Apprenez et progressez grâce à vos échecs, enfin, vos non-réussites

Ce sujet n’est pas nouveau sur le blog : apprendre de ses erreurs et de ses échecs est primordial pour progresser et évoluer selon moi. J’en ai fait une méthode qui pourrait d’ailleurs vous être utile : la méthode pour entreprendre avec ses échecs.

Voici la présentation que j’ai réalisée à l’occasion :

Je ne suis pas le seul à le penser car de très nombreux entrepreneurs tels que Marc Simoncini qui en a fait un ouvrage, pensent que les erreurs et les échecs sont même des préalable à la réussite et au succès.

Aujourd’hui, c’est l’entrepreneur fondateur de Les Gâteaux Plumes, Frédéric Servoz, que j’aimerais vous présenter dans cette interview. Il y parle de ses différentes expériences et notamment de ses non-réussites, une manière plus positive de nominer ces expériences de nos vies qui nous rendent plus forts.

[youtube id= »ZAvnrjxxvss » width= »700″ height= »450″]

Le parcours de Frédéric Servoz

Après des études en école de commerce, Frédéric a travaillé en tant que commercial pour une entreprise dans l’agro-alimentaire. Ayant la fibre entrepreneuriale, il lance en parallèle de son activité avec un associé un site de e-commerce spécialisé dans la vente de vin de petits producteurs : Vignetage.com. Mais contrairement à ce que disaient les études marketing, c’était très difficile de vendre du vin sur Internet. Il s’est accroché pendant quelques années malgré tout mais le projet s’est terminé sur une non-réussite.

Suite à cette expérience il travaillera au développement commercial d’une entreprise dans le domaine du chocolat. Aujourd’hui il travaille à plein temps sur sa nouvelle entreprise (qu’il fait en solo cette fois-ci) : Les Gâteaux Plumes, des préparations pour gâteaux sains et bons (Préparations bio pour gâteaux pauvres en gluten, sans beurre et sans huile). L’innovation de son concept c’est qu’il remplace le beurre et l’huile par de la compote de pommes. Ingénieux n’est ce pas ?

Ce qu’il a appris de ses non-réussites

Ne pas toujours écouter les études marketing

Des personnes peuvent se dire être intéressées par votre produit aujourd’hui, mais elles ne sortiront pas toujours leur porte-monnaie pour acheter votre produit. Mieux vaut se fier à ses clients qu’à des études.

Bien réfléchir si vous vous lancez avec un associé (car ce n’est pas facile)

Est-ce que vous vous lancez avec la bonne personne ? Est-ce vous avez bien défini votre manière de travailler ? Partagez-vous la même vision ? Etes-vous complémentaires ? Allez-vous effectuer des tâches différentes ?

Est-ce que vous êtes capable de travailler seul ?

Avez-vous la rigueur nécessaire pour vous booster au quotidien ?

J’ai organisé une webconférence sur ce sujet si cela vous intéresse : entreprendre en solo.

Savoir jongler avec ses rythmes

Quand vous êtes en forme, il faut en profiter un maximum en donnant le meilleur de vous-même. En revanche quand vous êtes fatigué, il faut savoir accepter et se reposer, sinon vous risquez de mettre en danger votre santé physique et mentale : sachez écouter votre corps (la café n’empêche pas d’être fatigué, au contraire).

Il vaut mieux être un âne vivant qu’un lion mort !

Son conseil : sachez donner du sens

En vous posant la question « Pourquoi », vous arriverez à vous motiver au quotidien et votre vie professionnelle aura plus de sens.

5 réponses
  1. Samuel kamga
    Samuel kamga dit :

    Salut Jérôme,

    je trouve que cet article va surement beaucoup de personnes, mais il contient beaucoup de vérités.

    Surtout, la phrase sur les études marketing.

    J’ai d’ailleurs rédigé un article qui explique pourquoi il est presque inutile de ne pas se servir de business plan pour créer son entreprise.

    Amicalement,

  2. Cécile Tauvel
    Cécile Tauvel dit :

    Bonjour Jérôme,
    Merci pour cet interview très intéressante.
    Je trouve que tu parviens à lier découverte d’une personnalité, d’une entreprise, et conseils d’entrepreneurs avec brio !

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *