Articles

Mes nouveaux défis d’entrepreneur : ledevdurable.com et Toastmasters


Lors de mon dernier article sur mes défis d’entrepreneur étudiant, je vous précisais que j’allais :

  • Publier mon premier guide gratuit sur mon approche de l’aventure entrepreneuriale
  • Lancer L’Agence des Conférenciers

Ce sont mes deux projets professionnels centraux.

Or j’ai également d’autres défis et projets annexes, qui ne sont pas en relation directe avec mon projet professionnel mais qui m’y aideront beaucoup 🙂

Toastmasters pour améliorer ma prise de parole en public

Qu’est ce que Toastmasters ?

Toastmasters, littéralement « maitres toast » (il s’agit de discours et pas de pain toasté bien entendu 😉 ), est une « vieille » association internationale qui a pour but d’aider les membres à améliorer leur communication orale. Conférences, prises de parole en public, discussions professionnelles ou non professionnelles, sont autant de défis qui s’adressent à chacun de nous dans notre vie. Le but de cette association est de nous entrainer par la pratique et par un programme précis à relever avec succès ces challenges.

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, je viens de recevoir mes deux livres de la méthode Toastmasters :

  • Savoir communiquer (un programme pour améliorer ses talents d’orateur)
  • Devenir leader (un programme pour améliorer ses techniques relationnelles)

Je les trouve simples, précis et concis. Parfaits pour compléter ma formation. En plus, le système de l’association est vraiment bien pensé car elle est tournée vers la pratique : tout le monde parle.

Généralement, lors d’une séance, tout le monde a un rôle précis :

  • l’animateur anime la soirée qui dure généralement 1h30 ou 2h
  • les orateurs qui font un discours chacun
  • les évaluateurs qui analysent les discours et apportent des conseils précis pour les aider à améliorer les orateurs
  • le chronométreur gère le timing de la soirée
  • le grammairien analyse la grammaire et la correction du langage des participants
  • le maitre des improvisations gère et anime la séance des improvisations
  • les improvisateurs font des improvisions, ceux qui n’ont pas un des rôles cités précédemment font une improvisation

Le but est que tout le monde parle pendant une séance, et qu’au cours d’une année, chacun ait eu l’opportunité de tester chaque rôle et d’avoir fait le maximum de discours possible.

Pour quelles raisons ai-je intégré les Toastmasters

Je me suis inscrit au club Toastmaster Etincelle à Paris. Il s’agit d’un club super accueillant, dynamique et jovial. J’ai hâte que ce soit la rentrée pour reprendre du service 🙂

Je m’y suis inscrit car mon activité professionnelle implique des prises de parole en public :

  • Pour mes vidéos sur mon site pour vous montrer comment j’entreprends
  • Pour faire des formations en université devant des étudiants sur l’entrepreneuriat étudiant
  • Pour présenter mon activité à d’autres professionnels comme j’ai pu le faire devant les membres du CJD
  • Pour faire des conférences à plus long terme

Cette association et la formation qu’elle propose est un véritable levier pour progresser 🙂

Peut-être trouverez-vous aussi un club Toastmasters prêt de chez vous ? 😉

Le Dev Durable : un blog collaboratif multi-auteurs sur le développement durable (DD)

ledevdurable.com blog sur le developpement durable_DD

ledevdurable.com blog sur le developpement durable

Peut-être avez-vous déjà vu circuler un tweet relayant un des articles de notre jeune blog LeDevDurable.com ? Ce nouveau blog est un site que j’ai lancé avec des amis sur différents sujets liés au développement durable (ou DD). Voici quelques thématiques abordées :

J’espère que ce nouveau marchera et que les auteurs seront motivés pour alimenter le site ! 🙂

Ce sujet me tient vraiment à cœur. Le développement durable (ou DD) est l’angle d’approche que j’utilise dans mon aventure entrepreneuriale. Je suis d’ailleurs en train de développer une approche liée au DD… Je vous en dirait plus très bientôt 😀 (un petit indice : « 3DD« …)

 

 

Startup, boostez votre business avec la communication : le cas Milk and Beer

Suite à l’interview de la fondatrice de l’agence de communication Pourquoi Pas Moi, retrouvez ce nouvel article qu’elle nous propose aujourd’hui 😉

D’après une étude de 2008, une PME qui se crée en France dépense pour la communication moins de 1% de son chiffre d’affaires prévu, contre 25% aux Etats-Unis. L’importance de la communication pour les jeunes entreprises n’est pas encore bien assimilée, or c’est un élément crucial à prendre en compte dans leur stratégie de développement car il influe directement sur le chiffre d’affaires.

Manque de temps ou de moyens ne doivent plus être des excuses : en contrôlant votre budget et en vous concentrant sur des actions de communication adaptées, réfléchies et ciblées, vous serez vite convaincu de l’importance de la communication pour les startups.

Quelques principes pour mener une première campagne de communication efficace :

  • Si vous choisissez de construire votre stratégie par vous-même, ne négligez pas la réflexion préalable (en faisant appel à un conseiller en stratégie par exemple) car elle est la pierre de touche de tout l’édifice. Si vous préférez travailler avec une agence, privilégiez celles dont l’activité est transversale car leurs conseils seront plus désintéressés et diversifiés.
  • Lancez votre stratégie de communication dès les premiers jours de votre entreprise, avant même d’avoir une offre finalisée. Communiquez sur vos projets, vos avancées, ouvrez-vous à vos publics pour qu’ils s’intéressent à vous en retour.
  • Ne recherchez pas absolument la parution dans la presse ou à la télévision : privilégiez plutôt le marketing direct, les foires et les salons, les relations presse… plus accessibles en termes de budget.
  • Entretenez vos relations avec soin, que ce soit avec les clients, les fournisseurs ou les journalistes. Veillez à instaurer des relations solides, sur le long terme.

En un mot, gardez en tête le propos de Robert Healnel : « Moins on a de moyens, plus il est important de développer une communication performante ».

 

Etude d’un cas client de Start et Cætera (Agence Pourquoi pas moi) : Milk and Beer

Milk and Beer, marque de vêtements lancée en mars 2011 par deux jeunes créatrices, a fait appel à Start et Cætera pour réaliser une campagne de relations presse en contrat partagé. Il s’agissait pour la marque d’une communication de lancement, et pour les jeunes entrepreneuses d’une toute première expérience en ce domaine. Afin de leur apporter l’expertise d’une agence de communication et la formation nécessaire pour leurs futures campagnes, Start et Cætera a proposé aux deux créatrices une offre de contrat partagé, permettant de diviser les tâches entre l’agence et le client. Une campagne de relations presse a été mise en place pour satisfaire au mieux les objectifs de notoriété de Milk and Beer.

1) Sur la base d’un communiqué de presse rédigé par le client, Start et Cætera a proposé de créer deux communiqués distincts s’adressant l’un à la presse féminine, l’autre à la presse sur la psychologie et la famille.

2) Mis en page par l’agence, le communiqué est envoyé à des journalistes soigneusement ciblés par ses soins.

3) Start et Cætera sélectionne une cinquantaine de journalistes et forme les deux clientes aux relances téléphoniques, au moyen de son « Guide des relances journalistes » : celui-ci permet de préparer les relances, de les effectuer puis de les suivre. Pendant cette étape l’agence intervient régulièrement pour s’assurer du bon fonctionnement des relances et épauler ses clientes.

4) Les résultats de cette campagne savamment réfléchie et précisément ciblée ne se font pas attendre : des articles dans Be et dans Cosmopolitan, de nombreuses parutions sur le blog Hellocoton, un jeux-concours sur FG DJ Radio… dès le mois de mai !

Cette opération de relations presse a permis aux deux créatrices de construire de vraies relations avec les journalistes, en s’impliquant pleinement dans l’échange. Les parutions leur ont permis d’augmenter leur chiffre d’affaire et cela a également boosté leurs relations publiques : pop-up store à Oberkampf, jeu-concours sur Internet…

http://www.cosmopolitan.fr/,une-robe-milk-and-beer-printemps-ete-2011,2000,1431258,50

http://www.hellocoton.fr/milk-beer-par-djess-de-be-com-article-charge-en-cadeaux-2711226

http://www.be.com/djess/blog/mode-62/bebe-cadeau-enfant-habits-maman-milk-beer-papa-vente-en-ligne-627648.html

Première collection Milk and Beer, été 2011 :

Entrepreneurs et startups, osez communiquer !

Pourquoi entreprendre :

Bonjour et merci d’avoir accepté cette interview sur Pourquoi entreprendre. Vous représentez l’agence de communication Pourquoi Pas Moi. Est-ce que vous pouvez vous présenter rapidement s’il vous plait ?

Prescillia de Pourquoi Pas Moi :

Bonjour. Je suis Prescillia et je m’occupe de l’agence de comm que j’ai fondée en 2009.

Mathilde de Pourquoi Pas Moi :

Et moi j’ai le plaisir de travailler dans cette belle agence aux côtés de Prescillia.

Pourquoi entreprendre :

Est-ce que vous pouvez en dire un peu plus sur l’agence de communication Pourquoi Pas Moi ?

Prescillia :

Nous sommes une jeune agence de communication. Nous proposons des prestations dans tous les domaines :

–          Relations publiques

–          Relations presse

–          Évènementiel

–          Digitale

Et nous nous sommes spécialisés autour de deux pôles d’activité :

–         Un pôle Hôtellerie / restauration / tourisme

–          Un pôle qui n’est pas lié à un secteur d’activité, mais plutôt à un type d’entreprises : les nouvelles entreprises qui se créent avec la problématique de se faire connaitre quand on est nouveau. Il s’agit du pôle Start et cætera dont s’occupe Mathilde.

Mathilde :

Je m’occupe en effet de ce pôle. Pourquoi Pas Moi accompagne les startups ou les créateurs d’entreprise  tout au long de leur développement. Pour cela, Start et cætera peut intervenir dès le stade de l’idée pour ces startups, en leur proposant une prestation de conseil sur leur stratégie (business plan) ou sur leur plan de communication.

Lorsqu’une jeune entreprise se lance et se développe, nous proposons alors deux offres que l’on espère être innovantes et qui sont pour le moment relativement bien reçues ! Nous nous adaptons aux besoins très particuliers de ces structures à savoir leur développement qui peut être très rapide. Cela signifie de la réactivité et de la souplesse de notre part. Et il faut garder à l’esprit que ce sont des structures qui n’ont pas encore levé des fonds et qui n’ont pas un budget important pour leur communication.

Nous avons une première offre que nous avons appelé « travail partagé ». Nous travaillons avec les startups en intervenant sur les points stratégiques, et en les briefant sur les points opérationnels dont elles se chargent. C’est une diminution de coût pour nous deux. Pour eux, cela se traduit par la maîtrise de leur communication en interne.

Nous avons une seconde offre nommée « communication à la carte » où l’idée est de laisser le choix aux entrepreneurs, par souci de réactivité et de souplesse, de sélectionner les actions de communication selon leurs besoins du moment.

Pourquoi entreprendre :

Cela tombe très bien car je viens de créer mon entreprise, je suis un jeune créateur. Un de mes rêves les plus fous est de passer à la télé. Comment dois-je procéder ?

Prescillia :

Harceler les journalistes ! 🙂

Passer à la télé oui, mais pour quoi faire ? Quel est ton but ? Est-ce que ce n’est que pour te faire mousser, t’en vanter et de dire que c’est super parce que je suis passé sur le JT de TF1 ?…

Pourquoi est-ce que tu as besoin de passer à la télé et quel est le message que tu as envie de véhiculer ? Cela va t’aider à déterminer comment tu dois communiquer au nom de ta structure.  Passer ou non à la télé en fait partie. On ne peut pas arriver et dire « je veux passer à la télé ». C’est un rêve d’enfant, mais il faut avoir une structure derrière, avec un message bien clair et défini. Il faut savoir ce que tu veux transmettre à tes cibles. Et si tu veux passer à la télé, il faut savoir ce que tu vas dire et pour quelles raisons tu vas dire cela. Il faut prendre les étapes dans le bon ordre.

Pourquoi entreprendre :

Justement, quelles sont ces étapes ? Comment dois-je procéder pour construire ma stratégie de communication ?

Prescillia :

Dans un premier temps, il faudra bien déterminer tes objectifs. Est-ce que le but est de vendre un produit, une prestation, de travailler sur une image… ? En fonction des entreprises, vous avez tous des objectifs différents, et du coup les moyens que vous allez utiliser divergent.

Quel est l’objectif à atteindre et donc, quel sera le problème à résoudre ? Quels sont les défis à relever pour atteindre ces objectifs ?

Par la suite, quelles sont les actions ? On peut répertorier ces actions en plusieurs catégories :

–          Les relations presse : communiquer auprès de ses cibles avec comme intermédiaire les journalistes

–          Les relations publiques : on crée des concepts, des évènements, des partenariats. On crée quelque chose pour toucher directement ses cibles.

–          L’Evènementiel pur

–          La communication digitale avec la création de newsletters, d’un site internet, l’animation de réseaux sociaux,…

–          La communication interne

–          Le graphisme : logos, plaquettes, dépliants,…

Il y a tout un panel d’outils qui viennent se rajouter à un plan d’actions marketing, qui peuvent être combinées au plan de communication.

Mathilde :

Ce qu’on peut rajouter par rapport à ce que nous avons eu comme retour d’expérience avec des entrepreneurs ou autre : il est possible en communication d’avoir plusieurs objectifs. Dans ce cas, il faut dresser une stratégie par objectif.

Pour atteindre ces objectifs, il faut combiner de manière efficace les différents outils que Prescillia nous a présentés.

Chez les startups, on parle très souvent de réseaux sociaux ou de digital. En effet, ce sont des outils accessibles à tout le monde : on tweet, on buzz et c’est parti ! Il faut faire attention dans ce cas à ne pas trop cataloguer ces actions et se dire qu’il suffit d’un tweet pour faire un buzz. C’est ce que l’on entend beaucoup autour de nous. Ou, au contraire ne faire que des relations presse, parce qu’il n’y a que ça qui marche… Pour la presse, on s’adresse à des journalistes qui ne sont pas notre cible finale.

L’idée, c’est donc de construire sa stratégie en combinant de manière optimale ces outils qui ont chacun leur utilité propre.

Pourquoi entreprendre :

Pour résumé, je définis bien :

–          ma vision globale

o   mes différents objectifs

§  les outils les plus pertinents

·         passer à la télé par exemple

Je peux passer à la télé si j’ai un objectif qui correspond à ma vision ?

Mathilde et Prescillia :

Exactement ! Et avec la cible et le message qui vont avec ! Car il ne suffit pas juste de passer à la télévision : passer dans les médias sans y être préparé peut ne servir à rien.

Est-ce que ça t’aide Jérôme ? J

Pourquoi entreprendre :

Oui !

Est-ce que vous avez un conseil pour nous entrepreneurs ?

Prescillia :

Osez ! Osez communiquer !

Et bon courage !

Pourquoi entreprendre :

Merci beaucoup ! Et à une prochaine fois.

Mathilde et Prescillia :

Merci Jérôme !

La semaine prochaine, retrouvez sur Pourquoi Entreprendre un article proposé par l’agence Pourquoi Pas Moi sur le thème de