Articles

Content Marketing : le contenu d’un article influe-t-il réellement sur le référencement naturel ?

Je vous avais déjà expliqué les bases du SEO lors d’un précédent article, il est temps de s’y attarder d’avantage.

Même si les règles du SEO changent régulièrement, une règle d’or reste fixe : « content is king », le contenu est roi. Cette petite phrase, énoncé par Bill Gates en 1996, est encore d’actualité aujourd’hui et reste une des meilleures techniques afin de booster le référencement naturel de son site. Publier un contenu original, de qualité et optimisé demande du temps mais le ROI est flagrant. Une relation de confiance s’installe entre le site et le lecteur qui aura plus de chance de rendre l’article viral et de revenir sur votre page. Voici tout l’intérêt de l’intégration d’une section « blog » ou « article » à un site Web. C’est pourquoi il est important de se concentrer sur la rédaction d’articles de qualité.

Rédiger des articles de qualité

Dans ce dossier, je vous présente quelques astuces afin d’améliorer la qualité de vos articles. En les mettant en place, vous verrez rapidement l’efficacité du motto « content is king ».

Utiliser les bons outils

Avant de vous atteler à la rédaction de votre prochain article, demandez-vous : quelle question se posent mes lecteurs à propos de ce sujet ? Voilà votre point de départ, il vous suffit alors d’y répondre en intégrant quelques mots-clés et liens internes pertinents.
Pour trouver cette fameuse question, point de départ de votre article, vous pouvez jeter un coup d’œil sur les questions les plus fréquemment posées par vos clients. Vous êtes ainsi sûrs d’être aligné avec les attentes de votre audience cible. L’outil Answerthepublic peut également se révéler utile puisqu’il permet de créer un aperçu des séries de questions possibles en lien avec votre mot-clé.

Trouver des mots-clés pertinents et en lien avec votre marché

Afin de déterminer le(s) mot(s)-clé(s) à intégrer dans votre titre et tout au long de l’article, le plus simple reste d’utiliser le Keyword planner d’Adwords et Google Trends, deux outils de SEO mis à disposition par Google. Malheureusement, à part si vous faites appel au service publicitaire d’Adwords, les valeurs fournies restent approximatives comme l’explique 1&1 dans son Digital Guide tout en présentant des alternatives tout aussi efficaces.
Vous pouvez également vous inspirer de la concurrence, mais gardez en tête votre public cible. Pour cela, il faudra vous rendre sur leur site afin de voir ce qu’ils postent, notamment les articles les plus lus et les plus partagés. Rien ne vous interdit de vous en inspirer pour rédiger un article d’une qualité encore plus grande. N’oubliez pas : content is king !

Un titre accrocheur

Je vous avais déjà fait part de mon erreur en matière d’intégration de mots-clés dans le titre. Vous pourrez remarquer que je fais depuis attention à créer un titre accrocheur, c’est-à-dire court, visuel et sous forme de question. Pensez Buzzfeed, le contenu en plus ! Votre titre représente 80% du succès de votre article. Afin de voir quelle accroche est la plus percutante, vous pouvez l’A/B testing.

Mesurer les résultats de l’amélioration du content

Il n’existe malheureusement pas de recette miracle pour assurer la réussite d’un référencement naturel. Seul un contenu de qualité et optimisé intelligemment saura intéresser les moteurs de recherche et votre audience cible. Le plus important reste encore de publier régulièrement et de s’aider d’une application comme IFTTT afin de gérer une diffusion automatique et simultanée sur tous vos réseaux sociaux. Vous économiserez ainsi du temps, que vous pourrez consacrer à l’analyse de votre ROI : avez-vous gagné des lecteurs ? des clients ? en viralité ? en trafic SEO ? Il ne vous reste plus qu’à vous demander ce qui a bien marché et pourquoi. C’est ce que j’aime appeler la « sagesse entrepreneuriale ».

Avez-vous une stratégie de référencement naturel pour votre entreprise ?

Le référencement naturel (ou SEO) fait partie des incontournables d’une stratégie marketing. En avez-vous une ?

Pour ma part, c’est grâce au SEO (référencement naturel) que j’ai plus de 80% de mon trafic journalier sur Pourquoi-Entreprendre.fr. C’est à dire que 80% des personnes qui découvrent mon blog m’ont trouvé en tappant une requette sur Google pour laquelle une page de mon site remontait dans les classement.

J’ai récemment publié un article sur le sujet dans lequel j’explique deux leviers que j’utlise maintenant pour améliorer mon référencement : Qu’est ce que le SEO et pourquoi c’est important pour les entrepeneurs ?. Ces techniques sont issues des bonnes pratiques en matière de stratégie de référencement par Eskimoz.

Dans ce nouvel article, je publierai comment je travaille de manière simple mon référencement pour mon entreprise.

Identifier l’univers lexical de sa cible

Un enseignement essentiel que je retiens de mes nombreuses erreurs entrepreneuriales : construire à partir de mon point de vue plutôt que de celui de ma cible. A chaque fois que j’ai fait cela, ça n’a pas fonctionné, que ce soit pour la création d’une offre ou pour ma communication. Cela en va de même pour le référencement : soyez à fond dans l’empathie et parlez la langue de votre cible !

Un exemple très concret : cela fait 5 ans que je parle de soft skills alors que ça ne parlait qu’à moi… et aux autres coachs. Par conséquent, difficile de toucher ma cible (les entreprises) si c’est un univers lexical qui ne leur semble étranger. Bon aujourd’hui c’est différent, car la presse en parle de plus en plus (d’où mes multiples apparitions presse ces derniers temps).

Ne faites pas la même erreur et synchronisez vous le plus tôt possible avec vos clients potentiels.

Répondre à leurs questions

Que faites-vous lorsque vous allez sur Google ? Pour ma part, je pose souvent des questions. Une des astuces que j’ai pu observer dans le monde du référencement naturel, c’est de répondre aux questions que posent vos prospects à Google. Pour cela, allez droit au but en utilisant cette question en titre de votre article ou de votre vidéo directement.

Impliquer des partenaires

Pour les personnes qui me suivent, vous avez surement remarqué que je construis très régulièrement du contenu avec d’autres entrepreneurs, que ce soit des articles écrits (les dossiers) ou à travers des vidéos (les émissions). Quel est l’avantage SEO à cela me demanderez-vous ? Vous augmentez vos chances que d’autres sites parlent de votre contenu sur leurs propres réseaux (les contributeurs notamment). Et comme visiblement la popularité d’un article sur les réseaux sociaux impacte votre référencement (Twitter en l’occurence), vous avez tout intérêt à intégrer cela dans votre stratégie de référencement naturel.

Qu’est ce que le SEO et pourquoi c’est important pour les entrepeneurs ?

Le référencement, ou autrement appelé SEO (Search Engine Optimization) fait partie des outils webmarketing indispensables pour les entrepreneurs. Que vous agissiez de manière locale ou de manière nationale, bien remonter dans les moteurs de recherche sur des requêtes que tapent vos clients potentiels.

Pour ma part, je vous avoue que Pourquoi-Entreprendre.fr m’a beaucoup aidé dans ce sens (j’ai quelques articles assez bien référencés). Mais j’ai tellement à apprendre sur le sujet ! C’est la raison pour laquelle j’ai commencé à effectuer quelques recherches dernièrement. Le premier constat : les règles du SEO changent très régulièrement ! D’où l’importance de ne jamais prendre pour acquis ce que l’on croit savoir et maitriser sur ce sujet.

Mes recherches m’ont amené à découvrir l’article le plus complet que j’ai lu jusqu’à maintenant sur le référencement d’aujourd’hui, un vrai guide SEO. Voici les points clefs que j’en retire.

Le SEO (ou référencement), c’est un art ET une science

Même s’il est possible de réaliser des expériences, de valider des hypothèses et de finalement avoir une démarche scientifique en matière de référencement internet, le SEO reste avant tout centré sur l’humain. En effet, les algorythmes intègrent de plus en plus d’indicateurs sur la dimension humaine des articles (popularité sur les réseaux sociaux, nombre de visites, durée de chaque visite, …). Sachant que l’humain est hautement imprévisible, étant un être à la fois rationnel (parfois) et émotionnel (souvent), la performance SEO d’un site ou d’une page tient souvent à de l’art plutôt qu’à de la science. Finalement, je dirais que les référenceurs sont des scientifiques avec une sensibilité artistique. D’ailleurs ce point de vue est complété par cet autre article intéressant sur le SEO.

Mais plutôt que de passer de nombreuses lignes à décrir le côté artistique ou scientifique du référencement web, je préfère partager avec vous quelques bonnes pratiques que j’ai l’intention de tester de mon côté.

Quelques bonnes pratiques SEO pour améliorer le référencement de ses pages et articles

Dans ce dossier, voici les quelques bonnes pratiques que j’ai pu découvrir et que je testerai dans mes prochains articles.

Créer des liens internes dans son site

Ce conseil revient assez souvent dans la littérature SEO. Cette pratique conseil à intégrer des liens dans ses articles vers d’autres articles liés au SEO, comme cette interview que j’ai pu réaliser sur le sujet par exemple.

Mais afin d’éviter la « sur-optimisation » (que Google interprèterait comme de la triche), diversiféez le plus possible les mots clefs concernés pour un lien url.

Ajouter une balise « En savoir plus »

Avez-vous déjà vu des articles comportant la notion « En savoir plus » permettant de dérouler suite à un clic un contenu « caché » ? Cette pratique serait à priori intéressante à mettre en place pour améliorer son référencement.

Mettre LE mot clef principal dans son titre

Le focus, le focus, le focus.

Cela fonctionne aussi pour le référencement. D’ailleurs ma plus grande erreur aura été de chercher à « optimiser » mes articles pour plusieurs mots-clefs. Mais cela dilue l’impact des efforts fournis. Mieux vaut donc rester simple et focus, à savoir 1 article = 1 mot-clef.

Faire un « sommaire » en début d’article pour les articles longs

J’ai beaucoup aimé cette pratique, à condition que l’article soit suffisamment long bien entendu. Par ailleurs, il semblerait  qu’y intégrer des questions serait un vrai plus, car les internautes posent souvent des questions sur Google.

Faire des articles d’au minimum 500 mots

La longueur des articles pour le SEO devient à mon avis de l’ordre du sens commun aujourd’hui !

Miser sur Twitter pour booster son référencement

Ca m’a plutôt surpris, même si intuitivement je me disais que les réseaux sociaux devenus incontournables, avaient surement un poids dans le référencement. Par conséquent, misez sur Twitter pour bien référencer vos articles !

 

 

 

Votre SEO fait-il partie de votre stratégie d’entreprise ?

Le référencement, ou SEO (Search Engine Optimization), est un élément important pour la communication web d’une entreprise, mais souvent sous-estimé malheureusement.

D’après de nombreux experts dans le domaine, le SEO doit être pensé en amont de l’entreprise, dans le cœur même de sa stratégie.

Le potentiel de Google en France

D’après les chiffres de StatCounter de 2015, Google possède 90% de parts de marchés dans le monde, 93% en Europe et 95% en France. Avec 3,3 milliards de visites quotidiennes sur leur moteur de recherche, vous comprenez l’importance d’y être bien positionné.

Je connais de nombreuses entreprises générant plus de la moitié de leur chiffre d’affaires uniquement grâce à leur SEO (leur référencement sur Google). Et pas uniquement dans le domaine de produits numériques ou de e-commerce. De plus en plus de commerces de proximité ou d’activités locales (comme les restaurants, les services, …) se font trouver par leurs clients grâce au moteur de recherche.

Qui n’a jamais tapé (ou demandé) à Google « Quel restaurant rapide dans le 10ème arrondissement de Paris » ?

Intégrer le SEO dans sa stratégie d’entreprise

La question est : comment être bien placé sur Google ? Difficile d’être exhaustif en un paragraphe d’article pour répondre à cette question. Des livres entiers existent sur le sujet.

De ce que je peux retenir de plusieurs rencontres avec des experts et de mon expérience personnelle, je me rends compte que plus on s’y prend en amont, mieux c’est.

Car avant de penser aux liens entrants (les liens que d’autres sites font vers le votre), à l’optimisation des mots clefs dans vos articles, etc., il est important de valider les trois étapes suivantes :

  • Identifier les expressions clefs que tape sur les moteurs de recherche la cible que vous souhaitez toucher.
  • A partir de ces expressions clefs, créer des « groupes de mots » reliés entre eux pour déterminer le type de contenu à créer pour chaque groupe de mots.
  • Définir l’arborescence de son site à partir des différentes pages à créer.

Plus cette réflexion se fait en amont dans votre stratégie, mieux c’est. Par exemple, je me suis positionné sur la prise de parole dans mon activité de coaching individuel. Si je pense en termes de stratégie, je vais réfléchir aux expressions couramment utilisées sur Google dans ce domaine avec par exemple « peur de parler en public », « stress à l’oral », « comment avoir du charisme »,…

Une fois ces expressions identifiées, je vais créer des pages sur ces expressions, et les faire connaître avec des partenaires. Quel lien avec la stratégie ? Ces expressions sont des besoins exprimés par les utilisateurs de Google. Google est un excellent outil d’étude de marché quand vous y réfléchissez !

« Le meilleur moment pour planter un arbre était il y a 20 ans. Le deuxième meilleur moment est maintenant. » – Proverbe chinois.

Si vous découvrez cette bonne pratique aujourd’hui mais que votre entreprise est déjà lancée, ne vous inquiétez pas, il n’est jamais trop tard pour bien faire. Il est toujours possible d’améliorer son référencement même si le site est déjà lancé.

Pour aller plus loin sur le sujet, j’ai récolté l’avis d’un expert, Philippe El Khechen, co-fondateur de Primelis, une agence spécialisée sur le sujet. Merci à lui pour ses réponses.

Philippe PrimelisL’avis de l’expert Philippe El Khechen

Son TOP 3 des raisons pour lesquelles intégrer le SEO dans sa stratégie d’entreprise

#1 : Positionnement et visibilité sur le long terme si la stratégie est menée « proprement », on ne paye pas « au clic » pour acquérir un visiteur. On capitalise sur son site web : les efforts faits aujourd’hui paieront encore demain, contrairement à l’AdWords par exemple, où toute visibilité est perdue dès le budget épuisé.

    #2 : Positionnement en termes de demande plutôt que d’offre, c’est le prospect qui nous « recherche », plutôt que l’inverse, donc conversion plus facile. Etre dans les premiers résultats naturels sur Google est aussi un moyen de gagner en confiance auprès des internautes : on est plus légitime.

    #3 : Opportunité pour les marques de devenir leur propre média, de diffuser leurs contenus, leurs valeurs et leurs offres.

Comment faites-vous pour travailler le SEO de l’entreprise avant le lancement du site ?

Avant le lancement d’un site, la grosse partie du travail concerne l’analyse de la structure (niveau de profondeur des pages, formats d’URLs, maillage, langage de code utilisé,…), du balisage (balises title, <h1>, meta description,…), du « paramétrage » (balise canonical sur les pages, blocage de l’indexation et/ou du crawl de Google sur certaines pages via le fichier robots.txt ou l’attribut « noindex, nofollow », mise en place du sitemap, balises hreflang si le site est multilingue,…) et des contenus (vérification que les contenus ne sont pas dupliqués, qu’ils sont suffisamment optimisés sur les mots-clés choisis, que les pages ont suffisamment de contenu par rapport aux attentes de Google,…). Tout cela s’effectue en parallèle de l’établissement d’une stratégie de positionnement.

Et si le site est déjà lancé, comment faites-vous à ce moment ?

Si le site est déjà lancé, toutes les étapes citées plus-haut sont également à réaliser, l’inconvénient c’est qu’il est parfois plus délicat d’appliquer des recommandations SEO quand un site est déjà en place et génère du trafic, car les modifications auront plus d’impact que sur un site encore en développement.

L’autre point essentiel, pour un site qui est déjà en ligne, est la partie « popularité », ce qu’on appelle le netlinking. A savoir, mettre en place une stratégie pour que le site reçoive des liens de qualité (autrement dit des liens venant de sites thématiques, pertinents et déjà bien considérés par Google). Cela peut par exemple passer par de l’achat de liens (si c’est fait dans une démarche qualitative encore une fois) ou la mise en place d’actions pour favoriser la création de liens naturels par les internautes (linkbaiting).

Dans les deux cas, que le site soit ou non lancé, la stratégie SEO est établie selon les objectifs client, la concurrence et les attentes de Google sur les différentes expressions visées.

Chose importante à retenir : le SEO est indispensable aujourd’hui dans la stratégie marketing d’une marque. Tous les acteurs prennent conscience du rôle primordial du SEO, et même de grandes enseignes comme par exemple la Fnac ou Darty investissent aujourd’hui dans le référencement pour contrer des pure players (Amazon, Cdiscount,…) qui ont compris beaucoup plus tôt l’importance de ce levier. Chaque opération marketing d’une marque, même offline (publicité presse, affichage, radio, PLV,…) doit être relayée en SEO pour que le consommateur curieux qui cherche à retrouver en ligne l’expérience vécue offline puisse la retrouver sur le site de la marque, et non sur un site « satellite ». C’est une autre forme de communication cross-canal, qui est aujourd’hui la tendance : la frontière entre web & offline se réduit.

Dernier conseil pour une entreprise qui souhaite faire du SEO : plus le travail est amorcé en amont, mieux c’est, car il ne faut pas oublier que le référencement est un travail à moyen/long terme.

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.