Il se lance grâce à son concurrent, témoignage de l’entrepreneur Stéphane Laurent

Choisir de se lancer dans son projet est une décision très forte : elle dépend de beaucoup de critères :

  • suis-je prêt personnellement à le faire ?
  • est-ce le bon timing par rapport au marché ?
  • ai-je les ressources qu’il faut pour le faire (soft skills, finances, partenaires, temps, …) ?

Dans ces situations d’hésitation, c’est souvent un évènement ou une rencontre forte qui déclenchera la prise de décision ultime : je me lance.

Pour Stéphane Laurent, c’est la rencontre avec un de ses futurs concurrents qui l’aura motivé ! Voici son témoignage. Bonne lecture à vous.

Vous allez commencer le récit de votre aventure entrepreneuriale. Si vous deviez le publier, quel serait le titre de l’ouvrage ?

Je m’appelle Stéphane Laurent, et je suis le fondateur de News Etiquettes, une société spécialisée dans la vente d’étiquettes autocollantes pour un usage professionnel.

Il s’agit clairement d’un marché de niche et nous nous orientons pour l’instant sur le marché francophone (France et Afrique).

En fait, après avoir analysé pendant plusieurs mois notre marché, les concurrents, leur offre, leurs chiffres, leur positionnement, j’ai lancé cette nouvelle aventure entrepreneuriale.

Il y avait clairement une position à prendre, tant les acteurs du marché étaient assoupis dans leur communication, leur offre et leur marché.

Je dispose de plusieurs expériences d’entreprises, j’ai donc tracé une roadmap des premiers mois de lancement, en priorisant les actions à chaque étape.

L’expérience rend moins insouciant mais elle donne de bons reflexes pour rester focus sur l’essentiel à chaque étape.

Donc si je devais lui donner un titre, ce serait : Étiqueter une opportunité !

Racontez-nous une anecdote qui vous a amené à entreprendre.

Tout simplement, il y a plusieurs mois, mon projet était en suspend. J’hésitais en raison des conditions de marché. J’ai rencontré un concurrent dans un salon professionnel. Je pensais connaître ses principaux chiffres.

Quand je l’ai provoqué sur ses résultats, à ma surprise, il m’a corrigé et s’est vanté en me donnant ses résultats qui étaient 50% meilleurs que je ne pensais.

Cette rencontre a été décisive.

Mes associés et moi avons pris en quelques jours la décision d’activer le projet.

Une aventure n’est pas sans péripéties et rebondissements. Quels ont été les difficultés ou problèmes auxquels vous avez fait face ?

Nous en sommes qu’au début et je dois reconnaître qu’il y a peu de rebondissements jusqu’alors.

A la marge, le marché français pour nos produits parait plus atone que prévu et les marchés exports que nous ciblons finalement plus dynamiques qu’espérés.

Il faudra nous interroger dans quelques mois pour relater d’éventuelles péripéties. 😉

Quelles décisions avez-vous prises ? Comment avez-vous résolu ces problèmes ?

Pour trouver nos 2 fournisseurs clés de transport express, il a fallu rapidement monter un cahier des charges précis pour faire un état de nos besoins.

Nous commercialisons des produits très spécifiques : étiquettes adhésives, étiquettes NFC, métalliques, de sécurité, ou étiquettes d’inventaires par exemple.

Nous avons donc envoyé ce cahier des charges aux principaux transporteurs ainsi qu’à des nouveaux acteurs, courtiers en transport express particulièrement efficaces. Ils ont mis plusieurs semaines à nous répondre.

Nous sommes en train de faire le tri des transporteurs express sur le niveau de services (heures de collecte, documents export …), les prix et les délais.

Et maintenant, êtes-vous accompli ? Qu’est ce qui vous épanouit aujourd’hui dans votre aventure entrepreneuriale ?

Oui certainement épanoui et tant que ce projet grandira, je le serai.

Après avoir construit notre site d’ecommerce sous forme de catalogue pour le moment, nous en sommes au lancement commercial et la prospection.

Nous proposons une gamme courte constituée du 20/80 de la gamme des étiquettes autocollantes et nous sommes en capacité de répondre pour la majeure partie des besoins d’identification ou de signalisation.

La liste des prochaines étapes est longue et tant mieux.

C’est très excitant de réaliser ce qu’on avait imaginé sur le papier et de voir démarrer l’activité.

Quels sont les 3 éléments indispensables aujourd’hui pour vous pour entreprendre ?

On voit beaucoup d’entrepreneurs partir sous-équipé sur les fonds propres.

Même dans les services et encore plus dans le commerce en ligne, même sur des produits de niches, il faut disposer d’un budget suffisant pour tenir 6 mois, 1 an.

Il faudra rarement compter sur des financements bancaires. Sur les aides financières que nous connaissons bien aussi, l’entreprise ne collectera qu’à hauteur maximum de ses fonds propres.

Donc autant partir bien équipé en faisant plein de love money, les fonds des associés et des amis.

Ensuite, je suis persuadé que l’on ne peut pas réussir une entreprise seul. Il faut des associés et moi je les préfère complémentaire, celui-ci un pro de la technique, celui-là un commercial né et un grand organisateur par exemple.

Comme ce n’est pas un fleuve tranquille, autant être persuadé que l’équipe tiendra dans la tempête et dans les coups durs. C’est un sujet loin d’être évident car on part dans l’enthousiasme et l’aventure peut tourner au cauchemar seulement pour des raisons de personnes.

Enfin, la création d’entreprise, je la connais,  c’est le speed, le plaisir de construire de toute pièce d’un produit, d’un service et la prise de risque.

Mais c’est le bon côté. Il faut y aller si on se connaît endurant. Prendre des gadins, des coups de découragement, c’est très fréquent et il y a peu de soutien.

Il faut savoir aussi mettre les mains dans le cambouis et être totalement polyvalent car l’entreprise n’est jamais assez staffée.

Si vous n’aviez qu’un seul conseil à retenir de votre aventure entrepreneuriale, lequel serait-il ?

J’ai une devise : jamais de regret, que des projets. C’est un peu comme cela que News Etiquettes est né.

Pour l’entrepreneur, c’est aussi la même chose.

Certes on doit comprendre ses échecs mais il faut toujours aller de l’avant sans jamais se croire arriver.

Ca finit souvent par payer.

Si vous aussi vous souhaitez partager votre expérience de l’entrepreneuriat sur ce blog, voici la démarche à suivre : se faire interviewer sur Pourquoi-Entreprendre.fr

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *