Et si les entrepreneurs étaient au pouvoir ? avec Linda Labidi

Etre entrepreneur c’est avoir un rôle dans la société, même s’il n’est pas politique. Mais cela ne veut pas dire qu’on ne doit pas parler de politique.

Dans cette nouvelle interview d’entrepreneur, nous parlerons de la question suivante : Et si nous étions gouvernés par des entrepreneurs ?

Dans cette première interview sur ce sujet épicé, je vous présente Linda Labidi.

Linda LabidiLinda Labidi : journaliste et dirigeante d’entreprise

Linda LABIDI est journaliste et gérante d’une agence de production spécialisée en films institutionnels ‘LABIDI MEDIA’.

Elle est actuellement aux commandes de deux programmes ‘Business Women’ et ‘Qu’en pensent-elles’ tous deux diffusés sur Widoobiz Radio et Demain tv.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de son actualité sur facebook : Linda LABIDI

Et si notre président était un (ou une) entrepreneur(e), qu’est ce qui changerait dans notre pays ?

Si notre président était un (ou une) entrepreneur(e), il y’a fort à parier que les réformes ou nouvelles initiatives seraient économiques. Au delà des initiatives purement politiques, ce sont surtout les mœurs qui peuvent changer en faveur des chefs d’entreprises. Des patrons dont l’image est encore farouchement écornée en France.

Culturellement et à l’évidence une grande majorité ramène au même piédestal les chefs d’entreprises du CAC 40 et les jeunes entrepreneurs. La première entreprise de France, rappelons-le reste l’artisanat. Je ne suis pas certaine que ces petits patrons pour la grande majorité de petites entreprises familiales ou les jeunes Startups jouissent des mêmes privilèges.  Et tous les grands de ce monde ne sont pas à blâmer. L’ingratitude des français à l’encontre de ceux qui créent l’emploi et maintiennent la croissance me peine. Si président était un (ou une) entrepreneur(e) j’ose espérer qu’elle ou il saura faire briller l’entrepreneuriat au delà de son camp.

Comment nos politiciens pourraient s’inspirer de nos entrepreneur(e)s ?

En les consultant ! Ecouter avant d’imposer … Le code du travail français freine à lui seul des milliers voire des millions d’embauches. A trop vouloir protéger le salariat on a contribué à le paralyser. Comme souvent, le mieux peut devenir l’ennemi du bien.

Quel(le) entrepreneur(e) verrais-tu à la tête de la France ?

Je verrais un profil aguerri bien évidemment mais un profil qui envisage son entrée politique avec l’état d’esprit de transmission d’acquis plutôt que celle d’une ultime ambition.

Un dernier message à faire passer ?

Je cherche à lever 300 000€ pour mon prochain projet entrepreneurial ! Il parait que la chance sourit aux audacieux, alors je lance cette bouteille à la mer 😉

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *