Articles

Apprendre sans réfléchir est vain…

« Apprendre sans réfléchir est vain, réfléchir sans apprendre est dangereux. » – Confucius

Cette citation m’inspire à cultiver ma curiosité,  cette soft skill invitant l’humilité et l’ouverture d’esprit permettant de progresser.

Cela fait partie de l’entrepreneuriat car chaque projet nous challenge à progresser et à évoluer. Ne serait ce être curieux de soi-même,  de vouloir apprendre de ses réussites et de ses erreurs. C’est la base de l’autodidaxie que chérient les entrepreneurs.
Et vous que vous inspire cette citation ?

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

Transformer la difficulté présente en force de demain

La résilience est l’une des soft skills (compétences humaines) les plus importantes en chacun de nous. Elle permet de transformer chaque difficulté présente en force de demain tout en cultivant votre sagesse entrepreneuriale. 

La résilience : les vertébrés vs. les invertébrés

Les vertébrés sont fragiles : ils n’ont pas de carapaces pour se protéger des coups comme les invertébrés qui possèdent une carapace. Une carapace est une véritable armure contre les coups, empêchant de toucher la chaire et de souffrir, comme pour le crabe par exemple.

En revanche, un squelette comme pour nous humain, ne nous protège pas des coups. Nous n’avons pas d’armure. Notre chaire doit endurer ces souffrances régulièrement.

Que se passe-t-il lorsqu’un coup est porté à un vertébré ? Il souffre, il se soigne et il guérit, et devient plus fort. C’est ce qu’il se passe dans les sports de combats par exemple. A contrario, que se passe-t-il si un coup pénètre la carapace d’un invertébré ? Il meurt.

Nous sommes des vertébrés et avons cette capacité de résilience nous permettant d’encaisser des coups, de se soigner et de rebondir. Notre résilience nous permet de nous renforcer face à l’adversité.

Une difficulté présente pour une force de demain

Etre un vertébré dans la vie de tous les jours c’est faire face à une difficulté qui se présente à nous pour en faire une force pour demain. C’est également prendre des risques, oser, même si cela peut être douloureux parfois car comme le dit l’adage, « ce qui ne nous tue pas rend plus fort ». Vous avez deux options lorsque vous osez et faites preuve d’audace :

  • réussir,
  • être plus fort suite à un échec.

Dans les deux cas vous repartez avec quelque chose de positif. Mais comment transformer une difficulté présente en force de demain ? En la transformant en enseignement lié à l’expérience. C’est ainsi que vous cultiverez cette sagesse personnelle, cette sagesse entrepreneuriale qui vous renforcera.

Cultiver sa sagesse personnelle

La sagesse est la connaissance issue de l’expérience. La sagesse entrepreneuriale nait donc de vos expériences d’entrepreneur. Plus vous osez de nouvelles choses, quelque soit le résultat, plus vous cultivez cette sagesse entrepreneuriale. C’est en ayant se réflexe de transformer une difficulté en enseignement que vous deviendrez plus solide et resterez motivé malgré les obstacles.

J’en parlerai avec plus de détail dans mon prochain atelier en ligne sur la motivation et le leadership que vous pouvez découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous : http://www.pourquoi-entreprendre.fr/energieaction

Suivre l’atelier de leadership en ligne

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

Il n’y a qu’une seule façon d’échouer, c’est d’abandonner avant d’avoir réussi

Cette citation de Georges Célemenceau m’inspire la ténacité et la détermination. L’échec n’est pas le résultat de la non-réussite, mais bien de l’abandon alors qu’il y a encore de l’espoir.

La non-réussite n’est qu’un enseignement qui contribue à votre sagesse entrepreneuriale, cette sagesse qui émerge de vos expériences.

Les réflexes des entrepreneurs motivés et déterminésJ’en parle également dans le livre « Les réflexes des entrepreneurs motivés et déterminés« , dans lequel je liste les meilleurs réflexe pour booster sa motivation au quotidien et dans la durée.

J’imagine que vous voyez le lien direct avec cette citation de ce grand monsieur n’est ce pas ?

Il n’y a qu’une seule façon d’échouer, c’est d’abandonner avant d’avoir réussi – Georges Clémenceau

Pour mettre en pratique cette citation, vous avez besoin de motivation et de force de volonté. Pour muscler ces deux compétences entrepreneuriales, vous pouvez effectuer les choses suivantes :

  • Cultiver votre sagesse entrepreneuriale en transformant vos « échecs » en enseignements. Vous changerez votre vision de « l’échec » pour en faire une force au long terme.
  • De rester dans une dynamique d’action (voire de proaction) plutôt que de réflexion dans les moments de doutes. Cela vous permettra de sortir d’un cercle vicieux de « cogitation » paralysant et démotivant.

Il existe bien d’autres techniques simples à mettre en place.

Et vous, quelles sont vos citations préférées sur la motivation ?

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

 

L’homme qui déplace une montagne commence par les petites pierres – Confucius

L’homme qui déplace une montagne commence par les petites pierres » – Confucius

Cette citation de cet homme plein de sagesse m’inspire la technique des petits pas que j’utilise régulièrement en coaching avec mes clients : elle permet de rester motivé et dans l’action pour réaliser un grand rêve qui pourrait effrayer.

Oser construire son rêve

Une montagne pour un entrepreneur est souvent un grand rêve plein d’ambition. C’est ce grand rêve qui fait vibrer le coeur et les tripes de l’Artrepreneur (l’entrepreneur à l’âme d’artiste qui entreprend avec sa tête, son coeur et ses tripes). C’est donc dans cette vision à long terme que l’artrepreneur puise sa source de motivation la plus profonde, celle rattachée au sens de ce qu’il entreprend au quotidien.

Le piège aujourd’hui est de tomber dans le « court-termisme », perdant de vue son grand rêve au profit des résultats immédiats, l’un des fantasmes les plus destructeurs de notre société aujourd’hui. En tombant dans ce piège, l’entrepreneur perd sa capacité de visionnaire que lui procurait ce grand rêve. Il devient alors exécutant et réactif aux évènements (car obnubilé par les résultats immédiats) plutôt que pro-actif et entreprenant.

Cultiver l’intention du grand rêve plutôt que l’attente des résultats immédiats

Cette réflexion sur le court-termisme m’amène sur le terrain de l’attente, la mère des frustrations et des déceptions. En restant dans l’attente des résultats immédiats, on se crée avant tout une opportunité d’être frustré et déçu, ce qui nous fait perdre de la motivation, de l’énergie, de l’action, donc du résultat et le cercle infernal est enclenché.

Cette citation de Confucius me fait réaliser qu’il est plus important de focaliser son attention sur cette montagne, ce rêve motivant et énergisant, et de voir les petits actions « immédiates » comme des petites pierres, des petits pas, qui n’ont à eux seuls aucun poids comparé à cette belle montagne. Les petites pierres si nous leur donnons trop d’importance, vont créer des attentes. Elles auront un poids émotionnel qu’elles ne méritent pas. Restons visionnaire et gardons cette montagne en tête, car c’est là où émergera l’énergie entrepreneuriale.

Décomposer la matérialisation de son rêve en petites actions pragmatiques

Si le rêve parait trop grand, c’est normal, sinon ce ne serait pas un rêve. Voici une technique utilisée en coaching pour matérialiser ses rêves :

  1. Visualiser régulièrement son rêve pour le vivre dans sa tête, son coeur et ses tripes.
  2. Identifier les petites actions qui permettront pas à pas à réaliser ce rêve.
  3. Planifier dans son agenda les actions à réaliser.
  4. Passer à l’action en gardant à l’esprit que chaque petite action n’est qu’une petite pierre.

Si vous êtes un artrepreneur et que vous voulez appliquer cette technique, peut-être que mon offre d’accompagnement pourrait vous intéresser.

Accompagnement entrepreneurial

Et vous, que vous inspire cette citation de ce sage philosophe ?

Faire et souhaiter faire sont deux choses différentes – Benjamin Franklin

Faire et souhaiter faire sont deux choses différentes – Benjamin Franklin

Avoir l’intention d’agir est la base de l’action, mais ne la remplace pas. Etre spontané en matérialisant sa pensée à travers l’action permet d’obtenir les résultats que l’on a l’intention d’atteindre. Voilà le message clef que je souhaite faire passer à travers cet article et cette vidéo pour vous inspirer à faire confiance à votre coeur et vos tripes pour agir avec authenticité et spontanéité.

Fixer une intention et rapidement passer à l’action

Lorsque vous avez un désir brûlant d’agir, vous baignez dans une phase d’énergie où tout devient possible. Votre coeur vibre à travers cette passion et ces émotions positives et vos tripes bouillonnent d’envie d’agir. Vous êtes aligné avec vous même et prêt à matérialiser une pensée stimulante et motivante.

Tout est super dans ce moment excitant me direz-vous. Oui, mais à condition qu’il y a passage à l’action pour concrétiser ce que vous avez visualisé. Et c’est là où réside le piège : ce moment entre l’envie de faire et le faire à part entière. Ce moment peut être fatal s’il est trop long et trop démotivant. C’est la raison pour laquelle dans cette vidéo de motivation je vous encourage à raccourcir au minimum ce délai entre l’envie et le faire.

Comment ?

En faisant confiance à votre intuition et votre spontanéité qui vient de vos tripes. C’est ce qui fait que vous serez plus qu’un simple entrepreneur, mais un artrepreneur (un entrepreneur à l’âme d’artiste qui entreprend avec sa tête, ses tripes et son coeur pour devenir plus impactant, authentique et rayonnant).

Ce « faire » est alimenté par cette énergie d’agir, cette motivation, qui malheureusement s’effrite avec le temps. Par conséquent, il est important de savoir la canaliser dès qu’elle émerge en y mettant votre coeur et vos tripes. C’est ce que j’enseigne dans mon accompagnement et mes ateliers que j’organise avec La-Semaine.com en septembre 2015. Si jamais cela vous intéresse, je vous invite à regarder le programme de cet accompagnement et formation :

Programme pour devenir Artrepreneur