Catégories
Entreprenariat

Il faut se former en continu tout au long de sa vie

[adrotate banner= »4″]

Lors de mes précédents articles Soirée networking carrière internationale et entrepreneuriat et Gérer sa carrière c’est comme gérer une entreprise, je partageais avec vous les conseils de Mr. Pierre Sané. Dans cet article, nous verrons son deuxième conseil : Il faut se former en continu tout au long de sa vie.

Ce qui m’a le plus frappé dans le parcours de Pierre Sané est qu’il a continué de se former et de passer des diplômes tout en occupant des fonctions à très forte responsabilité. Il explique cela par le fait de devoir correspondre au poste convoité. Comme précisé dans l’article consacré à son premier conseil, Mr. Sané se donne l’objectif d’atteindre une fonction et se donne environs 4 ans pour se former et accumuler les connaissances nécessaires pour correspondre au profil. C’est pourquoi il n’hésite pas à reprendre les études tout en continuant d’exercer son métier. Par exemple, afin de devenir le n°1 d’Amnisty International, Pierre Sané n’a pas hésité à lire TOUS les publications de l’organisation depuis sa création en 1961. Un travail de titan qui a porté ses fruits car il est choisi parmi les 1200 candidats au poste en 1992 et devient le premier non occidental Secrétaire Général d’Amnesty International.

Si se former tout au long de sa vie pour réussir sa carrière professionnelle implique de reprendre ses études (pour avoir des diplômes), il est aussi indispensable de lire. Un des reproche les plus forts qu’ait fait Mr. Sané au cours de son discours fut que de nombreuses personnes après terminer leurs études arrêtent de lire. Or, lire permet d’entretenir l’esprit critique et de cultiver l’esprit. En continuant de lire, on reste dans l’esprit de Confucius :

Quand on désire savoir, on interroge. Quand on veut être capable, on étudie. Revoyez sans arrêt ce que vous savez déjà. Etudiez sans cesse du nouveau. Alors vous deviendrez un Maître.

Ceux dont la connaissance est innée sont des hommes tout à fait supérieurs. Puis viennent ceux qui acquièrent cette connaissance par l’étude. Enfin, ceux qui, même dans la détresse, n’étudient pas : c’est le peuple.

Concernant Confucius, je vous recommande lire cet article d’un de mes confrère blogueur.

Alors continuez d’apprendre, de lire, devenez meilleur sans cesse et réussissez dans votre carrière (ou entreprise bien sûr 😉 ).

N’hésitez pas à lire la suite des conseils de Mr. Sané sur le prochain article : Il faut planifier sa sortie.

Par Jérôme HOARAU

Jérôme Hoarau est conférencier en soft skills (Jerome-Hoarau.com) et est co-organisateur du championnat de France officiel de Lecture Rapide et de Mind Mapping. Il a obtenu plusieurs titres de sport du cerveau tels que :
- Champion du monde de Mind Mapping 2018
- Champion du Royaume-Uni de Mind Mapping 2019
- Vice-champion du Royaume-Uni en Lecture Rapide 2019
Il est le co-auteur des livres "Les Gentils aussi méritent de réussir" (Alisio) et de "Soft Skills (Dunod). Il a également co-fondé le site PassiondApprendre.com.

4 réponses sur « Il faut se former en continu tout au long de sa vie »

Après en avoir longuement discuté auprès d’entrepreneurs à succès, je reste convaincu que ceux qui pratiquent l’amélioration constante ne peuvent qu’évoluer mieux que les autres. Trop de personnes pensent qu’une fois les diplômes finis et leur travail commencé ils en ont fini avec les formations… Que nenni !

A ce titre, il y a une question que je recommande vivement de se poser tous les jours : « Qu’est-ce que je changerai si cette journée était à refaire ? ».

Cela donne des pistes de progression quotidiennes, et évite les mauvaises habitudes de prendre place, puisque dès l’instant où on s’en rend compte on reprend le dessus.

Yoann

Merci Yoann pour ce commentaire.
C’est vrai qu’en se posant ta question « Qu’est-ce que je changerai si cette journée était à refaire ? », on permet de faire une rétrospection sur ce qu’on a fait, ce qu’on peut faire et ce qu’on pourrait faire. En trouvant ce qu’on pourrait faire, on analyse les outils qui nous permettraient d’atteindre de nouveaux objectifs, et donc de se former en conséquence 🙂

Amusant car j’ai fait un article sur le même thème quelques jours après toi 🙂

Ce qui m’a frappé dans l’histoire de Pierre Sané c’est qu’il ait lu toutes les publications d’Amnesty International depuis sa création, ce que très certainement aucun autre n’avait fait. (Parfois) posez-vous la question: est-ce que vous êtes le seul à faire quelque chose ? Si oui cela signifie que vous êtes probablement sur la bonne voie.

Oui c’est vrai que c’était osé. Mais des fois, faire ce que personne ne fait peut être mauvais signe. Peut-être que certains l’ont déjà fait mais échoué ? Enfin, dans ce cas précis, ça n’aurait eu que du bon de toute façon. Il y eut du courage en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.