Articles

Cultiver l’audace entrepreneuriale #SalonSME #oser

L’entrepreneuriat est une aventure remplie d’inconnu et de risques, ce qui peut générer de la peur chez l’entrepeneur. C’est là que le courage et l’audace, de vraies soft skills à part entière, entrent en jeu.

Le courage vous permet de passer à l’action même lorsque la peur vous paralyse. Le courage est cette force intérieure qui vous pousse à entreprendre avec la boule au ventre. La peur ne disparaît pas, c’est juste que vous l’accueillez et que vous y allez quand même. Généralement elle s’estompe dans l’action.

L’audace quant à elle prends sa source dans la proactivité, le fait d’aller dans l’inconnu tel un pionnier pour repousser les frontière de sa zone de confort.

socle solide 2

Hugo Caffarel4

Vous comprennez donc pourquoi l’audace entrepreneuriale est indispensable pour entreprendre quoique ce soit.

Booster sa niaque entrepreneuriale grâce à l’audace

J’ai eu le plaisir de réaliser un Facebook Live en partenariat avec le Salon SME, évènement pendant lequel j’y serai présent du 4 au 6 octobre prochain au Palais des Congrès de Paris. J’y animerai une conférence également, mais je vous en dirai plus lors d’un prochain article.

Vous pouvez visionner la vidéo du replay en haut de cet article ou via le lien suivant : https://www.facebook.com/salonSME/videos/1190431417676079/

Que faites-vous pour booster votre audace ?

Pour ma part je me lance régulièrement des petits défis, tels que faire des vidéos d’improvisation dans la rue par exemple. Je me lance aussi des défis de plus grande envergure, mais de manière moins régulière, afin d’avoir des accomplissements plus notables comme la rédaction de mon premier roman (2020 La Nouvelle Civilisation) ou Tough Mudder par exemple.

Et vous ?

 

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

Augmenter sa motivation et son énergie par la voie de l’Artrepreneur

 

Comme nous l’avons vu dans l’article à propos de la motivation intrinsèque et extrinsèque, la création de sens est très importante pour vous motiver dans la durée pour une tâche et un projet. Cependant cela n’est pas suffisant.

Dans cette nouvelle vidéo et article sur Les Réflexes des entrepreneurs Motivés et Déterminés, vous découvrirez en quoi la voie de l’Artrepreneur est une source puissante d’énergie entrepreneuriale.

Livre motivation par Jérôme HoarauCette vidéo est basée sur le chapitre intitulé « La motivation par la voie de l’Artrepreneur » du livre Les réflexes des entrepreneurs motivés et déterminés disponible au format papier et Kindle sur Amazon.

L’Artrepreneur : un entrepreneur a l’âme d’artiste

Comme vous pouvez vous en douter, « Artrpereneur » est un néologisme issu de la contraction d’entrepreneur avec artiste. Il s’agit donc d’un entrepreneur à l’âme d’artiste.

L’Artrepreneur a donc ce pouvoir d’initiative, de matérialiser un rêve à travers un projet concret. Pour entreprendre ses projets, l’Artrepreneur ne le fait pas qu’avec sa tête, mais aussi avec son cœur et ses tripes : les 3 piliers de la voie de l’Artrepreneur.

La tête lui permet d’être pragmatique et de procéder intelligemment. C’est ce qui lui permet d’obtenir des résultats tangibles de ses actions.

Le cœur est le berceau des émotions et de la passion. Et que se passe-t-il lorsque vous êtes et agissez dans votre passion et à travers des émotions positives ? Vous êtes beaucoup plus impactant, et puissant.

Les tripes (ou « guts » en anglais), permettent à l’Artrepreneur d’être intuitif et courageux. C’est ce dernier pilier qui lui permet d’oser et d’être audacieux.

Augmenter la motivation de la tête

Le sens fait partie des trois piliers de la motivation intrinsèque. Grâce au « Pourquoi » et au « Pour Quoi », vous arrivez à donner du sens à vos tâches et projets.

Imaginez que vous ayez le choix entre deux tâches.

La première consiste à envoyer des mails à 50 personnes une à une. Vous ne savez pas l’objectif de cette tâche, ni pourquoi vous le faites.

La deuxième consiste à envoyer des mails individuels à 80 personnes. Mais cette fois ci, vous savez que c’est pour obtenir des nouveaux soutiens pour votre campagne de crowdfunding et que ces soutiens sont indispensables pour lancer votre nouveau projet.

Laquelle des deux tâches vous motive le plus ? Je suis sûr que c’est la deuxième, même si elle semble plus dure et chronophage. C’est ça le pouvoir du sens. Quand vous trouvez une signification et un but à ce que vous faites, vous ne pouvez être que plus motivé.

Booster la motivation du coeur

La motivation du cœur nait de la passion.

Imaginez que vous ayez le choix entre deux projets (oui j’aime donner le choix aux personnes) :

  • Vous pouvez créer un projet vous permettant d’en vivre correctement sans trop prendre de risque, mais vous n’êtes pas vraiment intéressé par le domaine d’activité.
  • Vous pouvez créer un projet innovant dans votre passion, celle qui vous fait vibrer depuis tout petit. Vous n’êtes pas sûr de pouvoir dégager un revenu régulier, mais rien que d’y penser vous donne un sourire radieux.

Alors quel est votre choix ?

Pour ma part, j’ai choisi la deuxième option, ce que je vis quotidiennement aujourd’hui avec creaprezent.fr, la-semaine.com et mon activité de coach de vie.

La passion fait vibrer, vous aligne avec vous même et vous donne cet enthousiasme à toute épreuve. Cet enthousiasme est cette force qui vous permet de surmonter les difficultés.

Ecouter la motivation des tripes

Vos tripes vous permettent d’être plus intuitif et audacieux. Grâce à elles, vous pouvez décider et agir sans cogiter. En suivant vos intuitions, vous vous écoutez vous-même, ce qui est bien plus agréable et motivant que d’écouter le marché, les experts ou les autres.

Bien entendu, l’idée n’est pas de n’en faire qu’à sa tête et de foncer dans des murs. Mais simplement de vous écouter vous-même régulièrement, et de décider et d’agir avec votre intuition et votre courage avant de tomber dans le piège du moulin cérébral (qui vous décourage souvent).

Pensez au saut au parachute ou à un saut de 8 mètres dans une rivière. Si vous réfléchissez trop, vous ne sautez pas.

L’idée est d’éviter de tomber dans ce cercle vicieux vous paralysant et vous démotivant.

J’espère que cet article vous donnera envie d’explorer cette nouvelle voie entrepreneuriale, bien plus stimulante et énergisante à mon avis.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi lire le livre Les réflexes des entrepreneurs motivés et déterminés. Je serai d’ailleurs ravi de lire vos retours.

PS : si vous souhaitez me motiver à continuer à alimenter ce site, vous m’aiderez beaucoup en partageant cet article sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessous.

 

 

 

Des conférences sur l’audace d’entreprendre avec WikiStage Centrale Paris

Comme je l’explique régulièrement à travers mes articles sur ce blog, dans mes ouvrages et lors des cours et conférences que je donne, entreprendre n’est pas une affaire d’outils (business plans, …) mais une affaire de soft skills.

Afin d’inspirer d’autres entrepreneurs, WikiStage organise des conférences « à la TEDx » sun peu partout dans le monde.

Le 11 janvier aura lieu à Centrale Paris un WikiStage dédié à l’audace d’entreprendre (avec des conférenciers que je connais comme Grégory Grand et Julien Perret). J’ai pu interviewer un des organisateurs pour que vous ayez plus d’informations. Bonne lecture à vous !

Pouvez-vous présenter Wikistage ?

WikiStage est une association créée l’an dernier par des étudiants issus de diverses écoles. La personne à l’origine de cette initiative est Johannes Bittel et est l’actuel président de l’association. Le projet a pour but d’éveiller la curiosité et de diffuser les les idées et la connaissance. Pour cela, des événements sont organisés le temps d’une après midi. Plusieurs speakers ont chacun 6 ou 12 minutes pour répondre à une question liée au thème propre à chaque événement. Les talks sont filmés puis mis en ligne sur http://www.wikistage.org/ et un cocktail conclut chaque événement. Le but est de créer une base de vidéos accessible à tous et de créer des communautés locales où l’on échange des idées. L’association est en pleine expansion avec des événements en préparation en France, aux États-Unis (Stanford), en Algérie, au Brésil.

Pourquoi avoir lancée cette initiative ?

Nous sommes un groupe d’étudiants de l’Ecole Centrale Paris et nous avons été séduit par le concept proposé par WikiStage. Nous avons alors décider d’organiser notre propre événement sur le thème « L’Audace d’Entreprendre » à l’Ecole Centrale Paris car nous trouvons le sujet de l’entrepreneuriat, au sens large, inspirant. Nous souhaitons mieux faire connaître ce sujet et en montrer divers aspects et problématiques liées à l’acte d’entreprendre que ce soit pour fonder une entreprise, pour innover au sein d’une entreprise déjà existante, pour avoir une démarche sociale et solidaire ou même pour faire preuve d’audace dans ses projets personnels.
Nous avons alors contacté diverses personnalités pour aborder ces questions. Parmi elles, nous trouvons Jean Marc Potdevin (COO de Viadeo), Joël Saingré (Directeur de l’incubateur de la CCI Paris), Christian Vanizette (Fondateur de MakeSense), Marc Lipskier (Avocat), Xavier Degon (Tour du monde en voiture électrique) et bien d’autres.

Pourquoi et comment y participer ?

Nous vous invitons à venir à l’Ecole Centrale Paris le Samedi 11 Janvier à 14 heures pour (re)découvrir l’entrepreneuriat, découvrir et partager des idées, rencontrer des personnes d’horizons variés et de célébrer la curiosité. Vous pouvez d’ores et déjà prendre votre place sur Buy Packer en cliquant sur « Participer » (en haut à droite).

Qu’a-t-on pensé des éditions précédentes ?

Les précédents événements ont rencontré un grand succès. Par exemple, en Mauritanie, plusieurs ministères se sont associés à l’événement, et plus de 400 personnes ont participé à l’événement à l’ESCP Europe à Paris. Vous pouvez trouver différents témoignages en vidéo sur http://www.youtube.com/wikistage

Informations pratiques:

Lieu : Théâtre de la Résidence de l’Ecole Centrale Paris, 5 Avenue Sully Prudhomme 92290 Châtenay Malabry
Date : Samedi 11 Janvier de 14 heures à 19 heures
Tarifs : étudiant 6€, normal 10€
Inscriptions : http://s.buypacker.com/dnf
Informations complémentaires : http://wikistage.campus.ecp.fr/
Facebook : https://www.facebook.com/WikiStageCentraleParis

Gagnez deux places gratuites !

Comment ?

En retweetant cet article en mentionnant @jero974 dans le tweet pour que je puisse avoir la notification :

Et/ou likant le post que je viens de faire sur facebook ici :

Capture d’écran 2014-01-06 à 09.01.55

Je procèderai à un tirage au sort jeudi 9 et contacterai directement les deux gagnants (vous avez donc jusqu’à cette date pour y participer).

 

Comment surmonter la difficulté de pénétration d’un marché naissant ?

Participer à un marché émergent est un challenge pour l’entrepreneur. Voici quelques risques à considérer dans ce type d’aventure : 

  • arriver trop tôt sur un marché pas prêt
  • se positionner sur un potentiel marché qui ne se développera jamais

Mais l’entrepreneur étant un aventurier audacieux, il se lance tout de même ! Comme le dit cette Rainer Maria Rilke :

« Qu'une chose soit difficile doit nous être une raison de plus pour l'entreprendre. »

« Qu’une chose soit difficile doit nous être une raison de plus pour l’entreprendre. »

Afin de partager avec vous ce type de challenge, je vous propose de lire le témoignage de David, Cédric et Lionel de Plenit’ Finances, qui se lancent sur le marché émergent en France du coaching en finances personnelles . Bonne lecture à vous et merci aux entrepreneurs pour leur témoignage !

Pourquoi et comment votre entreprise est-elle née ?

Plenit Finances accompagne les particuliers à la conquête de leur indépendance financière !

C’est un programme de coaching qui a pour principales étapes :

  • La prise de conscience de la situation initiale du client, ses atouts et ses faiblesses, tant du point de vue matériel que psychologique
  • La mise en place d’une gestion budgétaire efficace
  • L’accompagnement dans la définition d’une stratégie patrimoniale performante
  • L’accompagnement dans la souscription de solutions patrimoniales innovantes

L’entreprise naît d’un constat : des rapports compliqués à l’argent en France.

Au delà de l’idée, Plenit est née d’une vocation ! C’est un moteur extrêmement puissant qui permet de vaincre tous les défis !

Pour nous, les 3 ingrédients favorables à l’émergence d’une vocation forte sont les suivants :

  • Avoir réussi à vaincre personnellement une problématique
  • Identifier un marché potentiel en face de ce problème
  • Concevoir des produits dont la portée sociale et économique contribue manifestement à améliorer la société (au sens large)

Quel est le plus gros challenge auquel vous avez eu à faire face ?

Le coaching financier et ses bienfaits sont trop peu connu en France :

  • soit les gens ne connaissent pas du tout le principe car c’est un marché naissant
  • soit les gens trouvent la gestion budgétaire ringarde (l’argent est en France un tabou qui paralyse nos concitoyens dans la gestion efficace de leur finances personnelles)
  • soit les personnes ne sont pas prêtes à payer pour se faire accompagner.

Pourtant, nous défendons ardemment la vision du coach financier en tant que médecin des finances personnelles. Pour renforcer la métaphore, nous n’hésitons pas à dire que notre garantie de résultats est un comme une « sécurité sociale » chez Plenit’.

Quelle a été votre première réaction face à ce défi ?

Nous aurions pu être démotivés par la difficulté de participer à l’emergence d’un nouveau marché, mais les trois atouts suivants nous ont permi de garder confiance et sérénité pour faire face à ce défi :

  • Entretenir sa vocation et sa vision à long terme
  • Avoir un fond de sécurité nécessaire pour vivre le temps du décollage de l’entreprise
  • Pouvoir garder une activité salariée en parallèle pour rester serein en cas d’échecs ou d’évolution plus lente que prévue

Comment avez vous fait pour analyser la situation, avant d’y faire face ?

Lorsqu’on prépare un projet d’entreprise, on est souvent bercé de douces illusions concernant sa réussite, tant en termes de chiffre d’affaires qu’en termes de rapidité de développement (surtout quand on décide de se lancer avec peu de moyens de communication). La formidable idée, voire la vocation, qui nous anime, peut mettre un certain temps avant de trouver son marché. Pour analyser le gap de perception entre les promesses de notre offre et la perception que peuvent en avoir les clients, rien de tel que d’échanger sur le terrain avec des prospects réels et d’écouter « la voix du client ».

Grâce à ce travail de terrain pragmatique, on se rend compte de la multitude d’obstacles à lever et du temps que cela pourrait prendre. Le constat est là : il faut toucher une clientèle la plus étendue possible et éduquer les prospects pour contribuer à l’émergence du marché.

Quelles décisions avez-vous prises pour mettre en exécution des actions concrètes ?

Voici les décisions que nous avons prises :

  • Continuer d’entretenir son réseau local pour être au plus prêt des besoins des clients
  • Opter pour une gamme de produits équilibrée entre le « low-cost » pour une meilleur pénétration du marché et le « premium » pour garantir des résultats satisfaisants
  • Utiliser des méthodes marketing innovantes pour étendre la cible de prospection
  • « Industrialiser » notre méthodologie de coaching pour être prêt à répondre à un nombre de clients plus étendu

Quelle méthode avez vous utilisée ?

Quand on décide de « passer à la vitesse supérieure » dans le développement de son entreprise, une des meilleurs méthode pour mettre à exécution sa stratégie est à mon avis de s’entourer !

Comme vous le rappelez souvent Jérôme, « seul on va plus vite, mais à plusieurs, on va plus loin !« 

Qu’avez vous retenu de cette situation aujourd’hui ?

La création d’entreprise n’est pas un sprint mais un vrai marathon qui nécessite patience et endurance. La visualisation de la ligne d’arrivée nous motive : nous contribuerons à ce que chaque citoyen puisse être accompagné d’un coach en finances personnelles !

Entreprendre, c’est aussi s’affranchir de ses peurs…

Voici le nouvel article de Gilles Grosjean, Partner et co-fondateur d’Abbie&Rose

Comment entreprendre malgré ses peurs ?

Bien que ce blog s’appelle ‘Pourquoi Entreprendre?’, il est parfois utile de se poser la question inverse : pourquoi ne pas entreprendre?

Reformulons la question: comment se fait-il que parmi les millions de personnes qui disent vouloir créer leur propre entreprise en Europe et dans le monde, nous ne sommes qu’une infime partie à finalement réellement franchir le cap?

La réponse est simple: parce que nous avons peur ! Peur de l’inconnu, peur du risque, peur de l’échec, peur de l’incertitude, peur du regard des autres, peur de l’effort aussi, peur de ne pas être à la hauteur, peur du changement… et peur de la réussite parfois.

Rien de bien révolutionnaire dans cette ‘découverte’ me direz-vous? Vous avez raison, si ce n’est qu’il est toujours bon de connaître son ennemi avant de vouloir le combattre… La clé est donc de bien se connaître et d’identifier ces peurs qui nous empêchent d’entreprendre… la magie de l’entrepreneuriat est alors qu’il est possible de construire son projet sur mesure, en encadrant au mieux ses peurs !

Vous avez peur de ne pas être à la hauteur pour les ventes? Trouvez un partenaire au profil plus commercial ou une société de distribution… Vous avez peur de perdre trop d’argent? Choisissez un projet qui n’en nécessite pas beaucoup… Plutôt peur de ne plus avoir de revenus pour assurer votre train de vie? Démarrez un business que vous pouvez gérer le soir, les weekends…

Tout cela est un peu théorique évidemment, « plus facile à dire qu’à faire » diront certains sans doute… mais cette prise de conscience a certainement été une étape clé dans le cheminement qui m’a permis de trouver des partenaires, de quitter mon job et de cofonder Abbie&Rose.

Je voulais donc la partager… et vu comme ça, ça paraît beaucoup plus simple, non? Entreprendre, c’est donc bien aussi s’affranchir de ses peurs…

N.B. Entreprendre reste toutefois un challenge, du coup si on a peur de l’effort ou des défis, il vaut mieux arrêter tout de suite ! 😉