Pierre Le Corf : entrepreneur depuis l’âge de 12 ans

Pierre Le Corf a 25 ans mais est déjà serial entrepreneur dans des domaines très différents :

  • politique (conseiller régional)
  • monde de la nuit (il a créé un nouveau concept de boîte de nuit)
  • conseil en communication
  • projets scientifiques en partenariat avec la Nasa
  • startups (avec le projet Civiliseed)
  • cinéma

Malgré son emploi du temps chargé, j’ai pu l’interviewer en vidéo grâce à l’aide d’une équipe de tournage. Je remercie donc les membres de l’équipe pour leur travail :

  • Paul Aubry (tournage, montage et réalisation)
  • Hugo Mairey (son)
  • Alexandre Roux (son)

Et bien entendu merci à Pierre Le Corf pour avoir accepté de répondre à mes questions.

Retrouvez la vidéo de son interview en haut de l’article.

Un parcours atypique d’entrepreneur

Pierre Le Corf n’a pas trainé pour donner vie à ses envies : à 12 ans déjà il se lance dans l’entrepreneuriat dans son village en Bretagne. Avec l’accord de ses parents et du maire de son village, il va récolter les objets non utilisés des habitants pour les revendre sur la place du marché. Une initiative qui lui a permis de faire ses premiers pas dans l’entrepreneuriat, de se faire de l’argent de poche et de se forger une expérience et des compétences qu’il n’aura jamais connues à l’école.

A ces 18 ans, c’est dans le monde de la nuit qu’il entreprend en lançant un nouveau concept de boîte de nuit sur Lyon. Il vient ensuite sur Paris pour travailler sur un projet pour aider les startups sur Internet, et maintenant c’est dans le cinéma (dans la production cinématographique plus précisément) qu’il veut orienter sa carrière.

Qu’est ce qu’entreprendre pour Pierre Le Corf ?

C’est oser !

Tout le monde a une graine d’entrepreneur en lui (ou elle), et il n’appartient qu’à la personne de la faire grandir. Pour cela, voici quelques questions qui pourraient alimenter votre réflexion :

– Quelles sont mes envies ? Comment leur donner vie ?

– Quels sont les ingrédients que j’ai à ma disposition pour nourrir cette graine ? (motivation, soft skills, ….)

– Qui peut m’aider ou me soutenir dans cette aventure entrepreneuriale ?

Pierre Le Corf

Impulser une vision entrepreneuriale dans l’industrie du cinéma

Après avoir étudié dans la production cinématographique, Pierre a noté qu’il manquait d’esprit entrepreneurial dans cette industrie en France. Produire un court métrage ne doit pas être une fin en soi mais un MVP (Minimum Viable Product), un prototype pour convaincre des investisseurs pour un projet plus ambitieux, un long métrage. Il encourage donc les producteurs à réaliser des court-métrages de leurs long-métrages. Son projet Civiliseed servira prochainement de support pour matérialiser sa vision.

Les soft skills selon Pierre Le Corf : la singularité des personnes

Le Réflexe Soft SkillsSelon Pierre, les soft skills sont la base de la singularité des personnes. C’est d’ailleurs ce que nous écrivons dans notre ouvrage également, Le Réflexe Soft Skills (Dunod). Ce sont des compétences très liées au caractère des personnes qui les rendent uniques même si elles ont des diplômes ou des métiers similaires.

Ces compétences peuvent aussi être boostées à travers des activités sportives et associatives :

  • persévérance
  • motivation
  • résistance
  • esprit d’équipe
  • la capacité à se dépasser

Les soft skills se développent principalement par les expériences que l’on vit, et notamment les erreurs. Je vous recommande d’ailleurs de lire cet article sur l’échec dans lequel vous pouvez gagner un ouvrage.

C’est à travers ses erreurs et ses échecs, Pierre a progressé en apprenant et en développant ses soft skills.

Les erreurs et les échecs sont une richesse

Sur 1% de réussites vous avez surement du vivre 99% d’échecs ou d’erreurs d’après Pierre. Les erreurs sont omniprésentes et c’est normal. Comme le dit l’adage « l’erreur est humaine ».

Il ne faut pas avoir peur de l’échec, au contraire, l’échec est une médaille – Pierre Le Corf

Pour capitaliser sur ses erreurs et échecs, Pierre tient un carnet dans lequel ils les note tous pour en dégager un apprentissage. C’est un exercice que je propose assez souvent dans mes coachings pour booster le pilier « résilience » de l’esprit d’entreprendre de mes clients. L’important pour conserver sa motivation malgré ces expériences désagréables c’est de savoir transformer ces erreurs ou échecs en investissement : ça ne rapporte pas tout de suite mais l’impact positif au long terme sera très fort.

piliers esprit d'entreprendre

Le réflexe d’entrepreneur qu’il a adopté pour optimiser ses journées

Tous les jours Pierre Le Corf prend 30 min pour organiser son agenda. Tout est calé (rendez-vous, tâches, pauses, …) afin qu’il conserve le contrôle de son temps. C’est pour cette raison qu’il ne dit jamais « je n’ai pas eu le temps », mais « je n’ai pas pris le temps ».

Cette organisation n’a pas pour but de le transformer en machine mais au contraire de lui permettre d’avoir une visibilité sur son agenda pour qu’il puisse prendre du temps pour lui malgré tous ses projets. C’est de cette manière qu’il arrive à faire du sport tous les jours pour cultiver une bonne hygiène de vie (et un bon équilibre).

Ce qu’il conseille également, c’est d’oser. Car on a toujours de bonnes excuses pour ne pas faire, mais savoir les surmonter pour agir et entreprendre, c’est reprendre le pouvoir et la maitrise. Vous gagnerez en confiance en vous en osant, même si vos actions ne sont pas toujours des succès.

Tout ce qui est facile n’a pas vraiment de valeur – Pierre Le Corf

J’espère que vous avez apprécié cette interview !

Sachez que vous pouvez rencontrer Pierre pendant les conférences soft skills du 10 mai que je co-organise à Paris. Il y sera. A bientôt !

conf soft skills 10.05.14 Paris

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *