Dirigeant : imaginez que vous avez votre jardin d’entreprise

Capture d’écran 2012-09-18 à 16.19.32

Quel est le point commun entre Timberland, PespiCo et Google ? Ils ont tous leur « corporate garden » (jardin d’entreprise) sur le toit de leurs bâtiments. Pourquoi ? Les bénéfices sont très nombreux…

Imaginez que c’est un jour normal dans votre entreprise, celle que vous avez créée ou reprise. A votre habitude, vous saluez vos équipes avant d’entrer dans votre bureau et commencer votre journée. Vous vous asseyez dans votre fauteuil et allumez votre ordinateur. Une nouvelle longue journée s’annonce. Cela fait plusieurs semaines que les résultats sont pâles. Mais ce qui vous rassure c’est que vous n’êtes pas le seul dans cette situation sur la zone industrielle de votre société. En revanche, plus inquiétant, c’est la baisse de régime des collaborateurs. Il faudra faire une réunion avec les managers pour identifier les points à améliorer et repartir sur de meilleures bases. Vous organisez une réunion pendant laquelle  les cadres de vos équipes vous annoncent que :

  • les collaborateurs se plaignent de ne pas pouvoir manger à l’extérieur pendant l’été (car aucun aménagement n’a été prévu pour cela sur la zone industrielle)
  • certains « clans » existent au sein de l’entreprise. Certaines personnes de différents services n’hésitent pas à se mettre des batons dans les roues
  • il est de plus en plus difficile de recruter de nouveaux talents pour remplacer les départs liés au « turnover » des employés

Même si la crise est pour beaucoup à l’origine des baisses de performance de votre entreprise, ces trois problématiques internes n’aident pas.

Vous pouvez difficilement agir sur le contexte extérieur de votre entreprise (l’économie…). En revanche, il est possible de répondre aux enjeux internes identifiés pour remotiver les troupes, améliorer les synergies d’équipe et donc la productivité et l’efficacité de vos salariés, tout en attirant les nouveaux talents.

Mais comment ?

Vous réfléchissez aux différentes possibilités : coaching, consulting… Même si les résultats peuvent être significatifs, vous vous dites qu’un peu d’originalité et d’innovation pourrait avoir encore plus d’impact. Pour cela, plutôt que de réinventer la roue, vous faites un « benchmark » sur les bonnes pratiques d’Outre-Atlantique. Et c’est là que vous découvrez un concept qui peut à lui seul répondre à vos enjeux, et encore plus…

Les plus grandes sociétés américaines, les plus innovantes, ont décidé de se mettre au vert avec les « corporate gardens » (jardins d’entreprise). En somme, elles ont fait appel à une société spécialisée pour créer un potager sur le toit de leur entreprise. Les employés bénéficient d’une nouvelle activité ludique, de fruits et légumes de bonne qualité, et d’un endroit pour se reposer à l’extérieur ! Tout à fait ce dont vous avez besoin !

Mais à qui s’adresser ici en France pour ce nouveau concept de jardins d’entreprises ?

En tant qu’entrepreneur, vous vous intéressez à l’actualité entrepreneuriale en lisant le blog Pourquoi Entreprendre :-D. C’est alors que vous avez découvert cette entreprise lauréate du concours SFR Jeunes Talents Entrepreneurs nommée Le Champ des Possibles : c’est exactement ce que vous cherchez aujourd’hui !

Vous faites alors appel à eux pour votre jardin d’entreprise. Cela colle parfaitement avec le timing, car en ce début  d’automne, cela laisse le temps de préparer le jardin pour l’été de l’année suivante. C’est alors que vous entrez dans le processus de création de votre corporate garden, dont vos employés ont hâte de voir le résultat. Après plusieurs mois de travail en commun (avec les architectes, agriculteurs, experts, …), le jardin est enfin prêt et ouvre ses portes…

Votre entreprise avec votre jardin par Le Champs des Possibles

Cela fait un an que le jardin a été lancé. L’été est revenu et les employés ont pu de nouveau avoir leurs paniers de légumes bio à 5 euros par semaine (au lieu de 15 dans les AMAP classiques). D’ailleurs, aujourd’hui vendredi, c’est le jour où ils récupèrent leurs denrées. Vous avez même remarqué que certains se plaisent à travailler la terre avec les personnes en réinsertion qui entretiennent les récoltes. En écoutant quelques conversations dans les couloirs (enfin, en entendant sans écouter…) des salariés semblent très enthousiastes à l’idée de manger mieux, tout en profitant d’un peu de verdure lors des poses déjeuner. Cela vous rassure quant à votre choix d’il y a deux ans : au moins ça plait. Mais est-ce que cela a été bénéfique pour le business ?

Vos employés ont décidé de piqueniquer dans le jardin qu’ils ont baptisé « l’Ilet ». Vous avez profité de ce vendredi pour faire une petite réunion informelle avec les chefs d’équipes pour faire le point sur le management.

Vous souriez. L’ambiance n’est plus la même qu’il y a deux ans. Peut-être est-ce le retour du beau temps, mais en tout cas il existe une évolution certaine. Moins de crispations, plus de blagues, moins de stress. Normal en même temps, car la situation commerciale de l’entreprise continue de s’améliorer depuis 1 an. Les retours sont plus positifs :

  • les commerciaux sont plus persuasifs et ont réussis à décrocher plus de contrats depuis quelques semaines
  • l’équipe marketing a en parallèle pensé à une campagne de communication très créative qui n’augmentera le budget « communication » de moins d’un pourcent pour un impact potentiel très important
  • moins d’absentéisme lié aux congés maladie
  • moins de coups bas sont recensés entre les différents services
  • Meilleur recrutement

Pourquoi de tels changements ?

Pour l’inauguration de « l’Ilet », un évènement interne « interservice » a été créé. Le service commercial a pu faire un atelier « tomate » avec le service production : « du team building » qui a permis aux commerciaux d’avoir une meilleure communication avec ce service, de mieux comprendre les produits et donc de mieux les vendre. Les « marketeurs » quant à eux ont pu faire un atelier avec les designers, ce qui a pu libérer d’autant plus leur créativité. Et cela va sans dire que ces ateliers, qui ont lieu une fois tous les deux mois dans le jardin maintenant, ont permis non seulement aux équipes de développer certaines compétences transversales comme la créativité, tout en améliorant les relations entre les services. D’où la meilleur performance interne. Et vos employés sont fiers de travailler dans une société qui se préoccupe du bien-être d’autrui (le leur et celui des personnes en réinsertions qui travaillent dans le jardin).

Un film a été réalisé par Le Champ des Possibles sur cette aventure de « l’Ilet » : et cela plait aux futures recrues ! Meme si la zone industrielle n’est pas très « sexy », ils sont séduits à l’idée de pouvoir profiter d’un panier bio pas cher et d’un espace de détente agréable dans une entreprise qui est préoccupée par le bien-être de ses salariés et par la réinsertion professionnelle de personnes en difficultés.

Enfin, les médias commencent à parler de vous en tant que pionier : l’industrie qui se met au vert tout en récompensant ses salariés et en encourageant l’insertion professionnelle. La semaine dernière vous reveniez d’une émission diffusée sur France 3 à ce sujet. Bien entendu, cela a été très bénéfique pour votre image et pour vos affaires, d’autant plus que vous êtes le seul parmi vos concurrent à le faire…

 

 

Avez-vous envie de vivre cette formidable expérience ?

Aimeriez-vous faire partie de ces dirigeants pioniers pour le bien-être de votre entreprise et dans votre entreprise ?

Si c’est le cas, vous pouvez me contacter pour voir comment travailler avec Le Champ des Possibles et avoir votre jardin d’entreprise.

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
3 commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée