Articles

Experteer.fr – pour booster votre carrière ou trouver vos talents – Sponso

Quel est le mot que vous entendez le plus souvent dans les médias depuis deux ans maintenant ? Etes-vous d’accord avec moi si je vous dis que ce mot est… « crise » ?

Qu’est ce que ce mot implique dans notre quotidien ?

Crise économique et carrière

Contrairement à mon habitude, je ne vais pas prendre le point de vue du chef d’entreprise. Ils n’ont d’ailleurs pas le monopole de l’entrepreneuriat selon moi car il me semble que ce soit plus un état d’esprit, entreprendre dans sa vie, plutôt que l’acte de créer un business.

Fraichement sorti des études supérieurs, nous, nouveaux diplômés devons chercher un stage, puis un CDI. Or, la crise fait que cette recherche devient très compliquée pour plusieurs raisons :

–          Il y a moins de postes créés, donc moins de choix

–          La concurrence pour décrocher ces postes est de plus en plus rude

–          Il devient alors très compliqué de négocier ses conditions d’embauche

Ce constat ne s’applique pas qu’aux jeunes diplômés et chercheurs d’emploi d’ailleurs. De nombreuses personnes déjà en poste aimeraient beaucoup changer de missions, d’entreprise ou même d’emplacement géographique. Mais dans le contexte actuel, cela devient très difficile.

Nous restons à notre poste même si nous sommes malheureux et que les conditions de travail se dégradent. Pourquoi ? Parce que nous avons peur de nous retrouver sans emploi si nous décidions de quitter notre « job ». Nous n’osons plus prendre la décision de changer, nous préférons ne pas prendre un tel risque par rapport à notre famille et nos responsabilités personnelles.

Au lieu d’être un acteur de notre carrière, nous pouvons facilement nous laisser prendre dans le système, et non plus mener et gérer notre carrière, mais finir par la subir… et devenir passif. (je fais un raccourci, je comprendrais tout à fait si vous n’êtes pas d’accord avec moi 😉 ; n’hésitez pas à faire le débat dans les commentaires).

Sommes-nous dans une impasse ? Comment prendre en main notre carrière et choisir le poste qui nous correspond, l’entreprise dans laquelle nous nous sentirons bien et au salaire auquel nous aspirons ?

Peut-être qu’il existe un état d’esprit, une démarche ou des outils pour nous y aider ?

Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter un outil qui pourrait nous aider à optimiser la gestion de notre carrière et nous aider à en redevenir acteur (mais attention, il ne s’agit pas d’une solution miracle, cela reste un outil 😉 )

Experteer.fr : une plateforme pour des carrières d’excellence

Experteer est une plateforme qui fonctionne de la manière suivante :

–          Des cadres et dirigeants souhaitant profiter d’opportunités professionnelles s’y inscrivent

–          Des Head hunter (chasseurs de têtes travaillant dans un cabinet de recrutement) recherchent les profils les plus adaptés pour leurs missions parmi ces cadres et dirigeants inscrits sur la plateforme

–          Ces recruteurs publient leurs offrent d’emploi selon les critères suivants :

  • Rémunération ciblée
  • Le lieu géographique
  • Mots-clés

–          Les dirigeants et cadres peuvent postuler aux offres grâce au moteur de recherche mis à leur disposition

Une question commence à vous trotter dans la tête ? Est-ce que votre employeur actuel pourra découvrir que vous recherchez un autre poste pour quitter sa société ?

Experteer.fr est rigoureux sur la confidentialité des données et sur la sélection des chasseurs de têtes. Seuls les recruteurs de la plateforme ont accès à votre profil. Ces recruteurs sont sélectionnés en amont par Experteer avant leur accès à la plateforme.

Ce qu’apporte Experteer aux recruteurs et aux dirigeants et cadres

Pour les recruteurs c’est :

–          Une base de données de talents et de potentiels à recruter

–          Une plateforme où poster leurs offres

–          De la discrétion

Pour les cadres et dirigeants :

–          De la discrétion

–          Des offres de haut niveau auxquelles postuler

–          La possibilité de se faire contacter par les recruteurs

Experteer est un facilitateur dans  ce domaine. D’ailleurs, il possède un blog très intéressant rempli de conseils.

Quelques articles proposés pour vous aider :

Le bon moment pour postuler

2012, l’année de votre carrière !

 

Et enfin un document proposé par l’APEC pour avoir un aperçu de la tendance de l’emploi pour les cadres (certaines secteurs sont encore dynamiques alors que d’autres sont vraiment en crise).

Commentez cet article pour me dire vos impressions sur le marché de l’emploi, les tendances du recrutement ou tout simplement partager votre point de vu quant à votre gestion de votre carrière !

[Article Sponsorisé]

Il faut planifier sa sortie

Lors de mes précédents articles Soirée networking carrière internationale et entrepreneuriat, Gérer sa carrière c’est comme gérer une entreprise et Il faut se former en continue tout au long de sa vie, je partageais avec vous les conseils de Mr. Pierre Sané. Dans cet article, nous verrons son troisième conseil : Il faut planifier sa sortie.

En tant que Secrétaire Général d’Amnesty International, Mr. Sané a travaillé sur les pires faces de l’humanité : crimes, viols, assassinats, enlèvements, tortures, etc. Deux constats en découlent s’il choisit de continuer sa carrière dans cette même organisation :

  • Soit il devient dépressif  à vie
  • Soit il devient cynique et perd toute motivation et conviction

Dans ce cas, il choisit de réfléchir à l’après Amnesty International, il planifie sa sortie.

Comme expliqué dans l’article Gérer sa carrière c’est comme gérer une entreprise, il faut savoir gérer sa carrière au long terme. Planifier sa sortie fait partie de cette stratégie long terme. Aujourd’hui, contrairement à plusieurs années de cela, il est peu probable de faire une carrière toute sa vie dans la même entreprise. Il est même recommandé d’en changer pour accumuler le savoir et le savoir faire (mais ne pas en abuser tout de même pour ne pas passer pour quelqu’un d’instable ;-)). D’ailleurs, certains entrepreneurs utilisent ce conseil en créant des start-ups pour les revendre par la suite pour enfin reprendre la création d’une autre entreprise. Vous pouvez avoir une idée de ce type de parcours sur l’article suivant : Interview de l’entrepreneur Alain Mevellec – fondateur de Myfacture.com.

Comment planifier sa sortie ? En ciblant le poste ou l’organisation dans lequel nous souhaitons travailler. Ensuite, analyser les critères de sélection et les compétences et diplômes recherchés. Enfin, se préparer en se formant et en accumulant les connaissances nécessaires afin de non seulement correspondre au poste, mais surtout se mettre en position d’impossibilité de ne pas être retenu.

Les trois articles concernant la Soirée networking carrière internationale et entrepreneuriat, Gérer sa carrière c’est comme gérer une entreprise, Il faut se former en continue tout au long de sa vie et Il faut planifier sa sortie traitent donc de la gestion de sa carrière comme un véritable entrepreneur. Pour ma part, j’essaie de gérer mon e-réputation comme du marketing produit en communiquant sur mon profil grâce à un CV en ligne, un profil LinkedIn, un profil Viadeo un un compte twitter. Faites-vous de même ?

Il faut se former en continu tout au long de sa vie

Lors de mes précédents articles Soirée networking carrière internationale et entrepreneuriat et Gérer sa carrière c’est comme gérer une entreprise, je partageais avec vous les conseils de Mr. Pierre Sané. Dans cet article, nous verrons son deuxième conseil : Il faut se former en continu tout au long de sa vie.

Ce qui m’a le plus frappé dans le parcours de Pierre Sané est qu’il a continué de se former et de passer des diplômes tout en occupant des fonctions à très forte responsabilité. Il explique cela par le fait de devoir correspondre au poste convoité. Comme précisé dans l’article consacré à son premier conseil, Mr. Sané se donne l’objectif d’atteindre une fonction et se donne environs 4 ans pour se former et accumuler les connaissances nécessaires pour correspondre au profil. C’est pourquoi il n’hésite pas à reprendre les études tout en continuant d’exercer son métier. Par exemple, afin de devenir le n°1 d’Amnisty International, Pierre Sané n’a pas hésité à lire TOUS les publications de l’organisation depuis sa création en 1961. Un travail de titan qui a porté ses fruits car il est choisi parmi les 1200 candidats au poste en 1992 et devient le premier non occidental Secrétaire Général d’Amnesty International.

Si se former tout au long de sa vie pour réussir sa carrière professionnelle implique de reprendre ses études (pour avoir des diplômes), il est aussi indispensable de lire. Un des reproche les plus forts qu’ait fait Mr. Sané au cours de son discours fut que de nombreuses personnes après terminer leurs études arrêtent de lire. Or, lire permet d’entretenir l’esprit critique et de cultiver l’esprit. En continuant de lire, on reste dans l’esprit de Confucius :

Quand on désire savoir, on interroge. Quand on veut être capable, on étudie. Revoyez sans arrêt ce que vous savez déjà. Etudiez sans cesse du nouveau. Alors vous deviendrez un Maître.

Ceux dont la connaissance est innée sont des hommes tout à fait supérieurs. Puis viennent ceux qui acquièrent cette connaissance par l’étude. Enfin, ceux qui, même dans la détresse, n’étudient pas : c’est le peuple.

Concernant Confucius, je vous recommande lire cet article d’un de mes confrère blogueur.

Alors continuez d’apprendre, de lire, devenez meilleur sans cesse et réussissez dans votre carrière (ou entreprise bien sûr 😉 ).

N’hésitez pas à lire la suite des conseils de Mr. Sané sur le prochain article : Il faut planifier sa sortie.

Gérer sa carrière c’est comme gérer une entreprise

Lors de mon précédent article Soirée networking carrière internationale et entrepreneuriat, je vous précisais que j’ai eu l’honneur de rencontrer Mr. Pierre Sané. L’ancien président d’Amnisty International a fait un discours sur la carrière internationale et nous a prodigué ses précieux conseils. Dans cet article, nous verrons son premier conseil : Gérer sa carrière c’est comme gérer une entreprise.

La gestion de carrière se planifie sur le court, moyen et long terme, comme pour une entreprise.

Au court terme, nous analysons les opportunités qui s’offrent à nous pour une évolution rapide (changement de poste dans les trois mois, promotion, changement de société). Comme pour une entreprise, l’entrepreneur doit être au courant des évolutions du marché et des opportunités commerciales qui s’offrent à lui.

Au moyen terme, nous nous fixons des objectifs à atteindre en terme d’évolution de carrière. Il est impératif de se fixer des objectifs clairs afin de se préparer au mieux et de se donner tous les moyens pour atteindre son objectif. Comme pour la gestion de l’entreprise, la gestion de carrière implique une stratégie en définissant des objectifs. De plus, cela permet d’éviter de tomber dans la procrastination, meilleur moyen d’échouer comme je l’ai montré dans l’article Ennemi de la réussite : la procrastination.

Au long terme,  nous nous efforçons d’évoluer professionnellement dans le domaine et secteur d’activité qui nous plait. D’ailleurs il ne faut pas hésiter de changer de voie lorsque l’on se rend compte que cette dernière n’est pas la bonne. Comme pour une entreprise, si cette dernière ne va pas dans le bon sens, elle doit faire preuve de flexibilité et changer si nécessaire pour s’accomplir.

Mr. Sané a illustré son conseil par son expérience personnelle.

Il a tout d’abord fait des études de commerce et de finance en France. Mais de retour au Sénégal, il se rend compte que ce secteur ne lui plait pas. Il prend donc la décision de tout faire pour s’orienter vers le domaine qui lui plait : le développement. Ainsi, il intègre une organisation pour le développement régional de l’Afrique, en tant qu’analyste financier. A court terme, il a pu saisir l’opportunité d’intégrer une société dans le domaine dans lequel il souhaite évoluer en misant sur ses compétences, l’analyse financière.

Comme vous l’avez deviné, ce choix était un choix stratégique et une décision de moyen long terme également (intégrer le secteur d’activité souhaité). Il se fixe alors l’objectif de devenir le directeur général de cette organisation dans les quatre ans qui suivent. Pour ce faire il étudie dans le secteur d’activité en parallèle de son activité. Devenant ainsi compétent et déterminé pour le poste, il remplit son objectif long terme : il devient DG de cette organisation.

Il continue ainsi jusqu’à atteindre les fonctions les plus prestigieuses de la fonction publique internationale.

C’est ainsi qu’il a géré sa carrière, en la considérant comme une véritable entreprise.

N’hésitez pas à lire la suite des conseils de Mr. Sané sur le prochain article :  Il faut se former en continue tout au long de sa vie.