Comment surmonter la difficulté de pénétration d’un marché naissant ?

Participer à un marché émergent est un challenge pour l’entrepreneur. Voici quelques risques à considérer dans ce type d’aventure : 

  • arriver trop tôt sur un marché pas prêt
  • se positionner sur un potentiel marché qui ne se développera jamais

Mais l’entrepreneur étant un aventurier audacieux, il se lance tout de même ! Comme le dit cette Rainer Maria Rilke :

« Qu'une chose soit difficile doit nous être une raison de plus pour l'entreprendre. »

« Qu’une chose soit difficile doit nous être une raison de plus pour l’entreprendre. »

Afin de partager avec vous ce type de challenge, je vous propose de lire le témoignage de David, Cédric et Lionel de Plenit’ Finances, qui se lancent sur le marché émergent en France du coaching en finances personnelles . Bonne lecture à vous et merci aux entrepreneurs pour leur témoignage !

Pourquoi et comment votre entreprise est-elle née ?

Plenit Finances accompagne les particuliers à la conquête de leur indépendance financière !

C’est un programme de coaching qui a pour principales étapes :

  • La prise de conscience de la situation initiale du client, ses atouts et ses faiblesses, tant du point de vue matériel que psychologique
  • La mise en place d’une gestion budgétaire efficace
  • L’accompagnement dans la définition d’une stratégie patrimoniale performante
  • L’accompagnement dans la souscription de solutions patrimoniales innovantes

L’entreprise naît d’un constat : des rapports compliqués à l’argent en France.

Au delà de l’idée, Plenit est née d’une vocation ! C’est un moteur extrêmement puissant qui permet de vaincre tous les défis !

Pour nous, les 3 ingrédients favorables à l’émergence d’une vocation forte sont les suivants :

  • Avoir réussi à vaincre personnellement une problématique
  • Identifier un marché potentiel en face de ce problème
  • Concevoir des produits dont la portée sociale et économique contribue manifestement à améliorer la société (au sens large)

Quel est le plus gros challenge auquel vous avez eu à faire face ?

Le coaching financier et ses bienfaits sont trop peu connu en France :

  • soit les gens ne connaissent pas du tout le principe car c’est un marché naissant
  • soit les gens trouvent la gestion budgétaire ringarde (l’argent est en France un tabou qui paralyse nos concitoyens dans la gestion efficace de leur finances personnelles)
  • soit les personnes ne sont pas prêtes à payer pour se faire accompagner.

Pourtant, nous défendons ardemment la vision du coach financier en tant que médecin des finances personnelles. Pour renforcer la métaphore, nous n’hésitons pas à dire que notre garantie de résultats est un comme une « sécurité sociale » chez Plenit’.

Quelle a été votre première réaction face à ce défi ?

Nous aurions pu être démotivés par la difficulté de participer à l’emergence d’un nouveau marché, mais les trois atouts suivants nous ont permi de garder confiance et sérénité pour faire face à ce défi :

  • Entretenir sa vocation et sa vision à long terme
  • Avoir un fond de sécurité nécessaire pour vivre le temps du décollage de l’entreprise
  • Pouvoir garder une activité salariée en parallèle pour rester serein en cas d’échecs ou d’évolution plus lente que prévue

Comment avez vous fait pour analyser la situation, avant d’y faire face ?

Lorsqu’on prépare un projet d’entreprise, on est souvent bercé de douces illusions concernant sa réussite, tant en termes de chiffre d’affaires qu’en termes de rapidité de développement (surtout quand on décide de se lancer avec peu de moyens de communication). La formidable idée, voire la vocation, qui nous anime, peut mettre un certain temps avant de trouver son marché. Pour analyser le gap de perception entre les promesses de notre offre et la perception que peuvent en avoir les clients, rien de tel que d’échanger sur le terrain avec des prospects réels et d’écouter « la voix du client ».

Grâce à ce travail de terrain pragmatique, on se rend compte de la multitude d’obstacles à lever et du temps que cela pourrait prendre. Le constat est là : il faut toucher une clientèle la plus étendue possible et éduquer les prospects pour contribuer à l’émergence du marché.

Quelles décisions avez-vous prises pour mettre en exécution des actions concrètes ?

Voici les décisions que nous avons prises :

  • Continuer d’entretenir son réseau local pour être au plus prêt des besoins des clients
  • Opter pour une gamme de produits équilibrée entre le « low-cost » pour une meilleur pénétration du marché et le « premium » pour garantir des résultats satisfaisants
  • Utiliser des méthodes marketing innovantes pour étendre la cible de prospection
  • « Industrialiser » notre méthodologie de coaching pour être prêt à répondre à un nombre de clients plus étendu

Quelle méthode avez vous utilisée ?

Quand on décide de « passer à la vitesse supérieure » dans le développement de son entreprise, une des meilleurs méthode pour mettre à exécution sa stratégie est à mon avis de s’entourer !

Comme vous le rappelez souvent Jérôme, « seul on va plus vite, mais à plusieurs, on va plus loin !« 

Qu’avez vous retenu de cette situation aujourd’hui ?

La création d’entreprise n’est pas un sprint mais un vrai marathon qui nécessite patience et endurance. La visualisation de la ligne d’arrivée nous motive : nous contribuerons à ce que chaque citoyen puisse être accompagné d’un coach en finances personnelles !

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *