Interview de l’entrepreneur Fabien Snauwaert – fondateur de BilingueAnglais.com

couverture-livre

Aujourd’hui nous avons le plaisir d’avoir le témoignage de l’entrepreneur Fabien Snauwaert, fondateur de BilingueAnglais.com. Vous pouvez retrouver toutes les interviews d’entrepreneurs de Pourquoi entreprendre sur la page suivante. N’hésitez pas à laisser vos commentaires 😉

1- Pourquoi entreprendre : Si j’ai bien compris, tu sembles avoir l’âme d’un entrepreneur. Peux-tu nous présenter ton parcours et ton projet d’entreprise ?

Fabien : Bonjour Jérôme. J’ai toujours aimé créer des produits et transmettre ce que je savais faire. Après une première expérience de création d’entreprise et quelques années en tant que salarié, je travaille maintenant au développement de l’activité sur mon site Web, BilingueAnglais.com. Le site me sert à faire la promotion d’une méthode d’anglais que j’ai écrite et qui s’appelle «Devenir bilingue en anglais». Mon but est de prendre des personnes qui ont un niveau intermédiaire en anglais et, avec mon livre, de les amener à un niveau où elles n’ont plus à réfléchir pour parler anglais, où les mots leurs viennent naturellement.

2- Pourquoi entreprendre : Arrives-tu à gagner ta vie grâce à ton activité sur le Web ou es-tu également employé dans une société ?

Fabien : Le site me rapporte actuellement quelques centaines d’euros par mois, à 100% issues des ventes du livre. Suite à un licenciement, je suis actuellement en train d’officialiser la création de l’entreprise et y travaille à temps plein. Le site a toujours été rentable. Ma priorité actuelle est de développer son trafic, afin de développer les ventes. Principalement, par le référencement naturel et les affiliations.

3- Pourquoi entreprendre : Comment en es-tu arrivé à ce projet ?

Fabien : Comme je te l’ai dit, j’ai toujours aimé créer… La question qui m’est alors souvent venue est, « Mais comment vivre de ce que l’on crée? ». Il y a quelques années, j’avais lancé un produit à destination des gens qui font de la 3D. C’était intéressant mais ce n’était pas une passion. Alors, il y a 2 ans, alors que j’étais salarié, je me suis mis à rechercher une idée qui me plaise vraiment et où j’ai vraiment quelque chose de personnel à apporter… C’est comme ça que l’anglais a fini par apparaître comme une évidence… Cela faisait des années que je lisais en anglais tous les jours, que je rencontrais des anglophones régulièrement, que j’écoutais des livres en anglais sur mon MP3… Et je me suis dis que partager mon expérience en la matière pourrait être intéressant pour beaucoup de personnes. En particulier en France.

4- Pourquoi entreprendre : Que penses-tu de ton projet sur le long terme ?

Fabien : Je pense que je pourrai vivre facilement de mon site dès que j’aurais résolu mon problème de trafic. J’ai deux éléments à développer pour cela : le contenu et les partenariats. J’ai récemment ajouté une fonction blog à mon site pour partager de vrais articles de fond avec mes lecteurs et, surtout, afin d’attirer de nouveaux lecteurs… J’ai commencé à publier des vidéos gratuitement dans le même esprit, qui permettent de revoir des points essentiels en anglais. Dans l’ensemble, mon site convertit bien, j’ai un système assez rôdé côté pages de vente et newsletter… Mais il me manque encore du trafic, d’où les partenariats. Le plus simple à ce niveau est de rémunérer les gens qui m’aident à réussir. J’ai récemment ouvert un programme d’affiliation pour cela et je vois clairement la différence, niveau statistiques, que ce soit pour les ventes ou les visites. J’en suis encore aux débuts niveau affiliation mais c’est un des leviers qui a le plus de potentiel selon moi actuellement. Les personnes intéressées peuvent en savoir plus sur la page « affiliations » de mon site, http://www.bilingueanglais.com/affiliations/, avec notamment une rémunération à 30% des ventes.

Pour le moyen terme et le long terme, je prévois de proposer un système d’abonnement qui permette de faire du sur-mesure, avec des vidéos, du vocabulaire, ciblés selon les attentes de chacun et un vrai suivi individuel.

Je suis également en train d’adapter mon livre en anglais, afin de cibler les italiens, allemands, japonais… qui ont acquis les bases de l’anglais mais ne parlent pas encore couramment.

5- Pourquoi entreprendre : As-tu connu des échecs qui t’ont permis d’apprendre et de t’améliorer ?

Fabien : De dépenser 600 euros sur Google AdWords, sans réel retour, il y a 5-6 ans, était une bonne leçon! Je n’y connaissais rien niveau marketing à l’époque et ça m’a en quelque sorte mis le pied à l’étrier (rires). D’avoir tenté de gagner du trafic sans réel contenu derrière… J’ai passé pas mal de temps à cela alors que le plus important en terme de référencement est simplement d’avoir du contenu réellement intéressant, qui puisse être populaire. C’est un peu frustrant de ne pas pouvoir exister sur le Web sans contenus derrière mais ça fait partie du jeu. Qui plus est, il suffit souvent de poser la question à sa liste pour avoir de nombreuses pistes en matière de création de contenus.

6- Pourquoi entreprendre : Que t’ont apporté tes expériences d’entrepreneuriat ?

Fabien : De créer un site Web de VPC avec un ami, lorsque j’avais 16 ans était une bonne première expérience. Peut-être un peu tôt, un peu jeune, pour réellement réaliser la chance que nous avions… Cela m’a en tout cas conforté dans l’idée que je veux vivre de ce que je fais, crée. Ensuite, de mettre en place une liste, de créer un produit, de le vendre… Ce sont toutes de bonnes expériences qui sont assez simples à réaliser en fait, avec le recul, mais qui sont valorisantes et enrichissantes. Dans l’ensemble, j’ai l’impression d’avoir beaucoup appris et d’être maintenant à deux doigts de réussir.

7- Pourquoi entreprendre : Quel conseil pourrais-tu nous faire partager pour ceux qui veulent entreprendre ?

Fabien : Je pense que l’essentiel est de TESTER ses idées. Tester une idée sur le Web est très simple et ne coûte pas grand chose. Si vous avez l’envie d’entreprendre, suivez-la. Prenez un hébergement chez OVH, installez un blog : ça va vous permettre déjà d’avoir un espace où vous pouvez partager vos connaissances et commencer à expérimenter. Vous vous en tirerez pour 30 euros par an, ce qui n’est rien du tout. Apprenez à créer des pages Web vendeuses… N’hésitez pas à vous inspirer de sites dont vous savez qu’ils ont du succès.

Dans le même esprit, il est très simple et très économique de s’auto-publier de nos jours. Le site vous sert alors de vitrine.

Sachez aussi reconnaître ce qui fonctionne, pour l’amplifier, et ce qui ne fonctionne pas, pour le corriger ou l’abandonner. Ça demande une certaine prise de recul et de mettre son égo de côté mais c’est indispensable. Par exemple, voyez bien si ce que vous avez à offrir correspond à ce dont les gens ont BESOIN dans votre secteur. Parfois, votre idée sera en décalage. C’est peut-être une très bonne idée, mais il faut l’ajuster pour REPONDRE aux besoins de vos visiteurs. Vos visiteurs ont toujours raison; essayez d’adopter leur point de vue.

Encore une fois, testez, testez, testez…

8- Question bonus : Pourquoi entreprendre ?

Fabien : Parce qu’il faut bien des gens comme nous! (Rires) Personnellement, je pense que le fait d’entreprendre correspond avant tout à une envie… Une envie d’indépendance; de faire quelque chose de sa vie que l’on a CHOISI, plutôt que subir; une envie de réussite; et une envie de bien vivre, pas de vivre uniquement pour travailler… C’est très bien et il faut des gens avec des idées et qui les concrétisent. Ceci dit, et c’est peut-être là le piège : il ne s’agit pas juste d’entreprendre pour le plaisir d’entreprendre; il est nécessaire d’avoir un plan bien précis pour ne pas juste vivre un rêve temporairement mais construire un système qui fonctionne. Qui, à la fois, sert les gens ET qui rapporte de l’argent, pour développer de nouveaux projets.

Dans cet esprit, je pense qu’il est important d’avoir une option de sortie en tête : à partir de quel moment cette entreprise que j’ai en tête tournera-t-elle toute seul? Ou bien est-ce que je désire la revendre? Ce qui permet de se fixer un but et de ne pas tomber dans le piège de l’entrepreneur prisonnier de sa création.

Au final, la meilleure raison d’entreprendre est sans doute d’avoir un produit ou un service de qualité à offrir aux autres… ainsi que le courage de penser que l’on doit pouvoir en vivre, et de trouver les moyens pour. Avec Internet il devient facile, même en France, de trouver des entrepreneurs ayant les mêmes aspirations et de partager tout en se constituant un réseau.

Merci pour l’interview Jérôme.

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
6 commentaires
  • Alban

    Très sympa cette interview, c’est sympa de découvrir les histoires derrières les entrepreneurs.

    Bon courage pour le développement de ton programme d’affiliation Fabien. J’ai moi même eu le plaisir d’être un des premiers à y participer, et je le recommande ! C’est un bon eBook, qui se vend assez bien, et dispose d’une approche originale qui plaît et correspond à ceux qui veulent apprendre l’anglais.
    Keep up the good work !

  • Abdeutschramon

    Sympathique Interview, mais également réaliste !
    La conjoncture actuelle rend les problèmes encore plus complexes! etre positif! ne pas etre négatif! ce sont des évaluations qui doivent nous rendre encore plus prudents,sans toutefois « chuter » dans la fatalité des « pessimismes » induits par certaines conjoncture économiques et qui prédisposent à « un certain immobilisme » et une « prudence exgérée » !
    Mes connaissances « des réalitées Européennes »sont limitées car je ne vis pas en Europe ! et les Notions d’  » Affiliations » sont également relativement restreintes , ce qui font de moi: « un mauvais conseiller en la matière »!
    Mais je pense que l’expérience et la lucidité de Fabien dans ces domaines précis lui sont utiles et assez suffisants pour réussir ! et ma foi,si je peux « l’aider » bénévolement de mes modestes connaissances,il pourra compter sur moi !
    Amitié !

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée