Interview de Nassim Amisse : entrepreneur du web

Nassim Amisse est un webentrepreneur depuis de nombreuses années. Il partage avec nous aujourd’hui comment les livres l’ont aidé à s’auto-former tout au long de sa vie. Cette interview est faite dans le cadre du partenariat avec le site LesIntelligences.com.

Qui es-tu ?

Tout d’abord, je tiens à te remercier Jérôme pour cette interview.

Alors voilà. Je suis Nassim. J’ai 35 ans, je suis marié et j’ai deux garçons. C’est ma plus grande fierté 😊

Aujourd’hui, je suis web-entrepreneur. Je travaille de chez moi. C’est le job (selon moi) le plus cool du monde 😊

En gros, je passe mes journées à travailler sur des sites web et les monétiser.

C’est rapide dit comme ça, mais je peux garantir que les journées sont bien pleines 😊

J’ai lancé plusieurs sites web dont la Caverne DLP (un site de ressources en droits de label privé) et depuis peu mon nouveau projet : BosseChezToi.com.

Comme son nom l’indique, ce site web a pour mission de permettre à ceux qui le souhaitent de travailler de chez eux.

Qu’est-ce qui t’a amené à faire ce que tu fais aujourd’hui ?

J’ai toujours été passionné par l’entrepreneuriat, le marketing et le web.

Du coup, combiner ces 3 choses et devenir web entrepreneur, c’est quelque part une évidence.

Ce qui était moins évident par contre c’était d’y parvenir !

J’ai passé 13 ans dans deux multinationales. J’ai eu la chance (ou la malchance) d’avoir une carrière qui a démarré très fort dès le départ avec des jobs passionnants. La conséquence est que tu gagnes en responsabilité, en avantages, mais tu perds… ta vie 😊

J’ai quand même réussi à travailler en parallèle sur différents projets web, mais ce n’était vraiment pas simple. Je sacrifiais des weekends et je veillais plus le soir.

Quand j’ai eu des enfants, c’était pire !

Le peu de temps que j’avais commençait à disparaitre et mes projets web également.

J’ai réalisé petit à petit, qu’une carrière qui te bouffe tout ton temps, n’était pas ce que j’attendais de la vie. Les grosses boites ont également un côté moche que j’ai pu voir de près.

Je m’éloignais de ma famille, de mes amis et de moi-même.

Je ne voulais plus être pris au piège.

Du coup, j’ai donné un gros coup d’accélérateur pendant 18 mois sur mes projets web. J’ai fait encore plus de sacrifices par le passé. Quand le niveau de revenus que je touchais grâce au web est devenu encourageant, disons (j’ai quand même deux gosses à nourrir !), j’ai présenté ma démission à mon chef.

Quels sont les avantages quand on travaille de chez soi ?

Bonne question. Les avantages sont très nombreux. J’ai d’ailleurs rédigé un article à ce sujet :

35 choses qui changeront radicalement si vous travaillez de chez vous.

J’adore ne plus avoir à prendre la voiture ou les transports en commun. J’ai récupéré deux heures de ma vie chaque grâce à ça. Fais le calcul sur une année. C’est énorme !

J’ai le temps pour prendre le petit déjeuner avec mes enfants le matin et aller les récupérer à 17 heures. Ça peut sembler ne pas être grand-chose, pourtant, ça fait partie des moments précieux de la vie que l’on peut facilement rater.

J’adore aussi pouvoir retrouver du temps pour moi. J’ai le temps de faire du sport, de lire, et aussi me lancer de nouveaux défis. Le défi du moment c’est apprendre à jouer de la batterie. Celui d’après sera d’écrire un livre ou un scénario de film. Je te recontacterai pour la promo 😊

Grosse précision.

Ce n’est pas parce que je travaille de chez moi sur Internet que mes journées ne sont pas vides. Il m’arrive parfois même de me coucher à deux heures du matin parce qu’il y a des choses à faire.

Le truc c’est que maintenant je fais quelque chose que j’aime et surtout j’ai la possibilité d’organiser mes journées comme je l’entends.

Et ça mes amis, ça change la vie.

Quels sont les pièges à éviter quand on travaille à domicile ?

Le piège numéro un est sans doute le grignotage 😊

C’est tellement facile d’aller faire un tour par le frigidaire quand on s’ennuie un peu ou au premier coup de fatigue.

Le deuxième piège, et celui-là est beaucoup plus sérieux, c’est le découragement.

Travailler de chez soi quand un projet est encore en phase de lancement est parfois difficile. Le doute peut s’installer rapidement et l’entourage peut mettre la pression.

Je pense que c’est un peu un passage obligé et on ressort plus fort quand on traverse ce type de moments.

Si tu veux sourire un peu, jette un coup d’œil sur cet article 😉

34 choses que seuls les travailleurs à domicile peuvent connaitre

Quel est le livre qui t’a le plus inspiré dans ton parcours professionnel ? Pourquoi ?

J’aimerais citer 2 livres : « The Miracle Morning » de Hal Elrod, et « Guerilla Marketing » de Jay Connrad Levinson (dispo uniquement en anglais). Dans un style proche et en français, vous avez « 21 façons de tirer tout ce que vous pouvez de tout ce que vous avez » de Jay Abraham.

Commençons par « The Miracle Morning ».

L’idée principale du livre est que pour pouvoir réussir à avoir la vie que l’on veut, il faut se lever chaque jour à 05 : 30 du matin 😊

En faisant cela, on arrive à reprendre 90 minutes sur la journée avant que les choses s’enchainent dès 7 heures du matin. Ce temps vous allez le consacrer à vous-même et uniquement à vous-même.

Ces 90 minutes doivent être réparties en 6 mini sessions : sport, lecture, méditation, lecture d’affirmations positives, tenue d’un journal…

Bref, vous faites de l’exercice, vous apprenez des trucs, et vous prenez du recul pour organiser votre journée, votre semaine, votre mois… en fonction de vos objectifs.

J’avais tendance déjà à me lever tôt pour travailler sur mes sites web. Ce livre m’a apporté motivation, méthode et rigueur.

En faisant cela chaque jour, on investit sur soi même dans la durée. Force est de constater que cette méthode peut réellement transformer des vies ! C’était le cas pour moi.

Passons au second bouquin.

« Guerilla Marketing » c’est totalement autre chose. C’est un livre qui m’a permis de me décomplexer… côté business 😊

Quand on lance un site web, on fait souvent un complexe par rapport aux concurrents du domaine plus gros et plus forts.

Ce livre explique justement qu’au lieu d’aller en guerre face au gros, vous devez utiliser les armes dont on dispose pour aller plutôt vers une guérilla !

Le fait de comprendre ça m’a ouvert des tonnes de perspectives. J’ai pu monétiser des « petits » sites rapidement justement parce que je mettais en place des actions que les « gros » ne pouvaient pas.

As-tu un conseil d’entrepreneur à partager aux lectrices et lecteurs ?

 

Oui. Faites les sacrifices nécessaires pour réussir ce que vous voulez.

Les journées seront toujours pleines, les contraintes iront toujours en augmentant… le moment idéal pour trouver le temps pour lancer un projet et pour travailler de chez soi n’existe pas !

Prenez le temps qu’il faut chaque jour. Même 15 à 30 minutes chaque jour peuvent donner de grands résultats sur le long terme. Soyez réguliers. Ne cherchez pas d’excuses.

Travaillez votre motivation en lisant ou en regardant des personnes inspirantes. Le mental, ça se travaille aussi.

Faites ce que vous avez à faire et puis c’est tout !

L’enjeu en vaut vraiment la chandelle.

 

Comment la lecture rapide m’aide à devenir un meilleur entrepreneur ?

Il est 7h du matin, je pratique ma première demi-heure d’exercices en vue de continuer ma préparation pour les championnats du monde de lecture rapide et de mind mapping qui auront lieu cette année en décembre 2018 en Chine.

Pour m’accompagner dans ce défi, est présent à mes côtés, mon ami et associé Nicolas Lisiak  lui même médaillé de bronze en 2017.

Mais si vous me suivez, vous commencez à le savoir, non ?

Aujourd’hui j’avais envie de vous faire part de 3 points que j’ai pu observé depuis que je m’entraine de façon intensive.

Ils m’ont permis d’améliorer de façon significative mon quotidien d’entrepreneur.

Le premier point c’est l’impact de la lecture rapide sur le cerveau.

D’après une étude réalisée par Nicolas Lisiak auprès de radiologues afin de mesurer leur performances grâce à la pratique de la lecture rapide, il s’avère qu’il y a une augmentation de 20% de ces dites performances au sein de leur activité.

J’ai moi-même pu me rendre compte de l’impact transversale qu’à la lecture rapide sur mon efficacité cognitive et cérébrale tant sur mes lectures que dans ma vie d’entrepreneur.  

Le deuxième axe est le développement de soft-skills tels que l’auto-discipline et la rigueur.

En effet je suis amenée à pratiquer de manière intensive, soit une heure chaque jour et en parallèle je continue à exercer mon activité professionnelle.

Il est essentielle pour moi d’être discipliné, d’être rigoureux, je dirai même d’être très bien organisé pour ne pas me disperser et rester concentré sur mes objectifs.

J’ai de nombreux déplacements et obligations professionnelles où je me dois d’être efficace et performant.

Je lis 3 livres par semaine, la plupart en anglais. Je développe donc mon niveau de vocabulaire en mode presque immersif.

En utilisant les techniques de lecture rapide, je dois pouvoir me concentrer rapidement et à un haut niveau d’intensité.

Je remarque d’autant plus que dans toutes les tâches que j’ai à mener du point de vue professionnel, je suis mieux armé, plus focus, je reste concentré plus longtemps de manière qualitative.

Le troisième axe est la possibilité de m’inspirer de mentors  au travers de mes lectures riches, nombreuses et variées

  • d’endosser leur costume
  • de me mettre à leur place
  • d’entrer dans leur tête
  • de m’inspirer de leurs parcours
  • de suivre leur pas que ce soit des auteurs de fiction, de non-fiction ou même des biographies.

Les possibilités sont immenses quant aux différentes applications que je peux en faire dans mon quotidien. D’ailleurs, depuis que j’ai commencé le challenge, le fait de pratiquer donne d’excellents résultats qui m’épanouissent en tant qu’entrepreneur.

Si j’avais un dernier conseil à vous donner pour conclure et pas des moindres, c’est de pratiquer la lecture rapide au quotidien, je dirais même de devenir praticien en lecture rapide pour :

  • améliorer vos performances cognitives et entrepreneuriales,
  • développer des soft-skills utiles professionnellement comme la gestion du stress, l’organisation, la créativité, et bien d’autres
  • mais aussi d’avoir à vos côtés quotidiennement des mentors inspirants et formateurs

Nous avons d’ailleurs, Nicolas et moi-même, mis en place une formation de praticien de lecture rapide comportant deux niveaux :

L’un vous permet d’acquérir les techniques de lecture rapide de base en 14 leçons à intégrer à votre rythme. A la fin de votre apprentissage, vous lisez de manière plus efficace et plus rapide, vous comprenez et vous retenez plus d’informations, les plus pertinentes pour vous et ce, pour longtemps.

Le second niveau vous amène à développer de nombreux soft-skills grâce à la pratique de la lecture rapide afin d’exceller aussi bien dans votre quotidien que dans votre activité professionnelle. Ce niveau est un niveau avancé pour les personnes déjà familières de la lecture rapide.

Le lien pour vous renseigner et vous inscrire est le suivant :

Devenir Praticien en Lecture Rapide

https://la-semaine.com/sl/praticien-lecture-rapide

Nicolas Lisiak – médaillé de bronze au championnat du monde de lecture rapide 2017

Nicolas Lisiak, mon associé chez La-Semaine.com et LesIntelligences.com, est un expert en Lecture Rapide. C’est lui qui m’accompagne dans ma préparation au championnat du monde de Lecture Rapide et de Mind Mapping.

Nicolas Lisiak et Michel Wozniak, deux médaillés aux championnats du monde de « Speed Reading »

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, Nicolas Lisiak est également le formateur de Mohamed Koussa, champion du monde de Speed Reading (Lecture Rapide) de 2017.

A travers les techniques de lecture rapide comme le guide visuel, « l’anti-subvocalisation », les techniques de concentration et d’autodiscipline, il est possible de tripler sa vitesse de lecture. Et cela a changé ma vie !

PS : Il passe sur E=M6 spécial « Lecture Rapide » le 2 décembre 2018

Comment la Lecture Rapide et Nicolas Lisiak ont changé ma vie

Ayant été un lecteur lent pendant la plus grande partie de ma vie, je suis passé à côté de dizaines d’opportunités :

  • de m’instruire en lisant des ouvrages de référence
  • de booster mon cerveau (l’étude de Nicolas avec les radiologues à Marseille en est la preuve significative)
  • de relever des défis comme le championnat du monde de lecture rapide
  • de booster ma culture générale

C’est pour cette raison que je suis aujourd’hui reconnaissant et en gratitude envers Nicolas Lisiak pour m’avoir apporté ces outils qui ont changé ma vie. En effet, depuis qu’il m’a formé et que nous travaillons ensemble sur ce sujet, voici tout ce que j’ai pu réaliser comme défis depuis :

Merci Nicolas pour tout ce que tu m’as apporté !

Comment devenir aussi un Praticien en Lecture Rapide ?

Comme vous avez pu le voir, je partage avec vous comment je me prépare au championnat du monde de lecture rapide avec :

  • des exercices soft skills (concentration, créativité, autodiscipline, endurance, vitesse, …)
  • des vidéos tutoriel
  • des défis à relever

Tout cela est mis à votre disposition dans le niveau 2 du programme « Praticien en Lecture Rapide« . Le niveau 1 est la méthode de Nicolas qui lui a permis d’avoir une médaille au championnat du monde de 2017.

Pour devenir praticien, il n’y a pas de secrets, vous devez :

  • avoir les techniques pour lire plus rapidement et efficacement
  • pratiquer de manière régulière
  • lire des ouvrages variés

Je parle de comment je m’entraine tous les jours dans la vidéo ci-dessous :

Allez-vous aussi vous mettre à la lecture rapide ?

Yannick Alain : un entrepreneur au grand coeur #NeuroBusinessSchool

Yannick Alain, co-créateur de la NeuroBusiness School, est un entrepreneur que j’apprécie beaucoup. Dans cet article, je partage avec vous ce qu’il m’inspire et comment vous pouvez vous inspirer des autres entrepreneurs qui vous entourent.

Yannick Alain et moi lors de la NeuroBusiness School Live 2017 à Paris

Yannick a créé la Neuro Business School avec David Lefrançois, une formation complète sur l’entrepreneuriat et le cerveau (en présentiel et en ligne). En tant que membre de cette formation, je peux vous dire que c’est du solide (elle m’a beaucoup apporté).

D’ailleurs je profite de cet article pour vous inviter à participer gratuitement à la Neuro-Business Week, un évènement web pour lequel j’interviendrai le 26 novembre 2018. Vous pouvez vous y inscrire en cliquant sur le bouton ci-dessous :

J’y participe gratuitement

Pourquoi est-ce que je dédie cet article à Yannick Alain ?

J’ai décidé de publier des articles de gratitude pour les entrepreneurs qui m’inspirent et qui m’aident à grandir dans mon aventure entrepreneuriale. Et Yannick en fait partie.

Après avoir participé à deux sessions de la NBS Live à Paris, j’ai pu vivre des expériences extraordinaires :

  • J’ai découvert la puissance de l’hypnose (je me suis fait hypnotiser par David Lefrançois)
  • J’ai appris à mieux assumer ma posture de chef d’entreprise
  • J’ai appris de nouvelles techniques de conférenciers
  • Je me suis formé à des techniques me permettant de communiquer avec une partie de mon cerveau que je n’arrivais pas à accéder auparavant
  • J’ai développé mon réseau

Donc un grand MERCI à toi Yannick pour cela !

La force de la gentillesse dans l’entrepreneuriat

Yannick m’a inspiré sur la gentillesse : oui c’est un grand gentil qui réussit ! Ces deux mots « gentillesse » et « réussite » ne sont pas en opposition, il m’a fait comprendre que l’un ne va pas sans l’autre. Yannick fait partie de ces personnes qui sont réellement à l’écoute, dans un vrai mindset du gagnant-gagnant et qui osent parler avec leur vulnérabilité et leur sincérité. J’apprécie beaucoup cela, de travailler de humain à humain avec des personnes qui sont elles-mêmes, même dans un cadre professionnel.

Apporter de la joie et du bonheur aux autres, avec authenticité et amour, cela a forcément un impact positif sur son image personnelle, sa réputation et donc sur son entreprise.

Comme vous l’aurez compris, je vous recommande donc de vous intéresser à son travail et notamment à la NeuroBusiness School.

Pour résumer

  • Osez être authentique pour que naturellement vous vous entourez de personnes qui vous apprécient pour ce que vous êtes, et que vous appréciez également.
  • Osez être gentil !
  • Apprenez à mieux utiliser votre cerveau, cela vous sera utile en toutes circonstances.

Le marketing de contenu orienté gratitude

Le content marketing (ou marketing de contenu) est selon moi le levier le plus puissant de communication et de vente que l’entrepreneur a à sa disposition.

Prenons par exemple cette photo, elle combine à elle seule les bonnes pratiques que je préfère en matière de marketing de contenu :

  • Parler de mon actualité sur les réseaux sociaux
  • Faire des conférences
  • Documenter mes rencontres sur le terrain
  • Publier des ouvrages

Sur cette photo, vous pouvez voir Mohamed Koussa, champion du monde de Lecture Rapide. Il m’a fait l’honneur de venir me voir au Salon SME dans le cadre de mon intervention et de la sortie de mon nouvel ouvrage « Soft Skills » sorti aux Editions Dunod. Il a été la première personne à passer acheter mon livre sur le stand et à demander une dédicace, et je lui suis extrêmement reconnaissant pour son soutien.

Mon premier réflexe a donc été de le remercier publiquement sur mes réseaux, sans aucune attente. J’ai alors eu la bonne surprise de le voir relayer cette photo sur son propre profil ! D’un point de vue entrepreneurial c’est super car il me permet d’être visible sur son réseau également.

Mon message ici est de vous faire comprendre qu’il est important d’oser communiquer sur vos rencontres et de remercier ouvertement les personnes qui vous soutiennent, cela vous permet :

  • d’exprimer votre gratitude, ce qui est bon pour la santé et agréable pour les autres,
  • de publier du contenu à propos de votre actualité, sans faire une promotion directe pour vos produits et services (communication « soft »)

Et cette manière de communiquer peut aussi bien se faire via les réseaux sociaux que via la publication d’articles. Je vais par exemple bientôt entrer dans une phase de publication d’articles de gratitude pour remercier publiquement toutes les personnes qui me soutiennent dans mes projets entrepreneuriaux et autres défis (comme le championnat du monde de lecture rapide par exemple). La stratégie de publication d’articles est totalement complémentaire à la stratégie des réseaux sociaux car cette première permet d’améliorer son référencement naturel et donc son positionnement sur Google. Si vous n’y connaissez rien, vous pouvez vous appuyer sur une agence de référencement qui pourra vous accompagner sur ce point. Et si vous souhaitez aller le plus vite possible en termes de visibilité sur Google, il existe un autre levier : la publicité sur Google. Encore une fois, n’hésitez pas à passer via une agence adwords pour déployer cette stratégie.

De mon côté, je m’entoure aujourd’hui de consultants spécialisés dans ces domaines pour que je puisse me focaliser sur là où j’ai le plus d’impact et où je suis le plus efficace : la création de contenu.