Catégories
Business

S’organiser avec autodiscipline pour sa comptabilité (avec ou sans comptable)

La comptabilité n’est pas l’activité entrepreneuriale que je préfère, cependant elle est indispensable. Et en tant que co-auteur du livre Le Réflexe Soft Skills (Dunod) et en tant que consultant dans ce domaine, je ne peux m’empêcher de voir ce que tenir une comptabilité m’apporte comme compétences.

Le fait de prendre conscience que je développe mon autodiscipline grâce à cette obligation administrative, j’ai un peu plus d’enthousiasme à le faire. Voici comment je m’y prends de mon côté.

Cet article est destiné aux entrepreneurs qui effectuent leur comptabilité eux-mêmes, qui collaborent avec un cabinet comptable ou qui utilisent un cabinet virtuel.

L’autodiscipline développée grâce à la comptabilité

Que ce soit pour mon entreprise en France ou mes entreprises au Royaume-Uni, je garde toujours une trace des transactions que j’effectue dans le cadre de mon activité. J’arrive ainsi à voir :

  • Quelles sont les dépenses réalisées et les factures correspondantes.
  • Quelles sont les recettes réalisées et les factures.
  • Les tendances de mes revenus grâce au delta entre les deux.

Même si je travaille avec des cabinets comptables, ces derniers me demandent toujours un minimum d’organisation et de rigueur pour que les comptables puissent s’y retrouver pour réaliser les bilans. C’est en ce sens que je dois faire preuve d’autodiscipline :

  • Je note dans mon tableau quand la facture a été envoyée avec une date de relance pour le paiement (généralement à 30 jours). Je dois faire preuve d’autodiscipline en notant dans mon agenda la relance à effectuer et le faire vraiment. C’est une habitude que j’ai créée.
  • Je dois respecter les processus que m’a donné mon comptable pour que la gestion administrative se passe bien. Généralement les cabinets tels que www.bmfiduciaire.fr utilisent les outils digitaux afin de fluidifier la gestion comptable et la relation avec leurs clients. Cela se passe bien à condition que l’entrepreneur joue le jeu et qu’il respecte le cadre donné, ce qui demande une certaine rigueur et donc de la discipline.
  • Je m’impose de faire un point hebdomadaire sur la gestion comptable de mes entreprises afin de ne pas accumuler de retards ou d’erreurs que l’on pourrait facilement éviter. Cela me demande de la force de volonté car ce n’est pas une activité que j’affectionne, mais je sais que cela est toujours mieux que de devoir passer des jours en mode « sprint » à la fin de l’année pour mettre de l’ordre dans les démarches comptables et administratives.

Ces trois points me font prendre conscience que je développe mon autodiscipline et ma capacité à m’organiser, et que cela m’est bénéfique au delà de la comptabilité. Et vous, quelles compétences développez vous grâce à la comptabilité ?

 

Par Jérôme HOARAU

Jérôme Hoarau est expert en soft skills (Jerome-Hoarau.com) et est co-organisateur du championnat de France officiel de Lecture Rapide et de Mind Mapping. Il est également compétiteur international en sport du cerveau. Il a obtenu plusieurs titres tels que :
- Champion du monde de Mind Mapping
- Champion du Royaume-Uni de Mind Mapping
- Vice-champion du Royaume-Uni en Lecture Rapide
Il est le co-auteur des livres "Soft Skills" et "Le Réflexe Soft Skills" publiés aux Editions Dunod. I
Il est le co-fondateur du site LesIntelligences.com, proposant des synthèses complètes et opérationnelles des meilleurs livre d'entrepreneuriat et de développement personnel, et co-fondateur du site PassiondApprendre.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.