Catégories
Entreprenariat

Interview de Thomas Jeanneau sur le Mind Mapping

Thomas Jeanneau, fondateur de Empathie.io et créateur du MOOC Apprendre à Apprendre, répond à nos questions sur l’apprentissage en autodidacte grâce au Mind Mapping.
Il nous explique d’ailleurs comment il a créé le programme de son MOOC grâce au Mind Mapping, outil créé par Tony Buzan qui interviendra le 11 aout 2018 à Paris (places encore disponibles sur http://ift.tt/2HDY4r5).

Vous pouvez aussi télécharger cette vidéo en format podcast sur ce lien : http://ift.tt/2otDGzC

Par Jérôme HOARAU

Jérôme Hoarau est expert en soft skills (Jerome-Hoarau.com) et est co-organisateur du championnat de France officiel de Lecture Rapide et de Mind Mapping. Il est également compétiteur international en sport du cerveau. Il a obtenu plusieurs titres tels que :
- Champion du monde de Mind Mapping
- Champion du Royaume-Uni de Mind Mapping
- Vice-champion du Royaume-Uni en Lecture Rapide
Il est le co-auteur des livres "Soft Skills" et "Le Réflexe Soft Skills" publiés aux Editions Dunod. I
Il est le co-fondateur du site LesIntelligences.com, proposant des synthèses complètes et opérationnelles des meilleurs livre d'entrepreneuriat et de développement personnel, et co-fondateur du site PassiondApprendre.com.

Une réponse sur « Interview de Thomas Jeanneau sur le Mind Mapping »

Bonjour et merci pour cet article.
C’est vrai que le Mind Mapping un vrai levier pour les apprentissages. Aussi bien pour les enfants que pour leurs parents, voici 3 constats relevés en formation, plutôt avec ces derniers.

► La carte fait le point sur l’existant. Ici commence l’exploration. L’état de ce que l’on sait déjà (c’est rassurant) sur le sujet…et un peu plus tard (c’est moins angoissant) de ce que l’on ne sait pas. L’ignorance consciente est un pas décisif vers l’apprendre. Le fait de se relier à des connaissances implicites qui émergent grâce aux cartes (les « heuristiques »: voir ce TB article de Gilles SAHUT https://ticetsociete.revues.org/2321) et un catalyseur d’énergie et d’envie de faire ! La carte est à la fois une « base de données » mais avant tout une « base de liens ».

► La carte avec ces zoom in/out relève à la fois de l’engagement et du détachement vis à vis des données 100% textuelles et linéaires. On juge la forme globale, les associations, les proximités, les aspects visuels. Le design de l’information, son esthétique. Tout en mettant l’accent sur le choix des mots clés et la façon dont ils ouvrent sur un univers sémantique.

► La carte qui installe un tempo dans l’apprendre, autorise un lien plus fort à l’action (cf « Conception – Production du MOOC dans la vidéo). On sort d’une vison « industrielle », « laborieuse » de l’information. Quelques branches principales installent le contexte, associent ou discriminent ? On a bien travaillé ! Pas de culpabilité parce que cette activité n’a pris qu’un temps réduit. Ces sujets et branches viennent peut-être de loin (mémoire, expérience, socialisation). On a juste autorisé leur expression. Un cadre favorable à l’action se met en place. Des séquences complètes peuvent alors prendre place.

Au plaisir de prolonger ces apports. Denys.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.