Articles

Stop aux fausses excuses : prendre de vraies décisions pour avancer

« C’est trop dur », « je ne suis pas en forme », « ce n’est pas le moment », « je n’ai pas assez d’éléments pour », …

Personnellement j’entends souvent cette petite voix dans ma tête qui me chuchotte (ou m’hurle) ces petites phrases paralysantes, m’empêchant d’accomplir les choses importantes qui doivent être faites. Mais je ne pense pas que je sois la seule personne dans ce cas.

Ces excuses qui déboulent dans notre esprit juste avant de prendre une décision sont ces excuses (voire fausses excuses) pour nous protéger et éviter de sauter dans l’inconnu.

Non à la procrastination, oui à la proaction

Pour m’entrainer à ne plus tomber dans ce piège de la procrastination, j’ai décidé de relever des défis, à commencer par celui de réaliser des vidéos improvisées en ville, comme vous pouvez le voir en début de cet article ou dans mon dernier article ici.

Cela me permet d’entendre mais de ne pas écouter cette voix m’anonçant des excuses pour me protéger. C’est un entrainement mental à part entière, un entrainement pour sortir régulièrement de ma zone de confort et de faire preuve de courage dans des moments de peur ou de doute. Ce sont des soft skills dont a besoin l’entrepreneur pour évoluer et progresser.

Et vous que faites vous pour dépasser ces excuses et prendre de vraies décisions pour avancer ?

Je vous invite à réaliser ce petit défi avec moi ci-dessous :

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

Comment conservez-vous votre motivation dans le temps ?

Un entrepreneur a besoin d’aller de l’avant, d’avancer, d’être en mouvement constant pour la durabilité de son projet, mais aussi pour son propre bien-être. Et le carburant dont il a besoin pour continuer d’aller de l’avant, de rester dans une dynamique d’action et de création, c’est la motivation.

Leader

C’est la raison pour laquelle je parle d’entrepreneur HQE, Haute Qualité Energétique, qui arrive à cultiver cette énergie d’agir au quotidien. Et comme vous pouvez le voir dans la nouvelle vidéo ci-dessus (créée avec Nicolas Lisiak pour La-Semaine.com), l’important n’est pas de créer de la motivation, mais de la conserver. Cela basé sur des études scientifiques.

La motivation émotionnelle vs. la motivation rationnelle

Avez-vous déjà connu cette excitation au tout début d’un projet ? Cette envie de vous lever pour avancer vers vos objectifs, et de créer ? Cette motivation émotionnelle est normale et puissante. En revanche elle ne dure pas très longtemps, surtout si les résultats ne sont pas au rendez-vous.

C’est la raison pour laquelle il est important d’activer sa motivation rationnelle pour conserver cette motivation dans le temps. Vous aurez tous les détails sur ce point dans la vidéo.

Et pour aller plus loin, vous pouvez télécharger le schéma (sketchnote) de la vidéo avec les points principaux à retenir en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Je veux le schéma gratuitement

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

La vision pour la détermination, le lâcher prise pour la motivation

Savoir rester motivé et déterminé dans la durée est une des clefs pour concrétiser ses projets. Ces deux piliers permettent de dépasser les difficultés pour continuer d’avancer vers les objectifs fixés. Dans cette vidéo, je partage avec vous deux principes à retenir et à appliquer pour cultiver une détermination et une motivation longue durée.

Garder à l’esprit son objectif long terme (ou son rêve) pour rester déterminé dans la durée

Comme l’expliquait Bruce Lee, un objectif ne sert pas toujours à être atteint, mais à donner un cap à ses actions. C’est le principe de la détermination : elle permet de ne pas perdre ce cap en cas de démotivation. Cultiver son objectif ou son rêve permet de cultiver par la même occasion sa détermination.

Cependant cette détermination n’est pas viable sans une motivation cultivée dans l’instant et constamment grâce au lâcher prise.

Rester motivé en se focalisant sur ses ressources internes

Rester déterminé malgré les difficultés peut être épuisant car elle demande de puiser dans votre force de volonté (un stock épuisable). C’est la raison pour laquelle cultivé sa motivation au quotidien est importante.

Cette motivation repose sur l’enthousiasme de ce que vous entreprenez grâce au plaisir que vous en éprouvez (pendant l’action ou après). Pour cela, il est important de lâcher prise sur le résultat (qui peut être source de frustrations) et de se focaliser sur vos ressources internes, celles que vous maitrisez comme vos compétences, votre savoir, votre attitude, vos actions, vos décisions, etc. Quelque soit le résultat de vos actions, vos ressources internes s’amélioreront, ce que est bien plus motivant qu’une déception !

Je reste assez bref sur cet article car je donnerai une conférence gratuite bien plus complète sur le sujet le 31 janvier prochain. Je vous invite d’ailleurs à vous y inscrire gratuitement à la prochaine webconférence en directe intitulée « 7 principes de coaching pour rester motivé et déterminé dans la durée » le 31 janvier 2016 ici http://la-semaine.com. Voici les 7 principes dont je parlerai :

Un chemin de 1000 pas commence par un pas.
– S’inspirer plutôt que comparer.
– L’objectif pour la détermination, les ressources internes pour la motivation.
– Pouvoir et puissance : l’équilibre pour réussir.
– Cultiver les différentes facettes de soi-même.
– Booster sa puissance avec sa tête, son coeur et ses tripes
– S’entourer pour aller plus loin.

2 affiche la semaine 2016

PS : j’organise un concours pour vous faire gagner un lot de 97 euros (accompagnement et formation). Cliquez sur ce lien pour en savoir plus : https://www.facebook.com/events/1737225486505947/permalink/1737226679839161/

 

 

 

Quand la productivité mène à la procrastination : soyez efficace et efficient

Saviez-vous que la productivité est souvent source de procrastination ?
Comment éviter de tomber dans ce piège et être efficace et efficient ?

La vidéo que vous pouvez voir ci-dessous répond en partie à cette question.

Les points importants à retenir sont les suivants :

  • l’efficacité c’est la capacité à atteindre son objectif, peu importe les moyens et les ressources utilisées pour y parvenir,
  • la productivité c’est effectuer le maximum de taches en un temps déterminé,
  • l’efficience c’est la capacité à optimiser ses ressources et ses moyens pendant l’action (le minimum de moyens pour le maximum d’impact).

La productivité peut être un vrai piège : quand vous effectuez plein de taches, ces dernières ne mènent pas toujours vers l’efficacité (elles ne sont pas toujours liées à votre objectif). Surtout que la productivité est souvent liée à un désir de résultat court terme vers immédiat (la satisfaction du travail fait).

C’est dans ces moments que l’on peut se vider de son énergie et de chuter en motivation au long terme, car nous étions dans l’illusion d’avancer pendant tout ce temps. J’en parle plus longuement dans ma précédente webconférence sur le sujet que vous pouvez découvrir via le lien suivant :

Conf efficacité et efficience

https://la-semaine.com/La_Semaine/m-Jerome_Hoarau-Scenario_11-Jerome_Hoarau

Je parle d’efficacité, d’efficience et de Haute Qualité Energétique. Si vous souhaitez devenir une personne HQE (de Haute Qualité Energétique), alors n’hésitez pas à visiter cette page.

Accompagnement en efficacité professionnelle et leadership

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

La technique du coup de pied aux fesses pour avancer

Je suis sur le bord de la rampe avec deux options :

  1. Je saute et je dois nager dans un bain de glace sur 10 mètres (et je suis frileux, je viens des iles).
  2. Je fais demi-tour (et j’ai des regrets et ça va me bouffer de l’intérieur).

Comme vous le voyez sur la photo, j’ai sauté. C’était très douloureux mais je n’ai aucun regret. Pour moi cette expérience a été un vrai tournant dans ma vie d’entrepreneur : si je peux survivre au scénario pessimiste, alors je saute le pas sinon j’aurai des regrets.

Depuis j’adopte la technique des coups de pieds aux fesses. Et j’en suis ravi : j’ai enfin lancé mes ateliers soft skills sur Londres en anglais. Je l’ai fait en réfléchissant le moins possible :

  • Ai-je envie de le faire ? Oui.
  • Si je me plante, est-ce que je serai vraiment en danger ? Non.

Résultat : je me lance le défis, je brûle les navires et j’avance. Je n’étais pas encore prêt pour prendre la parole en anglais. Oui peut-être, mais je ne le serai jamais vraiment à 100% de toute manière. D’ailleurs c’est pour cette raison que je me suis entouré, je ne suis pas seul, c’est donc plus simple.

Le temps de réflexion est autant de temps de non-action !

J’applique donc la loi de Pareto pour avoir le maximum de résultat : 20% de réflexion, 80% d’action. C’est super d’être dans cette dynamique car l’action est une stimulation source de motivation. Plus j’agis et j’avance, plus je progresse et me motive. Et plus je progresse et que j’augmente ma motivation, meilleurs sont mes résultats. Le cercle vertueux est donc enclenché.

Le mot de la fin : Moins de réflexion, plus d’action. Si votre vie n’est pas en danger, osez, sautez, agissez et avancez.

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.