Comment entreprendre si notre système global actuel tombait à l’eau ?

Thomas Mourrat

Les crises économiques et sociales s’enchainent sans que nous trouvons de solutions concrètes (voyez Chypre en ce moment par exemple). Et si le système capitaliste et libéral actuel arrivait à sa fin, que deviendraient les entrepreneurs ?

Pourquoi est-ce que je vous parle d’un futur « apocalyptique » aujourd’hui sur Pourquoi Entreprendre ?

Parce que c’est un sujet que nous avons abordé Thomas Mourrat et moi lors de l’interview vidéo que j’ai pu faire pour LeDevDurable.com sur le thème de l’agriculture urbaine :

Dans cette vidéo, il nous explique en quoi il est vital pour les villes, et notamment Paris, de se doter d’un réseau d’agriculture urbaine pour sa survie en cas de crise pétrolière ou de transport majeure (sans quoi nous serions à court de denrées alimentaires en quelques jours).

Suite à cette vidéo, un lecteur a partagé un commentaire qui m’a fait réfléchir :

votre vidéo est d’une importance fondamentale.

Elle sera vue par beaucoup plus de monde, si vous la diffusez aussi avec pour titre : « survivalisme ou agriculture urbaine ».

Car hélas, le survivalisme s’est imposé, à tort, comme une alternative à un effondrement économique.

 

C’est vrai que dans notre optimisme, nous imaginons un scénario dans lequel tous nos maux se resorberont d’eux mêmes, grâce au marché (la main invisible de Smith). Or, que ce passerait-il si tout s’écroulait et qu’il n’existe plus de marché, plus de monnaie, … (oui je prends un scénario catastrophe 🙂 ) ?

Ce lecteur propose deux possibilités face à un écroulement du système :

– possibilité optimiste : retour à la terre et à la nature en la cultivant pour se nourir

– possiblité pessimiste (et privilégiée par les grands cinéastes et écrivains) : le survivalisme à la Mad Max dans lequel les survivants s’entretuent pour conserver leurs vivres

Pour ma part, je pense que si tout s’écroulait, alors nous serions encore plus entreprenant ! Car n’étant plus conditionnés par un système, les gens déploieraient plus facilement leur créativité. Après, pour ce qui est des business models etc., cela sera plus difficile sans monnaie. Peut-être que de nouvelles monnaies (locales ou virtuelles) émergeront, voir le troc. Mais je suis certain que cela n’empêchera pas les gens de déployer leurs projets. Les besoins existeront toujours, tout comme les solutions qu’apportent les entrepreneurs.

Et vous, quels scénarios voyez-vous pour les entrepreneurs si tout s’effondrait ?

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
4 commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée