5 bonnes pratiques des entrepreneurs sans business plan

Entreprendre sans plan d’affaires (business plan), possible ? Oui ! Et de plus en plus d’entrepreneurs osent entreprendre avec cette liberté.

Dans cette nouvelle webconférence sur Pourquoi-Entreprendre.fr/live, vous découvrirez des techniques d’entrepreneuriat sans business plan pour entreprendre comme un Artrepreneur :

  • Tester plutôt que sonder et étudier
  • Faire confiance à son intuition plutôt qu’à le « sens commun »
  • Oser être différent et authentique plutôt que suivre les tendances du marché
  • Travailler ses soft skills pour être en mesure d’entreprendre même dans le chaos
  • Se reposer sur ses ressources internes plutôt que sur les ressources externes

Pour en savoir plus sur comment devenir un Artrepreneur, vous pouvez aussi découvrir ce programme d’accompagnement et de formation en ligne :

Devenir un Artrepreneur

Tester plutôt que sonder et étudier

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. » – Sénèque

Les approches entrepreneuriales prônant le prototypage et le test plutôt que l’étude de marché sont de plus en plus nombreuses : LEAN Startup, Effectuation, Synopp…

D’ailleurs j’ai participé au procès du business plan pour lequel je suis convaincu qu’il est souvent inutile voire pire, est nuisible à l’entrepreneur, comme vous pouvez le voir dans cet article : « Brûlons le Business Plan ».

Et pour aller plus loin dans cette approche, j’ai également le plaisir de vous annoncer que j’interviens dans le prochain MOOC « Réussir son démarrage d’entreprise » animé par Claude Ananou.

Pour compléter mon propos, l’idée est d’oser proposer un produit imparfait à des premiers utilisateurs et clients pour récolter du feedback plutôt que de leur demander s’ils seraient prêts à acheter votre produit ou service. Car par expérience, ce n’est pas parce qu’ils vous disent que c’est génial et qu’ils seront OK pour l’acheter qu’ils le feront vraiment.

Comme je le dis souvent, « mieux vaut un travail imparfait fait qu’un travail parfait pas fait ».

En procédant de cette manière, vous pouvez améliorer votre produit grâce aux premiers retours clients et entrer dans une dynamique d’itération (apprendre en avançant).

Faire confiance à son intuition plutôt qu’à le « sens commun »

« Si je n’avais écouté que mes clients, j’aurais inventé un cheval plus rapide » – Henry Ford

Parfois le sens commun n’a pas toujours raison : les innovations naissent en dehors de la boîte. Un entrepreneur est une personne qui ose innover et donc sortir de cette boîte du sens commun. C’est la raison pour laquelle je suis convaincu qu’entreprendre avec son coeur et ses tripes (la voie de l’Artrepreneur) est l’une des meilleures manières d’entreprendre car vous libérez votre intuition et votre énergie d’action liée à vos émotions positives. En libérant votre intuition et en lui faisant confiance vous osez innover en sortant des sentiers battus. Vous devenez un pionnier, ce qui vous positionne également comme un leader.

Oser être différent et authentique plutôt que suivre les tendances du marché

« Votre temps est limité, ne le gaspillez donc pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ne soyez pas prisonnier des dogmes, ce qui revient à vivre avec le résultat de la pensée des autres ». – Steve Jobs

Si j’écoutais les sondages et les recettes miracles, j’aurais utilisé des techniques marketing que tout le monde utilise. Finalement j’aurais été comme les autres, noyé dans la masse, sans authenticité ni originalité. Pourquoi ferait-on appel à moi dans ce cas plutôt que quelqu’un d’autre ?

En plus je n’aurais pas éprouvé autant de plaisir qu’aujourd’hui en faisant ces vidéos en direct. Mon message ici, c’est de suivre votre coeur et de faire ce qui vous fait vibrer : vous entreprendrez avec originalité, authenticité et enthousiasme. C’est une des meilleures manières d’impacter et de rayonner en tant qu’entrepreneur.

Travailler ses soft skills pour être en mesure d’entreprendre même dans le chaos

« Le monde est un chaos, et son désordre excède tout ce qu’on y voudrait apporter de remède. » – Pierre Corneille

Nous évoluons dans un monde incertain où l’entrepreneur navigue constamment dans l’inconnu. En tant que pionnier il explore les nouveaux territoires d’où naissent des innovations qui font avancer le monde.

Cette prise de risque oblige à capitaliser sur soi et ses soft skills. Ces compétences vous seront utiles en toute circonstance, même si votre métier disparaît demain. Elles vous permettent de vous adapter et de faire face aux imprévus. Vos soft skills sont vos meilleures amies pour évoluer dans le chaos et dans l’inconnu.

Se reposer sur ses ressources internes plutôt que sur les ressources externes

« Nos progrès en tant que nation dépendront de nos progrès en matière d’éducation. L’esprit humain est notre ressource fondamentale. » – John Fitzgerald Kennedy

Dans ce monde où tout va très vite et que rien n’est sûr, pourquoi encore miser sur des systèmes en fin de vie ?

Qu’est ce qui restera si les monnaies s’effondrent ? Si internet disparaissait ? Vous et vos ressources. Autant les cultiver dès aujourd’hui, car vous avez le pouvoir sur ces ressources, contrairement à l’argent, aux clients, etc. qui sont des ressources externes. Vos ressources internes sont vos super-pouvoirs permettant d’influencer et d’impacter le monde externe.

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *