Articles

5 raisons d’être entrepreneur

Inscrivez-vous gratuitement au prochain atelier gratuit en ligne sur l’entrepreneuriat, l’emploi et les finances personnelles ici : 

https://jerome-hoarau.com/sl/4305

Avez vous pensé à devenir entrepreneur ? De vous mettre à votre compte et devenir indépendant ?

Dans un précédent article, nous tentions de définir les différentes facettes d’un entrepreneur. Dans celui-ci, nous parlerons de l’entrepreneur créateur d’entreprise.

Trop risqué me direz-vous, surtout en ces temps de crise ? Perte de la sécurité de l’emploi, charge de travail trop lourde pour peu voir pas de revenu au départ ? Oui, certes, il y a de quoi être réticent à une telle expérience.

Cependant, il existe de nombreux points positifs à tenter de relever le défi de créer sa propre entreprise. Après avoir discuté avec les entrepreneurs de mon entourage, et après avoir lu quelques articles et témoignages sur le web à ce sujet, je vous ai préparé une liste de points positifs qui me semblent importants et motivants pour entreprendre :

1 – Entreprendre pour devenir son propre chef

Devenir entrepreneur, c’est prendre le risque d’endosser toute la responsabilité de l’entreprise. Cela peut s’avérer très lourd, mais le sentiment d’être son propre chef et de prendre ses propres décisions est quelque chose de très stimulant et motivant. Certes, le client est roi, mais l’entrepreneur possède réellement le pouvoir de décision. Cela est très bénéfique d’un point de vue personnel et fortifie la confiance en soi.

2 – Entreprendre pour la liberté

Le fait d’être son propre chef procure un sentiment de liberté que ne permet pas une carrière en entreprise (même les grands dirigeants du CAC 40 sont soumis à la pression des actionnaires, et ne sont donc pas totalement libres). L’entrepreneur, s’il possède son entreprise, est libre de ses choix. De nombreux web entrepreneurs peuvent ainsi voyager tout en continuant d’exercer. Ils ont une totale liberté de mouvement car ne doivent rendre compte à aucune personne au dessus d’eux hiérarchiquement (mais ont une responsabilité managériale vis-à-vis de leurs employés bien sûr).

3 – Entreprendre pour le challenge

Créer son entreprise, c’est porter un projet personnel qui a pour but d’être sa source de revenue. Quoi de plus motivant comme challenge à relever ? Un projet très impliquant, des enjeux importants, une adrénaline constante, l’entrepreneuriat s’avère être une expérience des plus excitante qu’une personne puisse vivre. Certes, le stress et le surmenage sont en embuscade dans ce challenge, mais cela fait partie du jeu :-).

4 – Entreprendre pour l’argent

En début d’aventure, l’entrepreneur ne gagne pas d’argent. Cette période peut souvent durer 1 an. Cependant, après cette période de lancement, l’entrepreneur voit souvent ses revenus décupler rapidement si son entreprise fonctionne bien. C’est ainsi que des entrepreneurs arrivent à avoir un bon confort matériel en revendant par exemple leur entreprise et de réaliser leur rêve par la suite (tour du monde, retraite anticipée,…).

5 – Entreprendre pour donner du sens

Souvent les entrepreneurs sont d’anciens salariés en quête de sens dans leur vie. J’ai découvert un superbe article sur le site de Canva dans lequel vous pouvez trouver des inspirations en matière d’entrepreneuriat et vous aider à trouver votre sens si cela n’est pas encore clair pour vous. Entreprendre permet de faire ce que l’on désire vraiment car, étant son propre chef, il est réellement possible de faire des choix. Entreprendre devient alors un choix de vie, une vie de choix qui permet l’accomplissement de soi.

Voici un podcast que j’ai beaucoup apprécié sur de bonnes raisons d’être entrepreneur plutôt que salarié et que je vous conseille d’écouter.

Et pour vous, qu’est ce qui vous motive de devenir ou d’être entrepreneur ?

 

Envie de développer votre esprit d’entrepreneur ? Je vous invite à me rejoindre sur https://lesintelligences.com (un site de synthèses et d’interviews sur des livres inspirants en entrepreneuriat, apprentissage et développement personnel).

Encore du buzz pour réussir: le cas France Soir

Lors d’un article précédent, je vous parlais du pouvoir du buzz sur internet en business.

Le quotidien France Soir l’applique également en ce moment : il propose le concours ReporTour.

Le jeux :

Le gagnant du concours décroche un CDD de 80 jours dont la mission est de faire un reportage sur le tour du monde que le gagnant fera aux travers de voyages et de séjours ludiques et luxueux. De quoi faire rêver plus d’un ! Même moi d’ailleurs, je tente ma chance aussi, alors n’hésitez à voter s’il vous plait ! Je referai surement un article sur le sujet pour vous donner plus de détails.

Le principe :

Un concours qui met en compétition des internautes qui doivent créer le plus de buzz possible. Comment cela est mesuré ? Par le nombre de votes.

Comment créer le buzz ? Chaque candidat doit user de son réseau (facebook, twitter, blog, etc.) afin de promouvoir sa candidature et créer une vidéo qui permet de buzzer.

Comment France Soir y gagne ?

France Soir est un quotidien qui vient de se relancer sur le marché national et a besoin d’augmenter ses parts de voix sur un marché saturé et hautement concurrentiel. Ce buzz-jeux concours lui permettra donc d’attirer un maximum de trafic, et surtout de plus se faire connaitre de la population. Son trafic et sa réputation augmentant, le journal pourra alors beaucoup plus rentabiliser son espace publicitaire et donc augmenter sa profitabilité.

De plus en plus de sociétés ont recours au buzz pour les jeux concours (concours Sanex Zéro par exemple). Cela permet de faire de la publicité à moindre frais et à grande échelle. Voici un blog intéressant sur le domaine du buzz pour avoir plus d’information à ce sujet : http://www.borntobuzz.com/.

Jusqu’à maintenant, nous avons vu des success stories de buzz. Mais il existe surement d’autres buzz qui ont eu l’effet inverse que celui souhaité.

La suite dans un prochain épisode 🙂

Echouer pour mieux réussir

Je n’ai jamais eu de facilités pour atteindre mes objectifs. J’ai du faire 14 ans de karaté et 3 tentatives ratées de passage de l’examen avant d’obtenir finalement ma ceinture noire. Je pensais pendant longtemps que pour réussir il fallait être « bon » ou être un génie.

Or, maintenant ma vision a changé. Pour moi réussir, c’est mieux rebondir. Ce sont par nos échecs que nous apprenons nos faiblesses et surtout, que nous nous endurcissons.

Un proverbe m’a marqué et est devenu une vraie philosophie de vie pour moi : « Ce ne sont pas nos amis, mais nos ennemies qui nous ont appris à bâtir de grandes murailles ». Ce sont les obstacles et les difficultés qui nous poussent à nous surpasser et à devenir meilleur.

C’est pourquoi, je suis convaincu que dans cet état d’esprit, on ressort toujours plus fort d’un échec.

D’ailleurs la vidéo ci-dessous illustre bien cet état d’esprit :

Il faut donc avoir le courage d’avancer et d’oser malgré la peur de l’échec. L’entrepreneur l’a bien compris, et s’est pourquoi il entreprend malgré les risques qu’il prend.