Articles

Alexandre Branche, cofondateur de la plateforme emploi finance Dogfinance.com

Imaginez une plateforme emploi spécialisée dans la finance, sur laquelle vous pouvez trouver une opportunité de carrière ou dénicher de nouveaux talents.

C’est ce qu’Alexandre a créé avec ses associés avec Dogfinance.com. Voici son histoire, alors qu’il répond aux questions de Pourquoi Entreprendre. Bonne lecture et merci à Alexandre pour ses réponses.

Bonjour Alexandre et merci d’avoir accepté de partager ton expérience de l’entrepreneuriat sur Pourquoi Entreprendre. Tu es le co-fondateur de Dogfinance.com. Mais avant de nous présenter ta société, raconte-nous ton aventure entrepreneuriale, comment en es-tu arrivé là ?

Bonjour à tous. Mon envie d’entreprendre a commencé dès mon passage au lycée dans les années 2001-2002. Avec mon meilleur ami de l’époque Jonathan, nous voulions surfer sur la vague du web et avons créé un site de commentaires sportifs. Nous avons passé tout un été à le construire, le faire connaitre et l’animer. De ce projet est née mon envie d’entreprendre. Nos parents décidèrent de fermer le site pour que l’on se concentre à nos études scientifiques.

L’été suivant, nous réfléchissions à un projet plus sérieux et je réalise alors mon premier business plan sur un site de vente de pièces de monnaie. Cette idée restera au stade du projet mais fut révélateur sur le plan financier.

En 2004, je passe mon BAC S et me lance l’année suivante dans des études de pharmacie dans un but unique, ouvrir une officine qui permettrait d’allier mon envie d’entreprendre et ma passion pour la nature et ses végétaux. C’est un échec dès le premier semestre, les études me paraissent trop longues et je décide de passer les concours d’écoles de commerce et intègre pour 5 ans l’Ecole Supérieure de Gestion et de Finance. J’ai fait le choix d’une école spécialisée en finance car j’étais passionné des marchés financiers depuis longtemps et que ca me paraissait intéressant d’avoir des bases solides en finance d’entreprise.

L’été 2005, j’effectue un voyage d’un mois en Bolivie avec ma famille. Avec mon cousin François-Xavier, nous faisons la rencontre d’un guide bolivien Martin et décidons de créer une agence de voyage « Waliki » afin d’organiser des voyages dans ce pays magnifique et mieux rémunérer les employés sur place. Nous avons créé deux circuits types et réalisé un site internet afin de présenter nos activités.  Un premier voyage de 20 était réservé avant que notre associé sur place ne disparaisse prématurément. C’était la fin d’une belle aventure.

A l’école, j’ai fait de très belles rencontres. A commencer par Joseph, avec qui nous partagions nos différences expériences. Ensemble, nous décidons de reprendre l’association de finance qui nous parait alors une belle occasion d’appliquer nos théories. Je suis resté 3 ans à la tête de cette association avec Sébastien GUICHARD et Mamitiana RAKOTOMANTSOA. Nous avons restructuré l’association et l’avons considérablement développée. A la fin de cette aventure très enrichissante, nous décidons de créer Dogfinance.com après plus d’un an de travail sur le Business Plan. Nous avons parlé de notre projet à notre ancienne équipe et Joseph, Philip et Grégoire ont décidé de s’associer avec nous. L’aventure Dogfinance.com commença donc officiellement le 1er Juillet 2009.

 

Alors qu’est ce que Dogfinance ?

 

Dogfinance.com est la première communauté de financiers en France qui s’appuie sur 3 concepts :

 

  • Un site de recrutement avec 2300 offres d’emploi et de stage en finance
  • Un réseau social professionnel financier avec plus de 66 000 membres
  • Un réseau d’information avec des actualités exclusives écrites par notre rédacteur et par nos membres. D’autre part la partie Carrière & formation permet de se renseigner sur les métiers, les entreprises qui recrutent, les associations financières, les formations. Une rubrique Questions agrémente le site permettant aux candidats de poser leurs questions sur l’emploi, la formation, l’économie, l’actualité. Nous leur répondons et les autres membres peuvent ensuite commenter.

 

 

J’ai cru comprendre que le début de l’aventure n’était pas facile. Quelles ont été les principales difficultés auxquelles vous avez fait face tes associés et toi ?

 

En effet, le début de l’aventure fut difficile nous n’avions ni réseau ni fonds ni expérience dans le recrutement. En plus de cela, nous étions encore étudiants en 2009. Il a donc été très difficile de bien maitriser le marché du recrutement qui est un marché très fermé finalement. Nous avons connu tout de suite un fort succès coté demandeurs mais nous n’arrivions pas à approcher les décisionnaires en matière de recrutement.

 

Quels enseignements en retires-tu ?

 

Je retire de tout cela que le réseau et surtout l’expérience sont des facteurs clefs de succès. Il est très difficile de se lancer encore étudiants sans l’un de ces deux facteurs. Aujourd’hui, je ne regrette rien car ce fut très formateur. J’ai appris tellement de choses pendant ces deux années.

 

Te sens-tu accompli en tant qu’entrepreneur ?

 

Complément. Tout les matins, je suis heureux d’aller au bureau, faire évoluer Dogfinance.com, manager mon équipe. Je dirais que je vis un « rêve éveillé ». Et, je ferai tout pour que ce rêve dure le plus longtemps possible.

 

D’ailleurs c’est quoi être entrepreneur pour toi ?

Etre entrepreneur, c’est vivre de l’une de ses passions tout en créant de la valeur ajoutée. Pour moi, le plus important reste d’apporter une vraie plus-value au marché auquel tu t’attaques.

 

Aurais-tu un conseil à partager avec nous en matière d’entrepreneuriat ?

 

Difficile de synthétiser tout cela dans un conseil. Un mot me vient à l’esprit : la foi. Pour moi, c’est primordial de garder confiance en soi, en son produit. On vit tous des moments de doute, des échecs mais le plus important est de rebondir très vite. Je crois que c’est l’élément de base de votre réussite. Croyez en votre projet !

 

Salesforce.com : l’entreprise la plus innovante du monde selon Forbes

Et Apple ?

5ème selon ce classement 😉 (7ème pour Google, 10ème pour Mosanto 🙁 ) La première entreprise française de ce classement est Pernod Ricard en 16ème position !

Mais qu’est ce que ce classement des entreprises les plus innovantes du monde ?

Ce classement est issu du nouveau livre The Innovators DNA (Harvard Business Press, 2011), écrit par Forbes et le professeur Clayton Christensen de la Harvard Business School . Les critères retenus pour comparer ces entreprises semblent n’être malheureusement que des critères financiers d’après cet article de Forbes…

Dans un premier temps, ils calculent des projections des revenus futurs de la société à partir des données du business existant. Ensuite ils y ajoutent la croissance anticipée de ce business et regardent la valeur nette de ces flux monétaires. Enfin, ils comparent la valeur nette des flux monétaires entre chaque entreprise. Les meilleurs sont les mieux classés.

Je trouve très dommage que ce classement soit réduit aux seules données financières. Mais peut-être que d’autre critères plus humains et moins quantitatifs sont également pris en compte dans le livre l’ADN de l’innovateur cité plus haut ?

Voici le top 10 de ce classement :

  1. Salesforce.com
  2. Amazon.com
  3. Intuitive Surgical
  4. Tencent Holdings
  5. Apple
  6. Hindustan Unilever
  7. Google
  8. Natura Cosmeticos
  9. Bharat Heavy Electricals
  10. Mosanto (je suis surpris de le voir dans ce prestigieux classement…)

Pourquoi Salesforce.com est-elle l’entreprise la plus innovante ?

Selon cet article Forbes, l’innovation de la société a été amorcée par son dirigeant, Marc Benioff.

En tant que leader, il possède un certain « ADN » de l’innovateur comprenant ces traits de caractère :

  • il a une ouverture d’esprit envers la jeunesse (la génération Y étant selon lui la plus à même d’innover aujourd’hui)
  • il est créatif
  • il aime jouer
  • il va à contre-courant

Et enfin, il a la conviction que le 2.0, le collaboratif, permet d’innover (il mise à fond sur le 2.0).

Par rapport à ce denier point, il eut une initiative auxtrès nombreuses répercussions positives sur la société (dont une augmentation de 73% de ses revenues) : il a fait passé son entreprise du 1.0 au 2.0 (1.0 = 1 personne émet un message à plusieurs autres personnes « passives », 2.0 = une interaction entre plusieurs personnes pour de vrais échanges ).

Marc Benioff demanda un jour aux développeurs de sa société d’abonner momentanément 50% de leurs tâches actuelles pour se concentrer à transformer la plateforme de travail de salesforce.com en véritable réseau social « type facebook ». De nombreuses personnes le prirent pour un fou et crurent que ce fut un caprice du dirigeant, mais il insista. Le projet aboutit et salesforce devient une véritable « entreprises sociale » (« social entreprise » en anglais). C’est alors que Chatter est née : une solution de réseau social pour entreprise. Il fut « prototypé » sur salesforce.com et aujourd’hui cette solution est employée par 100 000 entreprises dans le monde entier. Voici une vidéo pour que vous en sachiez un peu plus :

[youtube id= »l0XQ4cx8V1I » width= »600″ height= »350″]

Vous ne connaissiez pas Salesforce.com sous cet angle n’est ce pas ?

Pour ma part, je connaissais plutôt cette entreprise pour sa solution de gestion des ventes avec Sales Cloud (l’application de gestion des ventes numéro 1 des ventes qui permet la gestion et le suivi des ventes, des opportunités commerciales pour « booster » les forces de vente) ou en encore sa solution de gestion de la relation client avec Service Cloud (une solution crm de gestion de service client multi-canal comme les call centers, mails, mais aussi réseaux sociaux ). Ces solutions permettent de gagner énormément de temps en matière de vente (je viens d’apprendre dans l’une des deux vidéos ci-dessous que les forces de ventes d’une entreprise passent uniquement 30% de leur temps de travail à réellement vendre). Et comme le dit le dicton : « le temps c’est de l’argent ».

Mais bien plus que ça, c’est aussi :

– moins de stress (c’est agaçant de travailler sur une tâche répétitive, sans valeur ajoutée et chronophage)

– plus de motivation

Ceci sont des exemples illustrant l’utilité des logiciels comme outil d’aide de gestion et de hausse de productivité par approche métier.

Voici également une vidéo sur le Cloud Computing :

[youtube id= »GbWOq9PcyTk » width= »600″ height= »350″]

Pour en savoir plus sur le Sales Cloud :

[youtube id= »bKBJLtPjN1E » width= »600″ height= »350″]

Novotel, hébergement business haut de gamme -sponso

Lorsque l’on crée une entreprise, ou que l’on est en charge d’un projet, cela demande souvent des déplacements. Qui dit déplacements (qu’ils nationaux ou inter-nationaux) dit hébergements.

Et il me semble naturel de parler du groupe numéro 1 de l’hôtellerie dans le monde, le groupe Accor. Enfin, plus précisément de la marque Novotel.

Retour d’expérience personnelle

Mais avant de commencer à vous parler de cette marque, je voulais vous parler d’une expérience que j’ai connue dans ce domaine. Peut-être que vous le saviez déjà, mais avec mon équipe (nous étions encore étudiants à l’ESCEM il y a encore quelques mois), nous avions gagné le concours national CJD. Pour la remise des prix, nous avions assisté à un séminaire qui se déroulait sur deux jours sur Paris. Il avait lieu dans un hôtel Ibis. Et c’était vraiment super. Les chambres confortables, la salle de conférences spacieuse, lumineuse et bien éclairée. Il y avait même un centre de remise en forme (piscine, spa, salle de musculation,…). Tout cela pour vous dire qu’un hôtel, c’est bien plus que de l’hébergement, c’est aussi un espace de travail, de conférences et même de détente dans le cadre professionnel. Et je pense que c’est ce que recherchent les professionnels lorsqu’ils organisent des évènements.

La cas d’entreprise Novotel

Revenons à la marque Novotel. Si vous voulez lire le livre interactif sur l’histoire du groupe Accor, rendez-vous ici.

Avant de s’appeler Novotel, les fondateurs pensaient appeler cette marque « Ami » (comme pour dormir chez un ami en cours de route). Mais comme le nom était déjà déposé par une grande marque automobile française (des fois il y a un intérêt à déposer une marque à l’INPI), ils ont du faire un autre brainstorming. Après réflexion, ils optent pour Nouveau + Hotel = Novotel. En plus, c’est prononçable en plusieurs langues, ce qui facilite l’exportation de la marque (notez l’importance du choix du nom et de l’identité visuelle dans ce cas). Aujourd’hui, la marque fait référence et n’a plus cette image de « petit nouveau ». Novo qui représente le renouveau et l’innovation en latin, Novotel conserve son image de marque dynamique 😉

Le concept et le nom étant innovants à cette époque dans le domaine hôtelier en 1967, il fallait équilibrer l’identité visuelle de la marque. Le logo devra donc être rassurant, stable et sérieux. Cela donne donc :

Une police classique, un bleu profond, des lettres blanches, et un petit « toit » jaune pour symboliser l’hébergement. Le principe du Ying-Yang est appliqué ici : nom innovant, jeune et original + couleurs et formes classiques et rassurantes = identité équilibrée. Pour plus de trucs et astuces sur comment créer une bonne identité visuelle, rendez-vous sur le blog de Bright Sight Studio.

Depuis Novotel joue sur l’innovation en mettant du design et du high tech dans ses locaux (des coins Apple…). Peut-être que ce positionnement a été favorable pour eux surtout lorsqu’il s’agit d’une cible professionnelle dynamique. Et cette marque étant partout dans le monde, les cadres, managers ou dirigeants ne prendront pas de risques et iront dormir chez Novotel plutôt que de tenter une autre marque peu connue (un peu comme quand vous allez au MacDo dans un pays étranger 😉 ). D’ailleurs, voici une petite vidéo assez funky illustrant les services proposés par Novotel (style qui montre le côté jeune, dynamique et innovant de la marque) :

Voici les étapes que j’ai pu identifier pour la réussite et la pérennité de cette marque :

  1. Création d’un concept différenciant mais rassurant (pour limiter les risques côté acceptation sociale)
  2. Innovation pour rafraichir l’image et attirer les clients
  3. Fidélisation en ayant une présence géographique très développée

En somme, Novotel intrigue, attire, conquit puis fidélise ! Et c’est cette fidélisation qui rend l’entreprise pérenne 😉

Et vous, avez-vous des anecdotes, des marques d’hôtels qui vous plaisent ?

Article sponsorisé

 

 

DELL, que du hardware ? – sponso

DELL, une succès story

L’aventure Dell commence en 1984 lorsque Mickael DELL crée cette société à 19 ans et avec 1000 dollars. Il produit son premier ordinateur l’année suivante et le commercialise en se différenciant de la concurrence grâce à des services innovants :

  • les retours produits sont possibles
  • une assistance à domicile pour installer le produit

Visiblement ça cartonne car, en 1988, DELL est introduit en bourse. Son capital social passe de 1000 dollars, à …

85 000 000 de dollars !! :-O

 

Et là tout va beaucoup plus vite.

1989 : sortie de leur premier ordinateur portable (déjà !).

1990 : ils vont à la conquête de l’international en exportant.

1992 : DELL intègre le classement du Fortune 500, et son dirigeant devient ainsi le plus jeune à l’intégrer à l’époque.

1995 : DELL est présent dans le monde entier.

1996 : le site e-commerce dell.com est créé. Devinez le chiffre d’affaires de ce site au bout de 6 mois d’existence… 1 million de dollars … PAR JOUR  !! 😀

1999 : DELL devient le numéro 1 partout : chez les particuliers, chez les pro, et dans le monde entier

2000 : le site e-commerce continue de se développer et génère à la fin du 20ème siècle plus de 20 millions de dollars par jour ! Mais ils n’en restent pas là car ils diversifient leurs produits vers des serveurs et des imprimantes.

2005/2006 : DELL s’engage dans le développement durable en arrêtant de mettre du plomb dans ses produits et en proposant le recyclage gratuit à leurs clients.

2008 : Début de leur offre Cloud Computing (et oui, DELL ce ne sont pas que des ordi 😉 )

2010 : DELL est élue la société américaine la plus écologique par le magazine Newsweek. Voici un petit article donnant plus de détails sur ce point.

Aujourd’hui cette entreprise s’est positionnée sur un secteur très porteur avec le cloud car elle génère des chiffres records (croissance à 2 chiffres depuis 4 trimestres) malgré la crise. Grâce à leur diversification vers la dématérialisation (donc moins harware qu’avant 🙂 ), DELL continue de croitre.

L’offre Cloud de DELL

L’offre aux entreprises de DELL tourne autour de trois produits phares :

  • Le datacenter efficace (protection de données)
  • Le « Cloud computing » efficace (décharger vos espaces de travail informatiques)
  • La main-d’oeuvre efficace (aide r vos collaborateurs)

De plus en plus d’entreprises font appel à ces nouveaux services d’externalisation informatique pour plusieurs raisons :

  • baisse des coûts
  • externalisation de la maintenance et de la gestion techniques
  • accès à des technologies avancées à moindre coût

Pour plus d’informations sur ces offres, regardez la petite vidéo ci-dessous en cliquant 😉

 

article sponsorisé

Interview de l’entrepreneur Benjamin Ribano fondateur d’icicredit.com

Voici la nouvelle interview entrepreneur de Pourquoi Entreprendre : Benjamin Ribano, fondateur du site de demande de prêt en ligne icicredit.com, répond à nos questions. Un petit bonus vous y attend (un guide pour apprendre à convaincre les banques pour votre demande de prêt 😉 ).

Bonne lecture ! 🙂

Jérôme Hoarau : Bonjour Benjamin. Vous faites vous aussi partie de ces aventuriers qui créent leur propre entreprise. Votre histoire nous intéresse. Pouvez-vous nous la raconter ?

Benjamin Ribano : Bonjour Jérôme.

Avant de créer mon entreprise, j’ai suivi plusieurs cursus de formation et travaillé une dizaine d’années dans le domaine bancaire.

A 20 ans, mon DUT en Sciences de l’ingénieur en poche, j’ai décidé de poursuivre par un autre DUT, en Techniques de commercialisation cette fois. Déjà à cette époque, j’étais très attiré par l’entrepreneuriat. Je réfléchissais même à un projet de création d’entreprise. Je me suis alors rendu compte que j’avais besoin d’acquérir de l’expérience avant de me lancer.

J’ai occupé plusieurs postes au sein de différentes banques, principalement dans le conseil et le financement aux entreprises. En parallèle, j’ai eu la chance de pouvoir compléter ma formation par une Licence en Finance-Banque.

Après 10 années d’expérience dans le domaine bancaire, et un parcours de formation complet, je me sentais enfin armé pour franchir le pas. J’ai donc décidé de créer ma société en Février 2010. Après un peu plus d’une année de recherche et développement, icicredit.com est né : le premier « guichet unique » et gratuit de demande de prêt en ligne pour les professionnels et les particuliers, sans intermédiaire. La promesse : « Vous ne ferez plus vos demande de prêt comme avant… ».

Pourquoi avoir créé dans ce secteur d’activité alors que nous sommes en pleine crise économique ?

La crise que nous traversons est, selon moi, l’opportunité d’innover. Le secteur bancaire ne fait pas exception.

La crise a en effet des répercussions sur notre économie, et vraisemblablement sur l’accès au crédit. Je constate en revanche que les créateurs d’entreprises n’ont jamais été aussi nombreux, et que les particuliers ont toujours des besoins de financement pour acheter un bien immobilier ou renouveler leur voiture par exemple. D’un autre côté, « faire le tour des banques », pour rechercher un financement ou comparer plusieurs établissements de crédit, est toujours vécu comme une démarche chronophage et contraignante par les particuliers comme par les professionnels. Ca l’est particulièrement pour les créateurs d’entreprises.

L’invention d’icicredit.com est née d’un constat simple. Je me suis dis qu’il serait tellement plus pratique et plus rapide si l’on pouvait faire sa demande de prêt sur internet, à un seul endroit, et la transmettre directement aux banques de son choix, parmi toutes celles du marché, sans avoir à se déplacer. Je voulais également que le service soit gratuit. Le plus difficile était devant nous : penser le modèle et l’outil, avant de le créer. Il aura fallu un an pour le mettre au point et proposer ce nouveau service aux internautes.

Etes-vous les seuls à développer ce concept ?

icicredit.com est un outil unique en son genre. C’est en effet la première fois que l’on peut facilement construire un dossier de demande de prêt en ligne, et le rendre consultable auprès des banques de son choix, parmi toutes celles du marché. On peut même inviter sa propre banque à la « table des négociations ». Tout cela sans se déplacer, et gratuitement. A ce titre, icicredit.com bénéficie du soutien d’OSEO Innovation et de l’Union Européenne (cofinancement).

Je vous laisse juger du caractère inédit du service global qu’offre icicredit.com en vous en exposant les principales différences :

–          L’outil est gratuit pour toute demande de financement.

–          Un tutoriel simple d’utilisation et efficace guide l’internaute dans la rédaction de son dossier. Il lui suffit de répondre aux questions adaptées à son projet.

–          On peut y faire toute demande de prêt (tout crédit professionnel, prêt immobilier, prêt personnel, crédit auto, crédit travaux, prêt étudiant, etc.).

–          Il n’y aucun minimum de montant.

–          L’internaute est en direct avec les banques (icicredit.com n’intervient ni dans le choix des banques, ni dans la négociation avec les établissements qu’il aura choisis).

–          La plate-forme est accessible à toutes les banques du marché, sans exception.

–          L’internaute dispose d’un outil de suivi pour savoir en temps réel si le dossier a été consulté.

–          L’accès à de nombreuses fiches-pratiques et outils gratuits (Simuler un prêt – Calculer les frais de notaire – Liste des documents à fournir aux banques – Comment les banques décident-elles ? etc.).

J’espère avoir convaincu les lecteurs « qu’ils ne feront plus leurs demandes de prêt comme avant… ».

Quelle est votre vision du business plan : un outil indispensable ou de la paperasse dépassée ?

La rédaction d’un business plan est une étape incontournable dans toute démarche de création d’entreprise. C’est le meilleur moyen de prendre de la hauteur sur son projet, en le modélisant sur le papier. Généralement, un projet bien préparé est un projet qui a toutes les chances de réussir.

En outre, le business plan est un document qui participe également à convaincre les banques et/ou les investisseurs potentiels de prendre part au projet en consentant les financements demandés.

Quels sont les critères et les éléments dont doit tenir compte un créateur d’entreprise lorsqu’il fait son dossier de demande de financement ?

L’étape de la demande de financement auprès des banques doit être abordée avec méthode et rigueur. L’enjeu est important. Le créateur d’entreprise n’a qu’une seule fois l’occasion de faire une bonne première impression à la banque.

A ce sujet, je vous donne une information en primeur : icicredit.com vient d’éditer un guide gratuit à destination des créateurs d’entreprises pour leur donner les clés qui les aideront à convaincre les banques : Créateurs d’entreprises : 7 étapes à ne pas manquer pour séduire les banques et obtenir votre financement aux meilleures conditions.

Il est téléchargeable gratuitement à cette adresse : https://www.icicredit.com/guide-de-l-entrepreneur-g1

Bonne lecture.

 

Merci beaucoup !
Etes-vous d’accord lorsque je vous dis que vous êtes un aventurier, que l’entrepreneuriat est une véritable aventure ?

L’entrepreneur doit prendre des risques, faire face à des évènements imprévus. C’est indéniable, l’entrepreneur est un aventurier !

Un conseil ou une anecdote d’entrepreneur à partager avec les lecteurs ?

Entreprendre, c’est en effet vivre une aventure exceptionnelle. Quand on a attrapé le virus de l’entrepreneuriat, on se sent généralement plus vivant que malade… Je vous citerais seulement une maxime que l’on m’a dite un jour, et qui m’aide à avancer « Oser c’est gagner !».