Quelles questions se poser avant de choisir son statut d’entreprise ?

bernard maitre 2

Boostez votre cerveau

Choisir son statut d’entreprise n’est pas une décision anodine : ce choix aura des répercussions sur vos charges, votre statut social, votre comptabilité… Alors comment bien choisir son statut ?

Lors d’une discussion avec d’autres entrepreneurs que vous connaissez (Harold Paris, Nicolas Pène, Johann Yang Ting et Alexandre Bortolotti), nous avions eu une discussion très intéressante sur le choix des statuts d’entreprise. Certains sont autoentrepreneurs, d’autres en EURL voir SAS.

Mais qu’est ce qui a motivé nos différents choix de statut d’entreprise ?

Pour ma part, je suis sous le statut autoentrepreneur. Pourquoi avoir gardé ce statut ? Pour plusieurs raisons :

La première raison : j’ai très peu de charges dans mon activité.

Or, avec le statut autoentrepreneur, je paye des taxes sur mon chiffre d’affaires, et pas sur mon bénéfice (contrairement à l’EURL ou à la SARL). Si je ne peux pas faire baisser mon bénéfice par des charges, alors je ne serais pas gagnant dans ce choix. Après c’est vrai que cela n’est pas aussi simple : plus je discute avec  des experts comptables, plus j’hésite  à faire évoluer mon statut social pour des questions financières…

La deuxième raison :  j’aime la simplicité de ce statut (qui facile réellement la création d’entreprise)

Pas besoin d’effectuer de formalités administratives, lentes, lourdes et stressantes. Tout se fait par internet, même la déclaration du CA trimestriel sur le site net-entreprise.fr.

Voici l’interview d’un expert que j’ai pu réaliser pour comparer le statut d’autoentrepreneur et celui de l’EURL :

Pas besoin de tenir une comptabilité complexe, chronophages et coûteuse. Mais la contre-partie de cette simplicité est la protection sociale et l’image par rapport à une EURL, une SARL ou une SAS.et surtout une limitation de son chiffre d’affaires.

EURL, le choix le plus naturel

L’EURL (Entreprise Unipersonelle à Responsabilité limitée) est une des solutions de création d’entreprise la plus courante lorsque l’on souhaite créer son entreprise seul. Il s’agit de créer une SARL  (Société à Responsabilité Limitée) mais avec un seul associé. Cette solution permet de protéger son patrimoine personnel et surtout de déduire ses charges et optimiser sa fiscalité et ses revenus (impossible avec le statut autoentrepreneur). Voici une vidéo pédagogique sur le statut SARL (qui fonctionne de la même manière que le statut EURL)

SAS : un choix possible même si vous êtes le seul associé

Oui, dans ce cas il s’agit d’une SASU (Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle). Qu’elles différences avec l’EURL ?

La facilité d’intégrer de nouveaux associés, et surtout la possibilité d’être le salarié de votre société. Si vous souhaitez être salarié et être affilié à la Sécurité Sociale (RSI pour les auto-entrepreneurs et pour les EURL), alors il sera plus simple pour vous à travers une SAS qu’une SARL qui vous obligerait à être dirigeant minoritaire dans ce cas.

Voici donc les trois principaux statuts juridiques en France vous permettant de structurer légalement votre aventure entrepreneuriale (sans oublier le statut associatif de la loi 1901, la coopérative, le statut SCI, et d’autres dont nous ne traiterons pas dans cet article).

Quelles sont les questions à se poser avant de choisir son statut ?

Voici maintenant les principales questions qui me viennent à l’esprit avant d’effectuer mon choix entre l’auto-entreprise, l’EURL et la SAS :

– Est-ce que mon activité génère beaucoup de charges (dépenses, sous-traitance, …) ?

– Est-ce que mes achats permettraient de récupérer de la TVA ?

– Est-ce que j’ai des investissements à réaliser pour mon activité ?

– Qu’elle image ai-je envie de donner à mes partenaires, clients, fournisseurs, … ?

– Est-ce que mon projet est un « test » que je lance à côté d’une autre activité ?

– Ai-je besoin d’un bulletin de salaire ?

– Quelle est ma situation familiale ? Quels sont les risques de mon entreprise pour ma famille ?

– Ai-je envie de profiter de formations (DIF, CIF, …) ?

– Quelle est ma situation professionnelle actuelle ? Puis-je bénéficier d’aides (Pôle Emploi, …) ?

– Quelle est la situation fiscale de mon foyer actuel ? Que deviendra-t-elle après la création de mon entreprise ?

Et vous, quelles questions vous posez-vous lorsque vous pensez à créer votre entreprise ?

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
3 commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée