Utiliser ses deux cerveaux pour faire avancer son entreprise

D’après le célèbre webzine Entrepreneur.com, un entrepreneur doit cultiver deux types de compétences :
– des compétences techniques dites hard skills telles que le SEO, les stratégies marketing, …
– des compétences comportementales dites soft skills comme la gestion du stress, la persévérance, etc.

L’entrepreneur a besoin de ces deux types de compétences à la fois, car les hard skills seules ou les soft skills seules ne suffisent pas pour réussir ses entreprises.
Comme nous l’expliquons dans l’ouvrage Le Réflexe Soft Skills (Dunod), ces deux familles de compétences reposent sur les deux hémisphères du cerveau :
– le cerveau gauche plus analytique et séquentiel (le siège de la raison et du pragmatisme),
– le cerveau droit plus émotionnel et intuitif (le siège des émotions et de la créativité).

Voici pourquoi cultiver ses deux cerveaux est important pour un entrepreneur en matière de gestion d’entreprise.

Créativité et intuition : le cerveau droit pour l’innovation

La création d’entreprise n’est pas la tâche la plus difficile lorsque l’on se lance à son propre compte : c’est la faire développer et la faire grandir qui est le vrai défi à relever. Pour cela, étant dans un monde changeant dans lequel des innovations apparaissent quotidiennement, il est important pour un entrepreneur d’être capable d’innover régulièrement. C’est en ce sens que son cerveau droit lui est très utile : il lui permet de trouver de nouvelles idées pour résoudre des problèmes inédits. En adoptant l’esprit diffus, comme l’explique la professeure Barbara Oakley de l’Université de San Diego dans le MOOC How to learn to learn, permet d’enclencher un nouveau processus neuronal permet d’effectuer de nouvelles connexions et donc d’enclencher la créativité menant à l’innovation.
Par conséquent, n’hésitez pas à sortir du focus pour vous laisser transporter vers de nouveaux horizons mentaux, plus légers, libres et relaxants en :
– faisant une bonne promenade,
– dessinant ou écrivant sans réfléchir,
– faisant du sport,
– …
Vous l’aurez compris, faites une activité qui vous sorte de votre train-train quotidien pour enclencher votre cerveau droit.

L’organisation et le pragmatisme : le cerveau gauche pour l’efficacité

Le cerveau gauche permet d’activer votre mode focus, celui nécessaire pour exercer des taches demandant de la concentration et de l’efficacité. C’est ce cerveau qui vous permet de créer des process et de la structure dans votre quotidien professionnel, ce qui vous fait gagner en temps, en qualité et en professionnalisme.
Ce cerveau analytique est indispensable pour la gestion de son entreprise. Par exemple, si vous êtes obsédé par l’innovation et la création, que vous obtenez des clients mais que vous ne gérez pas vos dépenses et vos charges, vous risquez d’avoir des soucis. Ce cerveau permet de garder la tête froide et de se rappeler quelque part que le le chiffre d’affaires ne fait pas tout.
Pour ma part, même si je ne suis pas un fan d’administration des entreprises, la gestion de la comptabilité de mes entreprises me permet de garder les pieds sur tête, d’être plus carré dans ma démarche. Le site de l’AFE apporte de bons conseils en matière de gestion et de pilotage d’activité également.

Je vous partage cela aujourd’hui car j’ai essayé trois manières différentes de fonctionner :
– avec mon cerveau analytique uniquement pour être le plus pro possible, mais cela m’a enfermé dans un paradigme et m’a empêché d’évoluer et de m’adapter au monde changeant,
– avec mon cerveau créatif pour innover à fond, mais sans structure ni process cela m’a fait avancer droit dans un mur,
– avec les deux cerveaux pour trouver un équilibre en dédiant des moments de focus et de moments de diffus (ce qui fonctionne bien mieux à mon sens).

Je vous invite donc à en faire de même dans la gestion de vos projets et de votre entreprise.

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *