Catégories
Entreprenariat

L’improvisation ne s’improvise pas – Sandrine Migerel

Cet article a été rédigé par Sandrine Migerel (monitrice éducatrice et comédienne) pour Soft Skills Magazine.

Et pour accéder aux autres articles de Soft Skills Magazine, il vous suffit de vous y inscrire gratuitement en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est le théâtre d’improvisation ?

Le théâtre d’improvisation c’est avant tout raconter une histoire, comme au théâtre à texte mais sans texte ! Le but n’est pas simplement de faire rire, mais bien de faire ressentir, passer une émotion quelle qu’elle soit.

C’est un, deux, plusieurs comédien.n.e.s qui écoute.nt, puise.nt dans leur imaginaire pour partager avec les autres, le public un instant de vie.

Comment et pourquoi le théâtre d’improvisation entre-t-il dans les entreprises ?

Le monde évolue et le type de management en entreprise aussi.

Le théâtre d’improvisation peut être un support qui permet de traiter de sujets, dits « sérieux », avec un semblant de « légèreté ».

Aborder les choses de manière décalée.

En Team Building, ce sont des jeux qui semblent ridicules et en fait font travailler l’écoute de l’autre, l’affirmation de soi et la cohésion.

En coaching, notamment pour les managers, c’est un travail sur la communication pour essayer de saisir les subtilités des communications verbales et non-verbales.

Comme vous le voyez, l’improvisation, ça ne s’improvise pas !

Qu’est-ce que l’improvisation va développer comme soft skills ?

L’improvisation développe des compétences de bases que nous avons en nous tels que l’écoute, le travail en équipe.

Avec le temps, les entraînements, on peut développer la capacité de voir les choses dans leur globalité, ce qui peut être intéressant quand dans notre travail nous avons des projets à monter. Certain.e.s développent aussi la capacité de porter l’autre, qu’il se sente valoriser sans même qu’il s’en rende compte.

Il est vrai que le non-jugement est une des valeurs fondamentales du théâtre d’improvisation et c’est tout naturellement que cela nous amène à développer notre bienveillance.

Bienveillance envers soi-même et aussi envers les autres.

Bien évidemment, et c’est certainement la première compétence à être développée, c’est la réactivité dans la parole, avec bienveillance !

Pouvez-vous nous proposer un petit exercice d’improvisation pour nos lecteurs ?

L’un de mes exercices préférés, pas très adapté en ces temps particulier, est le porté.

Un improvisateur ou une improvisatrice est debout sur une table, dos aux autres, qui forment deux rangs. Il ou elle se laisse tomber en arrière, rattrapé.e par les autres, qui ensuite le.la balade dans la pièce. C’est à la fois un exercice de confiance incroyable et aussi de lâcher-prise.

En quoi pratiquer l’improvisation peut nous faire progresser dans notre façon de communiquer ?

Ce qu’il y a d’intéressant avec l’improvisation, c’est que c’est une discipline qui permet en spectacle de raconter des histoires, écrites en direct, et qu’elle peut servir de support à des formations sur la gestion de son stress ou la prise de parole en public.

En atelier nous travaillons l’écoute, le ressenti, le mime : c’est une façon détournée d’affuter notre communication non-verbale. Ces acquis sont transposables dans la vie quotidienne comme dans la vie professionnelle. 

Par l’apprentissage d’une certaine affirmation de soi, de jeu avec son corps (prendre des postures différentes), j’ai remarqué à quel point ce que j’avais appris sur la différence entre la communication verbale et non-verbale était perceptible.

Sur scène, comme dans mon métier, ressentir l’énergie de l’auditoire me permet de m’adapter, non pas mon discours, mais par ma posture, mon timbre de voix, le regard permettant de garder l’attention, installer une ambiance, etc…

C’est assez impressionnant de se voir évoluer sur sa répartie et sa capacité à être plus à l’aise quand on doit présenter un projet en réunion !

A propos de Sandrine Migerel

Je m’appelle Sandrine Migerel, Brestoise de naissance.

J’ai découvert le théâtre grâce à mon professeur de français au collège, puis, plus tard, l’improvisation. Au-delà de la passion, ce sont des valeurs que j’y trouvent, comme dans mon métier de Monitrice Éducatrice.

Découvrez plus d’articles et témoignages d’entrepreneurs sur notre blog !

Par Jérôme HOARAU

Jérôme Hoarau est conférencier en soft skills (Jerome-Hoarau.com) et est co-organisateur du championnat de France officiel de Lecture Rapide et de Mind Mapping. Il a obtenu plusieurs titres de sport du cerveau tels que :
- Champion du monde de Mind Mapping 2018
- Champion du Royaume-Uni de Mind Mapping 2019
- Vice-champion du Royaume-Uni en Lecture Rapide 2019
Il est le co-auteur des livres "Les Gentils aussi méritent de réussir" (Alisio) et de "Soft Skills (Dunod). Il a également co-fondé le site PassiondApprendre.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.