2 astuces pour une bonne relation client fournisseur

En plus d’être créateur et dirigeant, un entrepreneur est aussi fournisseur et client. Ces deux dernières facettes impliquent des soft skills de communication et de relationnel comme l’empathie, l’authenticité, l’écoute, la présence, …

Dans cet article, je partagerai avec vous 2 astuces de coach pour fluidifier vos relations en tant que fournisseur et en tant que client.

En tant que client : soyez clair dans vos attentes

L’un des pires fléaux en communication et en relations interpersonnelles sont les présupposés. J’en ai déjà fait l’expérience et c’est très embarrassant.

Si vous achetez une prestation, il peut vous sembler « naturel et logique » que votre fournisseur fasse quelque chose. Mais cela n’est peut-être pas si logique et naturel que cela pour votre interlocuteur. Par conséquent, pour éviter tout présupposé et donc risque de déception, optez pour la clarté dans vos attentes. Notez à l’écrit quels sont les engagements que vous attendez de votre fournisseur et quels sont ceux sur lesquels vous vous engagez de votre côté. Cela ressemble à une forme de contrat, mais au moins les risques de malentendus et de tensions seront plus faibles que si vous partez avec idées et convictions implicites.

w2c14-2423

En tant que fournisseur : se faire payer

Je trouve qu’il s’agit d’un des sujets les plus délicats à aborder quand on gère une entreprise : se faire payer pour sa prestation. Le Figaro confirme que l’on a encore du mal à parler librement d’argent en France même si cela s’améliore petit à petit comme vous pouvez le lire dans cet article.

Or il est indispensable pour une relation client fournisseur de qualité d’être très clair sur ce point en répondant à ces quelques questions précises :

  • Quel est le montant de la prestation ou du produit vendu ?
  • Quel est le mode de paiement ?
  • En combien de fois ?
  • Quelle est la date du paiement, ou les échéances des paiements s’il s’agit d’un paiement en plusieurs fois ?

Le mieux étant de préciser ces réponses dans la facture en elle même pour que la transparence soit au maximum.

Et si l’une des conditions n’est pas respectée (la date notamment), vous pouvez alors oser relancer votre client car tout est écrit noir sur blanc.

Et si vous avez du mal à vous faire payer, il existe également des solutions de recouvrement de créances, ou même des formations sur le sujet.

Cela peut-être utile si vous avez du mal à vous faire payer, ce qui peut-être possible dans ce contexte de difficultés économiques. Je parle de ce sujet dans un autre article intitulé « Comment survivre aux crises ».

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *