Interview de l’entrepreneur Baptiste Poulain fondateur d’epsychologie.fr

Baptiste Poulain 2

Voici la nouvelle interview entrepreneur de Pourquoi Entreprendre : Baptiste Poulain, fondateur d’epsychologie.fr. Son parcours d’autodidacte et son concept sont très intéressants. Vous pouvez visionner les 4 vidéos de l’entrepreneur sur son site, dans lesquelles il explique son concept et comment fonctionne son site. Bonne lecture  !

Bonjour Baptiste. Merci d’avoir accepté cette interview sur pourquoi entreprendre à propos de votre aventure entrepreneuriale. Vous avez fondé ePsychologie.fr, un site innovant en matière de psychologie. Pouvez-vous nous raconter votre histoire, comment vous êtes devenu entrepreneur ?

 

Baptiste Poulain : Bonjour Jérôme. Tout d’abord, c’est moi qui vous remercie de vous intéresser de si près à notre grande aventure sur le web, et quand je parle d’aventure, je pense peser mes mots, vous devez bien connaitre, vous aussi, la jungle du web.

Vous raconter mon histoire ? Avec plaisir, et j’espère un jour, avec fierté… Elle est assez similaire à celle de beaucoup d’entrepreneurs en fait. Déjà tout jeune je rêvais d’entreprendre, je pense que j’ai toujours cette âme et un désir profond d’assumer des responsabilités qui me sont propres. Après un parcours chaotique dans l’enseignement scolaire, je me suis lancé dès que possible dans l’apprentissage. Après une année et demie de travail et des notes médiocres malgré des résultats très encourageants en entreprise, j’ai décidé de quitter définitivement le parcours scolaire afin de me lancer à 100% dans la vie active. Totalement nu de diplôme et bien qu’étant parfaitement conscient de la difficulté à obtenir des jobs en France sans un seul de ces précieux casâmes, je crois en mes capacités et au final… Pourquoi pas moi ? Pourquoi avoir 18 ans (à l’époque) et être autodidacte (un mot presque tabou en France) serait un handicap ?

 

 

ePsychologie.fr est un site sur un domaine assez bien traité sur la toile. Quelle est l’histoire de votre entreprise et comment vous différenciez-vous de vos concurrents ?

 

À cette même époque, en travaillant à Villejuif dans le plus grand centre anti cancer d’Europe (l’Institut de cancérologie Gustave Roussy) et faisant face tous les jours, entre autres, à la digne, néanmoins phénoménale détresse des patients, je réalisais petit à petit que la prise en charge psychique de ces personnes était systématiquement assurée à l’hôpital, souvent à domicile, mais rarement dans des délais convenables. Je décide donc de quitter l’institution et de trouver du travail alimentaire le temps que murisse en moi l’idée d’un projet sérieux et abouti.

 

Comment a germé en moi l’idée d’ePsychologie.fr ?

 

En mélangeant ce que j’aime. Les nouvelles technologies (un secteur porteur) et la santé (un secteur humain et, en tout temps, d’actualité). Ne pensez pas que notre site internet ne s’adresse qu’aux patients hospitalisés à domicile en fin de vie ou en traitement de cancer, l’idée est arrivée de cette manière, mais le concept est très large. Nos thérapeutes sont compétents dans de nombreux domaines et travaillent principalement dans leurs cabinets libéraux. Vous pouvez faire appel à nous simplement lors de la traversée des épreuves de la vie. Nous les traversons tous et nous avons tous besoin un jour ou l’autre d’être entendus et écoutés.

 

En quoi nous différencions-nous de la concurrence ?

 

Premièrement techniquement, et deuxièmement humainement. Techniquement parce que nous créons en France la consultation par Visioconférence. Cela signifie que vous avez la possibilité de voir votre thérapeute et réciproquement par webcam. Cela ne veut pas dire que vous êtes obligé d’utiliser ce moyen, il reste toujours la conversation par la voix et tous les autres systèmes disponibles via le web, mais tout a été intégré dans une seule et unique interface qui ne nécessite aucune intervention de la part des deux intervenants. Concrètement, vous avez un PC et éventuellement une Web Cam ? Accédez à votre consultation, c’est tout. Et surtout, ne touchez à rien ! C’est simple, ça marche tout seul, directement sur le site internet et sans rien installer.

 

Ensuite, nous nous différencions humainement et c’est pour moi le point le plus important. Premièrement, le patient, ou le client si vous préférez, est au centre de nos préoccupations. Nous attachons un point d’honneur à respecter le code de déontologie des psychologues (que nous affichons fièrement sur notre site internet) et parce que la création de notre interface est le fruit d’une longue et très réfléchie concertation entre professionnels de santé et des nouvelles technologies afin d’être absolument certains que nous utilisons les meilleures et les plus fiables méthodes à disposition aujourd’hui dans l’aide à distance. Tout ceci est un gage du sérieux et de la qualité de notre action, mais je pourrais encore ajouter que nous ne cherchons pas l’argent à tout prix. Nous avons besoin d’amener de l’eau à notre moulin pour qu’il tourne, évidemment, mais ce n’est pas notre motivation première. Certains concurrents proposent des services par téléphone en pratiquant des tarifs beaucoup plus élevés qu’en condition réelle, allant jusqu’à 2€ la minute ! Il faut savoir que la notion de contrat avec un thérapeute et très importante lors d’une prise en charge, et que par conséquent, dans le cas d’une tarification à la minute, ce contrat PRIMORDIAL pour beaucoup n’est pas respecté. D’une part, parce qu’il n’y a pas de notion de limite dans le temps et parce que le patient ne sait pas par avance ce qu’il débourse. Dans ses pensées, il y a de fortes chances qu’il perçoive un compteur d’argent plutôt qu’une concentration sur les évènements qui le troublent.

 

Ensuite, par notre tarification représentative des montants pratiqués en cabinet en Ile de France nous prélevons la somme minimale sur ces consultations afin de garantir notre pérennité sur la toile. Impossible aujourd’hui de savoir si ces méthodes seront payantes, mais au moins, aujourd’hui, nous avons la tête haute et la très grande majorité des professionnels de santé nous regardent avec respect. Ils savent qu’ils ne sont pas en danger, que nous les suivons dans leurs congrès médicaux et que nous travaillons aussi sérieusement qu’eux.

 

 

Se lancer dans le web-entrepreneuriat peut sembler parfois plus « facile » que l’entrepreneuriat dans le « monde physique ». Qu’en pensez-vous ? Est-ce plus facile de réussir sur Internet ?

 

L’entreprenariat sur le web, c’est une bataille en pleine jungle. Les règles qui régissent ce cyberespace sont quasi nulles, elles existent, mais sont-elles appliquées ? Le web est international, c’est un espace tout aussi merveilleux que sinistre. Entreprendre sur le web, aujourd’hui, c’est une bataille continue, bien plus qu’IRL (In Real Life/Dans la vraie vie). Dans la vie, vous pouvez décider de proposer un service aux habitants de votre ville, ou bien ouvrir un petit commerce alimentaire pour gagner votre vie tranquillement et vous installer. C’est une forme de réussite à mon sens. Mais sur le web ? Combien connaissent de petits sites de vente qui survivent ? Nous avons tous des noms en tête, mais ils ne sont pas « Alimentation Philippe » ou « Réparation informatique à distance de Cayeux-sur-mer ». Non, nous pensons « Google », « Facebook », « Amazon », « Grosbill », « Cdiscount », « MisterGoodDeal », « 01Net » et j’en passe…

 

Face aux mastodontes sur le web, marche ou crève, les autres n’hésiteront pas à voler votre place et à vous copier (en bien ou en mal) parce que, d’une certaine façon, le web est relativement anonyme, on n’affronte pas directement ses adversaires. L’attaque est plus sournoise. Je pense donc que la réussite sur le web est totale ou n’est pas. Il n’y a pas de demi-mesures sur le web. Et fatalement, lorsque vous souhaitez réussir et donc arriver à un point dans la savane, il faut avancer à la sueur de son front, sinon vous finissez par vous arrêter en chemin et personne ne viendra vous chercher… C’est trop tard. Mais les personnes de ma génération sont les enfants du web, nous sommes adaptés. Il faut se faire une raison et continuer à progresser, à évoluer avec les outils d’aujourd’hui.

 

 

Comment expliquez-vous l’explosion de « mal-être » dans notre société (suicides au travail, dépression, consommation excessive de médicaments,…) ? Quels comportements ou états d’esprit pourrions-nous adopter pour inverser cette malheureuse tendance ?

 

J’explique ce mal-être en partie par l’avènement du web, justement. Comme je l’expliquais précédemment, l’internet est mondial, c’est un peu comme un monde dans un monde. Aujourd’hui, quelle entreprise ne dispose pas de son site vitrine ou autre ? Cette connexion à l’autre fait partie intégrante du relais de l’information. Si nous pratiquons des tarifs, nous devons nous aligner au monde, parce que cette connexion, si fantastique soit-elle, nous permet de voir concrètement ce qu’il se passe ailleurs, et nous pouvons jauger les tarifs et la quantité de travail fournie par les pays voisins ou les cultures différentes de la nôtre. Ce n’est pas un mal, mais cela nous oblige en partie à nous aligner immédiatement pour rester tant que faire se peut dans la concurrence. Évidemment ce constat n’est pas valable pour toutes les entreprises françaises, mais je pense sincèrement que si aujourd’hui les grands patrons tirent de plus en plus sur la corde, c’est parce que ces mécanismes de comparaison sont entrés dans l’inconscient collectif. Cette analyse, très vulgaire et en surface, en plus des conditions d’emplois et économiques de notre pays, donne le cocktail détonnant que nous voyons exploser aujourd’hui. La machine prend une telle place dans notre monde que nous oublions parfois que nous sommes nés Hommes, et par conséquent faillibles. Je suis un optimiste et je pense qu’il restera toujours quelque part en nous l’étincelle nous permettant de nous relever et de comprendre des choses comme celles-là et que nous finirons par arrêter cette frénésie du Tout-Puissant. La quête du pouvoir est une belle chose lorsque l’on porte de nobles idées, mais je pense que beaucoup d’entre nous finiront par comprendre qu’il n’est pas nécessaire de toujours se tirer dans les pieds pour réussir. Cela peut paraitre utopiste et dû à ma jeunesse, j’en reste quand même convaincu.

 

Enfin, je pense qu’il faut être conscient qu’à chaque génération suffit sa peine, j’entends par là que je comprends, mais qu’il faut arrêter de dire « C’était mieux avant ». Avant nous, il y avait la Seconde Guerre mondiale, encore avant la Première Guerre mondiale, et si l’on remonte encore plus tôt, des différences sociales phénoménales, puis la monarchie parlementaire, Napoléon, etc. Chacun de ces évènements fondateurs de notre histoire, en bien ou en mal, est lié à une génération.

 

Ne soyons pas esclaves de nous-mêmes et avançons.

 

 

Quelles citations ou phrases vous dites-vous pour rester motivé dans votre aventure entrepreneuriale ?

 

En profond admirateur de grands esprits, je me permettrais 3 citations qui me guident dans mon aventure.

La première a malheureusement été reprise des milliers de fois, notamment par un grand journaliste TV qui la cite à la fin de chaque émission. Elle n’est pas moins profondément vraie à mon sens :

 

« Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles ». Oscar Wilde

 

« L’ordinateur est l’outil le plus remarquable que nous n’ayons jamais construit. La chose la plus importante est maintenant de le mettre dans les mains du plus grand nombre de gens possibles. « . Steve Jobs

 

Et la dernière, et pas des moindres :

 

«On s’intéresse à ses membres comme parties de son corps, pourquoi pas aux hommes comme parties de l’humanité ?». Tenzin Gyatso, le 14e Dalaï-Lama.

 

 

Quel conseil pouvez-vous donner à ceux qui souhaitent se lancer comme vous ?

 

Foncez ! Vous n’avez rien à perdre, croyez en vous, ayez foi en l’humanité et en votre pouvoir. Tracez votre route, demandez de l’aide, tombez, relevez-vous et soyez fiers de participer à une telle aventure pleine d’embuches et au pire, d’en sortir humainement grandis. Quoi de plus beau ?

 

Merci de m’avoir accordé cet entretien et bonne route 😉

 

 

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée