Articles

Parlez de ce que vous avez réalisé plutôt que de ce que vous avez envie de faire

Pourquoi est-il plus puissant de parler de ce que vous avez fait, ce qui est concrétisé, plutôt que de ce que vous voulez faire ? C’est ce que vous découvrirez dans ce nouveau podcast.

J’ai décidé de partager une bonne pratique que j’enseigne à mes coachs Apprendre à Apprendre : parler de ce que vous avez réalisé plutôt que de ce que vous voulez faire. La raison est que vous conservez votre énergie entrepreneuriale, cette petite pression de l’envie de « délivrer », alors qu’à chaque fois que vous en parlez à une personne, vous libérez une partie de cette pression qui pousse à l’action. André Muller, auteur du célèbre ouvrage « La Technique du Succès« , en parle très bien dans son ouvrage.

Conservez votre énergie entrepreneuriale grâce au silence !

Voici comment je résumerai le message de mon podcast !

Ecoutez grâce au lecteur ci-dessous, l’épisode du podcast.

Un podcast de Jérôme Hoarau, coach en soft skills, pour les Leaders Entrepreneurs.

PS : Ce serait super si vous pouviez partager un commentaire sur iTunes pour me soutenir. Cela me boostera à mieux vous servir !

 

 

 

Un meilleur confort pour travailler mieux

Je me souviens très bien de mes débuts en entrepreneuriat alors que j’étais encore étudiant. J’alimentais ce blog Pourquoi-Entreprendre.fr à travers des recherches et des interviews d’entrepreneurs après mes cours. J’étais à l’université de Sherbrooke au Canada et c’était un vrai défi de gérer les études, le blog et ma vie sociale.

Je vivais dans une petite chambre sur le campus dans lequel j’avais mon lit, mon réfrigérateur, une petite table et une chaise. Le MVP de l’étudiant en quelque sorte (« Minimum Viable Place »). Mais sur le campus, c’était juste génial (un superbe complexe sportif, d’excellentes infrastructures, etc.).

Je travaillais sur cette petite table jusqu’à minuit environs et allais me coucher par la suite. Mais difficile de bien dormir avec ce fichu réfrigérateur qui faisait un bruit pas possible ! Sans parler de mon mal de dos qui me déconcentrait de plus en plus souvent. Ce mal de dos (à cause de cette chaise) m’interrompait régulièrement, tel un téléphone sonnant dans mes oreilles alors que j’étais pleinement concentré. Difficile ici de mettre en place la Loi de Carlson (le fait d’être interrompu tue littéralement notre productivité). Par conséquent, je prenais de plus en plus de temps pour réaliser mes tâches, et avais de moins en moins de temps pour moi-même. J’entrais dans une spirale infernale de contre-productivité. Sans oublier la baisse de la qualité de mon travail à cause de la fatigue accumulée…

Cette période a été un vrai enseignement pour moi : le confort personnel et professionnel est important pour réussir à produire un travail de qualité.

Ne sacrifiez pas le confort de votre bureau

S’il semble logique d’avoir une chambre faite pour bien dormir (atmosphère, lit confortable, calme,…), on parle rarement du confort du bureau malheureusement. Or vous y passez autant de temps que dans votre chambre !

Alors quelles sont les bonnes pratiques d’un bureau confortable ?

Je me suis amusé lors d’un article précédent pour partager quelques bonnes pratiques en la matière : la méthode PABO (http://www.slideshare.net/JeromeHoarau/methode-pabo).

[slideshare id=27653089&doc=methodepabo-131028104234-phpapp02]

Comme vous pouvez le voir, ce confort repose sur 4 piliers :

  • La pièce (lumineuse, rangée et silencieuse).
  • L’assise (droite, coudes posés, genoux levés, pieds à plat).
  • Le bureau (propre, épuré et beau).
  • L’ordinateur (organisé, performant et avec de l’espace disponible).

N’hésitez donc pas à investir dans votre bureau et surtout votre assise (pour éviter le mal de dos dont je parlais en introduction), et pensez à votre bien-être. Voici un site sur lequel vous pourrez trouver des inspirations pour bien aménager votre espace de travail : Gaerner.fr.

L’idée est de vous sentir le mieux possible sur votre lieu de travail pour que votre quotidien professionnel soit le plus agréable possible.

Vous pouvez aussi vous inspirer de « Life Hacks » pour améliorer les petits détails qui font la différence (j’en suis fan pour ma part). Il suffit tout simplement de taper « astuces de bureau » ou bien « life hacks for my desk » sur Google, vous trouverez une mine d’informations à ce sujet.

En procédant de cette manière, vous vous entrainerez aussi au Jugaad (l’art de la débrouillardise entrepreneuriale).

Enfin pour conclure, et pour revenir à mon histoire du début, je prends soin maintenant de mon confort dans mon bureau. Je n’ai pas envie d’avoir de nouveau des maux de dos et j’ai envie de travailler avec un sentiment agréable.

 PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

Productivité et créativité : quand colorier rime avec efficacité

Tout le monde aime être productif, efficace et efficient. Si ces trois soft skills peuvent se développer par des entrainements, elles ne sont pas toujours disponibles quand nous en avons besoin : il y a des moments pendant lesquels la machine ne veut pas avancer.

Que faire dans ce cas ?

Il existe de nombreuses techniques et réflexes à déployer dans ces situations. Aujourd’hui j’aimerais vous faire découvrir une bonne pratique qui émerge au travail et qui est pour le moins surprenante : le coloriage.

 

Comment fonctionnent la productivité, l’efficacité et l’efficience ?

La productivité est votre capacité à produire un maximum de tâches en un minimum de temps. Etre productif donne l’agréable sensation d’avancer, d’être en mouvement et donne une bonne énergie liée à l’action. Etre efficace en revanche, c’est votre capacité à atteindre vos objectifs. Quand vous êtes efficace, vous obtenez des résultats, même si cela vous demande du temps ou beaucoup d’énergie. Et être efficient, c’est votre capacité à optimiser vos ressources quand vous agissez : votre temps, votre énergie, vos compétences… J’en parle dans cet article.

Comme vous l’aurez compris, quand vous vous sentez au mieux de votre forme dans votre quotidien professionnel c’est souvent dans ces moments pendant lesquels vous êtes à la fois productif, efficace et efficient.

Malheureusement ces moments « au top » ne sont pas constants et sont souvent entrecoupés de moments plus mous, moins stimulants et pendant lesquels nous bloquons sur des problèmes. C’est dans ces moments que nous avons besoin de faire une pause sur le travail en cours pour aérer son cerveau et lui donner un second souffle. Pour ma part, j’aime faire une session de jogging, de yoga ou tout simplement faire une pause méditative. Mais il y a également une autre pratique que je vais bientôt mettre en place : le coloriage.

 

Le coloriage : une pratique en pleine explosion au travail

Le coloriage est l’une des activités préférées des enfants. Puis, passé un certain âge, ce loisir tombe aux oubliettes. Or, il s’avère qu’elle est très bénéfique pour les adultes, et à plusieurs niveaux :

  • elle booste la créativité,
  • elle réduit le niveau de stress,
  • elle augmente la productivité.

Une étude menée par JPG illustre ces faits assez surprenants.

Comment le coloriage peut-il apporter autant de bénéfices ?

Au delà d’apporter une pause à notre quotidien hyperconnecté et guidé par la volonté d’être productif et efficace, il permet également d’ancrer son esprit dans le moment présent. Le cerveau est un muscle qui a lui aussi besoin de se ressourcer. Le coloriage fait partie de ces activités ressourçantes pour notre matière grise.

Si vous souhaitez vous y mettre, voici quelques feuilles de coloriage à imprimer chez soi disponible sur ce lien.

 creativity-can-boost-your-business_

La créativité : une énergie bénéfique pour son efficacité professionnelle

Etre productif ou efficace est important au travail. Mais la créativité aussi. Cette compétence permet de trouver des solutions à des problèmes et de générer de nouvelles idées pour innover. Ces pauses pour le cerveau permettent de lui redonner de l’énergie pour devenir créatif. C’est la raison pour laquelle vous trouvez des solutions lorsque vous marchez, courez, regardez la télévision, etc. Le cerveau prenant du recul sur la situation, il devient plus facile pour lui d’y apporter des solutions. Et comme les solutions et les idées contribuent directement à l’atteinte de vos objectifs, la créativité alimente aussi votre efficacité. La boucle est bouclée.

Allez-vous intégrer dans votre quotidien professionnel ces pauses pour votre cerveau ?

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

Devenir plus efficace au travail : interview d’entrepreneur avec Pierre Aïdan

La capacité à atteindre ses objectifs, et donc à obtenir des résultats concrets, est une aptitude entrepreneuriale indispensable pour mener à bien ses projets. C’est la raison pour laquelle l’efficacité professionnelle me tient à coeur en tant qu’entrepreneur et coach.

Pour continuer à vous inspirer à booster votre efficacité professionnelle, je publie régulièrement des interviews d’entrepreneurs pour qu’ils partagent avec vous leurs meilleures pratiques en la matière.

Aujourd’hui j’ai le plaisir d’accueillir Pierre Aïdan, le co-fondateur de Legalstart.fr. Merci à lui pour ce témoignage et bonne lecture à vous !

Pierre Aïdan - LegalstartQu’est-ce que l’efficacité professionnelle selon vous ?

L’efficacité professionnelle, c’est d’abord la capacité de fixer les bons objectifs (OKR) et d’être en mesure de les implémenter efficacement. Cela passe par le partage des objectifs au sein l’équipe et la mise en place d’outils de mesure et de suivi des résultats. En particulier, lorsque les missions sont multiples et pluridisciplinaires, il est très difficile d’allouer son temps efficacement et de fixer des priorités d’action. L’encadrement des missions dans le cadre d’objectifs individuels mais aussi macro présente l’avantage non seulement de donner du sens à l’action du groupe mais permet également d’être plus performant individuellement.

Comment l’efficacité professionnelle vous aide à mieux entreprendre au quotidien ?

J’ai une inclinaison naturelle à traiter les sujets en fonction de ma perception de l’urgence des sollicitations. La fixation et le suivi d’objectifs précis permet d’allouer plus efficacement ses efforts et de ventiler les tâches de manière plus optimale. Il est toujours plus efficace de concentrer toute son énergie sur une tâche à la fois plutôt que de la diluer en essayant de tout faire d’un coup. Cela peut paraître évident mais il faut accepter l’idée qu’on ne peut pas tout faire en même temps, quelque soit l’intérêt ou le potentiel de tel ou tel projet. Toujours rester concentrer sur la réalisation des objectifs.

Qu’avez-vous mis en place (habitudes, outils, …) pour booster votre efficacité ?

Nos équipes ont mis en place des outils logiciels permettant de prioriser les tâches et d’encourager le travail collaboratif. Ainsi, les différents collaborateurs acquièrent une façon de travailler commune permettant de générer un mouvement de groupe au sein de l’entreprise. Nous avons également mis en place des points bi-hebdomadaires systématiques sur certains sujets clés. Cela permet de maximiser le partage de l’information entre les équipes. Par ailleurs nous mettons en place des dispositifs incitatifs adaptés à chaque collaborateur (pas seulement les commerciaux). Avoir de la visibilité sur sa progression et être potentiellement intéressé au capital nous paraissent des éléments clés de la performance dans l’entreprise en général et dans une start-up en particulier. Enfin, nous souhaitons avoir également une démarche permettant à chacun d’être créatif et de prendre du recul. Par exemple, nous allons mettre en place un Lab dans le cadre duquel chaque membre de l’équipe pourra travailler sur une thématique l’intéressant personnellement. L’idée est à la fois de faire du R&D, de faire émerger des idées nouvelles et de réfléchir sur des sujets au delà des missions opérationnelles. Pour être vraiment efficace, je pense qu’il faut être passionné et que son action ait du sens.

Avez-vous un dernier conseil à partager avec nous ?

Le dernier conseil que je formulerais serait de savoir déléguer. On est souvent amené à vouloir tout faire soit même, tout vérifier, mais ce n’est qu’en sachant bien déléguer certaines tâches que l’on évite de freiner le développement de l’activité. Bien sûr, tout cela nécessite de s’entourer de collaborateurs de confiance. La dimension RH est essentiel. Il faut impérativement passer beaucoup de temps tant sur le recrutement que sur la gestion de l’équipe. C’est évident mais, dans le feu de l’action, on dépriorise parfois ce type de tâches.

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

Efficacité professionnelle : conseils d’entrepreneur avec Steve Benson

L’efficacité professionnelle fait partie des clés principales de la performance d’un entrepreneur. Les soft skills telles que la concentration, l’organisation, la rigueur, etc. sont des compétences permettant à une personne d’être plus efficace quotidiennement dans son travail.

Afin de partager avec vous les meilleures bonnes pratiques en la matière, voici le retour de Steve Benson, CEO de Badger Maps. Merci à lui pour son retour d’expérience et bonne lecture à vous.

Steve Benson 2Quelle est votre vision de l’efficacité professionnelle ?

Pour moi, l’efficacité professionnelle signifie se focaliser sur ce qui est important et ne pas être distrait par ce qui ne l’est pas. Quand vous dirigez une société, il est également efficace de s’entourer de personnes qualifiées et de les guider pour qu’elles accomplissent leurs objectifs. Donner à chacun l’opportunité de réaliser ses objectifs et les conditions de travail adéquates est sans doute la seule façon de grandir efficacement le business.

Quel est l’impact de votre efficacité sur vous et vos projets ?

Vu que je dirige une société, mes activités sont très variées. En poussant constamment mon équipe à accomplir d’importants projets, je peux me concentrer sur ce qui est important. Nous avons la possibilité de créer un produit qui a un énorme impact sur la vie de milliers de chargés d’affaires dans le monde.

Qu’avez-vous mis en place dans votre quotidien pour devenir plus efficace ?

Je crée des listes de tout ce que je dois faire, et je les fais. J’analyse également les tâches pour lesquelles je suis le moins efficace ou celles qui prennent le plus de temps et essaye de les éliminer. J’évite les hobbys improductifs, l’alcool et essaye de « multi-tasker ». Ainsi, j’essaye de combiner plusieurs loisirs en même temps. Par exemple, Je pourrais rester devant la télé seul dans mon fauteuil, mais je préfère plutôt regarder un bon film avec ma femme tout en faisant de l’exercice sur mon vélo d’appartement – le tout au même moment. Ou encore, je peux passer un samedi après-midi à trainer à la maison, ou je peux passer du temps avec mes amis, tout en me baladant dans la nature, et faire de la marche – le tout au même moment.

Avez-vous un dernier conseil à partager avec nous ?

Je pense que la plupart des gens font un petit nombre d’activités qui leur prennent beaucoup de temps. Cela empêche d’être efficace. Ne regardez pas la télé, ne jouez pas à des jeux vidéos, et ne passez pas du temps à des hobbys qui ne sont pas importants à vos yeux. Il n’y a que 24 heures dans une journée. Si vous les passez à des choses qui ne sont pas importantes, vous ne réaliserez jamais ce qui est vraiment important.

PS : J’ai lancé un groupes d’entrepreneurs dans lequel nous organisons des mini-groupes d’entraide et de formation pour développer le leadership et les compétences entrepreneuriales. Si cela vous intéresse, vous un lien pour en savoir plus : http://www.pourquoi-entreprendre.fr/rejoindreleclub