Interview de Retailleau Alexandre : 24 ans et bientôt 3 entreprises – Retaill & Co

retailleau alexandre blog retaill-and-co.fr

Je viens de terminer mes études à l’école de commerce, l’Escem. Je me suis lancé tout de suite après les études dans l’entrepreneuriat. Mais certains étudiants de mon ancienne école n’attendent pas de finir leurs études pour faire le grand saut ! Aujourd’hui je vous propose le témoignage d’une personne qui a un parcours très original et très inspirant : voici l’histoire très motivante d’un étudiant entrepreneur qui a réussi à acheter plusieurs appartements avant même de finir ses études et qui projette de créer 3 entreprises très bientôt ! Voici le témoignage de Alexandre Retailleau du blog www.retaill-and-co.fr.

Bonjour Alexandre. Tu es étudiant en école de commerce (ESCEM), sur le point de terminer tes études, et tu as déjà un patrimoine et des projets d’entreprises à 24 ans. Comment en es-tu arrivé là ?

 

Bonjour Jérôme. En effet je termine mon master en Gestion de patrimoine à l’Escem en mars, ça arrive maintenant très vite. Je souhaite prendre mon envol parce que plus je travaillais pendant mes études, et plus je me disais que le monde du salariat ne me plaisait pas. Au fil du temps j’ai commencé à développer des business sur Internet qui m’ont fait comprendre il y a peu que c’est l’entreprenariat qui me plaisait par-dessus tout. J’ai alors organisé ma situation financière pour être stable, gagner rapidement de l’argent (avec notamment l’immobilier en réalisant des achats / reventes à Tours) pour avoir une certaine indépendance financière à la fin de mes études pour attaquer mes projets dès la fin du master.

 

Pourquoi avoir effectué ce parcours personnel et professionnel plutôt que de voyager à l’étranger par exemple (très courant en école de commerce) ?

En 6 ans de temps j’ai déménagé à 10 reprises, je suis monté à Paris en 2007, puis Londres pendant 1 an (en faisant un crochet à Malte pour un ptit business), de retour à Paris en 2009, au Mans l’année dernière, je termine mon parcours cette année à Tours. J’ai pu me faire mon opinion : il faut voyager pour découvrir le monde extérieur. Ça m’a permis de me rendre compte que l’herbe n’était jamais plus fraiche ailleurs que chez soi. J’ai pris du recul et de par ma situation je cherche désormais à entreprendre et à partager mes connaissances et expériences à travers mon blog www.retaill-and-co.fr .

Comment as-tu fait pour pouvoir acheter des appartements aussi jeune et sans argent ? Quelles sont les étapes que tu as suivies ?

Il y a 4 ans je n’avais rien, ou presque (2 000 euros), maintenant à 24, j’ai un patrimoine de 180 000 euros. Pour ça j’ai travaillé pendant mes études, et j’ai pu réaliser une dizaine de busines sur Internet qui m’ont permis de me constituer ce pécule. En septembre 2009, je venais juste d’avoir le « sésame » : un contrat en Cdi dans une grande banque à Paris et j’ai pu ainsi acheter un premier studio avec un apport important. Mais attendre le loyer du locataire me paraissait rébarbatif et long, j’ai ainsi décidé de vendre 2 semaines après ce studio que je venais d’acheter à Tours Nord. Avec la plus-value et l’apport que j’ai pu récupérer j’ai recommencé.. Jusqu’à en avoir plusieurs (3 + 3 parkings). Fin 2010 j’ai décidé de tout vendre avant la fin de mon Master pour recommencer à nouveau.

Quelles différences y-a-t-il entre la création et gestion d’entreprise et la création et gestion de patrimoine ?

Une entreprise est une entité commerciale qui a pour but de dégager plus d’argent qu’elle n’en utilise pour se développer, et ainsi devenir rentable. Créer et gérer une entreprise revient à chercher de nouvelles idées pour être plus performant que la concurrence ou pour apporter un avantage dans la vie des ménages.

 

Un patrimoine représente l’argent d’un contribuable, le créer et/ou le gérer revient à trouver les sources de placements qui sont en adéquation avec les attentes de la personne.

 

Comment vas-tu t’y prendre pour créer et gérer tes futures entreprises ? Est-ce possible de gérer plusieurs projets en même temps ?

Créer une entreprise est quelque chose de très simple (je présenterai un focus sur chaque étape à travers mon blog), le plus « difficile » est de trouver une idée, mais surtout que celle-ci soit rentable, pérenne et adaptée au marché. Ensuite il ne faut pas chercher à bousculer les habitudes, mais à chercher un projet financièrement intéressant qui nécessite peu de capitaux (moins de 10 000 euros, et les créations peuvent commencer à partir de 500 / 1000 euros). Je vais créer 3 entreprises à la sortie de l’Escem : e-commerce, marchands de bien, et gestion de patrimoine (accès coaching : immobilier locatif, et création et gestion d’entreprise). Pour mener à bien ces projets il faut être organisé, avoir de la discipline, et laisser le temps au marché de se faire une place. Je travaille cette dernière partie depuis 2..3.. ans, et sans réellement mettre en avant mes services j’ai des personnes qui me sollicitent pour prendre mes formations.

Pourquoi ne préfères-tu pas te concentrer sur un seul projet ?

Mon seul véritable projet est de montrer que tout le monde peut entreprendre, que tout le monde est capable de tout, qu’il n’y a pas de réelle difficulté. Seules les barrières dans la tête des personnes représentent le seul et véritable frein.

 

Mon projet est de partager (je n’aime pas la rétention d’information), de vivre, de dire sur mon blog ce qu’il me plait et ce qu’il ne me plait sur le fonctionnement de notre système économique. Beaucoup de personnes pensent que gagner de l’argent les rend plus importants que la moyenne, moi je gagne de l’argent pour ne rien en faire, juste pour montrer que l’argent… n’a en fin de compte pas d’intérêt.. et que l’objectif de la vie est de vivre et de découvrir. J’ai une certaine philosophie de la vie, et je n’aime pas le système qui nous oppresse chaque jour (la bourse, les dettes de la France) alors j’ai décidé d’être riche pour dire que l’argent.. ne servait à rien.. La santé, l’amour de nos proches, les bonnes conditions de travail sont biens plus importants que l’objectif commercial d’un supérieur hiérarchique, ou qu’un vulgaire tableur qui compare les chiffres des ventes de l’année N-1 à la nouvelle année.

 

Des projets après ces 3 premiers j’en ai encore plusieurs (concept web, évènementiel, hôtel), et je n’ai pas pour le moment envie d’arrêter de créer !

Quels conseils pourrais-tu donner aux étudiants qui ont envie de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale ?

Pour se lancer dans l’aventure il faut des bases (commerciale, techniques de vente, marketing, communication, s’intéresser à l’économie, et comprendre le fonctionnement des investisseurs). En plus il faut épargner ou disposer d’un capital (qui peut varier entre 2 et 10 000 euros au départ) pour pouvoir se lancer. Et lorsque l’idée est intéressante, et financièrement viable – alors il faut FONCER.

 

 

Merci à toi Jérôme pour cette interview, peut-être à bientôt dans les couloirs de l’Escem, et également bon courage dans tes projets !

 

Je suis disponible si des Escemiens ont des questions sur leurs projets d’entreprise ou autres je me ferai un plaisir de le leur répondre sur mon blog, par mail ou autour d’un gobelet ;-))

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
13 commentaires
  • David Laroche

    Excellente interview, je suis ravi de voir un jeune de 24ans réussir, j’en ai 22 et j’accompagne des jeunes vers leur réussite et le développement de leur leadership.

    Je manquerai pas de parler de vos blogs pour les inspirer lors de mes coachings ou séminaires.

    David Laroche,
    Conférencier, formateur en réussite et leadership

  • Olivier@entreprendre

    Ah ça fait plaisir de voir la tête d’Alex !
    Avec David et l’autre alex, ya des jeunes qui bougent , ça fait plaisir voir, j’espère vous rencontrer un de ces 4 !
    j’en ai appris bcp plus sur l’ami @retaill que je croise souvent sur WED !

  • Alexandre@DéveloppementPersonnel

    @Alex, C’est noté, on verra ça pour prochainement 😉

    @Olivier, Merci Mr Weetabix 🙂 Je ne me fait pas de soucis pour ça, on se rencontrera, on échangera, on s’aidera, et on y arrivera !

    A très bientôt les amis.

    Et n’oubliez pas :
     » On cherche ceux qui nous cherchent » 😉 Al Cukovic ( attention j’ai mis des droits sur cette citation^^ )

    Al

  • Retaill and Co

    @ Alex ça marche, « On cherche ceux qui nous cherchent » j’aime ;- )) Internet permet de faire ça encore plus vite!

    @ weetabix : au plaisir ;- )) je pense y séjourner encore quelques temps sur le WED, il y a toujours des bonnes infos pour le blogging!

  • Jeremy Goldyn

    Bonsoir,

    Pour avoir démarré ma première entreprise à 21 ans, je trouve que ton parcours est assez paisible.

    Pour ma part, ça n’a pas été vraiment comme je le voulais au début. J’ai du m’abstenir d’avoir un salaire, j’ai eu des difficultés financières, j’ai modifier mon projet, le transférer dans une entreprise, etc.

    Après 3 ans d’entrepreneuriat, j’ai créé 3 entreprises, dont une seule est vraiment viable et c’est celle dont je m’attendais le moins.

    Depuis 9 mois, j’ai étudié le business par l’expérimentation et la rencontre de certains mentors et c’est beaucoup plus simple mais je ne pense pas que les études commerciales développent l’esprit Entrepreneurial. Ce sont deux choses différentes.

    Dans tous les cas, chapeau pour tes initiatives et bonne continuation.

    Jérémy Goldyn

  • Retaill and Co

    Rose PELE : +1

    Jérémy, je partage ton point de vue sur les études. C’est sûr que pendant les miennes j’ai pu peaufiner mon approche marché, et ma situation financière pour éviter ces ralentissements lors de la création de mes entreprises. J’ai commencé à lire « la semaine de 4 heures » et je me suis aperçu que c’est ce que j’appliquais depuis un moment sans le savoir. Et c’est vrai que c’est ce qui me permet et va me permettre de travailler plus efficacement.

    Merci, et bon courage de ton activité!

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée