Alain Bosetti, son parcours de serial entrepreneur passionné !

Devenez Coach Apprendre à Apprendre Professionnel

Dans un précédent article, je vous présentais Alain Bosetti, l’entrepreneur à l’origine de l’évènement phare le Salon des Micro-entreprises. Il détaillait dans son interview le déroulé de ce bel évènement.

Mais pour aller plus loin, j’en ai profité pour développer l’échange et en faire une deuxième vidéo d’interview, plus longue et détaillée, sur son parcours.

Je vous rappelle que j’ai réalisé une chronique de son ouvrage sur l’art du réseautage qu’il a co-écrit avec son associé Mark Lahore.

[youtube id= »Gu7uwYWCO-4″ width= »600″ height= »350″]

Un début en tant que salarié

Alain Bosetti a toujours voulu entreprendre en créant son entreprise. Mais, cherchant l’idée géniale qu’il n’arrivait pas à trouver, il s’est mis à travailler pour des groupes internationaux suite à ses études d’école de commerce.

Ce désir de créer lui devenait de plus en plus pressant : il se lance alors dans l’entrepreneuriat, cette voie, cette manière de vivre, lui permettant d’exprimer ce qu’il aime faire du mieux possible (et surtout être utile). Il crée alors l’entreprise …/en Personne en 1996 avec Mark Lahore.

Des débuts difficiles

Sa première expérience entrepreneuriale n’a pas été très « douce »… Mark et Alain se sont en effet fait escroquer de 150 000 francs en 1997 alors qu’ils n’étaient qu’à leurs débuts d’entrepreneurs (surement par manque d’expérience et de confiance en eux à cette époque).

Alain BosettiLa génèse du Salon des Micro-Entreprises

En octobre 1998, il est 5 heure du matin. Alors que pendant des années Alain cherche son idée innovante, c’est elle qui le réveille à cette heure improbable. Il dégaine son cahier bleu et se met à écrire son idée : rassembler dans un même lieu tous les acteurs des TPE. Le projet Salon des micro-entreprises est donc né dans ce cahier de brouillon emprunté à son fils.

Enthousiasmé par cette idée, il appelle son ami Serge pour lui proposer de s’associer à ce nouveau projet : l’initiative était en marche.

Une succession de prises de conscience d’opportunités

La première prise de conscience a été l’isolement de l’entrepreneur. C’est ainsi qu’est né Place des Réseaux, plateforme internet partageant des conseils aux entrepreneurs souhaitant développer leurs contacts et briser cet isolement.

Ensuite vint l’avènement du statut de l’auto-entrepreneur : ils créent Planète Auto-entrepreneur en janvier 2009, le même mois de la création du statut.

Le boom des services à la personne engendra la naissance du premier salon de ce secteur en 2007, alors que Jean-Louis Borloo, ministre à cette époque, amorçait une dynamique dans ce sens.

Et le dernier né de cette entreprise hyperactive (depuis Alain Bosetti s’est entouré de plus de 30 collaborateurs), Solulo, un salon spécialisé dans les solutions de logement pour personnes âgées.

Alain Bosetti est dans une dynamique de pionnier débouchant souvent sur des succès, mais pouvant aussi aboutir à des échecs (là il nous raconte que ce qui a fonctionné, mais ils ont également connu des échecs par le passé).

Partir d’une intuition pour la rationaliser et bâtir le projet

Telle est la démarche entrepreneuriale adoptée ici :

  1. identifier une opportunité
  2. transformer l’opportunité en idée de projet
  3. valider l’idée par de la veille et de la planification (pour s’assurer que le marché existe vraiment)
  4. déploiement du projet

C’est une démarche entrepreneuriale naturelle chez de nombreux chefs d’entreprises.

réseau relationnelComment son livre est né ?

Alain a toujours pensé qu’Internet est un excellent outil pour la mise en relation des personnes, mais que rien ne vaut la rencontre physique. Place des Réseaux était un excellent levier pour aider les personnes à progresser dans leur dynamique de networking. Cependant, il ressentait le besoin d’aider encore plus sa communauté à travers des conférences. En 2007, il lance une invitation à ses abonnés pour une conférence payante et se fut un véritable succès (plus de 400 inscriptions pour sa première édition). Depuis Alain en a fait une activité : il est conférencier sur les réseaux depuis 2007, dans toute la France.

Et pour aller plus loin dans ce partage de son savoir, il se lança dans l’écriture d’un ouvrage édité chez Dunod sur l’art du networking.

Le secret du réseau : donner sans attendre de recevoir

Il faut partager sans attendre en retour. Le retour se fera tôt ou tard, au fil des rencontres et des expériences.

Ne jamais perdre de vue son objectif

Il faut éviter de prendre peur des difficultés et des crises du quotidien lorsque l’on entreprend. Garder son objectif, son but en tête, permet de surpasser les difficultés. Rappelez pourquoi vous avez créez votre entreprise.

Bien se connaître pour rester des ses talents

On est bon lorsque l’on est dans ses talents. D’où l’importance de bien connaitre vos différentes compétences, quelles soient techniques ou « douces » (soft skills). Vous serez meilleur quand vous travaillez là où vos points forts sont sollicités. Lorsque l’on est dans ses talents, l’activité nous nourrit et ne donne pas l’impression de travailler.

Et surtout faire ce que l’on aime pour être heureux et efficace dans son travail.

Je remercie encore Alain Bosetti pour tous ces enseignements.

Je serai au Salon des Micro-entreprises le 1er octobre 2013.

Si vous souhaitez me contacter, n’hésitez pas à me « twitter » sur @jero974.

A bientôt !

6 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *