The working girl, la femme qui n’a rien voulu lâcher – Mariame Dembele – @life magazine

mariame dembele banière PE

Boostez votre cerveau

Lorsque vous lisez votre magazine qu’il soit mensuel, hebdomadaire ou quotidien, vous êtes vous déjà demandé qui se cache derrière ces lignes ? Qui sont ces personnes qui nous transmettent l’actualité, les nouvelles tendances, nous renseignent sur nos passions en faisant des recherches et regroupent tout cela dans un même magazine ?

Voici une de ces créatrices de magazine, Mariame Dembele qui nous dévoile son défi : répondre à ces interrogations avec a-life magazine.

Merci à Mariame pour ses réponses.

Bonjour et tout d’abord merci d’avoir bien voulu m’accorder cet interview. Je suis la fondatrice et directrice de la publication de a-life magazine qui sort en septembre 2013, un magazine culturel sur le savoir-faire français. J’ai une formation commerciale dotée d’une âme bohémienne. Je dirai que je suis une personne sensible aux autres, qui cherchera toujours à mettre en avant les qualités humaines et artistiques des personnes qui l’entourent. J’ai rencontré ma formidable équipe par le hasard de la vie, aussi parce que tout était écris quelque part…

Ma citation favorite me vient de Paulo Coelho « Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine, elle est mortelle » ou « On ne peut pas dompter les rêveurs » du même auteur!

« Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine, elle est mortelle »    Paulo Coelho

« Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine, elle est mortelle »
Paulo Coelho

Vous allez commencer le récit de votre aventure entrepreneuriale. Si vous deviez le publier, quel serait le titre de l’ouvrage ?

Si je devais donner un titre à mon aventure de création de magazine, ce titre serait « The working girl, la femme qui n’a rien voulu lâcher »

Pourquoi Entreprendre cette aventure ?

Je me suis surprise à acheter un produit parce qu’il était à l’image de son créateur, de son histoire. À partir de cette prise de conscience je me suis posée la question : Mais qui sont ces créateurs qui accompagnent mon quotidien ? Pourquoi ne pas parler d’eux en leur dédiant un magazine. C’est de cette façon que l’idée du magazine a-Life est née. Derrière ce nom, il y à l’œuvre de Maupassant qui raconte mon histoire. a-life, une vie, comme une invitation à entrer dans l’intimité de ceux qui nous entourent au quotidien. a-Life magazine vous présente le savoir faire français, l’Art, la mode, les curiosités de notre si beau pays remplit de talents.

Une aventure n’est pas sans péripéties et rebondissements. Quels ont été les difficultés ou problèmes auxquels vous avez fait face ?

On entend souvent des entrepreneurs parler des problèmes liés au management. J’en ai fais les frais, d’autant plus qu’il est difficile de conserver son équipe de départ lorsque vous n’avez pas de sous à leur donner ! Difficile de les noyer de travail, de correction, de leur demander de mettre de côté le travail déjà accomplit parce que vous vous  êtes rendu compte que vous vous fourvoyiez ! J’en profite pour remercier ma formidable équipe, Angèle à la maquette, Nathaly Baldo à la rédaction, Martine Abbou, Angélique Ogou et Awa, Anaïs Muller, Aïssata Dembele, Sarah Sabsibo pour toute leur aide ! Bravo les filles ! Je remercie également Franck de SARL Agice conseil . a-Life c’est grâce à vous !

J’ai aussi du faire face à des sentiments étranges tels que la peur, le doute, à une certaine forme de pression qui m’ont suivit pendant ma course.

Quel a été votre état d’esprit dans ces moments de difficultés?

Je me suis rappelée les conseils d’un entrepreneur : Vous aurez à tout moment l’occasion de tout abandonner, votre force sera de ne pas lâcher ! Je me disais aussi que je voulais prendre mon destin en main, écrire l’histoire de ma vie.

Quelles décisions avez-vous prises ? Comment avez-vous résolu ces problèmes ?

J’ai pris la décision de m’entourer d’un pro de la gestion de budget, il s’appelle Raphaël. En tant que meneuse de barque vous devez être partout mais vous ne pouvez pas tout faire toute seul ! J’ai essayé au début mais nous sommes une très petite équipe et je ne voulais pas perdre ma créativité dans la paperasse du quotidien. Cette aide m’est jusqu’à ce jour très précieuse et je ne compte pas me séparer d’elle !

Et maintenant, êtes-vous accompli ? Qu’est ce qui vous épanouit aujourd’hui dans votre aventure entrepreneuriale ?

Je me dis que j’aurai pu poursuivre une route plus tranquille, sans encombres. Mais j’ai voulu prendre le risque et ce risque m’épanouit. C’est étrange mais l’idée de pouvoir tout perdre me motive au quotidien et m’empêche d’une certaine façon de me sentir complètement accompli. Je ne souhaite pas entrer dans une routine même si j’ai hâte de trouver le stade de la maturité!

Si vous n’aviez qu’un seul conseil à retenir de votre aventure entrepreneuriale, lequel serait-il ?

Entre larmes, euphories, doutes j’ai toujours gardé cette idée en tête. Ne rien lâcher!

AUTEUR

Audrey Hoarau

Chargée de projets évènementiels et audiovisuels sur Pourquoi Entreprendre, je travaille également en tant que responsable partenariats de la Troupe du 3ème Acte (la référence du théâtre sénior).

Tous les articles par : Audrey Hoarau
Loading Facebook Comments ...
2 commentaires
  • dembele

    Hello,
    merci encore pour cet interview! Le nom du magazine à été quelque peu modifié… Pourrais-tu mettre la nouvelle orthographe stp?
    C’est aLife mag dorénavant. J’insiste sur « mag » et non plus @life magazine.
    Merci beaucoup et à très vite !
    Mariame
    Directrice de publication
    aLife mag

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée