Interview de Christophe Mathieu, entrepreneur fondateur du site e-commerce FairePartoo

christophe_pro


Bonjour à tous.

Vous vous demandez comment se lancer dans le e-commerce tout en conservant son emploi ?

Christophe Mathieu, entrepreneur fondateur du site e-commerce FairePartoo, a été interviewé sur Pourquoi entreprendre et partage avec nous sont expérience. Un grand merci à lui 🙂 et bonne lecture à tous 😉

Bonjour Christophe. Vous êtes le fondateur du site de e-commerce FairePartoo. Pourriez-vous nous présenter  votre entreprise et votre parcours d’entrepreneur ?

FairePartoo.com est une boutique d’e-commerce francophone accessible uniquement en ligne. L’entreprise a été créée en avril 2010 et le site est opérationnel depuis le mois de janvier 2011. Mais la conception, le développement technique et artistique a pris plus  d’une année. Je suis un pionnier du web dans le sens où j’avais déjà lancé quelques sites web dans le passé mais sans aucune vocation commerciale. Après des études à HEC et un début de carrière de plusieurs années dans le conseil en fusions-acquisitions, j’ai décidé de faire le grand saut et de réaliser un projet qui me tenait à cœur : FairePartoo.com ! Et je dois bien avouer que le challenge est un  combat de tous les jours… Pour tes lecteurs, je leur offre une plongée dans les coulisses de notre parcours avec cette présentation Powerpoint. Ils sauront tout comme cela !

Concrètement, FairePartoo.com vend du faire-part de naissance, de mariage et des cartes de vœux qui sont à personnaliser sur notre site. On a deux sites : FairePartoo pour la version francophone et Cards-Stationery.com pour les  amoureux de la langue de Shakespeare. Cela double notre temps de travail malheureusement.

Gérez-vous cette entreprise à plein temps ? Êtes-vous seul dans cette aventure ?

Justement, il s’agit d’une des contraintes que j’ai dû m’imposer et qui a retardé la mise en ligne effective. Pour pouvoir financer toute  l’activité avec mes fonds propres, j’ai pris le parti de conserver mon activité de salarié. Cet emploi constitue un temps plein.  Avec  mon site d’e-commerce, c’est comme si j’avais un double temps plein !

Heureusement, je suis aidé par ma tendre et chère fiancée. Elle est aussi l’associée dans cette aventure et s’occupe principalement de la partie graphique de FairePartoo ainsi que de la version anglaise. Nous sommes parvenus à réunir dans l’activité une compétence  technique avec une commerciale. Cette réunion de compétences totalement opposées en notre sein est l’une de nos forces.

Faîtes-vous face à une rude concurrence ? Comment gérez-vous cela ?

Si j’en crois les chiffres de Semrush, il y aurait près de 700 concurrents en France. Mais 5-6 concurrents qui sont de réels machines de guerre et qu’il sera très difficile voire impossible à déloger. Notre objectif n’est pas de devenir le numéro un à court ou moyen terme.  Mais de nous faire une place et d’être réellement reconnu pour la qualité de nos produits/services. Maintenant, il est inévitable que le trafic constitue un gage de réussite et que sans ce dernier, le site est voué à l’échec. On doit donc lutter face à des mastodontes en  termes de référencement. Mais on ne désespère pas, on a pas mal évolué sur certains mots clés génériques : faire part naissance et texte faire part .

Êtes-vous revendeur ou vendez-vous les produits que vous créez vous-même ?

Nous vendons nos propres produits. Comment se passe la création ? C’est très simple. Notre graphiste crée des cartes / faireparts qu’elle met en ligne. Ces dernières sont pleinement personnalisables par les visiteurs qui se connectent au site. Ils peuvent soit y ajouter leur propre texte soit y insérer leurs photos. Ce module a nécessité plusieurs mois de développement et nous sommes  d’ailleurs en train de corriger les derniers bugs. Cela permet de contrôler entièrement le circuit de distribution.

Comment se passe l’aspect off-line de votre business ?

Préparant la future croissance de la boutique, nous avons créé des bureaux aménagés pour accueillir à terme 3 personnes. Pour les premiers mois d’existence, nous nous contenterons de cet espace dédié exclusivement pour la partie logistique. J’essaie depuis quelques semaines de dénicher quelques partenariats avec des boutiques plus traditionnelles mais l’approche est très difficile. A moyen terme, je ciblerais la presse locale/régionale/nationale afin d’encourager notre développement.

Par rapport à ma double casquette, j’essaie de consacrer le temps nécessaire à mon activité d’entrepreneur mais cela n’est pas toujours facile quand vous rentrez à 23h du travail. Trouver le mix idéal entre vie de salarié, vie d’e-commerçant et vie privée est un challenge quotidien.

Quels sont les facteurs de réussite d’un e-commerce ?

La volonté, la niak et l’abnégation sont obligatoires pour réussir. Mais cette condition nécessaire n’est pas suffisante. Encore faut-il s’entourer des bonnes personnes, d’avoir une vue claire sur son activité, de comprendre les fondamentaux du e-commerce. Le meilleur conseil que je puisse donner est d’avoir un plan et de l’affiner au fur et à mesure.  On ne s’improvise pas expert ès e-commerce en quelques minutes…

Avez-vous expérimenté des échecs ou des erreurs dans votre expérience d’entrepreneur ?

Il s’agit de ma première expérience d’entrepreneur d’envergure. Dans le passé, il m’est arrivé de réaliser des petits projets mais sans aucune vocation particulière, si ce n’est de se faire plaisir. Il m’est arrivé de collaborer sur des projets qui ont été un échec massif. Ces erreurs forgent l’expérience et permettent sans nul doute de s’améliorer sur le long terme.

Aujourd’hui, j’ai investi plusieurs dizaines de milliers d’euros dans ce projet, des centaines d’heures de travail personnel et je compte bien mettre toute mon énergie à profit pour y arriver ! C’est un challenge, mon challenge, le challenge d’une vie. L’échec n’est pas envisageable !

Quels conseils pourriez-vous donner à ceux qui souhaitent ouvrir leur e-boutique ?

Lire, lire et relire les moult articles qui jalonnent la Toile sur l’e-commerce. Apprendre et comprendre les bases de ce dernier. Bien s’entourer. Ne pas croire que l’on peut tout faire tout seul. Y croire. Et last but not least garder toujours les pieds sur terre.

Vous voulez recevoir des guides gratuits et d’autres bons plans et conseils sur l’entrepreneuriat ? Inscrivez-vous à la newsletter Pourquoi entreprendre ci-dessous

Nom:
Adresse mail:
AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
10 commentaires
  • Futur Entrepreneur

    Faire de la Fusaq et entreprendre en parallèle, ça parait mission impossible ! Mais dans l’entrepreneuriat rien n’est impossible car c’est une voie qui attire les meilleurs talents. Bonne chance pour votre site !

  • Akian

    Conserver son plein temps dans un domaine pareil tout en lançant sa boîte, je n’aurais pas cru ça possible !

    Interview inspirante, bon courage !

  • Pierre-Yvan

    Etant moi-même un financier souhaitant travailler dans la fusacq et attiré par l’entrepreneuriat, j’aimerais savoir comment Christophe a abordé l’aspect commercial de sa nouvelle activité.
    Merci

  • Jérôme

    Merci pour vos commentaires.
    C’est vrai que c’est super encourageant de voir des gens qui réussissent à entreprendre malgré leur statut de salarié.

  • Christophe

    Je tenais à vous remercier pour ces petits mots de félicitations / encouragements.

    Je dois bien avouer que je me suis déjà posé plusieurs fois la question d’arrêter l’activité principale de salarié mais elle apporte des revenus nécessaires au développement de cet e-commerce.

    Quant à la partie commerciale, je m’en occupe moi-même. Actuellement, elle n’est pas particulièrement développée étant donné que tous mes efforts sont portés sur la résolution des mini bugs qui polluent la boutique !

    Merci à Jérôme pour cette mise en valeur de mon parcours et de mon activité !

  • Alex

    Félicitations pour le site et pour cet investissement. Je trouve que ton initiative est vraiment intéressante et courageuse et prouve que l’on peut conjuguer salariat et entrepreneuriat. Ton objectif à terme est d’en vivre complètement ou de continuer ton travail de salarié et d’utiliser cette activité en complément?

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée