Catégories
Entreprenariat

Les soft skills et l’intelligence financière

Cet article a été rédigé par Dominique Saut dans le cadre de Soft Skills Magazine.

Avez-vous envie de développer votre intelligence financière et votre mindset d’entrepreneur ?

Téléchargez dès maintenant votre exemplaire offert de Soft Skills Magazine Spécial Entrepreneur et Finances en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Dans un contexte économique incertain, en quoi l’intelligence financière est importante pour tout le monde ?

L’intelligence financière est une expression qui rebute la plupart des gens et pourtant parmi les domaines qui devraient faire partie des apprentissages les plus fondamentaux celui-ci est juste « vital ». L’intelligence financière est souvent réduite à la question de savoir faire travailler son argent et c’est très réducteur. Plus que jamais, il est important de faire la nuance entre la finance et l’économie

Là où la finance est souvent complexe et opaque, l’économie est revanche est à la portée de chacun. Quotidiennement, nous en sommes tous acteurs : en travaillant, en consommant, … 

Nos choix orientent l’économie. On peut encore élargir le champ de vision et dire que l’intelligence financière consiste à savoir « créer de la valeur« . Le « fameux » bon sens terrien ; le fait de sentir les tendances ; d’observer ce qui rend vraiment service aux gens, voilà les véritables pivots de l’intelligence financière. 

Nous vivons dans un monde où la dimension physique compte : se nourrir, se loger, se chauffer, … Dans une société organisée l’argent est en réalité un outil de troc universel qui permet d’échanger de la valeur entre les gens. 

Autrement dit, le plus court chemin pour mettre en pratique son intelligence financière consiste à créer de la valeur pour les autres.

Dans un contexte incertain, l’intelligence financière est un moyen de « rester dans la course » pour comprendre ce qui se joue, « mettre son surf dans le sens du courant » et saisir les bonnes vagues pour faire de chaque menace une opportunité

Derrière chaque « crise » les plus grandes avancées économiques jaillissent.

L’intelligence financière permettra à ceux qui s’en donnent les moyens de sortir gagnant de cette période inédite.

Comment développer son intelligence financière ?

L’intelligence financière se travaille tout au long de la vie. Et bien entendu, il y a des bases fondamentales que l’on peut facilement acquérir.

Je les classe en trois catégories

1. Comment travailler intelligemment pour gagner de l’argent ? 

2. Comment faire ensuite travailler intelligemment l’argent dont on dispose ? 

3. Comment par ailleurs apporter plus de valeur à son réseau avec les ressources que l’on a ? 

Si vous vous posez les bonnes questions et que vous savez organiser ces trois compétences vous n’aurez jamais de challenges financiers parce que vous saurez rebondir en toutes circonstances.

Concrètement, prenez du recul en premier lieu sur votre stratégie professionnelle

Par exemple, est-ce que vous échangez votre temps contre de l’argent ou bien est-ce que vous êtes rémunéré en pourcentage de la valeur que vous créez ? Dans le premier cas, vos possibilités de gains sont plafonnées alors que dans le second elles sont potentiellement illimitées. 

Avez-vous diversifié vos sources de revenus ou bien dépensez-vous exclusivement d’un seul revenu, quel qu’il soit ?

Il est vital à notre époque de diversifier ses sources de revenus, ce d’autant qu’il n’a jamais été aussi facile de s’informer et de se former pour développer ses compétences.

Commencez par lire quelques ouvrages de référence, je vous recommande Robert Kiyosaki en particulier. Tout est affaire d’ouverture d’esprit d’abord et de passage à l’action ensuite. 

Le meilleur des apprentissages viendra de l’expérience : commencez à organiser vos placements ; à créer une activité en ligne par exemple ; vérifiez tout par vous-même ; n’investissez et ne vous investissez que dans ce que vous comprenez. Faîtes en un hobby au départ, amusez-vous et très vite vous maîtriserez les bases qui vous permettront d’aller plus loin. Bien sûr, définissez un périmètre de jeu : n’investissez que ce que vous pouvez vous permettre.

Quelles sont les soft skills que l’on développe?

Plus on prend du recul dans ce domaine et plus on s’aperçoit que les soft skills sont 

au cœur de l’intelligence financière.

Nous avons tous une intuition de « ce qui va faire carton » ; « du job idéal » ; « du talent de des personnes que l’on rencontre » … 

Dans la plupart des cas, les gens ne suivent pas leurs idées jusqu’au bout alors que souvent ils tiennent un levier de valeur ajoutée. Autrement dit, si j’apprends à mieux suivre mon intuition, me faire confiance, gérer mes émotions, me connaître mieux, comprendre mes forces, … 

Je deviens plus à même de créer de la valeur pour d’autres. Par exemple, il ne faut pas avoir l’idée du siècle pour entreprendre ; ni attendre le projet exclusif pour investir ; il est plus intelligent d’amplifier quelque chose qui fonctionne déjà que de créer quelque 

chose de toutes pièces ou de miser sur un concept qui n’a pas 

encore fait ses preuves sur le terrain. 

Les soft skills apportent ce recul sur soi ; plus de capacité  d’analyse et de bon sens ; plus de maîtrise ; plus de confiance en soi et de ce fait un plus grand potentiel en terme « d’employabilité » et de créativité. La création de valeur en découlera naturellement comme un retour sur investissement. On dit souvent que « le meilleur investissement c’est d’investir en soi ». Actuellement, je mise sans hésiter sur les 

Soft skills comme un levier de sortie de crise car comme disait Darwin, « ce ne sont pas les espèces les plus fortes ou les plus intelligentes qui survivent, ce sont celles qui s’adaptent ».

Si vous n’aviez qu’un seul conseil à partager à quelqu’un qui débute ?

Avant tout je l’encouragerais car ce serait un excellent choix. Je dirais même que développer son intelligence financière à notre époque n’est plus une option mais devient une composante du « bagage » de l’individu qui vit avec son temps.

En France nous avons cette culture de l’Etat providence et ça pourrait rapidement devenir un point délicat lorsque l’Etat est lui-même surendetté.

Le changement de mentalité est inévitable.

Mon principal conseil serait de mettre en vis-à-vis le projet de développer son intelligence financière avec un vrai « pourquoi » :

-sécuriser sa famille 

-pouvoir changer de style de vie 

-devenir libre financièrement

Le fait de se fixer un objectif stimulant et peut-être même de transformer l’un de ses rêves en projet nous pousse à dépasser les obstacles inhérents à toute sortie de zone de confort.

Le mental comme en toute chose sera la clé. Il s’agit dans un premier temps de reprendre le contrôle de ses objectifs et de faire l’inventaire de ressources que nous avons tous à disposition.

Enfin on pourra sélectionner le moteur économique concret qui sera le plus adapté pour arriver à destination dans des conditions  réalistes. En 2020, dans un pays comme la France toutes les options sont ouvertes pour chaque personne qui décide de se donner les moyens d’obtenir ce qui lui tient à cœur. Personnellement, je sélectionne des projets d’entreprises et des modèles économiques modernes qui mettent la méritocratie au centre de leur chaine de valeur. Les modèles économiques d’avenir sont inclusifs, offrent des formules de collaboration très souples et s’appuient plus sur les compétences personnelles que sur un diplôme ou un CV. Cette évolution redonne le pouvoir à chacun. Les entreprises n’achètent plus de promesses mais des résultats.

Par exemple, le simple fait de mieux vous intéresser aux personnes de votre entourage, de réfléchir à ce qui leur rendrait vraiment service et de voir par ailleurs avec qui vous pourriez les mettre en relation pour cela, constitue une véritable valeur ajoutée et ne vous coûte rien

Tout le monde peut le faire et des entreprises recherchent en permanence des ambassadeurs indépendants qu’elles rémunéreront en pourcentage de la valeur que vous les aiderez à créer.

Autrement, les soft skills « relationnelles » deviendront dans les années à venir un levier de création de valeur en remettant l’humain au centre, dans les respect des envies de chacun et dans un retour bien nécessaire d’un idéal de Liberté, d’Egalité et de Fraternité au cœur de l’économie solidaire et responsable.

A propos de Dominique Saut

Dominique Saut est un quadra multi casquettes, serial-entrepreneur, fondateur du Groupe Satelis (www.Impact-Expert) et passionné par la création de valeur. A travers ses sociétés, il sélectionne des projets pour aider les gens à investir dans l’économie réelle et/ou entreprendre avec un impact positif. 

Par Jérôme HOARAU

Jérôme Hoarau est conférencier en soft skills (Jerome-Hoarau.com) et est co-organisateur du championnat de France officiel de Lecture Rapide et de Mind Mapping. Il a obtenu plusieurs titres de sport du cerveau tels que :
- Champion du monde de Mind Mapping 2018
- Champion du Royaume-Uni de Mind Mapping 2019
- Vice-champion du Royaume-Uni en Lecture Rapide 2019
Il est le co-auteur des livres "Les Gentils aussi méritent de réussir" (Alisio) et de "Soft Skills (Dunod). Il a également co-fondé le site PassiondApprendre.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.