Sortir du nucléaire une opportunité pour l’entrepreneuriat en France ?

DSC02720

La science peut mener à la découverte de l’énergie atomique mais elle ne peut pas nous préserver d’une catastrophe nucléaire – [Vaclav Havel]

Fukushima illustre assez bien cela je trouve. D’ailleurs si vous pouvez continuer d’aider les japonais en faisant un don à la Croix Rouge, comme j’ai pu le faire moi même, et profitez pour gagner des cadeaux numériques 😉

Pourquoi parler de nucléaire sur Pourquoi entreprendre ?

J’ai récemment publié un post sur mon profil facebook qui a créé le débat entre mes amis Thibaut, Johan, Julien et Rémy.

Je trouvais le débat de très bonne qualité et je voulais le partager avec vous :

  • Jérôme : c’est un peu badant, mais tellement vrai…. :-(
  • Thibault : Un corse qui parle de mafia…ça peut faire rire quand même. Même si le fond est vrai, je dis: « Par quoi on remplace le nucléaire? Des centrales au charbon? Au fuel ? –> adieu le protocole de Kyoto. Le solaire et l’éolien sont-ils VRAIMENT fiables et productifs…moi quand je vois des éoliennes qui ne tournent pas ou une qui tournent en consommant de l’électricité pour donner le change, ben je doute de la productivité en énergie…sachant qu’il est ULTRA polluant de produire de panneaux solaires et qu’ont est à l’heure actuel incapable de les recycler…ON FAIT QUOI ????
  • Jérôme :  oui c’est vrai que les techniques de production d’énergies renouvelables actuelles sont perfectibles. Je pense que c’est quand même moins pire que le nucléaire en termes de ravages sur notre santé et sur la nature. Après ne penser qu’à la production d’énergie ce n’est pas bon. Il faut penser à sa gestion aussi.
  • Jérôme : Je vais faire un article bientôt, sur un concept de social business innovant : enercoop ;-), d’ailleurs regarde cette petite vidéo, elle répond très bien à ce fil de discussion 😉 https://www.youtube.com/watch?v=j_EbrOjIGkQ&feature=player_embedded
  • Thibault : Je suis d’accord sur la gestion de l’énergie et je ne pense pas qu’à la prod Jérôme un minimum vu la population et son augmentation… Simplement je me pose des questions. Si on arrête le nucléaire combien faut-il d’hectares d’éoliennes, « d’hydroliennes » et de panneaux solaires pour compenser (si on peut compenser, j’en sais rien)? Après, il faut aussi reconnaître qu’il y a une sacrée psycose sur le nucléaire, la France n’est pas le Japon avec ses tsunami et earthquakes et le risque ZERO n’existe pas. N’oublions pas que c’est l’accumulation des 2 phénomènes naturels qui a causé la catastrophe de Fukushima et principalement le Tsunami (plus qu’improbable en France). Je suis pour l’arrêt PROGRESSIF du nucléaire si on me donne une solution viable sur le LONG terme. (Ps: je checkerai ta vidéo ce soir 😉 )
  • Jérôme : oui bien sur ! Je ne suis pas non plus fou au point de dire qu’il faut couper toutes les centrales nucléaires d’un coup lool. Disons que la sècheresse en France m’a un peu préoccupé aussi, car s’il n’y a plus d’eau, on aura le même soucis. Pas même causes mais mêmes conséquences 😉
  • Jérôme : Quand tu regarderas la vidéo tu verras qu’il y a une alternative envisageable à très long terme (peut-être qu’on la connaitra à la fin de notre vie mais ce sera au moins çà lool)
    Sinon tu connais le jeu Fallout ?
  • Thibault : Euf Fallout c’est très bon mais c’est ce qui nous attends avec des gens réfractaires aux changement (pro nucléaire à tout prix). De tout façon tous les extrêmes idéologiques sont des dangers. 😉 Et moi je dis vive les toytoy et les autres! (hors sujet mais ça fait plaisir! mdr)
  • Thibault : Ta vidéo est validée mec ! :-) Très bon ce Jeremy Rifkin! 😀
  • Johan entre dans la partie 😉
  • Johan :  ‎1 réacteur nucléaire = grosso modo 2500 éoliennes, soit une ligne de 250 km.. Et 2 millions de tonnes de béton injecté dans le sol.
  • Johan :  A préciser aussi que le nucléaire civil à fait moins d’une cinquantaine de morts en 30 ans.. Alors que le tabac tue plusieurs millions de personnes par ans.
    Relativisons.
  • Johan : Jeremy Rifhin raconte vraiment n’importe quoi dans sa vidéo.. Un vrai charlot, les chiffres sont faux, les informations sont déformées, c’est de la propagande anti-nucléaire comme on n’en à pas vu depuis bien longtemps
  • Rémy intervient :-)
  • Rémy : @Johan : tu ne peux relativiser en nombre de morts actuels. Le jour où une centrale pétera en France, et ça arrivera, c’est une bonne partie du territoire qui sera détruit pour 50 ans minimum, faudrait pas l’oublier quand même.
    Allemagne fait le choix de supprimer le nucléaire, et aura, dans un nouveau domaine qu’est l’énergie, 20 ans d’avance sur nous dans peu de temps !
  • Jérôme : Bien dit ! Johan t’en pense quoi mon ami ? et Thibault ? La réflexion commence à devenir franchement intéressante ! Perso je pense que de l’électricité sur chaque habitation et commerce nous permettrait de nous débarrasser de ces bombes en sursis. On aura de plus en plus de problèmes de sécheresse en France et le jour où les fleuves et rivières seront à sec (ça a failli être le cas dernièrement, vu de mes propres yeux des pelleteuses déblayer les rivières car il n’y avait plus assez d’eau pour continuer de circuler…), les centrales vont péter. On en peut malheureusement pas arrêter ces centrales sur commande avec un simple bouton malheureusement…
  • Rémy : Je ne pense qu’il faille abolir le nucléaire non plus. Par contre, il va falloir sérieusement penser à la suite ! De plus, on nous parle d’indépendance énergétique avec le nucléaire. Ah bon, on a du plutonium où de l’uranium en France? non…
  • Julien arrive 😀
  • Julien : Débat intéressant. Merci pour cette vidéo. Ne perdons pas à l’esprit qu’en France, nous gaspillons quand même, de par nos comportements, énormément d’énergie (moins que les USA je vous l’accorde, mais notre gaspillage n’est pas négligeable, loin de là). Puisque l’on parle de compensation, celle-ci peut déjà se faire par un changement radical de nos comportements. Un seul obstacle à ce changement: notre volonté à changer. C’est pas non plus du gâteau c’est sûr, mais nous avons déjà une partie de la solution entre nos mains.
  • Thibault : Moi je pense qu’on ne peut échapper à une utilisation complémentaire des énergies renouvelables pour que cela soit viable. :-)
  • Johan : La France avait de l’Uranium sur territoire national jusqu’en 2001, maintenant on va faire nos courses au Niger, ce qui assure une indépendance énergétique très relative… Cependant le nucléaire reste la forme d’énergie la moins couteuse et polluante, qui est surtout utilisée comme effet de levier dans le développement de technologies énergétiques vertes. L’Allemagne va devoir remplacer ses réacteurs par des usines à charbon puisque ses réserves ne sont pas épuisées ce qui ne lui promet pas 20 ans d’avance sur nous, à part si l’on parle d’émission de CO2…
  • Rémy :@Johan : Ils vont prendre du retard sur les 10 prochaines années, mais ils auront investi toute la R&D dans le renouvelable, pendant qu’on en sera encore à nos EPR !
  • Johan : La France investit aussi dans le renouvelable, et je pense que la capacité de recherche de deux pays est difficilement comparable… Mais dans notre cas, l’économie faite sur le prix de l’énergie en France ne permettrait pas de mieux financer cette R&D ? A la différence d’une énergie qui sera bientôt plus chère en Allemagne, dans le sens où l’apport énergétique du Charbon est 100 fois moindre que le nucléaire, et que l’acquisition de nouveaux quotas d’émission de CO2, dans le cadre des lois sur la limitation des rejets polluant européens, reste encore à être financé.

Alors que pensez-vous de ce débat ? Voici ci dessous mon point de vue :

En quoi la France serait-elle concernée par une catastrophe nucléaire comme pour Fukushima ?

La France est le premier producteur d’énergie nucléaire au monde, avec sa flotte de plus de 55 centrales nucléaires éparpillées sur tout le territoire Français. Un choix stratégique fait pendant la crise pétrolière des années 70 pour réduire la dépendance énergétique de l’Hexagone par rapport au pétrole.

C’est ainsi que 80% de notre électricité sort de ces centrales « hight tech » qui datent maintenant de presque 30 ans.

On n’a pas de tremblements de terre chez nous ! Et encore moins de tsunami !

Certes ! Mais avez-vous l’état de nos rivières et fleuves en ce moment ? Je n’ai jamais vu de fleuves aussi « secs » que dernièrement. Des pelleteuses sont obligées d’aider le petit filet d’eau à circuler plus ou moins normalement. Or, c’est l’eau qui permet aux centrales nucléaires de ne pas exploser. S’il n’y a plus d’eau (ce qui ma foi semble possible vu les sècheresses de plus en plus violentes qu’on se prend en ce moment), les barres ne sont plus refroidies et « paf’, un Fukushima ou Tchernobyl chez nous.

Les mouvements de protestation un peu partout dans le monde se font sentir contre le nucléaire (Italie, Allemagne,…). On commence à sentir les balbutiements du côté français également. Voici d’ailleurs une vidéo qui buzz en ce moment où un français expatrié survolté fait un coup de gueule et appelle à la révolution (je précise que je ne suis pas pour une révolution, mais pour une évolution) 😉


! Fukushima: Message d’un expatrié français… par JaneBurgermeister

Alors que faire ? On ne peut pas arrêter le nucléaire du jour au lendemain !

En effet, on ne peut pas raser les centrales comme ça et les remplacer par des éoliennes… Ce serait trop beau :-)

Mais des alternatives existent. Voici une vidéo dans laquelle Jeremy Rifkin explique qu’en décentralisant la production énergétique, on peut rapidement combler le déficit :

Un entrepreneur social a foncé sur cette opportunité depuis déjà maintenant plusieurs années (il n’a pas attendu Fukushima pour réagir) : Julien Noé, fondateur d’Enercoop le fournisseur d’électricité verte.

Le concept Enercoop : une coopérative d’énergie citoyenne et verte

Lors de l’Ashoka Changemakers’ Week (évènement dont je vous en parlerai très prochainement dans un prochain article), j’ai pu découvrir cet entrepreneur hors norme. Son idée et son concept sont innovants : que les citoyens produisent leur propre énergie renouvelable et propre. Cela est possible grâce au panneaux photovoltaïques, aux éoliennes, etc.. En plus de la production et de la vente d’électricité responsable, Enercoop fait de la sensibilisation afin d’aider les citoyens à mieux consommer leur énergie.

Je vais essayer d’obtenir une interview avec le fondateur pour que vous en sachiez plus sur cette belle entreprise.

Cette initiative, si elle continue de se développer, peut aider à nous en sortir sans nucléaire. Mais l’énergie citoyenne seule ne suffira pas. Il faut également que les entreprises, les commerces et les industries produisent de l’énergie également. Et surtout, coupler cette production d’énergie propre et responsable avec une baisse de la consommation.

Le mix-énergétique : mieux produire l’énergie et mieux l’utiliser

Les innovations technologiques permettent de produire de l’énergie à partir de plusieurs sources différentes, et pas uniquement grâce aux énergies fossiles, ou soleil ou au vent. Par exemple, la piezoélectricité permet de transformer les mouvements en électricité. C’est ainsi que des boites de nuits proposent de plus en plus des pistes de danse piézoélectriques, ou que nos futures autoroutes deviendront des centrales de production d’énergies piézoélectriques également. Des entreprises vont rapidement émerger sur ce secteur montant 😉

Ensuite, mieux maitriser sa consommation d’énergie. Vous avez surement noté une grosse montée en puissance des boites de conseils en énergies. En effet, la législation dans ce secteur devient de plus en plus dure ce qui fait que les professionnels et les particuliers doivent souvent faire appel aux experts pour ne pas se faire dépasser par les évolutions de la législations. D’ailleurs, certaines société de construction en profitent pour se spécialiser sur les chantiers HQE (Haute Qualité Environnementale) et construction de bâtiment à Haute Performance Energétique.

L’après nucléaire c’est bon pour la société, pour notre économie et pour notre environnement

Et surtout, possible à long terme (ne pas croire qu’on peut y arriver en 10 ans, ça demandera beaucoup plus de temps que cela). Mais encore faut-il qu’il y ait une vraie volonté politique derrière pour accélérer les choses, car pour le moment la politique française est encore très pro-nucléaire.

Mais cette évolution (plutôt que révolution), se fera quoiqu’il arrive. D’où l’intérêt des entreprises à évoluer vers des offres alternatives et innovantes que ce soit dans les secteurs de production d’énergie (même Areva investit dans la recherche dans les énergies renouvelables), ou dans la maitrise de l’énergie (les smart grids, les audits de consommations d’énergies, les bonnes pratiques de baisse de consommation d’énergies…).

Il faut être optimiste : voir des opportunités plutôt que des difficultés 😉

Voici une petite vidéo pour la fin que j’ai trouvée très bien réalisée qui illustre l’évolution de notre énergie :

AUTEUR

Jérôme HOARAU

Fondateur de Pourquoi-Entreprendre.fr, co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent.fr, coach Efficacité Professionnelle et Parler en Public. Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'efficacité professionnelle et du leadership que vous pouvez retrouver ici : Livres Efficacité Professionnelle et Leadership.

Tous les articles par : Jérôme HOARAU
Loading Facebook Comments ...