Interview de Kiro, entrepreneur en solutions e-commerce avec l’Agence Tijara

Agence-tijara-ecommerce-01

Un des sujets les plus croustillants sur l’entrepreneuriat depuis plusieurs années est le e-commerce.

Aujourd’hui nous avons la chance d’avoir le témoignage de Kiro, un web entrepreneur qui s’est spécialisé dans le e-commerce. Une interview très instructive vous le verrez ;-). Bonne lecture et merci à Kiro 🙂

Jérôme de Pourquoi Entreprendre :  Bonjour Kiro. Tu es le fondateur de l’Agence Tijara, fournisseur de solutions e-commerce. Peux-tu raconter le chemin que tu as parcouru pour en arriver à ce que tu es aujourd’hui ?

Kiro de l’Agence Tijara : Bonjour Jérôme, tout d’abord permets-moi de te remercier pour cette interview.

Oui, donc pour me présenter brièvement, je m’appelle Kiro, je gagne ma vie sur internet grâce au e-commerce depuis déjà de nombreuses années. Mon parcours est plutôt atypique : alors que j’ai passé un bac littéraire, j’ai finalement choisi d’intégrer une école supérieure d’immobilier (donc rien à voir avec le e-commerce). Une fois mon diplôme en poche, j’ai travaillé pour deux grands promoteurs français : Bouygues immobilier et Nexity. J’ai aussi eu l’occasion de travailler un temps sur Londres.
En parallèle, je me suis intéressé à la vente sur internet, très tôt à vrai dire, puisque lorsque j’étais encore élève, je vendais des produits sur des plateformes tel que Trokers (cette plateforme n’existe plus), Ebay ou encore Price Minister.  Un jour, je me rappelle avoir gagné près de 150 € de bénéfices avec une vente sur Trokers, pour moi c’était une sacrée somme à l’époque et j’avais ainsi pu m’acheter la Game Cube de Nintendo qui venait tout juste de sortir. On était donc en 2002. Presque 10 ans déjà. C’est peut être à ce moment que j’ai pris conscience qu’on pouvait (plus ou moins facilement) gagner de l’argent en vendant sur internet.

Peu avant  la fin de ma dernière année d’étude, j’ai lancé mon premier site e-commerce. Je vendais alors des livres spécialisés.

Par la suite, j’ai trouvé un CDI et j’ai commencé à travailler dans l’immobilier tout en m’occupant de mon petit e-commerce qui commençait à recevoir des commandes de temps à temps. Souvent le matin, avant de partir au bureau, je faisais un tour par la case Poste pour expédier le ou les colis du jour. Plus le temps passait et plus les commandes augmentaient.

Puis, lorsque le bon moment est venu, j’ai décidé d’arrêter ma carrière dans l’immobilier pour me consacrer totalement à mon site. Quelques temps plus tard, j’ai externalisé l’achat des produits et l’envoi des colis, c’est à dire qu’une société s’occupait de faire cela à ma place, car cela me prenait tout mon temps. J’ai aussi fini par déléguer la gestion des mails.

Ma boutique en ligne me rapportait désormais de l’argent et ne me prenait que le temps que je voulais bien y consacrer.
Cela ma permis – Dieu merci –  de pouvoir profiter de mon temps et de mon argent. J’en ai alors profité pour me lancer dans une nouvelle aventure. J’ai ouvert un centre de vitres teintées pour voiture à Franconville (95) puis à Villemomble (93), j’ai créé le site blackauto.fr qui me rapportait 99% de mes clients. Ce fut un tel succès que la société affichait complet plusieurs semaines avant l’ouverture des portes. J’ai aussi lancé un site qui proposait quelques pièces de tuning (très soft!) que je pouvais proposer à mes clients en complément des vitres teintées.

Puis, suite à une proposition, j’ai finalement revendu la société.

En avril dernier, j’ai commencé à écrire un blog e-commerce et quelques mois après (le 20 juin pour être précis), j’ai lancé l’Agence Tijara.

Comme tu l’as dis dans la question, l’Agence Tijara propose des packs e-commerces clés en main, mais pas seulement, puisque nous nous chargeons aussi de réaliser des études de marché pour tous types de projets e-commerce, nous proposons aussi une formation e-commerce en vidéo, dont les 2 premières heures sont offertes à tous les clients qui choisissent un de nos packs clé en main.

 

Pourquoi avoir nommé ton agence « Tijara » ?

Je m’intéresse assez à l’étude des langues et dans les langues sémitiques, les mots ayant pour racine les lettres t, j et r renvoient au commerce et à la vente. Ainsi, en assyrien tajara signifie vendeur, en hébreu on retrouve le mot tajjar et en arabe littéraire on a tijara qui se traduit par commerce.

Comment fais-tu pour te démarquer de la concurrence ?

 

L’offre a été pensée pour permettre à nos clients de vendre au mieux leurs produits. Par exemple, le Pack Gold comprend entre autres :

– une boutique puissante dotée de plus de 250 modules, dont de très nombreux modules sont spécialement conçus pour augmenter les ventes ainsi que le panier moyen : vente flash, vente croisée, parrainage, newsletter…

  • un graphisme au choix
  • un nom de domaine bien sûr
  • l’ouverture de votre première campagne adwords avec un coupon de 50 euros
  • l’envoi de votre catalogue produit sur le comparateur de prix twenga avec 500 clics offerts
  • un hébergement avec un trafic illimité vers votre site (là ou de nombreux autres prestataires facturent le dépassement de bande passante)
  • un catalogue produit et un  nombre de page illimité
  • deux heures de formation e-commerce en vidéo offertes
  • et de nombreux bonus.

    De plus, il est important de préciser que le client est le seul propriétaire de son site.

 

Quels sont les points cruciaux qui font qu’un site e-commerce marche ? Existe-t-il des pièges à éviter lorsque l’on entreprend avec un e-commerce ?

 

Il faut penser son e-commerce en terme de marketing et d’acquisition de trafic en amont du lancement : analyser le marché, adapter son offre en conséquence, développer une stratégie de vente, définir une stratégie rentable d’acquisition de trafic (en pensant bien à exploiter tous les canaux disponibles.)…

Cette partie doit constituer la plus grande part de votre budget. Malheureusement, le piège dans lequel tombe de nombreux e-commerçants est de négliger cette partie au profit de la conception du site. Ainsi, certains vont aller jusqu’à investir 90% de leur budget total (voir plus) dans la conception d’une boutique en ligne afin d’avoir un site sur mesure, alors qu’un tel site ne vendra pas mieux qu’un pack clé en main.

C’est d’ailleurs dans cette optique que nous avons construit notre offre à l’Agence Tijara: une boutique complète clé en main au cout réduit, mais tout aussi efficace, si ce n’est plus qu’une boutique sur mesure, afin de permettre au futur e-commerçant de consacrer le reste de son budget dans ce qui va réellement lui permettre de vendre  : un bon marketing et une bonne communication.

Pour cela le futur e-commerçant peut choisir de passer par des professionnels du secteur (comme notre équipe qui pourra lui réaliser une étude de marché e-commerce avant le lancement de son site, accompagnée de conseils et de préconisations essentielles), il pourra aussi choisir de se former pour maîtriser les différents aspects primordiaux de la vente en ligne (c’est pour cette raison que nous offrons les 2 premières heures de notre formation pour à tout nos clients).

 

Les sites de e-commerce vendent généralement des produits physiques. Que penses-tu du secteur de la vente de produits numériques ?

 

Pour moi, les produits virtuels sont des produits parfaits pour le commerce en ligne  : pas de stocks, pas de délai de livraison et pas de dépenses pour l’achat des produits une fois que ceux-ci sont rentabilisés. On peut imaginer vendre sur une boutique à la fois des produits physiques et des produits virtuels.

 

 

As-tu un conseil d’entrepreneur à partager avec les lecteurs ?

Le conseil que je pourrais donner au lecteur et que je tire de mon expérience personnelle est d’être patient. En effet, la patience est une des causes de la réussite. Beaucoup d’échecs sont liés au manque de patience. On lance son site, les résultats ne sont pas au rendez-vous, on désespère et on arrête tout.

Dans le e-commerce, comme dans beaucoup d’autres domaines, les choses se font avec le temps.

Le meilleur moyen d’être patient est de s’en donner les moyens. Par exemple, la personne qui va quitter son travail pour se lancer dans le e-commerce et qui va se donner 4 mois pour dégager un salaire, car au delà elle n’aura plus assez d’argent pour continuer à faire face à ses dépenses quotidiennes, cette personne ne pourra que difficilement être patiente. Car elle aura choisi d’être financièrement dépendante des objectifs que son e-commerce est censé atteindre.

 

Au contraire, celui qui va choisir de créer son e-commerce en parallèle de son emploi actuel, comme je l’ai fait à mes débuts, celui-là pourra travailler en toute sérénité et sera satisfait de voir son chiffre d’affaires augmenter chaque mois, ne serait-ce que d’une centaine d’euro.

Le cas de chacun est bien sûr différent, mais la patience doit être une qualité que l’entrepreneur doit s’efforcer d’avoir.

Merci Kiro pour cette interview !

Vous pouvez découvrir l’offre de l’Agence Tijara en cliquant sur le lien ci-dessous :

Création site e-commerce
Cliquez ici pour commencer

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
2 commentaires
  • Raff

    2 ans après j’aimerai savoir où en est cette agence et ce que fait Kiro… 🙂 J’aimerai pouvoir me lancer dans le e-commerce également et au vu de tout ce que j’ai pu lire sur Kiro, son astuce-ecommerce.com et tijara,… tout a l’air d’être « sain »…

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée