Wimdu : une innovation business dans le monde de l’hébergement

Capture d’écran 2014-11-20 à 18.50.25

Boostez votre cerveau

Grâce à Internet, de nouveau business models émergent dans de nombreux secteurs d’activité. Et c’est notamment le cas avec le « Social Travelling » offrant de nouvelles manières de se loger en voyageant. Wimdu surfe sur cette vague en proposant une plateforme de location de logements privés (appartements, maisons, chambres) entre particuliers. Voici un témoignage d’un des collaborateurs de cette jeune société qui se développe à une vitesse fulgurante (création en 2011, aujourd’hui c’est plus de 50 000 offres dans le monde entier).

Comment le projet Wimdu est-il né ?

L’entreprise a été fondée en mars 2011 par Arne Bleckwenn et Hinrich Dreiling, amis depuis l’université et avec déjà deux entreprises à leur actif. A la fois lassés par l’impersonnalité de la chambre d’hôtel et son prix trop élevé, ils se sont intéressés au concept de nuit chez l’habitant. Proposant des logements moins chers, plus personnels et plus authentiques, la pratique de la chambre chez l’habitant semblait plaire. C’est ainsi qu’ils ont décidé de créer une entreprise mêlant passion du voyage à un savoir-faire technique.

Qu’est-ce que propose aujourd’hui cette entreprise et pourquoi ?

Aujourd’hui Wimdu propose à ses utilisateurs plus de 150 000 logements privés à travers le monde. L’entreprise est surtout présente en Europe et Asie. Chaque internaute a la possibilité de louer à sa guise un appartement, une maison ou encore une chambre, privée ou partagée selon les disponibilités. Mais la plateforme en ligne permet également aux utilisateurs de louer leur logement pour une courte durée, le temps d’un week-end ou d’un déplacement. A la fois une alternative moins chère à l’hôtel et un moyen plus social de voyager, Wimdu permet aux globetrotters de parcourir le monde tout en économisant et s’enrichissant au plus près des cultures locales et aux hôtes de pouvoir faire de nouvelles rencontres tout en augmentant ses fins de mois.

Quel est le business model ?

L’inscription sur Wimdu est entièrement gratuite, tant pour le voyageur que pour l’hôte. La publication d’une offre par l’hôte est également sans frais. En effet, les propriétaires désirant louer une chambre chez eux ou leur logement en entier peuvent mettre leur offre en ligne dès leur inscription. Une aide est alors déployée pour écrire la description de l’hébergement, pour prendre des photos de celui-ci et pour donner des conseils sur les prix à demander. Lorsqu’un voyageur est intéressé par une offre, il fait une demande de réservation sur la plateforme où il s’engagera à payer le montant indiqué par l’hôte si ce dernier accepte de le recevoir. L’hôte a 24h pour confirmer ou non la demande faite par le voyageur.

Lors d’une réservation, la commission est à la charge du voyageur et est établie à 12 %. Il est à noter que le pourcentage de la commission peut changer pour certaines offres spéciales.

Comment se positionne Wimdu par rapport au marché (concurrents, demande, offres, valeur ajoutée, …) ?

Wimdu se positionne comme la plus grande plateforme en ligne de location de logements entre particuliers en Europe, avec plus de 150 000 offres dans plus de 160 pays dans le monde. Sa force se situe au niveau de nos offres sur le continent européen. Avec des milliers d’offres dans les grandes métropoles, Wimdu assure sa présence dans le monde. Mais la plateforme en ligne est également présente au niveau des destinations de vacances.

Quelle suite envisagez-vous pour Wimdu ?

Pour la suite, Wimdu envisage de se placer comme le premier site alternatif à l’hôtel proposant la location de logements privés.

HP_French

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
1 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée