Articles

L’art de l’agencement d’intérieur efficace pour votre business

L’esprit design, ou design thinking, permet d’être centré sur l’expérience utilisateur : un état d’esprit indispensable à adopter si vous avez une boutique physique !

Combien de fois vous est-il arrivé d’entrer dans un magasin et de vous sentir perdu, de ne pas savoir où aller ou vers qui vous tourner pour trouver l’élément que vous voulez acheter ? Pour ma part, plus d’une fois. Généralement quand cela m’arrive, je ne prends qu’une minute pour me décider d’aller explorer un autre magasin plus accueillant. Si vous êtes commerçant, j’imagine que vous n’aimez pas quand un client potentiel vit ce type d’expérience dans votre boutique n’est ce pas ?

Dans cet article, je vous présenterai trois éléments clefs du designer que vous pouvez adopter pour améliorer l’expérience de vos clients dans vos locaux.

Les scénarios clients

Imaginons que vous ayez un magasin et que vous souhaitez l’améliorer. Quelle est la première étape à entreprendre pour entrer dans une démarche de design thinking ? L’empathie, c’est à dire de vous mettre à la place de votre client, de bien comprendre ses besoins, ses envies, son monde intérieur pour pouvoir lui faire vivre une expérience qui lui parle. L’aménagement du magasin doit démarrer par cette étape. La meilleure manière de procéder pour cela c’est de parler à vos prospects et de leur poser les bonnes questions.

Une fois cette étape empathie remplie, que vous ayez dessiné la carte des besoins et des envies de votre client idéal, vous pouvez alors réfléchir aux scénarios qu’il veut vivre en entrant dans votre boutique. Si votre client idéal a besoin de se sentir en confiance et rassuré, et qu’il a envie de calme et de sérénité, alors préférer la couleur bleu à la couleur rouge par exemple.

Intégrer ce type de détail dans le cheminement de votre client dans votre boutique, à partir du moment où il entre dans le parking, et qu’il en ressort. Ce sont les détails qui font la différence.

L’itération (ou amélioration continue)

La pensée design repose sur le principe que rien n’est acquis et que tout est améliorable. En adoptant cet état d’esprit d’humilité, vous vous offrez l’opportunité d’apprendre afin de vous améliorer en continue. Pour se faire, soyez attentif aux retours de vos clients, portez attention à leurs réactions durant les différentes étapes de vos scénarios clients. Si par exemple vous avez noté que trois personnes ont eu une réaction désagréable à une étape en particulier, il serait alors pertinent de voir ce qui cloche et de corriger le tir.

A contrario, soyez également attentif à ce qui fonctionne. Par exemple, si des éléments semblent particulièrement bien fonctionner, analysez le « pourquoi » et essayez autant que possible de dupliquer cela à d’autres étapes de votre scénario. Apprenez de ce qui ne fonctionne pas, capitalisez sur ce qui marche.

L’esthétique

La pensée design accorde également de l’importance à l’expérience sensorielle des utilisateurs. Dans le cadre d’un restaurant par exemple, il sera important de régler les détails visuels, olfactifs et auditifs pour vous assurer une expérience utilisateur optimale.

Inspirez-vous de ce qui se fait de mieux dans votre secteur, mais aussi dans d’autres secteurs ! La créativité vient en explorant de nouveaux territoires, soyez donc curieux.

Jeunes entrepreneurs : Comment réussir votre salon professionnel

Participer à des salons professionnels peuvent réellement booster votre business si vous arrivez à bien déterminer votre cible et comment vous répondrez à leur besoin.

Mais la participation à de tels salons est un investissement pouvant être conséquent et doit donc être optimisé et rentabilisé.

Quelles sont les bonnes pratiques pour réussir son salon professionnel ? Vous en découvrirez 3 issues de mon expérience personnelle dans cet article.

  • Apportez de la valeur et une expérience sur le salon.
  • Captez et conservez l’attention du public.
  • Gardez le contact avec les visiteurs après le salon.

Apportez de la valeur et une expérience sur le salon

J’ai pu participer à plusieurs reprises au Salon SME, un salon dédié aux TPE françaises. Pour l’édition 2014, j’ai co-créé avec mon entreprise creapreZent le premier village soft skills de France. Le concept était simple mais attrayant : les visiteurs pouvaient profiter de 20min de coaching avec chacun de nos intervenants. En plus de leur proposer une expérience originale, nous répondions réellement à leur besoin. Résultat : une expérience utilisateur superbe, et plusieurs prospects transformés par la suite.

Ce qui a plu aux visiteurs, c’est que nous ne vendions pas de solution directement, nous proposions au contraire une expérience le jour même, et gratuite. Cela a permis de créer de belles connexions avec les visiteurs, qui sont devenus pour certains d’entre eux des clients. De plus, nous sommes vraiment sortis du lot avec cette innovation, ce qui nous a permis de marquer les esprits.

Et vous quelle expérience remarquable allez-vous proposer aux visiteurs ?

Captez et conservez l’attention du public

Mais cette expérience n’aurait aucun intérêt si personne n’était venu sur notre stand. Il a donc fallu attirer l’œil du visiteur. Comment ? Avec de grands et beaux visuels (une bannière, des posters, des kakemonos, etc.). J’avais cependant des besoins spécifiques pour mes outils de communication, je me suis alors tourné vers une offre sur mesure. Et ce fut très simple de se les procurer. La conception graphique a été réalisée par des graphistes spécialisés, qui ont su intégrer mes attentes et ont réalisés des prototypes, ce qui est appréciable. Il existe de nombreux sites spécialisés en la matière, comme celui de Bikomshop par exemple. Ce fournisseur a la particularité de proposer de nombreuses solutions d’objets publicitaires et de PLV en carton.

Inspirez-vous de leur site pour identifier comment rendre votre stand unique, remarquable, pour attirer les visiteurs. Vous pouvez également rencontrer leurs commerciaux pour voir les produits et être conseillé.

Gardez le contact avec les visiteurs après le salon

Le jour du salon, je n’ai pas eu de nouveaux clients. C’est après que j’ai « transformé l’essai ». Comment ?

  • Je leur proposé une expérience remarquable qui fait qu’ils se rappellent de moi après le salon.
  • J’ai récupéré leurs coordonnées (mail) pour garder contact avec eux.
  • Je les ai contacté par la suite pour échanger de nouveau par visioconférence.

Mon message ici est que la clef pour ce type de salon est de récupérer autant que possible les coordonnées des visiteurs et de les recontacter par la suite, sans trop tarder. Et pour ne pas qu’ils soient surpris, proposez une suite claire au salon, en leur donnant une visibilité sur le « pourquoi » vous allez les contacter par la suite et surtout, le « pourquoi » doivent-ils vous laisser leurs coordonnées. Faites par exemple un jeu concours, une tombola, envoyez un cadeau numérique par email, … Trouvez une source de motivation pour le visiteur pour qu’il s’inscrive.

En mettant en pratique ces 3 éléments, vous devriez partir sur de bonnes bases pour réussir votre salon !

Comment les designers inspirent les entrepreneurs

Le Design est souvent perçu comme quelque chose de beau et c’est ce qui fait rêver de nombreux utilisateurs ou d’entrepreneurs. Or, si c’est en partie vrai, il ne faut pas oublier la partie fonctionnalité : le designer est avant tout un expert emphatique et créatif qui crée des objets ou services qui apportent le plus de valeur ajoutée à l’utilisateur. C’est cette fusion entre l’optimisation de la fonction et de l’esthétisme qui me fascine dans le design. C’est en ce sens que le métier de designer et la pensée design m’inspirent beaucoup dans mon quotidien d’entrepreneur.

En cette période de Noël où l’on recherche des cadeaux à offrir à ses proches ou ses clients, cette thématique du design me semblait intéressante à aborder. Dans cet article j’aimerais partager avec vous mes sources d’inspiration dans ce domaine.

Comment travaille un designer : les étapes de la pensée design

J’ai eu la chance d’avoir pu travailler avec des designers lors de ma dernière année d’étude à travers un projet d’ouvrage sur le thème de la confiance. Ce fût une expérience extrêmement enrichissante. Puis suite à cette expérience, Fabrice Mauléon, co-auteur du livre Le Réflexe Soft Skills chez Dunod (que nous avons co-écrit avec Julien Bouret), lança le MOOC Pensée Design en partenariat avec Unow, une formation réussie sur comment travaillent les designers. Je remercie Fabrice pour cette belle création qui m’a permis d’aller encore plus loin dans le développement de mes compétences d’innovation.

Voici les étapes de la pensée design qu’il a enseignées :

  1. Empathie : prise de conscience du défi auquel on fait face, recherche d’informations et d’inspirations sur le sujet
  2. Définition : Créer une histoire (storytelling) pour illustrer et conceptualiser le défi, donner un sens au défi, lister les opportunités inhérentes au challenge à relever
  3. Idéation : Créer des solutions au défi et les affiner (brainstorming et conceptualisation)
  4. Prototype : Créer un prototype (MVP) et récolter des retours utilisateurs (comme dans la méthode Lean Startup)
  5. Test : Tester la création pour récolter des feedbacks et faire la faire évoluer, créer une communauté

Cette méthode de travail permet d’être dans l’action et l’adaptation pour avancer avec du concret évolutif plutôt qu’avec de la théorie « béton ». Comme je le dis souvent, mieux vaut un travail imparfait fait qu’un travail parfait pas fait. Cette manière d’entreprendre repose sur l’itération, c’est à dire d’avancer dans une direction en s’adaptant sans forcément avoir un plan précis et figé à respecter. Cet état d’esprit rejoint l’approche Synopp déployée par Claude Ananou, un entrepreneur professeur qui m’inspire énormément également.

La pensée design permet de s’assurer qu’on réponde pleinement au besoin de l’utilisateur qui se rend compte par du concret de son besoin. Car souvent l’utilisateur n’a pas conscience de son besoin. Par exemple, nous nous sommes rendus compte du besoin de l’automobile qu’après l’avoir créée. Comme le disait Ford : s’il écoutait les études de marché ou ce que ses clients potentiels lui demandaient, il aurait créé « des chevaux plus rapides ».

C’est en ce sens que le design s’appuie dans un premier temps sur la fonction d’un produit ou d’un service, qui réponde du mieux possible au véritable besoin de l’utilisateur. Et pour aller plus loin, nous pourrions parler de metabesoin (concept génial déployé par Claude Ananou), mais j’en ferai peut-être un article dédié plus tard sur le sujet (j’en parle longuement dans la formation SPOC Parler en Public).

Quoiqu’il en soit, je vous encourage à développer votre muscle « vision », cette soft skill très développée chez les designers afin d’identifier avec finesse et justesse les besoins cachés de vos cibles.

Quelques designs inspirants

 Si nous prenons l’exemple des casques audio, nous pouvons identifier plusieurs besoins auxquels ils répondent :

  • écouter de la musique (le besoin primaire découvert suite à la découverte du son analogique – Walkman…)
  • le kit main libre du téléphone portable (découvert lors de l’évolution de la téléphonie mobile)
  • se démarquer avec une esthétique particulière (quand le casque audio devient un objet de mode)
  • se couper du bruit extérieur (transports, environnement bruyant, …)

Pour ma part, ce dernier besoin me concerne particulièrement comme je voyage assez régulièrement. Et c’est ainsi que j’ai découvert ce nouveau produit qui donne envie : le nouveau casque de Philips.

Voici une vidéo présentant le produit :


vidéo sponsorisée

A travers ce produit et cette vidéo de démonstration, nous pouvons clairement voir où le design a porté son attention : sur le besoin de pouvoir se couper du bruit extérieur ou non selon la situation. Je trouve que ce besoin est particulièrement bien couvert à travers cette innovation technologique.

Qu’en pensez-vous ?

Et plutôt que de faire une longue liste d’autres designs inspirants, je vous propose que nous en discutions dans les commentaires de cet article. Quels sont les designs qui vous inspirent le plus ?

 

 

 

Comment créer son identité visuelle : webconférence entrepreneur

Lorsque vous cherchez un service ou un produit sur Internet et que vous tombez sur des sites, qu’est ce qui vous interpèle en premier ? L’aspect visuel du site : c’est la première impression de la marque ou de l’entreprise. Arrivez-vous à donner une bonne première impression à vos clients ?

Si le contenu est roi, l’esthétisme est la reine, les deux vont de paire. Mais au delà de ça, l’identité visuelle sert à donner un sens visuel à votre message. D’où l’importance de travailler son identité visuelle lorsque vous avez une entreprise, un produit ou un service à promouvoir.

Plutôt que de faire un article dossier sur cette thématique, n’étant pas un spécialiste, je vous propose de suivre une webconférence en direct avec des experts : des graphistes. Je vous invite donc à la prochaine conférence « comment créer son identité visuelle » le 13 mai à 14h.

Voici la vidéo du direct :

[youtube id= »kYj6cXbt418″ width= »700″ height= »450″]

Abonnez-vous à ma chaine YouTube en cliquant ici.



 

graphiste comment créer votre identité visuelle

​Leticia Zancan, Directrice Artistique et Illustratrice​ :

Directrice Artistique ​indépendante ​dans les domaines de l’infographie, de l’illustration et de la communication ​visuelle auprès d’entreprises, particuliers et de collectivités locales et territoriales ​dans des campagnes publicitaires et​ événementielles ainsi que des publications internes ou externes.

Pierre Kaiser, Multimédia Designer : 

Gérant de Kaiserinsinde, créateur de supports multimédia pour des contenus informatifs ou communicationnels. Ces supports sont variés: Site web, Graphisme, Print, Cd-rom etc.

Cédric Debacq, Créateur d’Image Digitale :

Il est spécialisé dans la création d’image digitale qui englobe ses compétences de photographe et graphiste designer. Il accompagne durablement ses clients tout au long du processus de leur projet numérique. Cédric apporte toute l’énergie nécessaire pour offrir toute la réussite à ses clients.

Comment y participer à cette webconférence « design » gratuite ?

La webconférence aura lieu directement sur cette page qui sera actualisée pour le direct le 13 mai à 14h. Vous pourrez interagir avec les intervenants grâce à un module de chat. Par ailleurs, n’hésitez pas à nous poser vos questions dans les commentaires de cet article afin d’être sûr d’avoir une réponse le jour j !

Vous pouvez vous inscrire sur l’évènement facebook créé à cette occasion ici :

Ou ajouter cet évènement à votre agenda google ici : 

http://plus.google.com/events/co7fd6e8jpfe0ml5stk7f14gu20?hl=fr

Et pour vous donner un aperçu de ce que vous allez apprendre, voici une belle infographie réalisée par nos invités (un beau travail collectif) :

infographie identite visuelle

Le design de votre site répond-t-il au confort de vos utilisateurs ?

Que préférez-vous : manger dans un restaurant gastronomique avec des serveurs vous insultant ou dans un restaurant très accueillant, avec un service extraordinaire, mais servant des repas ignobles ?

Mieux vaut un restaurant gastronomique très accueillant n’est ce pas ?

C’est la même chose avec un site internet : un contenu sans le design peut-être une aussi mauvaise expérience qu’un beau site vide.

Voyons à travers l’analyse du site Microsoft PME France les bonnes (et moins bonnes) pratiques en matière de design de site internet.

NB : cet article est proposé par Cédric Debacq, graphiste et photographe professionnel 

Le design pour le confort de vos utilisateurs

Le développement du design d’un site internet est réalisé de manière à placer au centre les utilisateurs de celui-ci.

Tout d’abord, il doit considérer tout au long du processus leurs besoins, leurs exigences et leurs conforts. « Un utilisateur heureux est un utilisateur fidèle ».

En d’autres termes, il faut proposer un design accueillant, simple et original auprès de votre audience, ce sera un atout considérable pour la longévité de votre site internet.

La communication doit également prendre sa part dans cette étape. Même si vous avez le plus beau site du monde, une communication médiocre ne facilitera pas la lecture de vos utilisateurs.

Analysons le design du site Microsoft PME France.

Bon choix !

Au premier regard, le design du site est réalisé sur un fond épuré et cadré afin de permettre au lecteur de ne pas être distrait par des éléments superflus.

Pour favoriser cette action, Microsoft a choisi d’utiliser le Flat Design.

bannierepromosvodéclic

Qu’est-ce que le Flat Design ?

Le Flat design est un style graphique qui a pour but de ne garder que l’essentiel de l’aspect graphique, sans y ajouter des éléments comme des textures, des ombres, etc.

Cette technique se construit autour de couleur unie et associée à une typographie pour structurer le contenu.

Le Flat design correspond parfaitement aux utilisateurs et aux webdesigners qui apprécient le minimalisme.

En utilisant le Flat design associé au design responsive (voir ci-dessous), l’accessibilité web, à l’expérience utilisateur et à l’ergonomie seront adaptées à tous les écrans afin d’apporter un meilleur confort au lecteur. 

Voici quelques exemples de Flat design :

Appels Internet Skype gratuits et appels téléphoniques en ligne économiques   Skype

Graphiste designer   Photographe à Moulins   Cédric DEBACQ

soworldwide.org

 

Analysons le Design Responsive du site Microsoft PME France.

A améliorer

Cependant le site de Microsoft PME France n’a pas pris en compte cet aspect. Comme actuellement le site n’est pas en Design Responsive, il n’est pas adapté à tous les écrans.

Alors que le blogs.microsoft.fr/pme/ lui est adapté aux Smartphones, aux tablettes et aux ordinateurs de bureau.

Qu’est-ce que le Design Responsive ?

15% du trafic internet mondial en 2013 provient des supports mobiles et cette évolution pourrait atteindre 24% en 2014. Source : du cabinet KleinerPerkinsCaufield&Byers

http://www.kpcb.com/insights/2013-internet-trends

De nos jours, il existe différentes manières de visiter un site Internet. Nous pouvons le faire avec n’importe quel type d’écran du plus petit au plus grand. (En tant que graphiste designer, j’ai hâte de voir un site web affiché sur un écran de cinéma.)

Le Design Responsive est la technique qui permet à un site d’être diffusé sur l’ensemble de ces canaux et de mettre en évidence les éléments pertinents aux utilisateurs mobiles.

Il permet également de garder l’ergonomie optimale et de préserver la qualité de l’information d’un site Internet.

Analysons l’ergonomie du site Microsoft PME France.

Bien vu !

Pour continuer cette analyse graphique, la mise en avant des visuels sur le slide permet de transmettre facilement les différents messages et de donner un accès facile à l’information pour l’utilisateur.

Suggestion

En revanche, le sous-menu cache ces informations importantes et le bouton « fier d’entreprendre ». Il serait intéressant de positionner le bouton à la suite des autres onglets, de même pour le sous-menu quand il est actif, le slide devrait descendre afin de  ne pas être caché par celui-ci.

Au sujet de l’espace vide dans la colonne de droite, elle peut distraire le regard du lecteur. C’est comme dans une conversation ou lors d’une conférence, les longs silences peuvent mettre à mal la relation que vous avez avec l’autre personne ou bien avec votre public.

Pour améliorer le design du site de Microsoft PME, les éléments « produits, téléchargements et versions d’évaluation » pourraient être placés à cet endroit enfin d’occuper cet espace vide.

Qu’est-ce que l’ergonomie d’un site internet ?

L’ergonomie d’un site internet doit répondre en premier aux besoins de  l’utilisateur lambda. C’est-à-dire être le plus simple du monde dans son utilisation et sa navigation.

Même un enfant de 5 ans ou une personne du 3e âge doit arriver à naviguer très facilement sur votre site Internet ou votre blog.

On considère l’ergonomie d’un site internet comme une discipline. Elle doit prendre en compte le contexte du site, sa stratégie et les utilisateurs qui le visitent.

Analysons les couleurs du site Microsoft PME France.

Bon choix

Microsoft PME France a choisi le bleu comme couleur dominante pour son design, cela permet d’apporter de la confiance aux lecteurs et engage Microsoft à apporter du contenu de qualité.

L’importance du choix des couleurs pour un site Internet.

Lorsqu’on se lance dans la conception d’un site Internet ou d’un blog, le design, le choix des couleurs doit résonner auprès de vos utilisateurs.

Ce choix est à prendre en compte avant même sa mise en ligne, car les couleurs vont susciter différentes émotions auprès de votre audience.

Choisir de bonnes couleurs est un atout qui aura de l’influence sur un acte d’achat comme cela va permettre à vos utilisateurs de mémoriser votre site Internet.

Les couleurs émotions et sensations :

La couleur bleue apporte le calme et la sérénité. Elle est considérée comme la couleur favorite des hommes.

Le blanc apporte sa pureté et son innocence et permet de mettre l’accent sur la couleur dominante, c’est-à-dire la couleur bleue pour le site Microsoft.

La couleur rose s’associe à la jeunesse, à l’amour, au bien être.

Analysons le côté humain « social » du site Microsoft PME France.

Bon choix

Pour terminer cette analyse, le site apporte un accès simplifié aux différents articles de son blog « Le blog des entrepreneurs ».

Une présence humaine est mise à disposition grâce au bouton pour chatter avec un conseiller. On peut observer également la présence des différents boutons des réseaux sociaux de la marque avec le nombre d’abonnés visible en bas du site (le chiffre des abonnés pour twitter n’est pas visible au moment où je rédige cette chronique).

Ce qu’on peut retenir ?

Les bonnes pratiques :

  • Le design de votre site internet doit être pris en compte lors de l’élaboration du cahier des charges du site.
  • Obtenez des retours auprès de vos contacts, de vos lecteurs pour leur apporter un design qui correspond à leurs attentes.
  • Adaptez le design de votre site internet aux nouvelles technologies (responsive design).
  • Utilisez les couleurs en adéquation avec les émotions de votre audience.

Les erreurs à éviter :

  • Ne proposez pas un design qui ne correspond pas aux attentes de votre audience,
  • N’utilisez pas des couleurs trop agressives (flashy) ou qu’ils s’associent pas correctement,
  • Ne surchargez pas votre design avec en utilisant trop de couleurs, trop d’éléments graphiques.
  • Ne négligez pas l’ergonomie de votre site internet,

Mon avis général sur le site :

Le site de Microsoft PME répond au confort des utilisateurs, en proposant un design épuré et structuré en utilisant les couleurs comme le blanc, le bleu, le rose et le noir, l’aspect graphique ne distrait pas la lecture du contenu du site internet.

Il serait intéressant que l’ensemble du site adopte le responsive design comme le blog, cela permettrait aux lecteurs (mobinautes) de naviguer entre le blog et le site depuis leurs Smartphones et leurs tablettes.

Pour développer l’aspect social et humain du site Microsoft PME, l’onglet « fier d’entreprendre » pourrait être mis en évidence, ce qui inviterait les lecteurs à cliquer sur celui-ci.

Pour finir, la mise en avant des messages transmis à l’aide des visuels du silde permet un meilleur ciblage de l’information pour le lecteur tout en respectant le design du site et le confort de ses utilisateurs.