[Video] – Entreprenez et développez votre audace

Jean Cocteau audace2
Boostez votre cerveau

« Le tout dans l’audace c’est de savoir jusqu’où on peut aller trop loin »

— Jean Cocteau

L’entrepreneuriat est un excellent moyen pour booster votre audace

Quand vous êtes dans l’état d’esprit entrepreneurial, vous êtes dans un flux continu d’actions et de prises d’initiative. Vous avez des idées, vous les transformez en concept puis en projet pour les concrétiser par l’action. Vous êtes constamment en train d’expérimenter, d’explorer de nouveaux horizons, en sortant de votre zone de confort (la zone temporelle, géographique et mentale dans laquelle vous êtes très confortablement installé, mais dans laquelle vous êtes plutôt statique). Mais pour cela vous devez affronter certaines peurs, car l’inconnu crée souvent des appréhensions (peur de l’inconnu).

Vous développez votre courage en affrontant vos peurs (le courage n’étant pas l’absence de peurs, mais le fait de les surpasser). C’est ce que fait l’entrepreneur, toute personne étant dans l’état d’esprit entrepreneurial.

Des astuces pour booster votre audace

Allez en soirée networking. C’est un excellent exercice pour dépasser votre timidité et gagner confiance en vous. Car je pense que vous serez d’accord avec moi si je vous dis que le culot est une histoire de confiance en soi. En rencontrant d’autres personnes, vous sortez de votre zone de confort et apprenez à vaincre votre peur de l’inconnu. Plus vous ferez face à l’inconnu, moins vous l’appréhenderez. En plus, vous aurez une plus grande ouverture d’esprit car vous aurez rencontré d’autres personnes, d’autres points de vue, d’autres idées, etc.

Parlez devant une webcam et partager vos vidéos sur Internet. Vous verrez, cela fait très peur au début, mais une fois lancé, vous développerez beaucoup de soft skills (compétences douces dont nous parlons Julien et moi dans nos vidéos sur les soft skills). Se montrer en public est très intimidant, et vous vous demandez souvent « serai-je ridicule ? » ; « que penseront les personnes qui regarderont ma vidéo ? » ; « est-ce que j’apporte un contenu utile ? » … Et je parle en connaissance de cause.

Et vous, quelles sont vos techniques pour booster votre audace ?

PS : je vous rappelle que vous pouvez participer au concours Pourquoi Entreprendre « Que feriez-vous pour booster l’entrepreneuriat en tant que Président de la République ? ».

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...
3 commentaires
  • Jeremy Goldyn

    Bonjour Jérôme,

    En effet, pour entreprendre il faut de l’audace. Le plus dur est de faire le premier pas. Surtout quand tu aprles de se montrer en public sur un site web. J’ai moi-même été confronté à cette expérience et après quelques temps, c’est beaucoup plus simple. Je pense que c’est un excellent exercice.

    Si vous voulez Entrprendre, mon conseil serait de faire les choses intelligemment. Ne vous lancez pas dans votre idée en croyant que vous avez l’idée du siècle ou que tout le monde autour de vous, vous dit que vous avez une bonne idée. Ce n’est pas suffisant. Pour réussir un projet, du moins pour valider votre idée, vous devez la tester auprès de vos clients potentiels et voir à quel point ils seraient prêt d’acheter. Si oui, pourquoi, si non, pourquoi également. Connaitre ce qui ne va pas dans votre business est beaucoup plus intéressant que de connaitre ce qui fonctionne.

    N’hésitez pas à lancer un projet. À coup sûr, vous en ressortirez grandi.

    Jérémy Goldyn

  • Jerome Hoarau

    Merci pour cette réponse détaillée Jeremy.
    C’est important de se lancer comme tu dis, mais ne pas le faire n’importe comment. Si l’on procède par étape, et que l’on fasse le point à chaque seuils de progression, alors nous nous installons dans une dynamique vertueuse. Mais pour cela il faut que l’on procède un minimum avec notre cerveau gauche, la raison, sans pour autant que celle-ci bride notre audace. C’est un équilibre à trouver je pense.

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée