Catégories
Interviews

Cédric Schlicher, un intrapreneur en Chine

[adrotate banner= »4″]

Cédric Schlicher est arrivé en Chine en 2007 et a développé la filiale de Fil Control, une société spécialisée dans la conception et fabrication de produits électroniques pour les machines textiles. C’est un intrapreneur. Découvrez son parcours et son état d’esprit pour rester entreprenant au quotidien. Cette interview a été réalisée par Olivier VEROT

Cédric Schlicher : son slogan préféré pour rester entreprenant :

La meilleure défense c’est l’attaque.

Lorsque vous décidez de monter un projet, il ne faut pas se laisser marcher dessus. Il faut être fort et savoir comment réagir en cas de problèmes ou d’attaques extérieures.

Pouvez-vous décrire le contexte de la filiale que vous dirigez ?

Je dirige la filiale FIL CONTROL qui est une usine située à Wuhu, une ville tertiaire en Chine dans l’Anhui. Elle a été créée en 1990. Nous sommes spécialisés dans l’étude, le développement, l’industrialisation et la commercialisation de produits d’équipements pour l’industrie du textile. Nous répondons aux besoins génériques et aux demandes spécifiques de nos clients et partenaires. Le marché asiatique du textile est particulièrement dynamique et nous accompagnons nos clients pour proposer non seulement des produits de qualité mais aussi une proximité, nécessaire dans notre secteur.

Voir le site web de fil control

[youtube id= »1oi-A00NkBc » width= »700″ height= »450″]

Par quoi commencez-vous vos journées de travail (vos routines matinales) ? Pourquoi ?

Les journées de travail sont souvent très différentes mais quelques missions restent les mêmes. En effet, je commence par voir les différents responsables de service et par une inspection des équipes pour m’assurer que tout est ok. Je suis de nature organisée donc je sais ce que je dois faire chaque jour. Mon but est de faire fonctionner mon équipe de façon efficace en réglant les problèmes qui pourraient freiner les activités. Les chinois ont besoin d’avoir une personne qui soit capable de les soutenir mais également de décider au bon moment, rapidement.

Comment faites-vous pour vous déstresser quand la pression monte ?

C’est vrai que le travail peut-être  parfois un peu stressant. La Chine est un pays bruyant; il y a toujours beaucoup de monde partout. Dans ces moments-là, j’aime me reposer en famille. Cependant, je ne suis pas de nature solitaire donc j’ai besoin d’être en contact avec les personnes que j’affectionne. Par exemple, il m’arrive d’échanger avec d’autres expatriés qui eux aussi rencontrent parfois des problèmes etc. Je pense que pour bien vivre son expatriation,  il faut éviter l’isolement.

Comment évitez-vous l’isolement ?          

Bonne question! J’ai la chance de côtoyer un grand nombre de personnes d’horizons différents, locaux ou expatriés, avec qui nous partageons nos expériences.  Les expatriés bougeant beaucoup, j’ai donc des connaissances dans un très grand nombre de villes en Chine mais également dans d’autres pays, ce qui me permet de continuer à rester entouré même lors de mes nombreux déplacements professionnels.  Lorsque que je suis à Wuhu, partager des repas et des moments privilégiés avec ma famille, mes amis proches et mes collègues sont essentiels à mon équilibre. Et puis il y a l’indispensable coup du fil du dimanche avec ma famille en France!

Que faites-vous quand vous n’arrivez pas à vous concentrer pour travailler ?

Se détendre, savoir prendre du recul. La pression constante en Chine peut faire oublier de prendre du recul sur que l’on fait, mais ceci est indispensable pour rester efficace dans son travail.

Comment réagissez-vous face à une erreur ou un échec ?

La meilleur façon de ne pas faire d’erreur est de ne rien faire, par contre cela mène très souvent à l’échec! Il ne faut pas avoir peur de faire une erreur, il faut savoir rebondir rapidement,  proposer de nouvelles solutions  et en surtout en tirer les leçons pour ne pas faire deux fois la même. C’est également la même philosophie que j’essaye d’impliquer au sein de mon équipe : plutôt que la sanction, j’encourage les actions correctives.

Quand vous vous réveillez épuisé ou de mauvaise humeur, que faites-vous pour vous remotiver et vous mettre dans un bon état d’esprit ?

Je suis du matin, le petit déjeuner est un moment de plaisir pour moi, et je me réveille très souvent avec l’odeur du pain chaud préparé la veille au soir couplée avec celle du café, comment ne pas être de bonne humeur? Dans les moments difficiles, j’essaye toujours de relativiser, lorsque je peux, j’aime également aller courir pour me vider l’esprit.

cedric schlicher fil controlQuels sont les 3 facteurs clés de succès pour réussir dans le monde industriel en Chine selon vous ?

1- Le relationnel : En Chine, on appelle cela le Guanxi. Les chinois sont très sensibles et aiment le contact avec les gens. Le relationnel passe avant tout.

2- Être innovant et compétitif : La Chine est un marché très concurrentiel, mais les chinois apprécient les produits occidentaux innovants. Cela marche très bien dans le pays. Beaucoup de concurrents sont sur le marché et proposent des produits identiques. Il est important de se démarquer en donnant une valeur ajoutée à votre produit ou service.

3- La compréhension de son environnement : La culture chinoise est très différente, c’est bien connu. Mais quand il s’agit de mettre en pratique, très peu d’entreprises arrivent réellement à adapter leur organisation et leurs décisions à cette réalité. L’adaptation nécessite une remise en question parfois difficile à mettre en œuvre, mais en étant ouvert d’esprit c’est un obstacle loin d’être insurmontable.

Plus d’informations sur Cédric Schlicher voir son profil linkedin

Par Jérôme HOARAU

Jérôme Hoarau est conférencier en soft skills (Jerome-Hoarau.com) et est co-organisateur du championnat de France officiel de Lecture Rapide et de Mind Mapping. Il a obtenu plusieurs titres de sport du cerveau tels que :
- Champion du monde de Mind Mapping 2018
- Champion du Royaume-Uni de Mind Mapping 2019
- Vice-champion du Royaume-Uni en Lecture Rapide 2019
Il est le co-auteur des livres "Les Gentils aussi méritent de réussir" (Alisio) et de "Soft Skills (Dunod). Il a également co-fondé le site PassiondApprendre.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.