Lettres aux jeunes français par Philippe Hayat

couverture aventure entrepreneuriale - Copie

Octobre 2011, j’ai la chance d’interviewer Philippe Hayat, le fondateur de la société 100000 entrepreneurs. Cette dernière fut très enrichissante et hyper motivante ! Et en plus d’avoir intégré cette association (vous pouvez en savoir plus en lisant cet article 100000 entrepreneurs : l’association qui transmet aux jeunes la culture et l’envie d’entreprendre), j’ai eu la chance d’obtenir un Edito de ce serial entrepreneur (et aussi créateur de la chaire entrepreneuriat à l’ESSEC et à Science Po 😉 ) dans mon livre sur l’entrepreneuriat : l’aventure Entrepreneuriale (téléchargeable grâce au formulaire ci-contre). Je le remercie beaucoup pour cette marque de confiance !

Pour rappel, voici ci-dessus le livre que vous pouvez lire directement sur le site (ou le télécharger en vous inscrivant à la newsletter de ce site) :

L’Edito de Philippe Hayat pour l’aventure Entrepreneuriale

Avez-vous remarqué comment on parle de vous ? On devrait répéter chaque jour que vous êtes la principale ressource naturelle de notre pays. Mais pour les media, pour la classe politique, vous êtes globalement un problème : condamnés au chômage pour un quart d’entre vous, à une absence inéluctable de retraite, à une incapacité totale d’intégration dans nos banlieues…

 

Vous êtes tellement à plaindre qu’il faut imaginer des « revenus contractualisés d’autonomie » pour accompagner votre entrée dans la vie active, qu’il faut contraindre par la loi les entreprises à augmenter le nombre d’apprentis, qu’il vous faut gommer sur le CV votre nom s’il ne « sonne pas convenablement », votre adresse, votre photo, votre spécificité… Que dirait-on d’un parent qui élèverait son enfant en le plaignant chaque jour d’être ce qu’il est, et qui se pencherait à son chevet pour l’accabler de tous les maux en accusant la fatalité, la société, les marchés, la crise, les patrons ?

« Devenez entrepreneur et accomplissez-vous. Partez de votre envie, de votre talent, concevez votre projet et portez-le. »

A force de vous ôter toute confiance en vous-mêmes, on risque de vous transformer en une génération d’ « indignés » pour reprendre un mot dans le vent. Le problème avec les indignés, c’est leur propension à faire porter les responsabilités sur autrui, c’est le risque de s’en tenir à la protestation, surtout lorsqu’elle est collective, plutôt que d’envisager les moyens individuels de l’émancipation. Ceux qui vous encouragent à vous indigner vous entraînent dans la frustration, l’aigreur, puis la résignation. Ils feront de vous une jeunesse déjà vieille, qui défend son droit à la retraite à un âge où l’on devrait avoir envie de manger le monde.

 

Vous qui êtes riches de cette jeunesse, à l’indignation préférez la révolte, la vraie, celle qui mène à l’action pour contredire la fatalité. Puisque la vie professionnelle semble si difficile à tracer, prenez-la en main, ne laissez pas les autres la choisir à votre place. Devenez entrepreneur et accomplissez-vous. Partez de votre envie, de votre talent, concevez votre projet et portez-le. Construisez-le dans votre propre entreprise ou dans celle d’un autre, dans une association ou en profession libérale, le tout est d’en rester le moteur et le responsable, d’en mesurer directement les résultats et d’en retirer la satisfaction et les bénéfices qui vont avec. Tant que l’envie demeure, le succès viendra toujours, même après bien des détours. Vous grandirez à chaque obstacle surmonté, vous vous densifierez après chaque petite victoire. Vous « persévèrerez dans votre être » comme le disait Spinoza.

 

C’est alors que vous construirez bien plus qu’une vie professionnelle, vous apporterez du sens à votre vie. Voilà une révolte qui vaut la peine d’être menée. Le philosophe ajoute : « et vous ne penserez à rien moins qu’à la mort ». Entreprendre, c’est finalement agir pour se sentir vivant. C’est persister dans sa jeunesse et reculer l’âge des renoncements. Entreprendre, c’est faire fructifier le présent, avant de se retirer le moment venu, le plus tard possible, comme un convive rassasié.

Philippe Hayat, Fondateur de 100 000 entrepreneurs

Octobre 2011

 

Philippe Hayat, 46 ans, entreprend depuis vingt ans. Il a créé ou repris plusieurs activités dans les domaines de l’industrie (Les bâches de France, fabricant de bâches publicitaires), des technologies (Kangaroo Village, incubateur de sociétés high tech), des services (Architel, archivage et gestion de document).

En 2008, Philippe cofonde le fonds d’investissement Serena Capital (www.serenacapital.com). Doté d’environ 100 M€ levés auprès d’institutionnels et d’entrepreneurs, Serena investit dans des entreprises à forte croissance, liées aux nouvelles technologies et au numérique.

Philippe a fondé l’association 100.000 entrepreneurs visant à transmettre la culture d’entreprendre aux jeunes par l’organisation de témoignages d’entrepreneurs dans les établissements scolaires.

Il a été professeur attaché à l’Essec pendant 15 ans, où il a notamment fondé la filière Entrepreneuriat. Il a également mis en place le dispositif Entrepreneuriat à Sciences Po depuis 2008.

Il est co-auteur du livre L’entreprise, un acteur clé de la société aux Editions Autrement (2006).

 

Voici les autres Editos du livre :

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
1 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée