Interview de l’entrepreneur Alain Mevellec – fondateur de Myfacture.com

logo_ce

Après Sébastien Chatelier fondateur d’Animagora, Alain Mevellec nous donne ses impressions et ses conseils sur l’entrepreneuriat sur Pourquoi entreprendre. Voici l’interview de cet entrepreneur fondateur de la société MyFacture.com :

Pourquoi entreprendre : Pouvez-vous nous présenter votre parcours et votre entreprise ?

Alain Mevellec : Je suis un des fondateurs du site MyFacture.com, qui est une solution de gestion commerciale en ligne destinée aux petites structures.
J’ai commencé ma carrière d’entrepreneur en créant une agence de publicité en 1996. Après dix ans, j’ai changé de voie pour lancer un site de rencontres qui a bien marché et que nous avons revendu au groupe Meetic.
Libéré de nos engagements, mon associé Frédéric Coulais et moi-même avons cherché une nouvelle idée de business. Nous avons associé notre directeur technique, Cyril Hamidechi, avec lequel nous avions déjà travaillé auparavant.
La facturation en ligne, secteur très nouveau en France mais déjà bien installé aux USA, nous a semblé un bon créneau. Surtout qu’avec nos différentes aventures entrepreneuriales, nous savions que ce domaine était souvent une contrainte pour les créateurs d’entreprise.

Pourquoi entreprendre : Pourquoi  avez-vous décidé d’entreprendre plutôt que de suivre une carrière en entreprise ?

Alain Mevellec : J’ai toujours voulu être chef d’entreprise et je n’ai pour ainsi dire jamais été salarié de ma vie.
En fait si, je l’ai été un an, dans la publicité. Après avoir démissionné, un des clients de l’agence m’a rappelé pour travailler pour lui en direct.
Je n’avais pas de matériel, le client (AlloCiné en l’occurrence, qui se lançait à l’époque) m’a acheté le mac et les périphériques dont j’avais besoin. Je l’ai remboursé en travaillant, j’ai trouvé d’autres clients… Bref, l’aventure était lancée.

Pourquoi entreprendre : Pourquoi  avez-vous décidé de revendre vos entreprises précédemment créées plutôt que de les conserver et les développer ?

Alain Mevellec : Pour la première, elle a fait faillite, donc je n’ai pas eu à la revendre, je me suis plutôt retrouvé très endetté 🙂
Pour la seconde, dès le départ nous savions qu’elle nécessiterait de gros investissements marketing que nous ne pouvions pas assumer. Nous avons donc initié très tôt une levée de fonds auprès de business angels.
Evidemment, les business angels investissent pour faire une belle sortie. La revente finale faisait partie du deal.
Mais au delà de ça, je pense que nous avons plus un  profil de créateurs que de développeurs. Ce qui nous intéresse c’est la création et le lancement d’un produit.

Pourquoi entreprendre : Quels ont été les plus grands obstacles que vous avez rencontrés lors de la création de votre entreprise ?

Alain Mevellec : Je pense que l’obstacle principal c’est l’imprévu 🙂
On essaye toujours de prévoir au mieux, mais il se présente toujours des difficultés inattendues.
Savoir réagir vite et se remettre en question est à mon avis la qualité numéro 1 pour être entrepreneur.

Pourquoi entreprendre : Quels ont été vos plus grands échecs et que vous ont-ils appris ?

Alain Mevellec : Sans conteste la faillite de mon agence de publicité, surtout que j’avais refusé une offre d’achat un an plus tôt 🙂
Cet échec m’a appris à être plus souple et plus à l’écoute des conseils extérieurs.
Il m’a également appris que des relations trop amicales avec les salariés étaient une mauvaise façon de gérer. Il faut toujours créer un peu de distance : le patron doit rester le patron.
Mais il m’a surtout appris la patience : 5 ans entre le dépôt de bilan et le jugement final… 5 ans d’incertitude totale ou vous ne savez pas si le tribunal va vous juger responsable du passif financier de l’entreprise. Heureusement pour moi, ça s’est bien terminé !

Pourquoi entreprendre : Quelles ont été vos plus grandes réussites ?

Alain Mevellec : Je pense que ma plus grande réussite est d’ordre personnel : avoir quitté Paris pour La Rochelle.
Créer une entreprise en province, c’est beaucoup moins de stress, des collaborateurs qui n’arrivent pas avec une heure de RER dans les pattes et dans notre domaine, Internet, ça ne fait aucune différence, puisque nos clients sont partout.
J’ai écrit un billet à ce sujet sur mon blog personnel, pour ceux que ça pourrait intéresser 🙂

Pourquoi entreprendre : Comment voyez-vous l’avenir de votre société ?

Alain Mevellec : Radieux 🙂

Plus sérieusement, nous avons financé avec mon associé toute la phase de lancement de l’entreprise. Aujourd’hui le service fonctionne et nous avons déjà des clients.
Reste à financer notre développement, et pour cela nous préparons une levée de fonds, que nous souhaiterions voir aboutir avant la fin de l’année.
Il nous reste encore énormément de travail, tant sur l’application elle-même que pour sa promotion, et c’est passionnant.

Pourquoi entreprendre : Quels conseils pourriez-vous donner aux lecteurs désirant entreprendre et se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat ?

Alain Mevellec : J’ai déjà partiellement répondu à ça plus haut : bien mesurer son besoin de financement et savoir se remettre en question.
Mais au delà de ça, je pense que si vous n’avez pas peur de prendre des risques, il suffit de se lancer et d’essayer.
Dans la création d’une entreprise, on apprend en marchant. Un peu plus bien sûr si on crée une activité vraiment nouvelle que si on reprend un concept ayant fait ses preuves.
De l’auto-entrepreneur au startupeur, en passant par le cadre supérieur qui ouvre une franchise, il existe une infinité de moyens de créer sa boîte.

Merci beaucoup pour cette interview Alain Mevellec et bonne continuation à vous !

Si vous êtes vous aussi entrepreneur et que vous souhaitez partager votre expérience aux lecteurs de Pourquoi entreprendre, n’hésitez pas à me contacter et se sera avec plaisir que je vous répondrai.

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
8 commentaires
  • netking17

    Bonjour,

    Concernant mes expériences sur Internet, ce sont les liens sponsorisés qui permettent « d’amorcer la pompe » le plus facilement et le plus rapidement.

    Pour une entreprise moins virtuelle, la première chose à faire est d’utiliser son carnet d’adresse… Après, le bouche à oreille (si le travail est bien fait) fait son chemin…

    Et si on a aucun carnet d’adresse il faut prospecter 🙂
    .-= netking17´s last blog ..Bon Artisan: le guide collaboratif des métiers de l’artisanat =-.

  • Jérôme

    Merci pour vos commentaires.
    Oui, après avoir discuté avec plusieurs entrepreneurs, le constat est le même :
    1 – commencer par prospecter pour conquérir les nouveaux clients
    2 – les fidéliser
    3 – puis le bouche à oreille permet de conquérir les nouveaux clients (les anciens clients agissant comme de véritables commerciaux)

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée