Enjeux et Risques de Google Panda pour les web entrepreneurs

Google-Panda-Algorithm-Update

Cet article est proposé par l’expert en SEO et référencement, Sébastien de Chezelles, consultant SEO à Paris.

A l’aube de la sortie de Google Panda en France, je vous explique ci-dessous quels sont les enjeux et risques de ce nouveau filtre que Google a déployé.

Le risque est réel, encore plus pour les sites de e-commerce qui auront 2 risques cumulés : perdre de l’audience via le SEO, et perdre de l’audience par les sources d’acquisition d’audience que sont les comparateurs de prix, qui pourraient être impactés.

 

Google Panda a déjà sévit en Amérique, aux Etats-Unis. Mais il a eu de très fortes répercussions sur le Royaume-Uni avec des chiffres assez déroutants :

Dooyoo.co.uk : – 40 %

Ciao.co.uk : – 40 %

Shopzilla.co.uk : – 50 %

Twenga.co.uk : – 70 %

Wikio.co.uk : – 66 %

Alatest.co.uk : – 50 %

Testfreaks.com : – 68 %

 

Quelques comparateurs de prix sont tout de même passés à côté de la pénalisation au Royaume-Uni, du fait de leur structure et de l’audience plus limitée qu’ils génèrent :

Kelkoo.co.uk et Pricerunner.co.uk. »

 

Les petits sites marchands n’ont souvent pas d’autres choix que de reprendre la description du constructeur du produit, et ont un nombre de commentaires bien moindre que les e-commerçants majeurs, jouissant d’un trustrank élevé, et qui devrait être renforcé par l’arrivée de Google Panda.

L’objectif de ce nouvel algorithme pour Google tient à plusieurs attraits : autant baisser l’audience des sites intermédiaires (souvent concurrents de ses services, type Google Product, Google News…) que d’améliorer son algorithme en enlevant les sites dont l’apport utilisateurs est faible.

 

 

Voici les enjeux principaux pour Google, et son objectif avec Google Panda :

–        Faire disparaitre tous les sites intermédiaires : comparateurs de prix, agrégateurs d’audience, et dans une moindre mesure, tous sites se trouvant en concurrence avec un service de Google.

On a ainsi vu baisser l’audience des comparateurs de prix et d’agrégateurs de contenus de 50 à 70 % au Royaume-Uni.

–        Cela va poser de réels problèmes pour les petits sites marchands qui profitaient de cette manne d’audience pour gagner des ventes, car ils se retrouvent à égalité avec les leaders dans les comparateurs de prix, alors que le référencement est compliqué lorsqu’un site doit se positionner face à des concurrents tels qu’Amazon.

Dans le même ordre d’idée, le nombre de clics que délivre Google Adwords n’étant pas infini, on peut penser que ça tendra à accroitre le coût d’acquisition par ce biais au fur et à mesure que ça deviendra la seule source d’audience (hors SEO) forte pour un site de e-commerce !

–        Faire disparaitre tous les contenus inintéressants et les sites ayant trop joué d’astuces pour se positionner sur des mots clefs différents de leur contenu (exemple un site high-tech qui travaillera le référencement d’une page sur les mots clefs sur « Windows 7 en panne », quand le contenu concerne Windows Vista).

Cette astuce avait été beaucoup utilisée par des sites qui avaient mis en place des développements soit mal finalisés, soit dont l’objectif est de tricher vis à vis de Google.

–        Suppression de l’index des pages inutiles : celles ou les internautes restent peu de temps, car ils se rendent comptent que le contenu publié est inutile.

–        Google essaie de faire disparaitre définitivement tout contenu dupliqué, et tout site copieur de contenu !

Dans les premières versions de Google Panda aux USA et au UK, Google a souvent eu du mal à détecter quel était le site de provenance du contenu de celui l’ayant copié, surtout si le site copieur est bien référencé. D’où l’importance de bien travailler l’optimisation interne pour éviter ce risque.

 

 

Face à Google Panda, il faut donc repenser son référencement et sa stratégie d’acquisition d’audience pour de nombreux sites s’approchant de la limite de ce que Google autorise, pour que chaque page offre un vrai service aux utilisateurs sur les mots clefs, tout en continuant d’élargir son panel de mots clefs au-delà de son périmètre « de base » : en étendant correctement son périmètre, l’on gagnera en audience et en CA, tout en évitant les risques.

 

La semaine prochaine, un nouvel article sera publié autour de la stratégie à appliquer face à Google Panda, pour éviter d’être pénalisé, que ça soit le jour de la sortie de la version qui sera déployée en France : le UK n’a pas eu exactement la même version que les USA, et des changements ont été appliqués aux filtres de Google Panda.

 

Cet article a été réalisé par Sébastien de Chezelles, consultant indépendant en référencement Google.

Vous pourrez le contacter par email : sdechezelles@gmail.com

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
5 commentaires
  • Sylvain Lepoutre

    Si dans l’ensemble, c’est fait pour mettre en avant le contenu original et vrai au détriment des copies et des tricheries, je dis Bravo !
    C’est sûr que les pros de l’astuce SEO vont avoir du pain sur la planche, mais c’est peut être un mal pour un bien, une façon de « nettoyer » la toile de tous ces sites qui n’apportent pas grand chose.
    Et puis pour nous autres blogueurs, a priori c’est bien, non ?

  • Jérôme

    Oui je suis assez d’accord avec toi ;-).
    Mais, déjà que les annonceur étaient très réticents avec les comparateurs en ligne en affiliation, Google Panda, va les achever.
    Cela va obliger beaucoup de sociétés à radicalement changer leur business model…

  • Ling-en Hsia

    Qu’en est-il de l’impact sur les blogs?
    Car les blogueurs qui ne n’ont pas de mauvaise pratique SEO, risque d’y gagner énormément n’est-ce pas?
    Il y a bien des gagnants?

    Merci

  • Sébastien

    Au niveau des bloggers, cela devrait être positif, mais dans une certaine mesure :
    – Tous les aggrégateurs de contenus qui acceptaient les blogs (hellocotton, wikio…) perdront de l’audience et en génèreront moins de visites aux blogs
    – A coté, les blogs remonteront mieux ; à priori, ça fera gagner quelques pourcents d’audience, car le taux de sites touchés est relativement limité (on peut considérer qu’entre 4 et 8 % de l’audience a été redistribuée au UK : en gros, la hausse sera marginale, sauf dans certains cas de sites qui sont bien gênés par les aggrégateurs)

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée