Pour ma part, j’ai toujours échoué en agissant seul et comme le dit le proverbe africain, seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. Personnellement je préfère prendre plus de temps pour réaliser des projets ambitieux avec des partenaires que de vouloir me précipiter et faire des petites opérations, parfois insignifiantes…

 

Le lieu

Quand vous optez pour un espace pour votre événement, pensez à tous ces détails :

  • Est-il facile d’accès ?
  • Y-a-t-il des logements autour ?
  • Est-il facile de manger aux alentours ?
  • Est-ce un endroit accueillant ? Et les environs ?
  • Y-a-t-il des taxis ou autres transports ?

Pensez à tous ces détails avant de sélectionner votre lieu.

 

 

Vous l’aurez compris, il y a beaucoup de paramètres à intégrer quand on organise un événement, portez y une attention particulière.

Quelques idées pour fidéliser vos clients pour les fêtes de fin d’année

Les petits détails font les grandes différences. Par exemple, quand Cédric Debacq, mon styliste d’entreprise, m’a envoyé pour la nouvelle année une belle lettre cartonnée écrite à la main avec un message personnalisé, sa marque d’attention n’a pas été passée inaperçue.

Comment marquer l’esprit de vos clients et tirer profit des fêtes de fin d’année pour cela ?

Cet article a pour but de vous partager quelques réflexions et idées en la matière.

 

Soyez tangible et utile !

Grâce aux prestataires d’impression en ligne, vous avez la possibilité de faire parvenir des objets physiques à vos clients avec des coûts réduits.

Mais quels objets envoyer ?

Vous pouvez en profiter pour booster votre « branding », c’est à dire la visibilité de votre marque, comme avec une impression de stickers par exemple. Cependant je pense que le mieux est d’offrir quelque chose d’utile.

Une personne que j’admire beaucoup (ma femme), est vraiment douée pour cela : elle opte par exemple pour des adaptateurs universels pour prises électriques, ou des claviers portatifs. En somme, réfléchissez à des objets physiques et utiles pour vos clients sur lesquels vous pouvez apposer votre logo pour qu’ils pensent à vous.

Personnalisez !

Rappelez-vous ce qui m’a marqué dans l’attention que m’avait apportée Cédric Debacq : son message était vraiment personnalisé, il s’adressait à moi et pas à « ses clients ». C’est important que vous en fassiez autant si vous voulez toucher vos clients et qu’ils se rappellent de vous. Si vous leur envoyez un objet personnalisé, ajoutez-en un message individualisé.

Et après suivez !

Le principe de la fidélisation est de marquer l’esprit de vos clients pour qu’ils pensent à vous, et qu’ils achètent de nouveau vos services ou produits. Profitez donc de cette opération de communication des fêtes de fin d’année pour partager votre actualité de début de nouvelle année, et notamment, vos nouveautés (nouveaux produits, nouveaux services, etc.). Comme ils auront déjà reçu une pensée de votre part avant, ce sera alors plus simple de vendre après.

Mais bien entendu, ne me croyez pas sur parole et testez par vous-même !

Travaillez votre expérience client, surtout avant Noël

Noël est souvent une grosse période commerciale pour beaucoup d’entreprises. Sachant que le mois de décembre se concentre sur 3 semaines au lieu de 4 avec la coupure entre Noël et le jour de l’an, cette période est vraiment intense avec des clients exigeants.

Comment s’assurer de faire vivre la meilleure expérience client possible ?

Pour cet article, je me baserai essentiellement sur des activités de vente de produits physiques, et pas de produits numériques ou de services.

L’expérience client avant la vente

Que vous ayez une boutique ou un e-shop, vos clients vont se faire une idée avant de penser à acheter. Selon moi, la meilleure manière de les accompagner vers l’achat, c’est de répondre à leurs questions… avant même qu’ils ne vous les posent ! C’est la raison pour laquelle je construis toujours une FAQ (Frequent Asked Question / Foire Aux Questions), et ça marche.

Quelles sont les questions que vos clients se posent ? Voici quelques questions récurrentes pour vous inspirer sur le sujet :

    • Quel est le problème que résout ce produit ?
    • A qui s’adresse-t-il ? Y-a-t-il des pré-requis pour en bénéficier ?
    • Y-a-t-il des témoignages ? Qu’en disent les clients ?
    • La presse en parle-t-elle ?
    • Y-a-t-il des partenaires que je connais et en qui j’ai confiance ?
    • Comment se positionne le prix du produit par rapport à la concurrence ?
    • Quand vais-je le recevoir ? Quel est le mode de livraison ? (si vous vous posez des questions sur les prestataires en la matière, je vous conseille ce site : Packlink PRO)
    • Y-a-t-il une garantie ?

L’important pour cette phase est de se poser les bonnes questions, les réponses parleront alors à vos clients.

L’expérience client durant l’achat

Pour cette phase, vous pouvez encore une fois vous amuser à vous poser les bonnes questions pour répondre au mieux à vos clients :

  • Est-ce que le paiement est sécurisé ?
  • Les CGV sont-elles claires ?
  • Et si je ne suis pas satisfait du produit, que se passe-t-il ?
  • Existe-t-il plusieurs moyens de paiement ?

Astuce : utilisez les codes couleurs et visuels des sites sur lesquels vos clients passent du temps, comme Facebook ou Amazon par exemple, cela les rassurera.

L’expérience client après-achat

Et une fois la vente effectuée, vous assurez-vous que le client soit satisfait de son expérience jusqu’au bout ?

Si le questionnaire de satisfaction permet d’avoir ce type d’information, cela n’est pas suffisant. Le choix de votre prestataire de livraison de colis par exemple est important, car si ce dernier se perd ou que le client s’arrache les cheveux pour pouvoir le récupérer, ce sera votre marque qui en pâtira, pas le livreur…