Interview de Neil Tamzali – Chaire entrepreneuriat ESCP Europe

Neil Tamzali

L’entrepreneuriat, une affaire d’action et de prise d’initiative qui peut débuter dès les études. Voici aujourd’hui l’interview de Neil Tamzali, étudiant à l’ESCP Europe et passionné d’entrepreneuriat !

Bonjour Neil Tamzali. Merci d’avoir accepté de témoigner sur Pourquoi Entreprendre. Tu es étudiant à l’ESCP et travaille pour la Chaire Entrepreneuriat d’ESCP Europe . Peux-tu te présenter et nous dire pourquoi tu as choisi la voie de l’entrepreneuriat ?

Bonjour Jérôme, merci de m’avoir accordé cette interview sur Pourquoi Entreprendre. Après un bac ES, je suis allé en classe préparatoire et j’ai décroché ESCP Europe au concours des grandes écoles de management. Au départ, j’étais pas mal intéressé par le marketing, la sociologie, les tendances et l’innovation. C’est ainsi que j’ai monté un blog avec des amis, LesArchivistes.net où nous analysons ces sujets. C’est devenu un projet semi-professionnel qui m’a amené à entrer dans une logique entrepreneuriale : j’ai pris goût au fait d’inscrire dans la réalité des idées que nous pouvions avoir, de sortir de ma zone de confort et me donner les moyens de changer un peu les choses, même à mon échelle de petit étudiant d’école de commerce. Voir un projet prendre vie et créer quelque chose de nouveau est vraiment une expérience gratifiante, comme Out of the Box, marathon créatif, en novembre dernier : http://www.outofthebox2011.com . J’évoquerais aussi le fait que je suis un « control freak », et l’entrepreneuriat, c’est donner vie à son bébé, de l’idea generation à la constitution de son équipe, en passant par la levée de fonds, etc. On est entièrement responsable de son succès ou de son échec.

Qu’est-ce qu’une Chaire Entrepreneuriat ?

La chaire Entrepreneuriat d’ESCP Europe a été inaugurée en 2007 par Jean-Pierre Raffarin, sous le parrainage d’Ernst&Young et de la Fondation ESCP europe. Le but de la chaire est de former et d’accompagner les entrepreneurs en devenir. Cela recouvre une grande variété de profils et de situations : créateurs, entrepreneurs, dirigeants d’entreprise internationale ou de PME, successeur d’entreprise familiale, repreneurs, auto-entrepreneurs, consultants ou même des managers dans le secteur public ou l’associatif.

Pour affronter tous ces challenges et s’adresser à cette diversité de profils, elle a été construite autour de quatre pôles :

– la formation initiale et continue, grâce à une spécialisation et des cours pour les étudiants du Master in management et de l’Executive MBA de l’école, ainsi que le programme « Défi Entreprendre » axé sur l’intrapreneuriat, en partenariat avec Alcatel Lucent.

– l’animation d’une communauté par la création ou co-production de pas moins de quinze événements par an, dont Made In ESCP, la Fête de l’Entrepreneur et les Journées de l’Entrepreneur.

– la R&D, avec la publication du baromètre des Entrepreneurs France et d’une étude européenne E&Y avec le campus ESCP Europe à Turin sur les entreprises familiales européennes. Les chercheurs de la chaire ont plusieurs dizaines de publications à leur actif, qu’ils présentent également dans des colloques internationaux.

– L’accélération de start-ups : nous disposons d’Incube Inside, un programme européen d’incubation, et de Paris Factory, un ensemble de modules d’accompagnement pour entreprises souhaitant se développer et créer de l’emploi.

 

Qu’est ce qu’entreprendre pour toi ?

Pour moi, entreprendre, c’est être visionnaire. Il faut avoir une idée et se donner les moyens de la réaliser. C’est se transcender en tant qu’individu pour porter son projet jusqu’au bout. C’est aussi avoir envie de changer le monde, apporter sa pierre à l’édifice, avec passion. C’est savoir se confronter à l’échec et le surmonter, car tout n’est pas linéaire, toutes les idées ne sont pas bonnes et les inspirantes ne sont pas forcément les plus rentables. C’est enfin savoir relativiser, car il faut travailler sur plusieurs échelles temporelles : court terme opérationnel, moyen terme financier et long terme pour le sens que l’on donne à sa vie. Je pense notamment à cette vidéo : Entrepreneurs Rollercoaster

Comment penses-tu qu’il soit possible de booster l’esprit d’initiative chez les jeunes et les moins jeunes en France ?

Pour donner envie aux jeunes d’entreprendre et d’innover, il faut qu’il y ait des figures exemplaires. Le vivier des start-ups françaises est un des plus dynamiques au monde. Nous avons nos propres références, qui viennent de la première bulle : le trio Simoncini-Granjon-Niel, qui continuent à innover, investir et développer de nouvelles entreprises ainsi que des projets plus structurels comme l’éducation, avec leur école, l’EEMI, les accélérateurs comme le Camping et le réseau SiliconSentier, les cabinets  d’innovation comme FaberNovel, qui ont servi d’excubateur à des projets comme Digitick…

 

La crise aujourd’hui touche beaucoup les jeunes en Europe. Le taux de chômage à la sortie des études explose, jusqu’à 50% en Espagne et la France commence à en prendre le chemin. Pour les esprits entrepreneuriaux, cela peut être un déclencheur : créer son propre emploi plutôt que de l’attendre des autres, ne pas avoir grand chose à perdre. L’envie est là et jeunes se donnent les moyens de réaliser leurs projets. La culture du Do It Yourself est assez forte, dans ce monde de débrouille. Beaucoup apprennent à coder ou faire du graphisme en autodidacte, savent écrire, n’ont pas peur de lancer des prototypes ou des services pour le fun.

Il est important de pouvoir les accompagner et leur donner une culture business qui leur permettra de donner corps à leurs idées, de voir grand, d’avoir conscience de la notion de « marché » et aussi éviter de se faire avoir par de plus gros poissons qu’eux.

Quant aux « moins jeunes », s’il s’agit d’une volonté d’indépendance et de porter un projet dans leur secteur d’activité ou même d’une reconversion, la formation semble importante. C’est ainsi que Paris Factory a été développé, d’une demande d’accompagnement lors des moments-clés de la création d’entreprise, pour un passage plus en douceur à l’innovation et l’indépendance. Il est très dur d’entreprendre seul, il faut savoir bien s’entourer.

Je dirais donc que quelque soit l’âge ou le profil, la formation, l’accompagnement et l’écoute sont des moyens efficaces de booster l’esprit d’initiative.

 

Tu souhaitais nous faire part d’un évènement prochainement organisé dans le cadre de cette Chaire.

Si je travaille aujourd’hui pour la Chaire Entrepreneuriat, c’est dans le cadre d’un projet bien précis. J’ai pour mission d’aller développer l’incubateur et les activités de la Chaire Entrepreneuriat à Madrid, où ESCP Europe possède un campus (l’école a 5 campus en Europe).

Pour commencer, nous proposons aux entrepreneurs de la mode, du design et du multimedia au sens large, un Summer Camp entrepreneurial à Madrid du 1er au 6 juillet.

 

Il s’adresse aux créateurs et profils plus business qui ont leur affaire dans ces secteurs ou s’y intéressent. Ce sera très intense, autour d’interventions de speakers européens et de workshops stratégie-innovation-créativité/business modeling/finance entrepreneuriale et marketing&communication. Nous irons au contact de l’écosystème entrepreneurial madrilène et de la ville. Ce format court hors de France permettra de précipiter les idées, les rencontres, être plus efficace et s’immerger rapidement dans une dynamique entrepreneuriale.

L’idée est de faire émerger des potentiels parmi les participants, de déclencher des opportunités entrepreneuriales, permettre de se construire un réseau ou de trouver des partenaires et peut-être même proposer un accompagnement plus en aval (incubation à l’échelle européenne) sur leur projet s’ils décident de monter leur entreprise par la suite.

La deadline d’inscription est le 5 juin, il y a 20 places seulement. Il est possible de postuler sur le site

http://candidature.madrid-factory.eu .

Il est possible de poser des questions sur la page de l’événement Facebook :

http://www.facebook.com/events/387664611268584/

 

Un joli document très complet est également disponible :

http://www.entrecreateurs.fr/system/ckeditor_assets/attachments/33/brochuremfsc.pdf?1337565164

 

Dans un second temps, nous allons créer un espace de co-working sur le campus-même, à destination des élèves du Master in management ou Executive MBA porteurs de projets entrepreneuriaux ou innovants. L’espace sera ensuite ouvert aux entrepreneurs locaux et nous espérons en faire un lieu important de la vie entrepreneuriale à Madrid, avec des événements réguliers. La grande innovation de cet espace sera d’être relié en permanence aux autres unités européennes de l’incubateur (pour l’instant Paris), afin de créer un vrai leadership d’ESCP Europe sur l’accompagnement entrepreneurial paneuropéen.

 

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, vous pouvez également aller sur le site de la Chaire Entrepreneuriat ESCP Europe :http://www.entrecreateurs.fr ou sur Twitter : @ChaireEEE

Mon Twitter perso également : @lesarchivistes, pour tout renseignement sur ces projets.

 

 

 

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
2 commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée