Articles

5 réflexes pour devenir plus professionnel et rigoureux

💡 Envie d’apprendre et de gagner du temps ? Nous aidons les entrepreneurs à réussir ici (cliquez ici pour découvrir cela) ! 

Vous êtes entrepreneur ? Alors je pense que vous aspirez à atteindre vos objectifs. Mais quelles sont les clés pour réussir ? Il y en a 2 principales selon moi : 

– l’efficacité

– l’efficience

Cet article m’a été inspiré par le nouveau livre de Mohamed Mouras : Ce Qui Vous Fait Envie… Et Pourquoi Vous Devriez Faire Le Contraire, que j’ai trouvé enrichissant et que je vous conseille de lire. Je vous rappele que son blog est Seme Un Acte.

rigueur - de vinci

« La rigueur vient toujours à bout de l’obstacle »
Léonard de Vinci

Efficacité

L’efficacité est votre capacité à atteindre un résultat souhaité. Une personne efficace est une personne qui atteint ses objectifs. Pour obtenir les meilleurs conseils pour devenir efficace, je vous conseille de regarder la vidéo d’interview de Nicolas Pène ci-dessous :

[youtube id= »V5kiS9O-qQI » width= »600″ height= »350″]

Mais aujourd’hui j’aimerais surtout vous présenter les conseils que propose Mohamed en matière d’autodiscipline. J’en ai retenu 5 principaux que je vous propose sous la forme de réflexes à adopter.

Efficience

C’est la manière dont vous avancez vers votre objectif. Une personne efficiente est une personne qui arrive à optimiser ses ressources lorsqu’elle entreprend, que ce soit son énergie, ses compétences, son temps et son argent. Les conseils de Mohamed vous permettront de devenir une personne plus efficiente au quotidien à travers les 5 réflexes suivants, ce que j’ai retenus de ma lecture de cet ouvrage.

Est-ce en accord avec ce que je veux être ?

Cette question « réflexe » vous est utile à plusieurs niveaux :

– elle vous donne l’intention de mieux vous connaître, et se connaître soi-même est la base même de l’efficience (mieux connaître ses ressources et ses limites)

– elle vous fixe un cap : ce que vous voulez être

– elle sonde vos choix pour savoir s’ils sont en accord avec vous-même et avec vos objectifs

Enfin, je pense que cette question développe l’humilité car pousse à être honnête avec soi-même.

Par exemple, si vous avez une opportunité professionnelle, vous vous posez la question réflexe « est-ce en accord avec ce que je veux être ? ». Si la réponse est oui, alors peut-être que cette opportunité mériterait d’être considérée. Dans le cas inverse, mieux vaut la laisser passer.

Ce choix est-il raisonnable ?

Comme l’explique l’auteur, nous prennons généralement deux types de décision :

– les décisions impulsives prises avec l’instinct et les émotions

– les décisions raisonnées prises après réflexion et avec la raison

Les décisions impulsives ont pour la plupart du temps des résultats à court terme plutôt qu’à long terme, surtout si elles sont guidées par les envies et les désirs. En revanche, une décision raisonnée aura tendance à avoir un impact au long terme plutôt qu’au court terme. L’autodiscipline consiste à se mettre le plus souvent possible en « mode raison » plutôt qu’en « mode impulsion« . En d’autres termes, plutôt que de manger une sucrerie par envie, vous vous posez la question réflexe : « ce choix est-il raisonnable ? ». Il y a de peu chances que la réponse soit « oui » (car mauvais pour la santé). Si c’est non, alors vous prendrez la décision de ne pas manger la sucrerie.

Comment puis-je améliorer ma manière de travailler ?

C’est un réflexe d’amélioration continue. Il vous permet de vous remettre en question de manière constructive pour toujours progresser et évoluer. Vous analysez vos process et essayez de les améliorer pour les rendre plus simples et efficaces. Imaginez votre journée de travail. Visualisez le déroulé et chaque étape. Choisissez maintenant une tâche en particulier, comme « traiter les mails » par exemple. Utilisez le réflexe « comment puis-je améliorer ma manière de travailler ? ». Vous vous fixez ainsi l’intention de mieux traiter vos mails. Vous chercherez alors à comprendre le processus que vous utilisez actuellement et voir comment le faire évoluer pour le rendre plus simple et efficace.

Quelle nouvelle habitude puis-je adopter ?

Comme l’écrit Mohamed dans son blog

seme un acte

« Sème un acte, tu récolteras une habitude ; Sème une habitude, tu récolteras un caractère ; Sème un caractère, tu récolteras une destinée »
Le Dalaï Lama

Alors quelles habitudes allez-vous adopter pour devenir plus efficient et efficace ? Pour cela donnez-vous 30 jours de répétition d’un nouvel acte quotidien pour le transformer en habitude. Pour ma part cela a été la méditation, depuis je médite tous les jours, et même plusieurs fois par jour.

Suis-je dans mon présent ?

C’est un réflexe méditatif. Je l’ai appris avec Julien Bouret à travers sa Méthode Présent et ai trouvé des similarités avec un chapitre dédié à la méditation par Mohamed. Ce réflexe vous encre dans le moment présent, le seul endroit où vous pouvez déployer votre potentiel et vos ressources. Où est-ce que vous pouvez créer ailleurs que dans votre présent ? En plus, de nombreuses études scientifques prouvent que cela va augmenter votre niveau de bien-être.

Muscler sa force de volonté et son autodiscipline, c’est possible et scientifiquement prouvé

Découvrez dans cette vidéo comment il est possible de muscler sa force de volonté et son autodiscipline.

Booster son autodiscipline et sa force de volonté

https://www.youtube.com/watch?v=RDpmqjZxBEU

Allez-vous adopter ces réflexes ? Partagez vos impressions dans les commentaires de cet article.

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

Arrêtez d’être productif : soyez efficace

Que préférez-vous : faire le plus de tâches en un temps record, ou peu de tâches avec le maximum d’effet ?
Etre efficace vous rapprochera de vos objectifs, alors qu’être productif vous fera accomplir beaucoup de tâches, sans forcément vous rapprocher de vos objectifs.

Nicolas Pène, créateur de la formation l’art de l’efficacité, nous propose dans cette interview détaillée :

– sa vision de l’efficacité

– ses conseils pour devenir efficace

– les pièges à éviter pour être efficace

[youtube id= »V5kiS9O-qQI » width= »600″ height= »350″]

Efficacité vs. Productivité

Dans notre société très centrée sur la vitesse d’exécution et la masse (d’informations, de ventes, de tâches, …), nous sommes de plus en plus encouragés à être productif : produire beaucoup et vite. Ce qui fait que nos journées sont rythmées par des « To Do Lists » (des listes de tâches à accomplir) qui ne se désengorgent jamais. Or, avez-vous l’impressions qu’effectuer toutes ces tâches vous permet de vraiment évoluer ? Est-ce que être productif vous aide à atteindre vos objectifs (personnels et professionnels) ? Vous avez surement déjà passé des journées entières à traiter vos 300 mails non lus après votre retour de congé. Vous avez pu être très productif en en traitant des dizaines en une journée. Mais parmi ces dizaines de tâches, lesquelles ont-elles eu un réel impact fort sur vos projets ou vos missions ?

L‘art de l’efficacité repose sur :

  1. l’identification d’objectifs claires et précis : vous pouvez utiliser la méthode SMART de définition d’objectifs (Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et Temporels)
  2. l’identification des tâches au plus fort impact par rapport à vos objectifs (posez vous les questions « pourquoi ? » et « pour quoi ? » pour chaqu’une des tâches)
  3. la réalisation d’une tâche à fort impact à la fois

Astuces pour être plus efficace

Des études ont été menées sur le niveau de motivation et de volonté des travailleurs. Or, il s’avère que la motivation et la volonté (et donc l’énergie) soient plus élevés en début de journée et qu’elles ont tendance à décroitre au fil du temps. Etant donné que ce sont deux ressources indispensables pour agir, nous avons tout intérêt à profiter de ce début de journée pour effectuer les tâches les plus efficaces. D’autant plus que ces tâches à fort impact sont souvent les tâches les plus énergivores et les plus complexes. D’où le conseil de Nicolas pour vous entrepreneur : commencez vos journée par une tâche efficace ! Mettez en attente facebook et vos mails et concentrez vous sur une tâche impactante, même (et surtout) si elle vous prendra beaucoup d’énergie. 

Ensuite, plutôt que de rythmer vos journées par listes de tâches, essayez de vous focaliser sur des objectifs. Au moins, vous serez sûr d’agir vers l’atteinte de vos objectifs et vous serez naturellement amené à être efficace.

Ces astuces sont efficaces. Mais ce n’est pas tout, car l’art de l’efficacité ne repose pas uniquement sur des techniques mais sur un état d’esprit.

L’état d’esprit de l’efficacité

Il ce peut que vous soyez freiné par rapport à votre efficacité. Peut-être avez-vous tendance à remettre au lendemain certaines tâches (procrastination) et à culpabiliser ?

Plutôt que de culpabiliser, essayez plutôt d’adopter un état d’esprit constructif :

– Pourquoi avez-vous décidé de remettre cette tâche à plus tard ? Est-elle importante ?

– Qu’est ce qui vous a empêché de réaliser cette tâche ? Par quoi avez-vous été freiné ?

– Comment faire pour réaliser cette tâche importante et lever ces freins ?

Ces questions vous permettront de mieux identifier les tâches importantes, efficaces et de faire le tri. Si vous « procrastinez » des tâches inefficace, alors pourquoi culpabiliser ?

De même, vous apprendrez à mieux identifier ce qui vous freine, à mieux comprendre comment surmonter ces freins et donc à mieux vous connaitre.

 

Alors, allez-vous adopter l’état d’esprit « efficacité » plutôt que celui « productivité » ?

Pour aller plus loin, vous pouvez visionner le travail de Nicolas sur l‘art de l’efficacité

Devenez un entrepreneur plus influent, efficace et créatif : webconférence en direct avec Johann YangTing

En tant qu’entrepreneur, nous utilisons et développons des soft skills (compétences douces) telles que la créativité, l’optimisme, la confiance en soi… Mais comment les booster et les utiliser ?

Voici une webconférence en direct, avec (formateur en négociationcréativité et gamification) qui répondra en direct à vos questions. Cet évènement est réalisé conjointement avec creapreZent.

[youtube id= »ZrNm4AJTFds » width= »600″ height= »350″]


 

– quelles sont les soft skills indispensables pour entreprendre ?

– Pourquoi les soft skills sont indispensables aujourd’hui même si on n’est pas créateur d’entreprise ? (étudiant, chercheur d’emploi, dans une carrière…)

– Comment les cultive-t-on ?

– En quoi l’influence est important et comment la développe-t-on ?

– Et pour la créativité ?

– Et enfin, l’efficacité s’apprend. Comment ?

 

Découvrez sa nouvelle formation pour augmenter vos chances de réussite dans tout ce que vous entreprenez :

Triplez votre réussite

 

 

Voici les autres interviews de Johann si vous souhaitez aller plus loin :

 

 

Conseil d’entrepreneur avec Nicolas Pène de Kianti (blog pro & email marketing)

Connaissez-vous Nicolas Pène ? Je vous l’ai interviewé en vidéo il n’y a pas longtemps à propos de sa nouvelle formation sur l’efficacité. Il revient aujourd’hui dans cette deuxième vidéo pour nous raconter son aventure entrepreneuriale avec Kianti, son entreprise de blogging professionnel et d’email marketing.

[youtube id= »yblTBCiYHuc » width= »600″ height= »350″]

Kianti : du blogging pro et de l’email marketing

Kianti vient du nom du vin coup de coeur de Nicolas Pène lorsqu’il était en Italie. Depuis, après avoir été une agence de conseil en webmarketing pour les entreprises, son entreprise est devenue un centre de formation en ligne et de développement de softwares. Pourquoi ce changement stratégique ? Il avait envie de faire évoluer le business model d’entreprise de service (rémunération à la tâche) à une entreprise de vente de produits numériques (qui peut développer des revenus récurrents à long terme).

Son conseil d’entrepreneur : restez centré sur le besoin client

Cela vous semble logique ? Pourtant nous sommes souvent obnubilé par notre idée d’entreprise révolutionnaire. Au point de ne plus se demander si c’est utile, si cette idée, ce projet aidera des personnes qui en ont besoin. Or, ce qui déterminera le succès ou l’échec de votre projet sera en grande partie cette réponse à ce besoin, plus que l’innovation apportée par l’idée. Si l’innovation est importante alors que le besoin est innexistant, il y a peu de chance pour que vous vendiez des produits. En revanche, même si votre solution n’est pas innovante mais qu’elle répond à un besoin réel, alors vous trouverez des clients.

 

Merci à Nicolas pour m’avoir consacré de son temps.

Il reste encore une troisième vidéo sur son portrait soft skills qui arrive prochainement !

Dirigeant : imaginez que vous avez votre jardin d’entreprise

Quel est le point commun entre Timberland, PespiCo et Google ? Ils ont tous leur « corporate garden » (jardin d’entreprise) sur le toit de leurs bâtiments. Pourquoi ? Les bénéfices sont très nombreux…

Imaginez que c’est un jour normal dans votre entreprise, celle que vous avez créée ou reprise. A votre habitude, vous saluez vos équipes avant d’entrer dans votre bureau et commencer votre journée. Vous vous asseyez dans votre fauteuil et allumez votre ordinateur. Une nouvelle longue journée s’annonce. Cela fait plusieurs semaines que les résultats sont pâles. Mais ce qui vous rassure c’est que vous n’êtes pas le seul dans cette situation sur la zone industrielle de votre société. En revanche, plus inquiétant, c’est la baisse de régime des collaborateurs. Il faudra faire une réunion avec les managers pour identifier les points à améliorer et repartir sur de meilleures bases. Vous organisez une réunion pendant laquelle  les cadres de vos équipes vous annoncent que :

  • les collaborateurs se plaignent de ne pas pouvoir manger à l’extérieur pendant l’été (car aucun aménagement n’a été prévu pour cela sur la zone industrielle)
  • certains « clans » existent au sein de l’entreprise. Certaines personnes de différents services n’hésitent pas à se mettre des batons dans les roues
  • il est de plus en plus difficile de recruter de nouveaux talents pour remplacer les départs liés au « turnover » des employés

Même si la crise est pour beaucoup à l’origine des baisses de performance de votre entreprise, ces trois problématiques internes n’aident pas.

Vous pouvez difficilement agir sur le contexte extérieur de votre entreprise (l’économie…). En revanche, il est possible de répondre aux enjeux internes identifiés pour remotiver les troupes, améliorer les synergies d’équipe et donc la productivité et l’efficacité de vos salariés, tout en attirant les nouveaux talents.

Mais comment ?

Vous réfléchissez aux différentes possibilités : coaching, consulting… Même si les résultats peuvent être significatifs, vous vous dites qu’un peu d’originalité et d’innovation pourrait avoir encore plus d’impact. Pour cela, plutôt que de réinventer la roue, vous faites un « benchmark » sur les bonnes pratiques d’Outre-Atlantique. Et c’est là que vous découvrez un concept qui peut à lui seul répondre à vos enjeux, et encore plus…

Les plus grandes sociétés américaines, les plus innovantes, ont décidé de se mettre au vert avec les « corporate gardens » (jardins d’entreprise). En somme, elles ont fait appel à une société spécialisée pour créer un potager sur le toit de leur entreprise. Les employés bénéficient d’une nouvelle activité ludique, de fruits et légumes de bonne qualité, et d’un endroit pour se reposer à l’extérieur ! Tout à fait ce dont vous avez besoin !

Mais à qui s’adresser ici en France pour ce nouveau concept de jardins d’entreprises ?

En tant qu’entrepreneur, vous vous intéressez à l’actualité entrepreneuriale en lisant le blog Pourquoi Entreprendre :-D. C’est alors que vous avez découvert cette entreprise lauréate du concours SFR Jeunes Talents Entrepreneurs nommée Le Champ des Possibles : c’est exactement ce que vous cherchez aujourd’hui !

Vous faites alors appel à eux pour votre jardin d’entreprise. Cela colle parfaitement avec le timing, car en ce début  d’automne, cela laisse le temps de préparer le jardin pour l’été de l’année suivante. C’est alors que vous entrez dans le processus de création de votre corporate garden, dont vos employés ont hâte de voir le résultat. Après plusieurs mois de travail en commun (avec les architectes, agriculteurs, experts, …), le jardin est enfin prêt et ouvre ses portes…

Votre entreprise avec votre jardin par Le Champs des Possibles

Cela fait un an que le jardin a été lancé. L’été est revenu et les employés ont pu de nouveau avoir leurs paniers de légumes bio à 5 euros par semaine (au lieu de 15 dans les AMAP classiques). D’ailleurs, aujourd’hui vendredi, c’est le jour où ils récupèrent leurs denrées. Vous avez même remarqué que certains se plaisent à travailler la terre avec les personnes en réinsertion qui entretiennent les récoltes. En écoutant quelques conversations dans les couloirs (enfin, en entendant sans écouter…) des salariés semblent très enthousiastes à l’idée de manger mieux, tout en profitant d’un peu de verdure lors des poses déjeuner. Cela vous rassure quant à votre choix d’il y a deux ans : au moins ça plait. Mais est-ce que cela a été bénéfique pour le business ?

Vos employés ont décidé de piqueniquer dans le jardin qu’ils ont baptisé « l’Ilet ». Vous avez profité de ce vendredi pour faire une petite réunion informelle avec les chefs d’équipes pour faire le point sur le management.

Vous souriez. L’ambiance n’est plus la même qu’il y a deux ans. Peut-être est-ce le retour du beau temps, mais en tout cas il existe une évolution certaine. Moins de crispations, plus de blagues, moins de stress. Normal en même temps, car la situation commerciale de l’entreprise continue de s’améliorer depuis 1 an. Les retours sont plus positifs :

  • les commerciaux sont plus persuasifs et ont réussis à décrocher plus de contrats depuis quelques semaines
  • l’équipe marketing a en parallèle pensé à une campagne de communication très créative qui n’augmentera le budget « communication » de moins d’un pourcent pour un impact potentiel très important
  • moins d’absentéisme lié aux congés maladie
  • moins de coups bas sont recensés entre les différents services
  • Meilleur recrutement

Pourquoi de tels changements ?

Pour l’inauguration de « l’Ilet », un évènement interne « interservice » a été créé. Le service commercial a pu faire un atelier « tomate » avec le service production : « du team building » qui a permis aux commerciaux d’avoir une meilleure communication avec ce service, de mieux comprendre les produits et donc de mieux les vendre. Les « marketeurs » quant à eux ont pu faire un atelier avec les designers, ce qui a pu libérer d’autant plus leur créativité. Et cela va sans dire que ces ateliers, qui ont lieu une fois tous les deux mois dans le jardin maintenant, ont permis non seulement aux équipes de développer certaines compétences transversales comme la créativité, tout en améliorant les relations entre les services. D’où la meilleur performance interne. Et vos employés sont fiers de travailler dans une société qui se préoccupe du bien-être d’autrui (le leur et celui des personnes en réinsertions qui travaillent dans le jardin).

Un film a été réalisé par Le Champ des Possibles sur cette aventure de « l’Ilet » : et cela plait aux futures recrues ! Meme si la zone industrielle n’est pas très « sexy », ils sont séduits à l’idée de pouvoir profiter d’un panier bio pas cher et d’un espace de détente agréable dans une entreprise qui est préoccupée par le bien-être de ses salariés et par la réinsertion professionnelle de personnes en difficultés.

Enfin, les médias commencent à parler de vous en tant que pionier : l’industrie qui se met au vert tout en récompensant ses salariés et en encourageant l’insertion professionnelle. La semaine dernière vous reveniez d’une émission diffusée sur France 3 à ce sujet. Bien entendu, cela a été très bénéfique pour votre image et pour vos affaires, d’autant plus que vous êtes le seul parmi vos concurrent à le faire…

 

 

Avez-vous envie de vivre cette formidable expérience ?

Aimeriez-vous faire partie de ces dirigeants pioniers pour le bien-être de votre entreprise et dans votre entreprise ?

Si c’est le cas, vous pouvez me contacter pour voir comment travailler avec Le Champ des Possibles et avoir votre jardin d’entreprise.