Articles

[Video] Le changement de statut d’autoentrepreneur à EURL

Continuons cette série de vidéo sur le statut autoentrepreneur vs. le statut EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée).  Lucien Raveux de la société SoregorLink répond en vidéo aux questions de Pourquoi entreprendre. Je vous invite à lire le premier article qui explique les différences entre l’autoentrepreneur et l’EURL si ce n’est pas encore fait pour que vous ayez toutes les informations nécessaires.
Aujourd’hui, je vous propose la deuxième vidéo de l’interview qui porte sur le changement de statut d’autoentrepreneur à EURL. Je remercie encore Lucien pour m’avoir accordé de son temps et pour avoir répondu aux questions de Pourquoi Entreprendre, et Ruby Braithwaite pour avoir planifié cette entrevue.

[youtube id= »OIbet5z0RGA » width= »600″ height= »350″]

Lors de la précédente vidéo, nous avons pu mieux identifier les différences entre le statut auto-entrepreneur et l’EURL. Aujourd’hui, si vous voulez passer de auto-entrepreneur à EURL, comment faire ?

Il n’est pas forcément nécessaire de fermer l’autoentreprise pour ouvrir une EURL. Si l’objet social est le même, il suffit alors de faire un transfert d’activité à la chambre de commerce pour une activité commerciale, à la chambre des métiers pour une activité artisanale. En revanche, s’il y a changement d’activité, il est alors nécessaire de faire la radiation de l’activité existante pour ouvrir une nouvelle entité (EURL). Cela dépend alors des situations.

Qu’est ce que ce changement de statut aura comme répercussions sur la gestion administrative et la gestion au quotidien de l’entreprise ?

Ce sont deux statuts totalement indépendants. En tant qu’autoentrepreneur, l’entrepreneur bénéficie d’un régime fiscal adapté, d’un régime simplifié (il n’est pas obligatoire pour le régime de la microentreprise de tenir un cahier comptable, de faire de rapports, …). De plus, le statut autoentrepreneur est exempté de TVA. L’autoentrepreneur ne facture pas de TVA.

Le statut EURL quant à lui impose une comptabilité, une facturation TTC avec de la TVA, une déclaration de TVA mensuellement ou trimestriellement et produire un bilan en fin d’année (avec une assemblée générale annuelle et transmettre ses comtes au greffe tous les ans). La société en EURL est une personne morale à par entière, contrairement à l’autoentrepreneur (sauf si l’autoentreprise est en EIRL, entreprise individuelle à responsabilité limitée.).

Comment optimiser les revenus par rapport aux charges de ce nouveau statut ?

En EURL l’optimisation des revenus passe par le choix entre impôt sur le revenu et impôt sur la société. Ce choix ce fait lors de la création de l’EURL par rapport à plusieurs critères :

  • Identifier les revenus potentiels de ton activité
  • Puis choisir entre le barème progressif par rapport au revenu ou le régime de la société (15% d’imposition sur les bénéfices jusqu’à 38120 euros ; 33% d’imposition sur les bénéfices s’ils sont supérieurs à 38120 euros)

Serai-je mieux protégé grâce à l’EURL ?

Aujourd’hui grâce à l’EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée) permet de protéger le patrimoine personnel de l’autoentrepreneur. L’EURL bénéficie également de cette protection de patrimoine personnel en dissociant le patrimoine personnel du dirigeant du patrimoine de l’entreprise.

Et enfin pour conclure cette interview, un conseil à partager pour nous aider à bien structurer notre projet d’entreprise ?

  • Avoir un prévisionnel d’exploitation et de trésorerie réalistes
  • Maîtriser son marché
  • Etre capable de se dissocier de ses concurrents.

Ce sont ces trois points sur lesquels travaille Lucien lorsqu’il rencontre des entrepreneurs qui souhaitent se lancer en EURL.

Et si vous avez une idée innovante, vous ne pouvez pas déposer de brevet sur un concept ou une idée, en revanche, vous pouvez déposer une enveloppe cachetée à l’INPI (15 euros) pour avoir la preuve de l’antériorité de votre idée.

[Video] Comparaison entre le statut d’autoentrepreneur et le statut EURL

Après plusieurs retours et questions que l’on m’a faits sur la page facebook Pourquoi entreprendre ? Créer, innover, oser et se démarquer, j’ai décidé de réaliser une série de vidéos d’interview d’un expert à propos des statuts autoentrepreneur et EURL.
Aujourd’hui, je vous propose la première vidéo de l’interview de Lucien Raveux de Soregor Link (filiale de Soregor Group). Je remercie Lucien pour m’avoir accordé de son temps et pour avoir répondu aux questions de Pourquoi Entreprendre et à Ruby Braithwaite pour avoir planifié cette entrevue.

[youtube id= »0w8qx35ukMY » width= »600″ height= »350″]

Qui est Lucien Raveux et que fait Soregor Link ?

Lucien travaille depuis septembre 2001 chez Soregor Group. Il est aujourd’hui en charge de la section internationale de ce groupe, Soregor Link. Ce cabinet de conseil accompagne les entrepreneurs français pour leur développement à l’international et les entrepreneurs étrangers souhaitant s’installer en France. Soregor existe depuis 40 ans et propose des services tels que l’expertise comptable, l’audit contractuelle, l’expertise sociale, l’informatique, le juridique, le conseil et la formation.

Comment fonctionne le statut d’autoentrepreneur ?

Ce statut est un excellent moyen pour débuter une activité. Il permet de se lancer rapidement, mais avec quelques limites :

– 80 500 euros de chiffre d’affaires dans le cadre d’une activité commerciale (vente de produits) par an

– 32 600 euros de chiffre d’affaires dans le cadre d’une activité de service (vente de prestations) par an

Ce statut est exempté de TVA (on ne récolte pas , ni récupère de TVA). En somme, les prix facturés sont sans TVA.

En étant sur le statut de microentreprise, on peut opter pour le prélèvement libératoire à la source, ce qui est un véritable avantage (en payant les taxes lors des encaissements).

Enfin, le statut autoentrepreneur propose l’option EIRL, qui permet de dissocier le patrimoine personnel du patrimoine de l’entreprise.

Quelles différences existe-il entre le statut autoentrepreneur et l’EURL ?

La principale différence : une EURL est une personne morale (une société), alors qu’un autoentrepreneur est une personne physique.

Le statut EURL permet d’opter soi pour l’Impôt sur le Revenu (IR), soit l’Impôt sur les Sociétés (IS). L’EURL, propose également un autre avantage en permettant au dirigeant de se placer sous le régime de gérance. En tant que gérant d’une EURL, on peut être :

– gérant salarié de l’entreprise (change par rapport aux charges)

– gérant majoritaire (loi Robien – complémentaire et prévoyance retraite)

 

Dans quelles situations est-il intéressant de se lancer en tant qu’autoentrepreneur plutôt que EURL ? Et inversement ?

Le statut autoentrepreneur est intéressant lorsque l’on veut démarrer son activité car il est très flexible.

En revanche, il devient intéressant de passer en EURL lorsque l’on veut que son entreprise soit une personne morale et lorsque l’on ne souhaite plus de limite de chiffre d’affaires.

 

 

Et vous, êtes-vous en autoentreprise ou en EURL ?

Interview de Ronan du blog auto-entrepreneur info

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous propose l’interview Ronan du blog auto-entrepreneur info qui nous donnera plein d’informations et de conseils utiles sur le statut d’autoentrepreneur qui a permis à de nombreuses personnes de devenir entrepreneur. Bonne lecture à tous.

Pourquoi entreprendre : Pourriez-vous vous présenter aux lecteurs ?

Ronan : Bonjour Jérôme, je m’appelle Ronan et je suis blogueur depuis 2004 sur Business Garden dont l’idée d’origine était de partager mes découvertes sur le web pour les jeunes entrepreneurs dans le domaine du web et des technologies. Au moment de la création du statut d’Auto Entrepreneur, je me suis dit que je devais lancer un site spécialisé pour aider toutes celles et ceux qui voulaient créer leur entreprise avec ce tout nouveau statut. C’est ce que j’ai fait en mettant en place le site Auto Entrepreneur Info et plus récemment le Forum Auto Entrepreneur.

Le web et le partage d’informations et de compétences sont une passion depuis longtemps… ces sites en sont l’illustration 🙂
Maintenant j’essaie de créer des synergies entre les Auto Entrepreneurs qui participent au site !

Pourquoi entreprendre : Qu’est ce que le statut d’auto entrepreneur et qu’apporte-t-il d’innovant ?

Ronan : Le statut d’Auto Entrepreneur a été créé initialement pour combattre le travail au noir car le gouvernement estimait qu’il y avait un gros manque à gagner en termes de fiscalité sur ce travail au noir. L’objectif initial était donc de permettre à de nombreux travailleurs de régulariser une activité annexe en simplifiant les démarches administratives et en fixant des taux de charges sociales assez simples à comprendre : un simple pourcentage du chiffre d’affaires, selon l’activité (vente ou service).

Maintenant, 2 ans après son lancement, ce statut incite beaucoup de salariés à lancer leur petite entreprise pour avoir un complément de revenus et c’est certainement ce qu’il y a de plus innovant: permettre à chacun d’accéder enfin au statut d’entrepreneur sans trop de complications, et de faire fructifier ses compétences ou ses passions personnelles…

Pourquoi entreprendre : Comment faire pour devenir auto entrepreneur ?

Ronan : Comme pour tout autre forme d’entreprise, il faut définir son marché et les produits et services qu’on va vendre…
Il faut se constituer un dossier pour son projet d’entreprise pour soi même en qualifiant :

  • précisément le type de services et/ou de produits qu’on prévoit de proposer
  • les frais et dépenses inhérents à l’activité à laquelle on pense
  • le chiffre d’affaires qu’on estime pouvoir réaliser chaque mois/chaque année
  • la visibilité et les offres concurrentes
  • la cible potentielle de son activité (le profil de ses clients)

Faire une petite étude de marché est possible, mais l’avantage du statut Auto Entrepreneur est qu’il est assez flexible et qu’il permet de faire évoluer son activité… donc il est possible d’expérimenter son idée initiale et de l’adapter au fur et à mesure…

Ensuite, il y a la phase d’inscription en Auto Entrepreneur qui peut se faire en ligne ou via un formulaire papier.

Pourquoi entreprendre : Tout le monde peut-il prétendre à ce statut ?

Ronan : C’est une bonne question. Il y a quelques limites… Certaines professions ne sont pas encore autorisées à se mettre à leur compte en Auto Entrepreneur, mais les choses évoluent depuis 2009…
Certaines activités sont également exclues du statut d’Auto Entrepreneur et il faut bien évidemment le vérifier quand on a une idée pour créer son Auto Entreprise…

D’une manière plus générale, avant de se lancer, il faut réfléchir au temps qu’on devra consacrer à cette activité, et se poser sérieusement la question de la faisabilité de cette activité sur son temps libre, puisqu’il est absolument interdit d’utiliser son temps en tant que salarié, ce qui pourrait être tentant…

Pourquoi entreprendre : Y-a-t-il des pièges à éviter lorsque l’on est auto entrepreneur ou lors de son inscription ?

Ronan : Le premier piège à éviter est de mesurer sa propre motivation, sa capacité à travailler pour son compte et à générer un chiffre d’affaires suffisamment intéressant.
Il ne faut pas sous-estimer les démarches commerciales à entreprendre pour trouver des clients, ni le temps à consacrer à son activité…

Bien sûr il y a des pièges beaucoup plus concrets : Certaines sociétés proposent un service d’inscription en Auto Entrepreneur, qu’ils facturent… Certains aspirants Auto Entrepreneurs pensent qu’ils doivent passer par ce paiement pour s’inscrire, alors que l’inscription administrative officielle est tout à fait gratuite !

Ensuite, dès que votre inscription est enregistrée par les services administratifs, vos coordonnées sont disponibles pour des sociétés commerciales qui n’hésitent pas à vous envoyer des courriers pour vous démarcher… il faut alors savoir faire la part des choses entre les courriers officiels des administrations et ceux de ces sociétés qui ont parfois un discours qui pourrait sembler ambiguë…

Pourquoi entreprendre : Et si on fait trop de chiffres d’affaires, comment on fait dans ce cas ?

Ronan : Dès que les seuils de chiffre d’affaires autorisés sont franchis, l’administration envoie un courrier de fin d’adhésion au statut d’Auto Entrepreneur. Il faut alors envisager une autre forme d’entreprise comme la SARL ou autres…

Pourquoi entreprendre : Auriez-vous des conseils à donner aux lecteurs qui souhaitent devenir auto entrepreneur ?

Ronan : Comme je l’ai indiqué, il faut bien réfléchir à son projet d’entreprise, mais ce statut permet d’expérimenter à moindres frais… et éventuellement d’adapter son ou ses activités pour faire progresser son business et le rendre plus rentable…

Il ne faut surtout pas rester isolé et au contraire, discuter de son projet, des difficultés rencontrées, etc… C’est l’objectif du Forum Auto Entrepreneur !

Les autres membres sont là pour donner leur avis, partager leur expérience d’entrepreneur et donner des conseils pour développer son activité….

Pourquoi entreprendre : Merci beaucoup Ronan pour toutes ces précisions. N’hésitez pas à visiter son blog et à participer à son forum. Si vous avez des questions sur l’auto-entrepreneuriat, partagez les avec vos commentaires 😉

Pourquoi_entreprendre_29-11-2010

FriendsClear : une entreprise de microcrédit en France sur le salon des Micro-entreprises

La France connait en ce moment un renouveau de l’entrepreneuriat grâce notamment à la création du statut d’auto-entrepreneur. Dans ce contexte, le Salon des Micro-Entreprises & Premier Carrefour des Auto-Entrepreneurs se déroulera du 12 au 14 octobre 2010 au Palais des Congrès à Paris. Une entreprise qui y sera présente a beaucoup attiré mon attention : la société FriendsClear. Pour quelle raison ? Parce que cette entreprise propose une offre de micro-crédit via internet tout-à-fait nouvelle en France : mettre en relation des internautes à la recherche de financement avec des internautes souhaitant leur prêter de l’argent. FriendsClear présentera aux visiteurs du salon sa solution de financement participatif sur internet à destination des futurs entrepreneurs ou entrepreneurs déjà confirmés. Se positionnant comme une véritable alternative aux banques, le site donne la possibilité d’obtenir des financements allant jusqu’à 25 000 euros. En effet, suite à la crise bancaire globalisée, les banques sont beaucoup moins enclines à accorder des crédits, surtout aux petites structures qui en ont le plus besoin. Pourtant, l’étude de l’économie nous montre que c’est pourtant les cas de figure avec les taux de rendements les plus intéressants.
Voici une petite présentation de la société :
« Grâce à internet, FriendsClear met en relation et accompagne les particuliers qui ont des besoins de financement pour leurs projets professionnels avec des particuliers qui leur prêtent de l’argent « 

Lancée en octobre 2008 par cinq anciens dirigeants du Web Studio d’Arthur Andersen, FriendsClear est une société française indépendante, détenue par ses cinq fondateurs, trois business angels et des investisseurs particuliers. Pour les opérations bancaires de prêts et de placements, FriendsClear bénéficie du partenariat technique du Crédit Agricole. L’entreprise compte aujourd’hui 17 collaborateurs, expérimentés dans les domaines des services financiers innovants, du marketing web et de l’animation de communautés d’internautes. »

Jean Christophe Capelli, Président et Co-Fondateur de FriendsClear, animera l’atelier « 30 minutes pour rendre votre projet irrésistible » les 12 et 14 octobre à 17 h 00. Alors ne maquez pas cette occasion ! Cet atelier est destiné aux chefs d’entreprise débutants ou confirmés, dans le cadre des « Conférences Planète Micro-Entreprises » du Salon des Micro-Entreprises.

Ne ratez pas ce rendez-vous destiné au entrepreneurs et aux auto-entrepreneurs.