Thomas Jefferson : Je crois beaucoup en la chance…

Voici la citation de la semaine de Pourquoi Entreprendre :

« Je crois beaucoup en la chance ; et je constate que plus je travaille, plus la chance me sourit »

de Thomas Jefferson.

Qui est Thomas Jefferson ?

Jefferson est le 3ème Président des Etats-Unis. Il a été le président qui a acheté la Louisiane à la France pour un prix dérisoire au grand dam de notre nation… En se faisant, il doubla par la même occasion la superficie de son jeune pays.

En plus d’être un grand homme d’Etat, il était également inventeur, philosophe, architecte et agronome. Encore un grand personnage aux multiples casquettes !

Cela me rassure de lire et de rencontrer beaucoup de personnes qui ont une approche multi-projets et multi-casquettes. Car je mène moi-même plusieurs projets de front (avec des associés et des partenaires, jamais seul) et souvent je me remets en question par rapport à cette approche.

Jefferson nous fait profiter de son côté philosophe avec cette belle citation.

Pourquoi cette citation ?

Souvent nous avons tendance à voir la chance comme un phénomène totalement aléatoire et comme quelque chose qui nous dépasse. C’est la chance qui nous choisit et il est impossible d’avoir une quelconque influence sur celle-ci.

Or ceci n’est qu’un point de vue parmi d’autres. Il existe une autre vision qui consiste à voir la chance comme un facteur, un levier, que l’on peut influencer. Jefferson est clairement dans cet état d’esprit. Il ne dit pas qu’il contrôle sa chance, en revanche il montre qu’il l’influence par son travail.

La chance est en quelque sorte une source d’opportunités que l’on peut influencer.

Et vous, que vous inspire cette citation ?

Bon weekend !

Article proposé par le blog entrepreneuriat Pourquoi Entreprendre : plus que créer son entreprise, un état d’esprit d’esprit

1 réponse
  1. Fabien HENON
    Fabien HENON dit :

    Belle citation qui montre que la chance seule n’amène à rien, elle nous aide que si nous faisons quelque chose en retour. Ca ressemble un peu à « qui ne tente rien n’a rien » de ce point de vue là je trouve.

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *