Interview d’Alexandre Reille, entrepreneur fondateur de withdesigners

Boostez votre cerveau

Bonjour,

Les sites internet ont énormément évolué non seulement techniquement, mais également graphiquement. Les designers n’y sont pas pour rien 😉

Aujourd’hui j’ai le plaisir d’accueillir un web entrepreneur : Alexandre Reille, le fondateur de WithDesigners.

Bonjour Alexandre. Merci d’avoir accepté de répondre aux questions du blog Pourquoi entreprendre. Vous êtes entrepreneur et avez fondé le site withdesigners.com. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours personnel et sur votre nouvelle société ?

J’ai d’abord suivi un cursus de graphisme à Créapôle, école de design dans le 1er arrondissement de Paris. Après, j’ai travaillé pendant 10 ans comme designer intégré (ndlr. : salarié de l’entreprise, travaillant directement au service design d’une entreprise) pour des marques de sport, Salomon et Oxbow. A l’époque où je manageais la partie design du département ski pour Salomon, je me suis rendu compte de la difficulté de trouver des designers freelance qualifiés. Nous dépensions un temps énorme à en recruter, et l’idée d’une plateforme facilitant la mise en relation entre le monde de l’entreprise et celui de design a commencé à germer. Et voilà, trois ans plus tard, le site a vu le jour. Il a été ouvert en septembre 2010, et compte, à l’heure actuelle, plus de 300 designers, infographistes, graphistes, stylistes, architectes d’intérieur, webdesigners, etc.

Qu’apporte withdesigners.com par rapport à vos concurrents ?

Nous mettons un point d’honneur à défendre le travail des freelances et des petits studios, en augmentant leur visibilité sans casser les prix du marché. Nous avons donc mis en place une éthique stricte :

– tous nos prestataires sont sélectionnés avec soin, pour permettre de proposer un choix avant tout qualitatif aux entreprises. En effet, nous considérons qu’il est très important pour ces dernières de réussir à trouver grâce à notre service un prestataire de confiance pour envisager une relation sur du long terme.

– les devis ne sont visibles que pour les clients, afin de ne pas casser les prix du marché

– nous sélectionnons rigoureusement les appels d’offres : nous sommes en relation directe avec chaque client pour qualifier leur demande et les appels d’offres non-rémunérés sont notamment interdits

– les designers ne connaissent pas le nom du client, tant que l’appel d’offres n’est pas remporté, ceci afin de préserver toute la confidentialité des projets.

Toutes les entreprises peuvent poster gratuitement un appel d’offres sur notre site. Mais ils ont également la possibilité de souscrire notre offre conseil : nous les accompagnons dans toutes les démarches, de la rédaction du brief au choix du prestataire final, en passant par la mise en ligne et la gestion de l’appel d’offres. En effet, de nombreux clients n’ont pas le temps de gérer des appels d’offres. Nous avons donc mis à leur disposition un service rapide et complet, pris en main par des experts du design et des ressources humaines.

Nous assimilons souvent le design à l’esthétisme et au fait de rendre « beaux » des éléments ou des graphismes « moches ». Cependant il ne s’agit pas de cela n’est-ce pas ?

En effet, le design est loin de se limiter à l’esthétisme, à rendre quelque chose plus beau. Aujourd’hui, le design est parvenu à s’imposer, et n’apparaît plus comme inutile et uniquement lié à des critères de beauté. Cet art appliqué donne forme et sens à un produit, un service ou une marque, en les mettant en valeur grâce à une amélioration de leur aspect visuel, de leur fonction et de leur usage.

Ce n’est pas simplement une forme et/ou un aspect esthétique, c’est aussi la retranscription visuelle de valeurs de marque. Mais c’est également tout ce qui est perçu par le consommateur, par ses cinq sens : le bruit d’une portière, l’odeur d’un produit, la texture d’un meuble, l’aspect d’un vêtement, etc. Tous ces détails, qui ne sautent généralement pas aux yeux des gens, sont pourtant des facteurs déterminants dans l’acte d’achat, et dans la satisfaction de cet achat. C’est le consommateur final qui est donc au centre du travail du designer, c’est là tout l’enjeu du design.

Que peut apporter un designer à un projet ?

Le designer a une place particulière dans un projet : il est le lien entre la création et la production, entre l’idée abstraite du client et sa réalisation concrète.

Il est facile de rêver d’une nouvelle armoire révolutionnaire, mais la réaliser et pouvoir la produire nécessite l’expertise d’un designer industriel qui saura comment la concevoir selon des contraintes de fabrication.

Le designer est à la fois un créatif, un sociologue/psychologue et un ingénieur. En effet, il ne doit pas seulement être capable de créer, mais également d’écouter, d’aiguiller ses clients, et de gérer, si besoin est, la phase d’industrialisation d’un produit. Le designer est donc là pour injecter de la créativité à un projet, mais également de la cohérence et de la vraisemblance.

Quelle est la méthodologie d’un designer pour répondre à un enjeu ?

 

Le design relève d’un travail d’investigation : avant de se lancer tête baissé dans un projet, il est nécessaire de passer par cette phase d’exploration. Exploration autant du marché que des attentes des consommateurs. Cela permet de cerner au mieux le brief, voire de le définir avec plus de pertinence.

Ensuite, le designer propose plusieurs pistes créatives à son client, jusqu’à ce qu’ils trouvent tous les deux un terrain d’entente. Dès qu’une piste est retenue, le designer propose un rendu réaliste, que ça soit un dessin, de la 3D, une maquette, etc. Puis, il s’occupe de déterminer comment produire le projet : si c’est un objet, il s’occupera de l’industrialisation, si c’est du print, il pourra suivre les phases d’impression, si c’est du web, celle de développement, etc.

Quels sont les difficultés ou échecs auxquels vous avez fait face pour cette aventure entrepreneuriale ?

Comme beaucoup d’entrepreneurs, la première difficulté a été de définir le projet : comment passer d’une idée à sa réalisation dans des contraintes de marché ou économiques ? C’est en allant à l’essentiel sans hésiter à supprimer des fonctions plus éloignées du cœur de l’idée que cette dernière s’est valorisée.

L’autre difficulté a bien évidemment été le financement du projet. Malheureusement, même avec un business plan solide, les organismes financiers restent plus que frileux à l’idée d’investir sur un projet web, alors que c’est là que ce créée une grande partie des innovations de demain. Reste les organismes privés, les business angels et l’entourage proche…

Quels conseils donneriez-vous aux lecteurs désirant devenir entrepreneurs ?

C’est la cohérence entre le projet et le créateur ou l’équipe de création qui reste le point le plus important tout au long du projet. J’ai eu beaucoup d’autres idées avant de créer Withdesigners, et à chaque fois, je me suis posé la même question : suis-je la personne la plus légitime pour monter ce projet ? Avoir répondu à cette question me fait gagner un temps précieux tous les jours.

je vous invite donc à aller visiter notre site : http://www.withdesigners.com/

Et profitez de conseils et de bons plans entrepreneuriat et business

Nom:
Adresse mail:
AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
1 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée