Articles

Quand le salariat est remplacé par l’entrepreneuriat grâce au portage salarial

Le 11 novembre lors de l’AperoEntrepreneur London, j’ai pu discuter avec le sénateur-entrepreneur Olivier Cadic à propos de « l’uberisation » du travail.

Je pense que la crise de l’emploi est une illustration de cette tendance d’un ralentissement du système du salariat au profit du statut d’indépendant.

Voici une photo de l’événement avec Olivier Cadic sur la gauche :

L’essoufflement du CDI

Notre société est basée sur la sécurité et la stabilité. Mais dans un monde dans lequel tout va très vite et où 50% des emplois de demain seront obsolète d’ici 10 ans, il est difficile de conserver cette sécurité.

Le constat que je fais est le suivant : l’équilibre dans notre société viendra de la flexibilité, car, comme le disait Darwin “Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements.”

Le dinosaure « CDI » s’essouffle alors que le sapiens-sapiens « statut d’indépendant » grandit. Je le vois clairement quand plusieurs personnes de mon entourage quitte leur emploi salarié puis continuent d’effectuer des missions dans leur ancienne entreprise avec un statut d’indépendant (ce qui offre plus de flexibilité pour les deux parties).

L’avènement des indépendants

Le statut d’indépendant repose sur la création de son entreprise ou de son statut d’auto-entrepreneur pour pouvoir facturer un service à un client. Un salarié effectue le même échange mais en contrepartie d’un salaire fixe.

Ces options de création d’entreprise ont des avantages, mais aussi des désavantages comme les suivants :

  • démarches administratives contraignantes,
  • limitations du statut d’auto-entrepreneur en termes de chiffre d’affaires,
  • plus grandes responsabilités quand vous êtes seul,
  • ne pas appartenir à un réseau (et se sentir isolé).

Une option existe en France pour conserver son indépendance d’entrepreneur tout en se déchargeant de ces contraintes citées plus haut : le portage salarial.

Voici une explication illustrée expliquant comment ce système fonctionne si vous ne le connaissez pas encore.

portage salarial

Vous conservez les avantages du salarié en termes de protection sociale et de liberté face aux démarches administratives en contre partie d’un pourcentage de votre chiffre d’affaires. Vous pouvez également en savoir plus sur ce statut dans cet article « tout sur le portage salarial ».

Et vous que pensez-vous de cette « uberisation du travail » et du statut de salarié ?

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

Un iPhone6 S à gagner grâce au concours de Webportage

Aujourd’hui j’aimerais vous présenter un concours qui a attiré mon attention : celui proposé par Webportage.com pour les 10 ans de son existence. Un iPhone 6 S est en jeu et je pense qu’étant donné l’entreprise concernée et le lot, cela devrait vous intéresser.

Dans cet article, je vous présenterai donc les trois points suivants :

1- Rappels sur les grandes lignes du portage salarial

2- Les 10 ans de Webportage

3- Participez au concours

Rappels sur les grandes lignes du portage salarial

Le portage salarial est une solution pour les entrepreneurs indépendants leur apportant les bénéfices suivants :

  • une entité facturante pour démarcher des entreprises (dont certaines ne traitent pas avec les « auto-entrepreneurs » par exemple),
  • des facilités administratives car toutes les démarches administratives sont gérées par la société de portage,
  • un statut de salarié apportant tous les avantages qui vont avec (sécurité sociale, cotisations pour le chômage, retraite, prévoyance et s’il le souhaite une mutuelle d’entreprise),

Chaque mois le chiffre d’affaires de l’entrepreneur en portage est transformé en salaire (en prenant en compte les différentes charges sociales, patronales, …). Retrouvez ici le simulateur de revenus en portage salarial.

Finalement le quotidien de l’indépendant ne change pas de celui d’un « freelance classique » (avec sa liberté) si ce n’est qu’il ne dédie plus de temps et d’énergie à la gestion administrative et comptable de son entreprise.

Par ailleurs, en effectuant des recherches sur ce système, je viens de découvrir qu’il est également possible de faire du portage en complément d’une autre activité comme les étudiants, retraités, ou auto-entrepreneurs par exemple. Je connais entre autre un entrepreneur qui touche régulièrement son plafond de chiffre d’affaires d’auto-entrepreneur et effectue le reste de ses prestations en portage salarial.

Les 10 ans de Webportage

Webportage fait partie des acteurs incontournables du portage salarial avec la particularité d’être 100% en ligne. Cette entreprise a été fondée par Jérôme TARTING en 2005 en pariant sur une activant totalement numérisée et online. Ce risque a visiblement été payant car l’entreprise a maintenant plus de 10000 inscrits sur leur plateforme avec plus de 130 000 heures de prestations de facturées.

Depuis leur lancement, ils ont réussi à développer des fonctionnalités et des outils dédiés facilitant la vie de l’entrepreneur :

  • outil de gestion et de facturation,
  • application mobile (pour la mobilité),
  • outils de présentation de frais professionnels,
  • paramétrage d’options de salaire – notamment pour obtenir des revenus réguliers,
  • suivi de remise de chèques,

Et pour fêter leurs 10 ans, ils organisent un concours destiné à tous les entrepreneurs et personnes qui pensent à se lancer.

Participez au concours

Qui peut y participer ?

Toutes les personnes majeures, résidant en France (Métropolitaine).

Comment y participer ?

En visitant la page Facebook de WebPortage et en complétant le questionnaire « Quel entrepreneur êtes-vous? » pour découvrir son profil d’entrepreneur parmi les 3 profils disponibles : Fonceur / Créatif / Rationnel.

Pour augmenter vos chances, il vous est possible de parrainer des amis pour le concours.

Un tirage au sort sera organisé et prendra en compte le nombre d’amis parrainés.

Le concours a démarré le mardi 8 septembre et prendra fin mercredi 14 octobre à minuit

Le prix sera remis au gagnant après le tirage au sort.

Comment le gagnant sera-t-il connu ?

Une annonce sera postée sur leur page Facebook le jeudi 15 octobre à 11h00, ici : https://www.facebook.com/webportageportagesalarial

Je viens d’y participer pour ma part :-). En plus de l’obligation de présenter une ordonnance, le prix du cialis en pharmacie edmedef.com va fortement varier en fonction de chaque officine. Et vous ?

Bonne chance à toutes et tous pour ce concours.

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

Entreprendre grâce au portage salarial : les nouvelles règles

Le portage salarial est un statut permettant aux consultants ou indépendants de réaliser des missions ou de lancer leur activité tout en conservant un statut de salarié. Cette alternative dédiée à ceux qui souhaitent travailler en freelance séduit de plus en plus d’entrepreneurs. En 2014, le portage concernait environ 50 000 personnes, d’après le syndicat des Professionnels de l’Emploi en Portage Salarial (PEPS).

Suite à une ordonnance adoptée en Conseil des ministres le 2 avril 2015, cette nouvelle forme d’emploi est définitivement légalisée. Conformément aux engagements du Premier Ministre et du Ministre du Travail, le gouvernement marque ainsi sa volonté de favoriser le portage salarial en apportant des changements que nous vous présentons dans cet article.

Comment fonctionne le portage salarial ?

Pour illustrer le fonctionnement du portage salarial, prenons le cas d’un consultant en informatique. Ce dernier réalise une mission pour un client. Il est rattaché à une société de portage salarial qui se charge de sa rémunération et des autres formalités administratives. C’est donc une relation tripartite qui lie le consultant, son client et la société de portage.

Une des forces du portage c’est l’accompagnement que propose la société de portage salarial qui permet au consultant d’avoir les clés pour développer son activité. De nombreux porteurs de projets se tournent dans un premier temps vers le portage salarial avant de créer leur entreprise lorsque le business model est éprouvé. Ils bénéficient ainsi de conseils de professionnels et peuvent valider la viabilité de leur business plan sans prendre de risques.

Les nouvelles règles du portage

Le Gouvernement a adopté une ordonnance décisive sur le portage salarial dans l’objectif de sécuriser ce dispositif en clarifiant ses conditions de recours. Cette infographie réalisée par l’entreprise de portage ITG explique les nouvelles modalités.

infographie-itg-portage-salarial-ordonnance-avril-2015

  1. Un élargissement du profil des consultants pour un système plus souple :

Le profil des consultants se voit étendu grâce à deux mesures :

– d’une part, grâce à la baisse du seuil de rémunération requise, de 2.900 à 2.380 euros brut, soit 75% de la valeur mensuelle du plafond de la Sécurité Sociale ;

– d’autre part, au travers de la définition d’un nouveau cadre juridique, rendant le portage salarial accessible à l’ensemble des consultants autonomes, dès lors que ces derniers justifient d’une expertise suffisante

  1. Une définition plus précise du portage salarial et un renforcement des obligations incombant à une entreprise de portage

Selon la nouvelle définition fixée par l’ordonnance, le portage salarial n’est plus un simple « ensemble de relations contractuelles » entre un expert, un client et une société de portage. Celui-ci s’assimile désormais à un « ensemble organisé », se traduisant par une relation tripartite :

– la relation entre une entreprise de portage salarial, instaurée pour répondre à la demande d’une entreprise cliente,

– la conclusion d’un contrat de travail conclu par cette même entreprise de portage et un salarié dit « porté » et rémunéré par cette entreprise.

Par ailleurs, les entreprises de portage, tenues d’exercer exclusivement leur activité de portage, devront déclarer leur activité auprès d’une autorité administrative.

Plus d’informations sur le portage salarial

La société leader en France, ITG, vous propose des journées formation offertes aux personnes désireuses de découvrir le portage. Vous pouvez consulter le programme et vous inscrire sous ce lien.

Vous pouvez aussi télécharger le livre blanc « Tout savoir sur le portage salarial » contre un partage sur twitter ou linkedin via le bouton ci-dessous :

A lire aussi sur le même sujet :

Nouvel acteur du portage salarial : Flexi-Entrepreneur

Le portage salarial connaît un fort essor depuis quelques années. La fragilité et les limites du statut d’auto-entrepreneur, et la frilosité à recruter en France, offrent de nouvelles opportunités à ces sociétés permettant à des personnes d’entreprendre individuellement sans les contraintes de la création et de la gestion d’une société et avec les avantages du salariat.

Dans ce nouvel article, je vous propose de découvrir un nouvel acteur de ce milieu en plein boom : Flexi-Entrepreneur.

Rappel sur le portage salarial

Le portage salarial répond selon moi à deux besoins très présents en France :

  1. Simplifier ses démarches administratives et fiscales quand on entreprend.
  2. Profiter des avantages de la sécurité sociale (assurance chômage, …).

Il s’agit de l’alternative la plus intéressante au statut d’auto-entrepreneur. Ce dernier statut a de nombreux points forts comme la flexibilité et la simplicité de gestion. Cependant l’auto-entrepreneuriat a également des inconvénients :

  • Limitation du plafond du chiffre d’affaires (32900 euros pour les services).
  • Taxation sur la base du chiffre d’affaires plutôt que sur les bénéfices (pas de possibilité de faire passer les dépenses en charges.
  • Inscription au RSI plutôt qu’à la Sécurité Sociale (pas d’assurance chômage,…).

La solution proposée par Flexi-Entrepreneur apporte des réponses à ces inconvénients du statut d’auto-entrepreneur.

J’ai également l’intuition que la France est dans une phase poussant les personnes à créer leur propre emploi :

  • Difficulté à se faire embaucher (préférence pour opter pour un prestataire de service plutôt que pour un poste salarié).
  • Ere du pluri-emplois plutôt que du mono-emploi (comme me le disait Robin Chase dans cet entretien).

Le portage salarial répond à ces enjeux sociétaux.

Un site inspirant et bien construit

Ce que je trouve différent avec Flexi-Entrepreneur, c’est la manière de présenter les choses, avec simplicité et pédagogie.

Voici les inspirations que je retiens de ce site :

  • Une seule page dynamique et bien structurée pour améliorer le référencement.
  • Création d’un néologisme avec « Flexi-Entrepreneur » pour se réapproprier le concept de portage salarial.
  • Un comparatif avec les autres solutions existantes pour faire de la pédagogie.
  • De la transparence sur les coûts et les limites du modèle.
  • Une FAQ (Foire Aux Questions).
  • Une dimension humaine et de proximité avec une biographie du fondateur et l’accent mis sur la communauté de consultants créée par l’entreprise.

Je vous invite à visiter leur site pour en savoir plus sur : http://www.flexientrepreneur.com/ .

Que pensez-vous de leur manière de présenter les choses ?

Cilia Boes relève le défi du freelance grâce au portage salarial

Entreprendre c’est déguster les défis qui s’offrent à vous ou que vous vous offrez à vous-même en les créant.

Mais chaque décision prise apporte son lot de plaisir et son prix : êtes vous prêt à « payer le prix » d’une opportunité qui s’offre à vous ?

Cilia Boes, styliste en lingerie et maillot de bain connait très bien cette situation. Après avoir longtemps été salariée dans son domaine de prédilection, elle se voit offrir l’opportunité qui lui fera faire un bond en avant énorme dans sa carrière : travailler pour une entreprise sud-coréenne en tant que directrice artistique.

Le prix de cette opportunité : travailler en freelance et accepter de plus grandes responsabilités.

Le portage salarial chez JAM lui permettra de se lancer et dans cette nouvelle aventure.

Je vous invite à découvrir son interview dans laquelle elle nous livre son expérience. Merci à Cilia pour son témoignage et bon visionnage à vous !

Cilia Boes relève le défi de l’entrepreneuriat et de la Corée du Sud grâce au portage

[youtube id= »ys5RArUuJrc » width= »700″ height= »450″]

Relever le défi : se lancer à son compte dans un nouveau pays

Quand le poste de directrice artistique pour une entreprise sud-coréenne lui a été proposé, Cilia Boes a été très enthousiasmée. Mais elle n’a pas d’expérience en création et gestion d’entreprise alors que cette opportunité se fera dans le cadre d’un contrat de freelance (entrepreneur indépendant).

Elle recherche alors des solutions pour pouvoir saisir cette offre tout en évitant les traquas administratifs de la gestion d’une entreprise. C’est alors qu’elle découvre la solution de portage salarial : un moyen de travailler à son compte tout en restant sous le statut de salarié (avec tous les avantages qui vont avec comme la protection sociale, l’assurance chômage,…).

Des délais très courts pour une solution adaptée

Cette offre lui a été proposée en avril 2012 pour un début de mission en mai 2012 : cela laisse peu de temps pour apprendre à créer et gérer une structure, et la créer pour se lancer. Le portage lui a facilité la vie dans ce sens également.

Voici la liste des avantages qu’a identifié Cilia Boes pour le portage salarial dans sa situation :

– déduire ses frais d’activité (qui sont élevés étant donné ses déplacements entre la France et la Corée)

– la partie administrative et juridique est gérée par JAM

– pouvoir continuer de se former toute l’année et mieux gérer sa carrière

– rencontrer d’autres confrères et consoeurs faisant partie du réseau de JAM

– des salles de réunions dans les locaux de JAM pour accueillir ses clients (sachant que beaucoup de travailleurs indépendants travaillent depuis chez eux)

– un comité d’entreprise

Une flexibilité pour s’adapter au besoin de l’entrepreneur

Cilia Boes avait de charges très élevées qu’il était primordial de déduire de son activité, chose impossible avec le statut d’auto-entrepreneur par exemple. JAM a donc fait preuve de flexibilité pour lui permettre de déduire ses charges en adaptant son contrat.

Cette solution lui a bien facilité sa vie d’entrepreneure qui aurait pu être un vrai cauchemar si elle devait créer sa propre structure.

Et vous en tant que travailleur indépendant, avez-vous déjà pensé à cette solution ?