Ennemi de la réussite : la procrastination

Je me suis longtemps demandé pourquoi je n’arrivais pas à avancer et à concrétiser des projets, alors que d’autres oui. Je ne me croyais pas assez courageux ou ne que je n’avais pas le temps. Mais en fait, il s’agit surtout d’après moi de la procrastination.

En effet, comme beaucoup de monde je le pense, nous avons tendance à remettre à plus tard ce que l’on pourrait faire maintenant. Alors les affaires s’entassent et n’avancent pas.

Il faut de l’impulsivité et le courage de faire ce qu’on doit faire au risque de rester sur place.

Pourquoi les dirigeants d’entreprises ont souvent leur bureau vide ? Parce qu’ils ne travaillent pas ? Non surement pas, sinon ils n’en seraient pas là. Au contraire, ils « expédient » leurs dossiers.

D’après moi, cette réactivité qui permet d’avancer est la combinaison de stratégies militaires que j’ai pu étudier :

la concentration des forces sur un point à la fois : ne pas disperser son énergie et son temps pour optimiser son efficacité tâche par tâche afin d’être sûr d’atteindre son but.

la mobilité : afin de passer d’une tâche à l’autre en toute aisance.

En d’autres termes, pour devenir plus efficace et atteindre mes buts, je me fixe des tâches intermédiaires. Je les effectue une à une jusqu’à l’atteinte de l’objectif final.  Cela m’évite également de perdre ma motivation car chaque tâche accomplie est une victoire.

Et vous que faites vous pour éviter la procrastination ? Avez-vous en tête un autre ennemi de la réussite ?

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *